May 29

ISRAELVALLEY - FLAME, UN CYBER VIRUS-ESPION SURPUISSANT AURAIT ÉTÉ UTILISÉ CONCERNANT LE PÉTROLE IRANIEN. En 2010, Stuxnet, un virus made in Israël avait infecté une centrale nucléaire iranienne.

Authors picture

IsraelValley Desk | Défense

Headline image

L’éditeur russe de logiciels antivirus Kaspersky Lab a annoncé, lundi 28 mai, avoir identifié un nouveau virus informatique au potentiel destructeur inégalé, utilisé comme une “cyber-arme” contre plusieurs pays. La société; l’un des premiers producteurs mondiaux d’anti-virus; indique dans son communiqué avoir découvert ce virus, baptisé Flame, lors d’une enquête lancée par l’Union internationale de Télécommunications (ITU).

“Une cyber-arme”
Le virus “est actuellement utilisé comme une cyber-arme dans une série de pays”, explique Kaspersky Lab dans ce communiqué, précisant qu’il était employé à des fins de “cyberespionnage”.

“La complexité et la fonctionnalité du programme récemment détecté dépassent celles de toutes les autres cybermenaces connues à ce jour”, souligne la compagnie. Ainsi, Flame est “vingt fois plus important que Stuxnet”, un virus détecté en 2010 et utilisé contre le programme nucléaire iranien, précise-t-elle.

Selon Kaspersky, Flame “peut voler des informations importantes, pas uniquement contenues dans les ordinateurs : des informations sur des systèmes visés, des documents archivés, des contacts d’utilisateurs et même des enregistrements audio de conversations”.

La société ne dit pas contre qui le virus est utilisé, mais indique avoir commencé à enquêter après une série d’incidents avec un autre virus, encore inconnu, qui supprimait des informations sur des ordinateurs dans la région d’"Asie de l’Ouest".

Selon des médias occidentaux, Flame aurait été utilisé pour attaquer le ministère du Pétrole iranien et le principal terminal pétrolier d’Iran.

“Des découvertes préliminaires indiquent que ce logiciel malveillant était ‘dans la nature’ depuis plus de deux ans, depuis mars 2010”, indique Kaspersky Lab.

Nouvelle étape dans la cyberguerre
Après les virus Stuxnet et Duqu, un autre programme semblable, Flame marque “une nouvelle étape” dans la cyberguerre, “et il est important de comprendre que de telles cyberarmes peuvent facilement être utilisées contre n’importe quel pays”, a déclaré Evgueni Kaspersky, directeur général.

ISRAELVALLEY DANS NOS ARCHIVES
Le site ISS Source révèle de nouvelles informations concernant Stuxnet. L’attaque aurait été menée par un dissident iranien infiltré dans la centrale de Natanz qui se serait chargé du sabotage à l’aide d’une barrette mémoire infectée.

On commence enfin à en savoir un peu plus sur la manière dont s’est déroulée l’attaque Stuxnet visant les installations nucléaires en Iran et dont on a découvert l’existence au mois de juin 2010 par le biais de la société biélorusse VirusBlokAda.

ISS Source indique qu’outre les techniques d’infection distantes possibles, le virus aurait été injecté directement dans une centrale nucléaire par un agent double iranien intervenant dans la centrale nucléaire de Natanz. Cette injection directe, par le biais d’une barrette mémoire contenant le virus, présentait l’intérêt d’accroître considérablement les possibilités d’infection d’un grand nombre d’ordinateurs. Finalement, il semble que 45 000 systèmes informatiques aient été infectés, dont 30 000 en Iran.

Notons que cette hypothèse se révèle conforme à ce qu’indiquait le ministre iranien Heydar Moslehi en octobre 2010, affirmant que des espions avaient été arrêtés en lien avec le virus Stuxnet.

ISS Source précise que ces agents doubles appartiendraient au Mujahedeen-e-khalq (MEK), une organisation utilisée par Israël pour différentes missions, notamment les assassinats ciblés visant des scientifiques en charge du programme nucléaire iranien. « Le MEK est le bras armé du Mossad en charge des assassinats », précise Vince Cannistraro, en charge du contre-terrorisme à la CIA. Ces agents seraient entraînés en Israël et exécuteraient les ordres fournis par l’état hébreu.

