May 31

ISRAELVALLEY – L'E-COMMERCE EST EN PLEIN BOOM EN ISRAËL: le chiffre d'affaires du commerce sur Internet a atteint 1 milliard d'euros en 2011 et il devrait doubler d'ici à 2015.

Authors picture

Jacques Bendelac, à Jérusalem | Économie

Headline image

Le commerce électronique, appelé couramment l’e-commerce, connaît un développement accéléré en Israël depuis le début des années 2000. L’an passé, il a totalisé un chiffre d’affaires proche de 5 milliards de shekels (1 milliard d’euros) et les analystes estiment que la taille de ce marché doublera d’ici à 2015. Il est vrai que l’Israélien est de plus en plus tenté par ce type de commerce qui permet d’acheter des produits et services très variés; aujourd’hui, beaucoup de produits commandés en ligne viennent de l’étranger et coûtent moins chers que les produits israéliens. Depuis peu, les supermarchés aussi ont créé leur service de vente électronique qui permet au consommateur de se faire livrer sans sortir de chez lui.

Le boom de l’e-commerce. Selon une étude de l’institut McKenzie, l’e-commerce a réalisé l’an dernier en Israël un chiffre d’affaires de 5 milliards de shekels, soit 1 milliard d’euros. D’ici à 2015, ce marché devrait voir le volume de ses ventes multiplié par deux, notamment du fait de la forte croissance des secteurs du tourisme, de l’assurance et des médias. Aujourd’hui, 67% des détenteurs d’une carte de crédit sont de cyberacheteurs, soit plus des deux tiers des adultes israéliens.

Tout s’achète sur Internet. Selon les dernières enquêtes de marché, l’Israélien serait parmi les champions du monde pour les achats en ligne de produits et services relevant de trois secteurs principaux: la banque, la restauration rapide et le tourisme. Pratiquement, tout peut être acheté sur Internet: l’Israélien a aussi une préférence particulière pour l’électronique, l’électroménager, l’habillement et la chaussure, le livre, la cosmétique, les fleurs et les cadeaux.

Les avantages des achats en ligne. Selon un récent sondage de l’institut israélien TNS, 67% des acheteurs indiquent que le prix de vente est le facteur principal qui les incite à la pratique du e-commerce. Pour 47% d’entre eux, le commerce électronique induit moins de déplacements et pour 44% d’entre eux, il leur permet de gagner du temps.

Les défauts des sites locaux. Si L’Israélien préfère les sites étrangers, c’est parce qu’il attribue aux sites locaux plusieurs défauts: leur manque de choix, leur prix élevé, la mauvaise qualité des produits, le retard dans la livraison, etc. Pour éviter tous ces désagréments, l’Israélien oriente volontiers ses achats vers des sites étrangers (américains ou européens): ceux-ci bénéficient déjà de plus de la moitié du commerce électronique réalisé en Israël.

Jacques Bendelac (Jérusalem)

Des investisseurs chinois chercheraient à acheter des hôtels israéliens, et pour cause : le tourisme chinois en Israël est en plein boom. « On n’est jamais mieux servi que par soi-même » : les Chinois sont en passe d’appliquer en Israël cet adage bien connu. Puisque les Chinois sont de plus en plus nombreux à visiter Israël, pourquoi ne pas les loger dans des hôtels chinois ...

Jacques Bendelac | Économie

Le secrétaire d'Etat aux questions financières internationales Jörg Gasser a signé une déclaration commune en Israël pour introduire l'échange automatique de renseignements en matière fiscale. Le secrétaire d'Etat aux questions financières internationales Jörg Gasser s'est rendu de lundi à mercredi au Moyen-Orient, pour une visite de travail. Au début de son voyage, il a notamme...

IsraelVallley Desk | Économie

Les nouvelles expérimentations managériales élisent domicile dans l'Etat hébreu. Ce qui explique en grande partie la bonne santé économique de cette nation start-up. L’entreprise ne se vit plus centrée sur elle-même, elle appartient à un écosystème social, sectoriel, géographique, culturel beaucoup plus large. Son nouveau rôle est donc d’offrir aux équipes un espace mélang...

Serge Assayag | Économie

Les députés israéliens examinent cette semaine la proposition du gouvernement de surtaxer les propriétaires de trois logements et plus. 54 000 Israéliens sont en colère : ils sont propriétaires de trois logements ou plus, et le gouvernement veut les imposer davantage. Selon la proposition du ministre des Finances, une nouvelle taxe de 1% par an s’appliquera à la valeur de chaque ...

