May 28

ISRAELVALLEY - TRAVAUX D'AGRANDISSEMENT DANS LE PORT DE HAIFA. Une fois terminés, ils permettront l'ancrage de plus gros navires.

Authors picture

Hélène Machline | Économie

Headline image

Afin de pouvoir ancrer de plus gros navires, l’entrée du Port de Haïfa va être approfondie : son niveau passera de 15 à 17,5 mètres.

Le 21 mai 2012, à Jérusalem, lors de la réunion du conseil d’administration de l’Association internationale des Ports, qui réunit 230 ports dans 90 pays, le président de la Compagnie des Ports Israéliens Yechiel Leiter a annoncé que les travaux d’agrandissement en profondeur, du port de Haïfa, ont commencé. Une fois terminés, ils devraient permettre l’ancrage de navires d’une capacité de 8 000 EVP (équivalent vingt pieds).

Le dragage a commencé immédiatement après que le ministère de l’Environnement israélien ait donné son autorisation. Une décision basée sur “ des considérations économiques, aussi bien pour la ville de Haifa que pour toute la région du nord d’Israël” a précisé Yechiel Leiter .

“Un représentant du ministère de la Protection de l’Environnement surveille les travaux, 24h sur 24 et 7 jours sur 7”’ a-t-il ajouté

ISRAELVALLEY ARCHIVES
Privatisation totale, travaux d’agrandissement gigantesques, le petit port d’Eilat fait peau neuve et sera bientôt relié au centre du pays par une ligne de train rapide. Eilat qui est une zone de libre-échange depuis 1985, reste un port de petite taille, où transitent à peine 5% du commerce israélien, essentiellement des voitures et des produits chimiques. 2,3 millions de tonnes de produits chimiques provenant essentiellement de la société Israel Chemicals Ltd., ont été exportés vers l’Asie au départ d’Eilat en 2011.

Le revenu annuel du port de 2011 s’est élevé à 128 millions shekels (26 M€) et 30 000 touristes en croisière y sont passés. 65% des activités du Port d’Eilat sont consacrés à l’importation de voitures. 150 000 voitures sont arrivées par Eilat en 2011, soit 45% des voitures importées en Israël. «Par un décret gouvernemental, le Port d’Eilat possède le monopole total sur les importations de voitures fabriquées en Extrême Orient.» explique Avishai Cohen, directeur du port d’Eilat.

Mais le processus de privatisation de 100% du capital de l’Eilat Port Company, qui a débuté le 4 avril 2011, risque de mettre fin à ce type de décrets. Le ministère des Transports a mis en vente une concession de quinze ans, pour l’exploitation du port, renouvelable pour une période supplémentaire de dix ans, pour environ 100 millions de shekels (22,25M€). « Dix sept groupes ont déjà présenté leur candidature pour le rachat de l’Autorité portuaire d’Eilat, c’est un record d’offres pour la privatisation d’une entreprise israélienne. Aujourd’hui, le potentiel commercial du port se trouve dans les pays d’Asie du Sud-Est, avec les pays émergent et l’agrandissement du port il y a un immense potentiel à exploiter » explique Avishai Cohen. Parmi les critères qui permettront de départager les candidats, figurent aussi leurs capacités à accroître le volume d’activité du port d’Eilat.

D’immenses travaux pour agrandir la baie du port d’Eilat et une connexion ferroviaire
La construction du port intérieur a commencé, fin janvier 2012. C’est l’Israel Ports Development & Assets Company Ltd. qui déplacera les 140 millions de m3 de terre afin d’agrandir la baie d’Eilat de 5 km vers le nord-est. Un chantier évalué à environ 1 mrd $ (750 M€).

Par ailleurs, la construction d’une ligne ferroviaire « Med Red » qui reliera le port d’Eilat sur la mer Rouge, au Port d’Ashdod en Méditerranée, risque aussi de transformer les activités portuaires de ces deux ports. Selon le premier ministre israélien, cette liaison de 350 kilomètres ferait du port d’Eilat, une alternative au Canal de Suez.

Cette ligne qui pourrait être financée et construite, selon le ministère de Transports, par des entreprises d’Etat chinoises, permettrait l’exportation de gaz naturel israélien vers la Chine et l’Inde lorsque les gisements israéliens de gaz Léviathan et Tamar situés en Méditerranée, entreront en exploitation.

Hélène Machline à JÉRUSALEM

Source: Econostrum. Copyrights.

C'est la news'éco d'Israël qui a fait bondir la bourse de Tel Aviv. Nestlé (Suisse) devrait racheter 100% de Osem. Le montant versé par Nestlé €752m ($840m) pour prendre le contrôle total de la société israélienne. Nestlé est une entreprise suisse, et l'un des principaux acteurs de l'agroalimentaire dans le monde. Selon la presse Suisse : "Nestlé a conclu avec le conseil d'administration du...

IsraelValley Desk | Économie

En 2015, 91% des Israéliens ont fait des emplettes en ligne ; les sites de vente chinois caracolent en tête des sites préférés des Israéliens. La consommation en ligne se développe rapidement en Israël. En 2015, ce sont 91% des Israéliens adultes qui ont effectué au moins un achat sur Internet : c’est ce qu’il ressort d’une enquête réalisée par l’institut de sondages TRI. Les sites chinois...

Jacques Bendelac | Économie

Le Premier Ministre israélien ne laissera pas le BDS occuper le terrain médiatique. A la Knesset Yarden Vatikai a laissé entrevoir la réponse d'Israël au BDS. Il a annoncé que 35 personnes (tous recrutés cette année) vont rejoindre le "Strategic Affairs Ministry". Par ailleurs, Ayelet Shaked, ministre de la Justice prépare un projet de loi permettant de faire condamner par les tribunaux pénaux ...