Nouveau sommet de la dernière chance
Pour en revenir à Stuxnet, les autorités américaines estiment que l’infection aurait commencé dès la mise en place de la barrette mémoire contenant le virus par le biais de l’une des trois failles Zéro-day présentes dans le virus. Ensuite, le virus se serait propagé à travers tout le réseau en exploitant les autres failles tout en étant perçu comme un programme « normal » grâce à la présence de certificats dérobés et embarqués au sein du « malware ».

Ces révélations interviennent à la veille d’un nouveau sommet entre l’Iran d’un côté et le groupe 5+1 (Les cinq membres permanent du conseil de sécurité de l’ONU + l’Allemagne) qui doit se dérouler ce week-end à Istanbul. Ce sommet, une nouvelle fois présenté comme le sommet de la dernière chance, a pour objectif de trouver un accord sur la limitation du programme nucléaire iranien. En effet, les tensions sont toujours plus vives et les israéliens semblent déterminés à employer la force pour anéantir les installations nucléaires d’Iran, une option militaire qui suscite de larges réserves et inquiétudes parmi les autres nations.

Stéphane Larcher

Source: http://www.linformaticien.com/actualites/id/24470/stuxnet-un-agent-double-aurait-accelere-l-infection.aspx

Source: Le Nouvel Observateur et AFP. Copyrights.

La technologie israélienne anti-tunnels pourrait un jour contrecarrer les contrebandiers de la frontière États-Unis - Mexique. En ce sens, le gouvernement américain a annoncé un co-financement pour le développement d’une technologie innovante élaborée par des ingénieurs israéliens. Il serait alors possible de localiser avec précision les tunnels de contrebande. Parfois décrite comme l’équiva...

Nathan Sarel (Tel Aviv) | Défense

Le directeur de BriefCam (Israël), dont la technologie permet aux utilisateurs de visualiser des images de sécurité rapidement pour détecter toute activité suspecte, a confié au journal Haaretz avoir reçu des commandes urgentes de Belgique, d'Italie et d'Allemagne, à la suite des attaques terroristes qui ont ensanglanté l'Europe. LA FIRME BRIEFCAM ISRAELIENNE SE PRESENTE : "BriefCam répon...

Dan Rosh (Paris) | Défense

Après avoir conclu un accord à hauteur de 30 millions de dollars avec le ministère australien de la Défense (Department of Defence of the Commonwealth of Australia) pour la livraison de viseur thermiques, l’entreprise de défense israélienne Elbits Systems, dont le siège se situe au Parc technologique de Matam à Haïfa poursuit dans cette dynamique en obtenant un accord de 20 millions de dollars ...

Nathan Sarel (Givataim) | Défense

Les meilleurs Officiers et Généraux de Tsahal vont assister au Salon Eurosatory 2016 qui ouvrira ses portes en Juin. Ce salon mondial de la Défense et de la Sécurité terrestres et aéroterrestres donne une place très importante au savoir-faire technologique israélien. Des exposants de nombreux pays, dont Israël, donnent rendez-vous aux visiteurs. Au programme, des démonstrations dynamiques de...

IsraelValley Plus | Défense

Le secteur israélien de la défense a vu ses exportations augmenter légèrement en 2015 pour atteindre 5,7 milliards de dollars, grâce à la signature de nouveaux contrats en dépit d'une économie mondiale chancelante, a annoncé mercredi le ministère israélien de la Défense. La plupart des exportations étaient à destination de l'Asie et de l'Europe, et les contrats portaient sur la maintenance e...

IsraelValley Plus | Défense

Si les médias israéliens sont libres et indépendants, certains reportages sont soumis à une mystérieuse institution : le bureau de la censure militaire, qui valide les articles "sensibles" et officiels dans les salles de montage des trois chaînes généralistes. Un article du correspondant en Israël du NouvelObs, Hadrien Gosset-Bernheim : "Un soir de la fin du mois de novembre dernier, Tome...

