May 28

ISRAELVALLEY - TRAVAUX D'AGRANDISSEMENT DANS LE PORT DE HAIFA. Une fois terminés, ils permettront l'ancrage de plus gros navires.

Authors picture

Hélène Machline | Économie

Headline image

Afin de pouvoir ancrer de plus gros navires, l’entrée du Port de Haïfa va être approfondie : son niveau passera de 15 à 17,5 mètres.

Le 21 mai 2012, à Jérusalem, lors de la réunion du conseil d’administration de l’Association internationale des Ports, qui réunit 230 ports dans 90 pays, le président de la Compagnie des Ports Israéliens Yechiel Leiter a annoncé que les travaux d’agrandissement en profondeur, du port de Haïfa, ont commencé. Une fois terminés, ils devraient permettre l’ancrage de navires d’une capacité de 8 000 EVP (équivalent vingt pieds).

Le dragage a commencé immédiatement après que le ministère de l’Environnement israélien ait donné son autorisation. Une décision basée sur “ des considérations économiques, aussi bien pour la ville de Haifa que pour toute la région du nord d’Israël” a précisé Yechiel Leiter .

“Un représentant du ministère de la Protection de l’Environnement surveille les travaux, 24h sur 24 et 7 jours sur 7”’ a-t-il ajouté

ISRAELVALLEY ARCHIVES
Privatisation totale, travaux d’agrandissement gigantesques, le petit port d’Eilat fait peau neuve et sera bientôt relié au centre du pays par une ligne de train rapide. Eilat qui est une zone de libre-échange depuis 1985, reste un port de petite taille, où transitent à peine 5% du commerce israélien, essentiellement des voitures et des produits chimiques. 2,3 millions de tonnes de produits chimiques provenant essentiellement de la société Israel Chemicals Ltd., ont été exportés vers l’Asie au départ d’Eilat en 2011.

Le revenu annuel du port de 2011 s’est élevé à 128 millions shekels (26 M€) et 30 000 touristes en croisière y sont passés. 65% des activités du Port d’Eilat sont consacrés à l’importation de voitures. 150 000 voitures sont arrivées par Eilat en 2011, soit 45% des voitures importées en Israël. «Par un décret gouvernemental, le Port d’Eilat possède le monopole total sur les importations de voitures fabriquées en Extrême Orient.» explique Avishai Cohen, directeur du port d’Eilat.

Mais le processus de privatisation de 100% du capital de l’Eilat Port Company, qui a débuté le 4 avril 2011, risque de mettre fin à ce type de décrets. Le ministère des Transports a mis en vente une concession de quinze ans, pour l’exploitation du port, renouvelable pour une période supplémentaire de dix ans, pour environ 100 millions de shekels (22,25M€). « Dix sept groupes ont déjà présenté leur candidature pour le rachat de l’Autorité portuaire d’Eilat, c’est un record d’offres pour la privatisation d’une entreprise israélienne. Aujourd’hui, le potentiel commercial du port se trouve dans les pays d’Asie du Sud-Est, avec les pays émergent et l’agrandissement du port il y a un immense potentiel à exploiter » explique Avishai Cohen. Parmi les critères qui permettront de départager les candidats, figurent aussi leurs capacités à accroître le volume d’activité du port d’Eilat.

D’immenses travaux pour agrandir la baie du port d’Eilat et une connexion ferroviaire
La construction du port intérieur a commencé, fin janvier 2012. C’est l’Israel Ports Development & Assets Company Ltd. qui déplacera les 140 millions de m3 de terre afin d’agrandir la baie d’Eilat de 5 km vers le nord-est. Un chantier évalué à environ 1 mrd $ (750 M€).

Par ailleurs, la construction d’une ligne ferroviaire « Med Red » qui reliera le port d’Eilat sur la mer Rouge, au Port d’Ashdod en Méditerranée, risque aussi de transformer les activités portuaires de ces deux ports. Selon le premier ministre israélien, cette liaison de 350 kilomètres ferait du port d’Eilat, une alternative au Canal de Suez.

Cette ligne qui pourrait être financée et construite, selon le ministère de Transports, par des entreprises d’Etat chinoises, permettrait l’exportation de gaz naturel israélien vers la Chine et l’Inde lorsque les gisements israéliens de gaz Léviathan et Tamar situés en Méditerranée, entreront en exploitation.

Hélène Machline à JÉRUSALEM

Source: Econostrum. Copyrights.

En France très peu de personnes connaissent le meilleur "Think Tank" de l'Etat Hébreu. Le Reut Institute fait un travail remarquable en Israël. Son objectif est d'aider les décideurs du pays à construire le futur technologique, social, économique du pays. Le Reut Institute est spécialisé dans le domaine de l'innovation sociétale. Une conférence baptisée IL@75 (qui a eu lieu récemment) en Is...

IsraelValley Desk | Économie

Israël ne cessera pas ses exportations de produits agricoles vers la Russie malgré les pressions de l’Union européenne contre Moscou, a indiqué le ministre israélien de l’Agriculture Yair Shamir. Ce dernier a motivé cette décision par le boycott européen des produits israéliens provenant des implantations, lors d’une interview à l’agence de presse russe RIA Novosti. "S'ils viennent (les Europée...

i24News (Tel Aviv) | Économie

La guerre à Gaza a incité le gouvernement israélien à débloquer des crédits pour le Néguev et les villes israéliennes proches de la bande de Gaza. Après l’opération militaire israélienne dans la bande de Gaza, le gouvernement a décidé d’accélérer le développement économique et social du sud d’Israël. Cette semaine, le conseil des Ministres débat à Jérusalem de deux plans de développement du ...

