May 20

ISRAELVALLEY MEDICAL. UNE INNOVATION "MADE IN ISRAEL" CONTRE LE CANCER DU COLON. Une solution révolutionnaire pour le dépistage du cancer colorectal.

Authors picture

V.L. | Économie

Headline image

Une société israélienne a conçu une minuscule capsule que vous pouvez avaler et qui détecte sans douleur des polypes quand elle parcourt le colon. En février 2012, l’initiative de GE (General Electric) Healthymagination à 6 milliards de dollars a lancé le premier projet israélien : une solution révolutionnaire pour le dépistage du cancer colorectal.

« Une des raisons pour lesquelles tant de gens meurent du cancer du côlon, bien qu’il soit relativement facile à guérir, parce qu’ils veulent éviter la procédure de coloscopie embarrassante et envahissante, » explique Guy Neev, le Directeur General de Check-Cap, qui a conçu une capsule injectable qui prend des clichés de rayons X de 360 degrés du côlon quand elle se déplace à travers le trajet gastro-intestinal.

« La capsule va à l’intérieur de l’organisme durant quelques jours et elle est conçue pour détecter les polypes cliniquement significatifs avec la même gamme de précision qu’une coloscopie standard », explique-t-il.

Check-PAC, une entreprise vieille de 7 ans, basée dans la ville de Isfiya sur le Mont Carmel, a été fondée début 2005 par son responsable technique le Dr Yoav Kimchy, un spécialiste de la physique et un ‘leader’ en projets techniques.

Il a réuni une équipe forte de 30 experts dans des domaines aussi variés que l’électronique, la physique, les mathématiques, la mécanique, le génie logiciel, la chimie, la physiologie et la médecine, surtout des diplômés de l’Institut de Technologie du Technion d’Israel à proximité de Haïfa pour créer un appareil qui pourrait révolutionner à jamais le traitement, la prévention et la détection du cancer du côlon.

« Le défi était de produire quelque chose de moins envahissant que les méthodes actuelles », souligne Guy Neev.

Le concept d’utiliser la technologie d’une pilule pour visualiser et détecter les troubles du tube digestif a été lancé par Given Imaging Israël. Check-Cap utilise une approche différente qui est encore plus facile pour le patient, affirme Guy Neev.

« Tandis que les endoscopies actuellement disponibles sont basées sur des caméras qui nécessitent un nettoyage agressif de l’intestin, la capsule d’imagerie Check-Cap est le premier appareil conçu pour fonctionner dans le côlon avec pratiquement aucune préparation de l’intestin. C’est possible car elle utilise des rayons x de faible énergie qui peuvent voir à travers le contenu du côlon. »

Le patient n’a pas même besoin d’être dans un hôpital ou chez le médecin au cours de la procédure. « Ils peuvent suivre leur ‘routine’ quotidienne sans avoir à modifier leurs activités» explique Guy Neev.

Une exposition minimale aux radiations

Le système, qui a déjà été testé chez les animaux, comprend une capsule, un récepteur, un logiciel d’imagerie et une base de données associée pour un accès sur le web et des analyses.

La capsule Check-Cap comporte des capteurs d’imagerie miniatures en Cadmium Zinc Tellurure (CZT). Le dispositif radar à rayons X minuscule crée une image de reconstitution en 3D du côlon avec une exposition minimale aux radiations, beaucoup moins qu’une densitométrie ou une mammographie, par exemple.

La capsule transmet les données à un dispositif porté au poignet, où elles sont stockées pour les analyses du médecin. Si les images 3D révèlent des polypes, une coloscopie thérapeutique sera prescrite selon les besoins.

« Le produit est prêt à être testé, » dit Guy Neev. « Nous prévoyons de demander l’approbation européenne de commercialisation à la fin de l’année prochaine et aux États-Unis sans doute 18 mois plus tard. »

Le but est de lancer la capsule d’imagerie au sein de l’Union Européenne fin 2013, sous réserve de l’approbation réglementaire de la marque CE. Des discussions avec la Food and Drug Administration (FDA) soit l’Agence fédérale américaine des produits alimentaires et médicamenteux, sur les activités cliniques pour supporter l’autorisation de commercialiser du produit aux États-Unis sont en cours.

Un marché au potentiel énorme

Le cancer colorectal constitue le troisième cancer le plus courant chez les hommes et le deuxième chez les femmes, tuant 608 000 personnes par an dans le monde entier – 8% de tous les décès par cancer, selon l’Agence internationale pour la recherche sur le cancer. C’est la quatrième cause de décès par cancer dans le monde.