Jacques Bendelac | Économie

Réputé pour ses prouesses technologiques, Israël a su introduire ses atouts dans l’agriculture pour dompter la nature et atteindre son autosuffisance alimentaire. Ce pays a pour ambition de nourrir le monde. À une cinquantaine de kilomètres au sud de Jérusalem se dresse fièrement la localité de Kibutz. Comme oasis dans le désert, elle jouxte la mer morte qui elle-même perd enviro...

IsraelVallley Desk | Économie

Accusé de corruption par le régime guinéen, Beny Steinmetz n’est pas près d’être rattrapé par la justice. Le dossier s’enlise. L’histoire peut se résumer ainsi : en 2008, la société minière Beny Steinmetz Group Resources (BSGR) obtient pour 165 millions de dollars la concession des blocs 1 et 2 de Simandou, en Guinée, le plus vaste gisement de fer non exploité du monde. C...

IsraelValley Desk | Économie

Le référendum en Italie et la réunion des pays de l’Opep sont à l’origine du repli de l’euro à son plus bas niveau historique face au shekel. L’euro s’échangeait hier contre 4,06 shekels, soit son cours le plus bas jamais relevé. Certes, la faiblesse de la devise européenne favorise le touriste israélien qui prévoit un séjour dans un pays de la zone euro. En revanche, ...

Jacques Bendelac | Économie

La Jordanie a annoncé lundi avoir choisi cinq consortiums internationaux pour la réalisation de la première phase d'un projet de canal reliant la mer Rouge à la mer Morte, menacée d'assèchement. Ce projet, dont le coût est évalué à environ 1,1 milliard de dollars, concerne la Jordanie, Israël et l'Autorité palestinienne, qui se partagent les rivages de la mer Morte. Ils avaient s...

IsraelVallley Desk | Économie

Le géant mondial de l’appareillage médical, Edwards Lifeciences a acquis l’entreprise israélienne Valtech Cardio pour un montant de 929 millions de dollars. La société Valtech Cardio est basée à Or Yehouda. La firme américaine, évaluée à 19 milliards de dollars au Nasdaq, a justifié cet achat par le développement par Valtech Cardio d’un produit innovant non-intrusif dans l...

IsraelValley Desk | Économie

Selon un rapport publié par le Crédit Suisse, environ 2% des Israéliens possèdent des avoirs supérieurs à 1 million de dollars, 32% possèdent entre 100.000 et 1.000.000 de dollars, 42,5% entre 10.000 et 100.000 dollars et 23,5% ont moins de 10.000 dollars. Selon le rapport, le nombre de millionnaires en Israël, définis comme possédant plus de 1 million de dollars en avoirs (espèce...

David Ilouz | Économie

Au bout de trois semaines de grève perlée, avec 17 vols annulés et plus de 100 avions loués, l’un des conflits les plus médiatisés de l'histoire de l'entreprise a pris fin hier soir (dimanche), après une série de réunions tenues dans la matinée d’hier à négocier avec le président du Comité économique par l’entremise de lla centrale syndicale Histadrout. Souvenons-nous de...

Aharon Kahn | Économie

Lancé il y a 2 ans, le fonds Copia Agro & Food veut investir dans les technologies agricoles et alimentaires développées par les instituts de recherche. L’organisme veut collecter 50 millions de dollars pour accroître ses investissements en Israël. Objectif : relever les grands défis de demain comme le changement climatique et la pénurie alimentaire. 50 millions de dollars, c’est ...

IsraelVallley Desk | Économie

ANALYSE – La croissance 2016 de l'économie d'Israël ne serait pas durable: les chiffres sont faussés par les investissements d’Intel à Kiriat Gat. Au troisième trimestre de 2016, le PIB israélien a augmenté au rythme annuel de 3,2%. Depuis le début 2016, la croissance israélienne connaît un rythme soutenu : 3,2% au premier trimestre et 4,9% au second trimestre, selon l’Instit...

Jacques Bendelac | Économie

Plus d'une dizaine de startups israéliennes se sont concentrées dans le secteur de l'assurance et technologie. Ce n'est donc pas par hasard si Jérusalem Venture Partners, AXA Strategic Ventures, Kamet (l'incubateur de start-up d’AXA dédié à l’innovation perturbatrice), ont annoncé le lancement d’un concours pour les start-ups israéliennes dans le domaine des technologies d’assur...

Eyal Kaplan (Tel Aviv) | Économie

Flex (nouveau nom de Flextronics) investit dans trois entreprises israéliennes par an, avec un investissement moyen de 500 000 à un million de dollars. Flextronics est une importante société d'origine américaine spécialisée dans la sous-traitance de la fabrication d'équipements électroniques. Selon l'un des patrons de Flex : « Israël est un foyer d’innovation pour les systèmes ava...

Eyal Kaplan (Tel Aviv) | Économie