May 29

ISRAELVALLEY - FLAME, UN CYBER VIRUS-ESPION SURPUISSANT AURAIT ÉTÉ UTILISÉ CONCERNANT LE PÉTROLE IRANIEN. En 2010, Stuxnet, un virus made in Israël avait infecté une centrale nucléaire iranienne.

Authors picture

IsraelValley Desk | Défense

Headline image

L’éditeur russe de logiciels antivirus Kaspersky Lab a annoncé, lundi 28 mai, avoir identifié un nouveau virus informatique au potentiel destructeur inégalé, utilisé comme une “cyber-arme” contre plusieurs pays. La société; l’un des premiers producteurs mondiaux d’anti-virus; indique dans son communiqué avoir découvert ce virus, baptisé Flame, lors d’une enquête lancée par l’Union internationale de Télécommunications (ITU).

“Une cyber-arme”
Le virus “est actuellement utilisé comme une cyber-arme dans une série de pays”, explique Kaspersky Lab dans ce communiqué, précisant qu’il était employé à des fins de “cyberespionnage”.

“La complexité et la fonctionnalité du programme récemment détecté dépassent celles de toutes les autres cybermenaces connues à ce jour”, souligne la compagnie. Ainsi, Flame est “vingt fois plus important que Stuxnet”, un virus détecté en 2010 et utilisé contre le programme nucléaire iranien, précise-t-elle.

Selon Kaspersky, Flame “peut voler des informations importantes, pas uniquement contenues dans les ordinateurs : des informations sur des systèmes visés, des documents archivés, des contacts d’utilisateurs et même des enregistrements audio de conversations”.

La société ne dit pas contre qui le virus est utilisé, mais indique avoir commencé à enquêter après une série d’incidents avec un autre virus, encore inconnu, qui supprimait des informations sur des ordinateurs dans la région d’"Asie de l’Ouest".

Selon des médias occidentaux, Flame aurait été utilisé pour attaquer le ministère du Pétrole iranien et le principal terminal pétrolier d’Iran.

“Des découvertes préliminaires indiquent que ce logiciel malveillant était ‘dans la nature’ depuis plus de deux ans, depuis mars 2010”, indique Kaspersky Lab.

Nouvelle étape dans la cyberguerre
Après les virus Stuxnet et Duqu, un autre programme semblable, Flame marque “une nouvelle étape” dans la cyberguerre, “et il est important de comprendre que de telles cyberarmes peuvent facilement être utilisées contre n’importe quel pays”, a déclaré Evgueni Kaspersky, directeur général.

ISRAELVALLEY DANS NOS ARCHIVES
Le site ISS Source révèle de nouvelles informations concernant Stuxnet. L’attaque aurait été menée par un dissident iranien infiltré dans la centrale de Natanz qui se serait chargé du sabotage à l’aide d’une barrette mémoire infectée.

On commence enfin à en savoir un peu plus sur la manière dont s’est déroulée l’attaque Stuxnet visant les installations nucléaires en Iran et dont on a découvert l’existence au mois de juin 2010 par le biais de la société biélorusse VirusBlokAda.

ISS Source indique qu’outre les techniques d’infection distantes possibles, le virus aurait été injecté directement dans une centrale nucléaire par un agent double iranien intervenant dans la centrale nucléaire de Natanz. Cette injection directe, par le biais d’une barrette mémoire contenant le virus, présentait l’intérêt d’accroître considérablement les possibilités d’infection d’un grand nombre d’ordinateurs. Finalement, il semble que 45 000 systèmes informatiques aient été infectés, dont 30 000 en Iran.

Notons que cette hypothèse se révèle conforme à ce qu’indiquait le ministre iranien Heydar Moslehi en octobre 2010, affirmant que des espions avaient été arrêtés en lien avec le virus Stuxnet.