Cela signifie que l’entreprise israélienne devrait bientôt s’imposer sur un marché potentiel de 25 milliards de dollars.

« Le potentiel est énorme : soit 350 millions de personnes dans le monde Occidental » affirme Guy Neev.

Si la procédure de coloscopie n’était pas si douloureuse et envahissante, beaucoup plus de personnes seraient traité de leur cancer du côlon à un stade beaucoup plus précoce, améliorant considérablement le taux de rétablissement, dit-il.

« Notre objectif est de réduire la mortalité des patients en facilitant leur adhésion considérablement accrue par les recommandations de dépistage des médecins, permettant la détection et le traitement, plus tôt », dit-il. « Toutes les personnes de plus de 50 ans ont droit à un dépistage du cancer du colon, après tout, le dépistage précoce sauve des vies. »

Une première collaboration en Israël

C’est le premier investissement en Israël que le fonds GE (General Electric) Healthymagination a lancé pour aider à fournir les meilleurs soins de santé à plus de gens et à moindre coût. Le fonds d’investissement de capitaux propres de General Electric met l’accent sur l’identification et les partenariats avec des entreprises de technologie de santé prometteuses dans le monde entier.

« Nous sommes heureux d’avoir GE comme nouvel investisseur et collaborateur», dit Guy Neev. « L’investissement de GE est une reconnaissance du besoin des patients que nous lançons ainsi que la promesse clinique de notre technologie. Le cancer du côlon est le cancer le plus mortel, pourtant évitable. L’expérience de GE dans l’imagerie spatiale sera une contribution importante aux efforts apportés dans notre programme clinique et réglementaire vers la commercialisation. »

Plusieurs fonds d’investissements et des entreprises privées américains et israéliens, ainsi que certaines entreprises européennes, soutiennent également Check-Cap. Les actionnaires de l’entreprise comprennent Pontifax Venture Partners, Biomedex, DoCor, la banque Emigrant, Conterpoint, Jacobs Investments Company, BXR Partners et des investisseurs privés.

Par Desmond Bentley, adaptation siliconwadi.fr

AGROCHIMIE. Le nombre de firmes Chinoises qui rachetaient des entreprises israéliennes pour des montants de plus de cinquante millions de dollars étaient encore il y a quelques années une grande rareté. Aujourd'hui, cela fait partie intégrante de la scène classique du monde des affaires israélien. Sichuan Hebang Corporpation, listé au Shanghai Stock Exchange pour $3.6 Milliards de capitali...

Ilan Rosenthal | Économie

SPÉCIAL. Israël n'a rien à craindre de la crise financière en Grèce ; l'exposition de l’économie israélienne à la dette grecque est minime. Après le premier vent de panique qui a soufflé sur la Bourse de Tel Aviv, les opérateurs israéliens ont repris leurs esprits : l’exposition d’Israël à la crise grecque est quasiment nulle, le commerce entre les deux pays est réduit, et les touristes is...

Jacques Bendelac | Économie

La banque d’Israël va introduire un nouveau billet de 200 shekels qui sera mis en circulation début 2016. Il sera bleu et affichera l’image du poète israélien Nathan Alterman. Ce sera le deuxième d’une série de quatre nouveaux billets de banque. Le premier, le billet vert de 50 shekels affichant le poète Shaul Tchernikhovsky, est entré en circulation en 2014. Les nouveaux billets de banque ...

JerusalemPlus. | Économie

Les découvertes successives d’importants gisements de gaz naturel au large des côtes israéliennes depuis 2009 modifient profondément le mix énergétique israélien. Alors qu’Israël ne disposait d’aucune ressource naturelle, en dehors du modeste gisement de gaz de Yam-Téthys, le pays bénéficie désormais d’une réserve d’environ 1000 Milliards de mètres cube (soit 35 TCF) sans compter les très r...

Business France (Tel Aviv) | Économie

Pékin a investi plus de 3,7 millions d’euros dans des compagnies israéliennes l’an dernier. Les échanges commerciaux entre la Chine et Israël ont explosé en 2014, a rapporté le quotidien israélien Haaretz, insistant sur la hausse des investissements par Pékin dans l’économie israélienne. « Les entrepreneurs chinois investissent de plus en plus dans l’économie israélienne », a affirmé Micki Shap...

i24News | Économie

La station de radio ultra-orthodoxe « Kola Chai Radio » a commandé un sondage riche d’enseignements : 76% des femmes ultra-orthodoxes ont un emploi ((57% sont salariées à plein temps, 31% travaillent à temps partiel et 12% sont indépendantes) Dans 42% des familles ultra-orthodoxes, la femme est la seule à travailler. Dans 34%, mari et épouse travaillent tous les deux. Dans 12% des cas, seul ...