Ludwig Walter | Économie

La crise du logement en Israël n'épargne pas les étudiants : si 49% d'entre eux louent un logement, 36% habitent toujours chez leurs parents. Les 310 000 étudiants israéliens ont de plus en plus de mal à se loger ; un bon tiers de ceux qui habitent en location, est obligé de déménager en cours d’études, et cela en raison de la cherté de la location. C’est ce que révèle une récente enquête ...

Jacques Bendelac | Économie

Le chef du ministère de la Défense politique, Amos Gilad, s’est exprimé dans un interview à la radio militaire, ce matin, et a annoncé que les Etats-Unis participent au montant de plus de 100 millions de $ dans le projet technologique israélien qui vise à identifier les tunnels dans la bande de Gaza. Amos Gilad a ajouté que, selon les évaluations du renseignement, aucun tunnels n’a traversé la...

IsraelValley Desk | Économie

Contrairement à la Fed américaine, la Banque d'Israël a décidé de ne pas relever son taux d'intérêt en février: celui-ci reste à 0,1%. Explications. Le taux d'intérêt directeur en Israël reste fixé à 0,1% en février : ainsi en a décidé la commission monétaire de la Banque d'Israël. Contrairement à La Banque centrale américaine (Fed) qui vient de relever ses taux, Israël préfère attendre : le...

Jacques Bendelac | Économie

La croissance de l’économie d’Israël devrait redémarrer en 2016 ; certains secteurs d’activité, plus prometteurs, s’en sortiront mieux que d’autres. L’économie d’Israël continuera de progresser en 2016, mais à un rythme modéré ; le principal moteur de la croissance restera la consommation des ménages. Dans certains secteurs, la concurrence profitera encore au consommateur israélien, mais ...

Jacques Bendelac | Économie

Impossible de le dissimuler : l'OCDE, avec une batterie de statistiques, le dit : "les Israéliens sont satisfaits de la qualité de vie" et sont finalement, malgré les tuiles de la vie, assez heureux (les nouveaux immigrants de France, face aux diffficultés d'intégration sont assez sceptiques sur ses stats!). Selon IsraPresse : Le secrétaire général de l’OCDE Angel Gurria en visite officielle...

IsraelValley Desk | Économie

Angel Gurria, le secrétaire général de l’OCDE, effectue une visite exceptionnelle à Jérusalem pour commémorer la cinquième année d’adhésion d’Israël. Le secrétaire général de l’OCDE a estimé que l’évènement méritait d’être marqué solennellement : Mr. Angel Gurría effectue ce dimanche 31 janvier et lundi 1 février une visite officielle en Israël, pour célébrer le cinquième anniversaire de l...

Jacques Bendelac | Économie

Coca Cola devrait ouvrir une usine à Gaza « dans les prochaines semaines ». L’usine de 20 millions de dollars créera plus de 1 000 emplois dans la bande de Gaza durement touchée par le chômage. (Times of Israel) LE PLUS. Le Coca-Cola (parfois abrégé Coca en France ou Coke en Amérique du Nord et dans certains pays européens et africains - Coke est même devenu un nom déposé appartenant à The ...

IsraelValley Desk | Économie

La certification casher coûte à l’économie israélienne environ 770 millions de dollars par an, a estimé le ministère des Finances. La certification ajoute environ 5 % du coût de la production alimentaire, selon un rapport préliminaire du ministère. Jusqu’à 152 millions de dollars du coût est dû au quasi-monopole sur la supervision casher par le Grand Rabbinat d’Israël, qui impose des exigenc...

IsraelValley Desk | Économie

Les dépenses de publicité ont augmenté de 4% seulement en 2015 ; la révolution que connaissent les médias profite à l’Internet au détriment de la TV. En 2015, les médias israéliens ont engrangé des recettes publicitaires pour un montant de 3,78 milliards de shekels (900 millions d’euros). Il s’agit d’une progression que les spécialistes du secteur qualifient de modeste : + 4% par rapport à...

Jacques Bendelac | Économie

Malgré les turbulences qui affectent les marchés étrangers, le système financier israélien reste stable ; mais la bulle immobilière menace toujours. « Garantir la stabilité du système financier et de son activité courante » : tel est le rôle de la Banque d’Israël redéfini par une loi de 2010. Le rapport semestriel que la banque centrale vient de publier à Jérusalem vise justement à présent...

Jacques Bendelac | Économie

Les prévisionnistes météo se sont trompés: la tempête promise à Jérusalem s'est limitée à pluies et neiges mêlées ; les préparatifs ont coûté cher. (Superbe photo de FLASH90, Yonatan Sindel - Copyrights) Les flocons de neige sont bien tombés entre lundi et mardi, mais ils n'ont pas tenus au sol. La tempête de neige qui devait dévaster Jérusalem n'a pas eu lieu. Faut-il s'en réjouir ? Non,...

Jacques Bendelac | Économie

Deux sociétés israéliennes d'énergie, Isramco and Modiin Energy, ont annoncé la découverte de champs gaziers potentiels au large des côtes d'Israël, dont les réserves sont estimées à environ 252 millions mètres cube de gaz naturel. Le journal israélien Globes indique que les réserves de gaz, découvertes dans une zone gérée à 90% par les deux sociétés, pourraient être d'une importance similai...

IsraelValley Desk | Économie