ISS Source précise que ces agents doubles appartiendraient au Mujahedeen-e-khalq (MEK), une organisation utilisée par Israël pour différentes missions, notamment les assassinats ciblés visant des scientifiques en charge du programme nucléaire iranien. « Le MEK est le bras armé du Mossad en charge des assassinats », précise Vince Cannistraro, en charge du contre-terrorisme à la CIA. Ces agents seraient entraînés en Israël et exécuteraient les ordres fournis par l’état hébreu.

Nouveau sommet de la dernière chance
Pour en revenir à Stuxnet, les autorités américaines estiment que l’infection aurait commencé dès la mise en place de la barrette mémoire contenant le virus par le biais de l’une des trois failles Zéro-day présentes dans le virus. Ensuite, le virus se serait propagé à travers tout le réseau en exploitant les autres failles tout en étant perçu comme un programme « normal » grâce à la présence de certificats dérobés et embarqués au sein du « malware ».

Ces révélations interviennent à la veille d’un nouveau sommet entre l’Iran d’un côté et le groupe 5+1 (Les cinq membres permanent du conseil de sécurité de l’ONU + l’Allemagne) qui doit se dérouler ce week-end à Istanbul. Ce sommet, une nouvelle fois présenté comme le sommet de la dernière chance, a pour objectif de trouver un accord sur la limitation du programme nucléaire iranien. En effet, les tensions sont toujours plus vives et les israéliens semblent déterminés à employer la force pour anéantir les installations nucléaires d’Iran, une option militaire qui suscite de larges réserves et inquiétudes parmi les autres nations.

Stéphane Larcher

Source: http://www.linformaticien.com/actualites/id/24470/stuxnet-un-agent-double-aurait-accelere-l-infection.aspx

Source: Le Nouvel Observateur et AFP. Copyrights.

Le Groupe Rafael est très discret sur son deal avec l'Inde. Mais ses employés le sont certainement moins. Ils ont de quoi pavoiser car la firme israélienne bourrée de talents vient de remporter un contrat historique... et bat à plates coutures ses concurrents américains et Français. Selon i24News (Copyrights) : "L'Inde a fait part son intention d'acheter des missiles antichars israéliens Spi...

Eyal Dayan (Rehovot) | Défense

Berlin a fini par accepter la vente de trois bateaux lance-missiles à Israël, moyennant une remise de 300 millions d'euros, rapporte le quotidien "Haaretz". Une décision motivée par la sécurité d'Israël et les intérêts économiques allemands. C'est un accord qui vient apaiser plusieurs mois de tensions entre l'Allemagne et Israël. Berlin a fini par céder à l'État hébreu, qui souhaitait acquér...

France24 | Défense

L’Armée de l’Air israélienne vient de recevoir les trois premiers exemplaires de son nouvel avion d’entraînement, le “Lavi”. Cet avion est destiné à la formation des pilotes à la sortie de l’Académie de Pilotage, afin de faciliter leur conversion sur les avions de chasse F-16 ou F-15. Selon un responsable formateur : "Cet avion est une révolution pour l’Armée de l’Air israélienne. Ses caract...

IsraelValley Desk | Défense

La délégation officielle de défense (en poste à l'ambassade d'Israël) en Inde est la deuxième plus importante au monde après les Etats-Unis. Cette semaine une information discrètement annoncée par les acteurs du deal : IAI va, durant les trois prochaines années, livrer de 262 missiles Barak1 à l'Inde. Il 'agit d'un contrat qui avait été retardé pour des raisons politiques. Le nouveau Gouverneme...

Eyal Ganim (Rehovot) | Défense

Une entreprise israélienne assurera la sécurité des JO 2016 à Rio. La société ISDS opérera comme consultant et fournisseur de systèmes de sécurité. La sécurité des Jeux Olympiques de Rio 2016 sera en partie assurée par une entreprise israélienne, pour un montant de 2,2 milliards de dollars, a annoncé mercredi la revue militaire IsraelDefence citée par Haaretz. "La sécurité au Brésil est un r...

i24News | Défense

Elbit Systems, une sociétés israéliennes leader mondial dans le secteur de la défense, a annoncé cette semaine avoir obtenu un contrat avec un pays asiatique pour $85 millions. Le nom du pays n'a pas encore été révélé. Le contrat consiste a une mise à niveau d'avions Northrop F-5, avions de chasse de fabrication américaine, ainsi que la fourniture de systèmes électro-optiques et de communicatio...