IsraelValley Desk | Économie

En 2014 la croissance de l'export vers la Grèce a été exceptionnelle : +77%. Le chiffre global de l'export d'Israël vers la Grèce reste finalement assez modeste : $448 Millions. La Grèce ne représente pas un marché important pour les exportateurs israéliens. Ce pays ne fait pas partie des premiers pays de destination des produits israéliens (N°25). Le secteur chimique est le seul qui se retrouv...

Ilan Rosenthal (Tel Aviv) | Économie

Avant la trêve estivale, une pluie de records s’abat sur l’économie d’Israël : beaucoup de bons chiffres, mais aussi plusieurs écueils à éviter. Ce sont des vacances studieuses qui attendent le ministre israélien des Finances, Moshé Kahlon ; dès la rentrée d’octobre, il devra présenter à la Knesset son budget pour 2015 et 2016. Comme pour l’aider dans sa tâche, l’économie du pays accumule le...

Jacques Bendelac | Économie

Le journal Le Monde a publié le classement mondial des firmes internationales les plus attractives pour les étudiants. Google, très active en Israël, est classée en numéro 1. Pratiquement toutes les firmes du haut du tableau ont une belle implantation en Israël : PwC, Ernst & Young, Deloitte, KPMG, Microsoft, Apple, BMW, Samsung, GE, Shell, ExxonMobil, Volkswagen, Ford, General Motors, Toyota, ...

Ilan Rosenthal (Tel Aviv) | Économie

Le mois prochain, les 700 premiers propriétaires pourront prendre possession de leur nouvel appartement. Prix moyen: 100.000 dollars un cinq pièces. Flambant neuf, la ville nouvelle de Rawabi somnole sous le soleil de l’été. Achevée il y a un an et demi, son inauguration a dû être reportée pour des « raisons administratives » : les promoteurs palestiniens viennent seulement d’obtenir des a...

Jacques Bendelac | Économie

En Israël, la crise en Grèce est peu commentée car les conséquences potentielles sur l'économie du pays sont faibles. Les banques israéliennes ont anticipé cette situation anxiogène pour les européens. Sortie où pas de la zone euro les banquiers de l'Etat Hébreu se sentent malgré tout étrangers à la crise. Seule la bourse de Tel Aviv reste attentive à la dette de la Grèce. ANNONCE DE CE JOU...

IsraelValley Desk | Économie

Yitzhak Herzog, a demandé cette semaine au président de la Knesset, Youli Edelstein, que le parlement ait la prérogative de prendre des décisions au sujet des réserves de gaz naturel israéliennes, et non pas le gouvernement. Le leader du Camp sioniste a affirmé que sa demande est soutenue par l’ensemble des partis formant l’opposition. Plus tôt jeudi, le cabinet de sécurité a décidé que l...

IsraPresse | Économie

Le ministre des Finances veut favoriser l'entrée de nouveaux acteurs. Après avoir réussi à restructurer le marché des télécoms israéliens voilà trois ans, un « big bang » qui a permis au consommateur de diviser par deux à trois sa facture de mobile, Moshé Kahlon parviendra-t-il à réformer le secteur bancaire ? Une chose est sûre : l'homme à qui le Premier ministre Benyamin Netanyahu a donné...

Nathalie Hamou (Les Echos) | Économie

« Taïwan importe un milliard de dollars de marchandises chaque année, et environ un quart de ces importations est constitué de l’équipement de métrologie pour l' industrie de fabrication active de puces », selon Ernest Lin, un haut dirigeant du conseil du développement des échanges extérieurs de Taiwan (TAITRA). Lin était en Israël pour assister à l’exposition Technology 2015 (Salon dédié aux d...

Times of Israel | Économie

Les experts internationaux restent confiants sur l'économie d'Israël mais recommandent de stabiliser le déficit budgétaire et le secteur bancaire. Les consultations que les experts du FMI ont tenues en Israël ont été particulièrement brève: en seulement 7 jours, Bas Bakker, Anna Bordon, Jiaqian Chen et Aiko Mineshima ont réussi à rencontrer les principaux dirigeants de l'économie israélien...

Jacques Bendelac | Économie