TéléObs | Défense

Récemment des programmeurs de différentes unités de Tsahal se sont réunis pour le premier Hackathon organisé par Tsahal. Leur objectif ? Développer des applications mobiles qui enregistrent et améliorent les opérations de Tsahal. Pendant 48 heures d’affilée, ces soldats sont restés assis devant leurs ordinateurs, tablettes et autres appareils pour créer le futur de Tsahal – des applications ...

IsraelValley Plus | Défense

Anath Kreiss est directrice générale pour la division de l’espace et des systèmes anti-missile de l’IAI, où elle dirige le développement du système Arrow 3, le plus récent système d’interception de missiles balistiques d’Israël. Le système sophistiqué, qu’Israël développe avec les Etats-Unis depuis 2008, est une partie majeure du système multiple de défense aérienne qu’Israël a conçu pour se...

IsraelValley Plus | Défense

Les firmes israéliennes spécialisées dans la cyber-sécurité font monter la pression sur leur gouvernement en mobilisant leurs consœurs américaines, afin qu’il renonce à exiger des licences d’exportation pour certaines des activités de ce secteur considéré comme «sensible». Un soutien logique car les entreprises d’outre-Atlantique redoutent que le gouvernement fédéral ne se fonde sur le précé...

IsraelValley Plus | Défense

Né en Israël, Mul-T-Lock® est leader mondial du développement, de la fabrication et de la vente de solutions de haute sécurité et du Contrôle d'accès. Les israéliens sont sous le choc. Eux qui croyaient avoir tout inventé en matière de cadenas de sécurité découvrent un merveilleux produit "Made In canada". Selon (1) : "Les cadenas capables de s’ouvrir à distance via une application mobile d...

IsraelValley Plus | Défense

Selon La Tribune, Cellebrite emploie 500 salariés, dont 300 ingénieurs chargés de la recherche et du développement, installés en Israël, et son chiffre d’affaires s’élève à environ 100 millions de dollars (87 millions d’euros). Sa filiale française n’a pas encore déposé ses comptes. Selon (1) : "Début avril, le site du quotidien Le Monde consacrait un article à l’entreprise qui a discrètemen...

IsraelValley Plus | Défense

Surprise pour les Autorités israéliennes qui viennent de recevoir les chiffres officiels : les ventes d'armes d'Israël dans le monde ont atteint un record jamais égalé. Le directeur général du ministère de la Défense, le général (de réserve) Dan Harel et le directeur du département de coopération militaire internationale d’Israël (SIBAT) étaient en Inde très récemment pour accélerer les ventes ...

Ilan Rosenthal (Tel Aviv) | Défense

Dans son combat contre Apple, le FBI a demandé à une start-up israélienne, Cellebrite, de l'aider à récupérer des données sur l'iPhone du tireur de San Bernardino, qui a tué, le 2 décembre, 14 personnes dans un centre de services sociaux. Une start-up israélienne à la rescousse du FBI dans sa bataille contre Apple ? Au cœur d'une bataille juridico-médiatique entre les autorités américaines e...

IsraelValley Desk | Défense

Selon le Washington Post, Israël est sur le point de lancer en coopération avec les Etats-Unis le système de missiles défensifs le plus avancé du monde. Le but : se protéger de la menace que représentent le Hamas et le Hezbollah. La technologie dépasserait même ce qui se fait en Occident et tous les systèmes de missiles mis en place dans la région indique le quotidien américain. Baptisé "Mag...

IsraelValley Plus | Défense

L'amiral Michael Rogers, directeur de l'Agence nationale de la sécurité des Etats-Unis (NSA) a effectué, la semaine dernière, une visite en Israël lors de laquelle il a rencontré des représentants du renseignement militaire du pays. Selon sputniknews.com: "Selon le quotidien israélien Haaretz faisant référence à des hauts responsables israéliens, l'Amiral a rencontré des représentants de l'u...

IsraelValley Plus | Défense