Jacques Bendelac | Économie

Les hôtels israéliens ont fustigé le ministère des Affaires religieuses pour la hausse des prix à venir des certificats de cacherout de près de 30 % alors même que l’industrie du tourisme a souffert d’un ralentissement suite à l’opération Bordure protectrice. Le PDG de l’Association des Hôteliers Shevi Shai a critiqué le gouvernement pour avoir annoncé un plan pour aider ostensiblement le se...

Times of Israel | Économie

Il fut une époque ou Nokia avait le vent en poupe dans l'industrie du téléphone portable. Aujourd'hui, Nokia n'est plus que l'ombre de lui-même et la société n'a plus les moyens d'autrefois. Ainsi, le Nokia Stadium Arena, l'un des plus grands stades couverts du pays, à Tel Aviv, qui s'appelait autrefois " Yad Eliyahu Arena " va devoir changer de nom sous peu. Nokia a annoncé son intention ...

IsraelValley Desk | Économie

Les échanges commerciaux entre Israël et le Japon ont débuté dès 1952 avec l'établissement des relations diplomatiques. Ils furent dès le début relativement importants. Israël exportait alors vers le Japon principalement des diamants, fruits et produits chimiques. Si, à l'époque, la balance commerciale était relativement équilibrée entre les deux pays (autour de 1,5 milliard de dollars d'ex...

Dr Paul Balança | Économie

Les salariés grévistes s'opposent à un plan de redressement qui impliquerait de nombreux licenciements. Les représentants du service postal et du syndicat israélien (Histadrout) ont prévu de reprendre les négociations avec le ministère des Finances. Les tribunaux israéliens seront fermés au public ce dimanche, bien que les audiences devraient avoir lieu comme prévu. En outre, les agents du ...

Avner Myers | Économie

Le compromis trouvé par le Premier ministre israélien et son ministre des Finances permettra de boucler rapidement le projet de budget 2015. Ce n’était qu’une question de temps : un accord entre Benyamin Netanyahou et Yaïr Lapid va enfin permettre au gouvernement de débattre de la loi de finances pour 2015 et de la soumettre aux députés israéliens pour son adoption définitive avant la fin ...

Jacques Bendelac | Économie

C’était l’OpenStartUp cette semaine, l’après-midi portes-ouvertes des start ups de Tel Aviv dans le cadre du DLD, le festival de l’innovation. IsraelValley en a profité pour aller rendre visite à Pzartech, une jeune start up israélienne dans le secteur de l’impression 3D qui s’apprête à débuter son Beta Test. Joachim Hagege, Yonathan Aflalo et Jérémie Brabet, les fondateurs de Pzartech, dév...

Yaël Haouzi | Économie

Arrivé à la présidence de Yoplait International en juillet 2012, Olivier Faujour affiche de fortes ambitions. Prochaine étape, la Chine, où le groupe va construire une usine en 2015, comme il le confie dans un entretien au «Parisien Economie». Yoplait est déjà implanté dans près d'une cinquantaine de pays, avec plus de 2 500 références à travers le monde. Sur les 5 milliards de chiffre d'aff...

IsraelValley Desk | Économie

Le thème du « rôle du capital-risque dans l'écosystème de l'innovation » a réuni des décideurs, hommes d'affaires et universitaires israéliens et européens, lors du séminaire de l'innovation UE-Israël, mené chaque année par la Délégation de l'UE en Israël, dans le cadre du Festival de l'innovation DLD à Tel-Aviv. Le séminaire de cette année a été co-organisé par les Etats membres de l'UE, I...

IsraelValley Desk | Économie

Keshet, la société de production israëlienne, poursuit son ascension. Entretien avec son PDG, Alon Shtruzman. Selon tvmag.lefigaro.fr (Copyrights) : "Alon Shtruzman, comment expliquez-vous la réussite de Keshet? Réponse : C'est le résultat de beaucoup de travail. Nous avons lié de bonnes relations avec les studios américains et de grands groupes mondiaux. En nous adaptant à chaque fois au «l...

IsraelValley Desk | Économie

Depuis quelques années, la coopération entre Israël et Madagascar dans le domaine du commerce est en veilleuse. Les échanges commerciaux restent très faibles alors que dans les années 60, lorsque Madagascar a obtenu son indépendance, des produits agricoles ont été exportés en Israël. Pour redynamiser cette relation, le ministre des Finances et du Budget, Jean Razafindravonana et l’ambassade...

IsraelValley Desk | Économie

La CNUCED (Conférence des Nations Unies sur le commerce et le développement) a publié son Rapport sur l’investissement dans le monde 2014 (World Investment Report - WIR 2014) fin juin 2014. Selon animaweb.org : "Après une année 2012 difficile, les investissements directs étrangers (IDE) rebondissent en 2013: les flux d'IDE ont enregistré une hausse de 9% par rapport à 2012, s'établissant à ...

IsraelValley Desk | Économie

Israël ne s'inquiète pas seulement des combats le long de sa ligne de démarcation sur le Golan; une fièvre venue de Syrie menace le cheptel israélien. Les bactéries ne connaissent pas de frontières. Depuis quelques semaines, des bactéries de type coccobacilles touchent le cheptel israélien sur le plateau du Golan. Les vétérinaires soupçonnent la Syrie d’être involontairement à l’origine de...

Jacques Bendelac | Économie