David Illouz | Défense

L’armée américaine a signé un contrat de 12,7 millions de dollars avec la filiale américaine de l’entreprise israélienne de la défense Elbit, pour équiper ses pilotes d’hélicoptères d’attaques Apache de casques intégrés IHADSS-21. Les tests se dérouleront sur une période de deux ans au centre d’Elbit Systems of America à Fort Worth, au Texas. « Nous avons spécialement conçu les modifications...

Serge Dahan | Défense

Le parlement israélien avait donné récemment le feu vert définitif à une privatisation de la société publique Israel Military Industries (IMI), en manque de liquidités depuis des années. IMI a mis au point certains des matériels militaires les plus renommés du pays dont le Uzi. Question très actuelle : le Uzi va t-il devenir finalement non-israélien ? Pour ceux qui l'ignorent encore : le Uzi...

Eyal Ganim (Rehovot) | Défense

Leader mondial dans les systèmes de sécurité du territoire Israël organise une plateforme internationale à Tel-Aviv en novembre prochain destinée à vendre l’expertise de ses entreprises, dans un contexte marqué par le phénomène terroriste. Menaces terroristes jugées persistantes dans le monde, exposition grandissante des infrastructures critiques que sont les bâtiments publics et privés, po...

IsraelValley Desk | Défense

Le système d'interception de roquettes est conçu pour annihiler une menace dont la plupart des pays ne sont pas confrontés. Normalement, un nouveau système d'arme de pointe avec un taux de réussite prouvé de 90% sur le terrain, serait contacté en quelques minutes par l'ensemble des agences mondiales d'approvisionnement en matière de défense. Mais le Dôme de Fer israélien anti-roquette doit e...

Avner Myers | Défense

Israël a vendu pour 223 millions de dollars d’armes aux pays africains en 2013, à comparer aux 107 millions en 2012 et aux 127 millions en 2011. En 2009, au contraire, les ventes représentaient seulement 71 millions de dollars. Les ventes d’armes totales représentaient en 2013 6,5 milliards de dollars, un milliard de moins que l’année précédente. Les chiffres représentent pourtant une croiss...

i24News | Défense

Chaque fois qu'un activiste du BDS prend l'avion, il devrait réfléchir à deux fois. En effet, son avion possède des composants essentiels "Made In Israel". Lehavim technologies a été créée en 1969 à Nahariya en réaction à l’embargo imposé par la France à Israël après la guerre des Six Jours. L’embargo avait laissé les mirages français de l’aviation israélienne dépourvus d’hélices pour avions...

IsraelValley Desk | Défense

Depuis dix ans, l’entreprise de télécommunications allemande Deutsche Telekom s’est investie auprès de l’université israélienne Ben-Gourion. Elle a créé un laboratoire de R&D : 160 chercheurs et étudiants y planchent avec les consultants du groupe sur les solutions de sécurisation des données de demain. Faire de Beer-Shev'a la capitale mondiale de la cybersécurité – autrement dit, de la sécu...

Guillaume Mollaret | Défense

Israël: une startup met au point un système robotique de tirs par hélicoptère Le système est conçu pour protéger les hélicoptères dans les situations les plus vulnérables Une startup israélienne a mis au point un système d'arme robotique conçu pour protéger un hélicoptère lorsqu'il est dans les situations les plus vulnérables (vol en zone hostile pour une mission de recherche ou de sauvet...

i24News | Défense

Le consulat général d’Israël et la Chambre de commerce France-Israël de Marseille ont invité en septembre, des responsables publics et privés de la sécurité à venir découvrir les technologies israéliennes visant à sécuriser les villes. Un article publié dans Actualité Juive (Copyrights) : "C’est au cœur du Palais de la Bourse, sur le Vieux-Port à Marseille que s’est tenue cette journée de co...

Laëtitia Enriquez (AJ) | Défense