May 19

ISRAELVALLEY - LES MILIEUX D'AFFAIRES ISRAELIENS NE SONT PAS MALHEUREUX PAR LA CLAQUE DE JP MORGAN. LA BANQUE A PERDU DEUX MILLIARDS DE DOLLARS DANS LE COURTAGE.

Authors picture

IsraelValley Desk | Économie

Headline image

Les banquiers israéliens n’ont jamais trop aimé JP Morgan depusi que cette banque aurait fait chuter, par un comportement désastreux, Lehman Brothers il y a quelques années. Les anciens de Lehman Brothers (et de nombreux israéliens) sont donc heureux depuis quelques jours. La chute de JP Morgan en bourse ce mois de mai a un goût de revanche.

Pour ceux qui ont oublié, selon nos archives : “JPMorgan Chase aurait tout simplement précipité la faillite de Lehman Brothers en gelant près de 17 milliards de dollars d’actifs en liquidités et titres appartenant à l’entreprise en quasi faillite vendredi 12 septembre au soir. Le 15 septembre au matin, victime de la crise du crédit, Lehman a déposé son bilan. L’histoire JPMorgan et Lehman Brothers révèle une vieille rivalité entre banque protestante et banque juive”.

Blog , Le Monde : "Quand un banquier convoque à la hâte une conférence de presse après la fermeture de la Bourse, cela n’augure jamais rien de bon. Celle organisée par JPMorgan Chase, jeudi 10 mai, à New York n’a pas déçu de ce point vue. Jamie Dimon, le PDG de la première banque américaine en terme d’actifs, a annoncé la perte de 2 milliards de dollars dans le courtage.

La cause: des positions prises sur les fameux CDS, les credit default swap, ces contrats d’assurance destinés à se protéger d’un éventuel défaut d’une institution. JPMorgan a parié sur la poursuite d’une reprise économique et a été pris à revers par le marché. Pour fixer les choses, 2 milliards en six mois, c’est quasiment l’équivalent de la moitié d’un Kerviel à la Société générale.

Le monde de la banque fait décidément penser au film: «Un jour sans fin», qui racontait l’histoire d’un personnage (Bill Murray), condamné à revivre indéfiniment la même journée. Car, à écouter Jamie Dimon, on a l’impression que la crise de 2008 n’a pas servi à grand-chose.

Le mea culpa servi jeudi est proprement hallucinant. Il y a eu «beaucoup d’erreurs, de manque de rigueur et de mauvais jugements», a-t-il plaidé en ajoutant: «en couvrant à nouveau ce portefeuille d’actifs, il y a eu une mauvaise stratégie, mal exécutée, elle est devenue plus complexe et a été mal suivie». Pour un banquier, on est au summum de l’autoflagellation.

En fait, l’affaire débute avec un article du Wall Street Journal début avril, qui pointait les positions massives et très risquées d’un courtier français basé à Londres, Bruno Michel Iksil, surnommé «la baleine» dans le milieu, du fait de sa propension à se gaver de CDS. «Une tempête dans un verre d’eau», avait alors commenté M. Dimon. Maintenant, il va falloir faire rentrer la baleine dans le verre d’eau.

Ce qui fait froid dans le dos, c’est que l’on n’a pas l’impression que le PDG y voit lui-même très clair sur la suite des événements. JPMorgan pourrait perdre «jusqu’à un milliard de dollars ou plus» et «le risque va perdurer pendant plusieurs trimestres» du fait d’une forte volatilité du portefeuille d’actifs en cause. «Nous allons gérer le risque au maximum», ajoute-t-il. Nous voilà rassurés. La Bourse moins: le titre perdait 6,7% jeudi soir et deplus de 9% à l’ouverture de Wall-Street, vendredi.

Cette affaire survient au moment où le lobby bancaire à Wall Street bataille ferme contre le durcissement de la réglementation financière. On connaît le couplet: pas besoins de nouvelles contraintes, tout est sous contrôle, les leçons de 2008 ont été retenues. Les amis banquiers de Jamie risquent de ne pas lui dire merci."

Source: http://lauer.blog.lemonde.fr/2012/05/11/jpmorgan-la-baleine-et-le-verre-deau/

Le fond monétaire international, dans son rapport Perspectives de l'économie mondiale annonce que l'économie israélienne devrait croître de 3,5 % en 2015 ! Le rapport indique également qu'en 2014, la hausse sera de 3,2 % alors qu'il était de 3,4 % en 2013. Les prévisions du FMI sont plus optimistes que celles de la Banque d'Israël, qui prévoit une croissance de 3 % en 2015 ( 2,8% sans tenir...

IsraelValley Desk | Économie

Bonne nouvelle en ce qui concerne la StartUp nation. Selon le site Fortuneo (Copyrights) : "Standard & Poor’s a confirmé la notation souveraine "A+" d’Israël, assortie d’une perspective "stable". L’agence pense que l’amélioration budgétaire est sur de bons rails, et que le mouvement de consolidation des finances publiques va se poursuivre, tandis que le risque sécuritaire pour l’économie du pay...

IsraelValley Staff | Économie

Le robot-imprimante, fabriquée par ZuTa Labs, une start-up israélienne, a réussi à lever 80 % des 400 000 dollars requis pour son projet sur la plateforme de financement collaboratif Kickstarter, 3 jours et demi seulement après sa mise en ligne. Cela représente l’un des succès les plus rapides de l’histoire du site, explique Tuvia Elbaum, le PDG de ZuTA Labs. (The Times of Israel) La finance...

Times of Israel | Économie

Une nouvelle forme de marketing se développe rapidement en Israël: des boutiques éphémères apparaissent pour disparaître au bout de quelques jours. Une boutique éphémère (en anglais : pop up store, ou pop up shop) est une approche du marketing basée sur l’ouverture de points de vente pour de courtes durées. Le concept est similaire à un point de vente classique, mais de manière temporaire ...

Jacques Bendelac | Économie

Quel est le nom de cette firme qui réalise 72 millions d’euros de ventes, emploie 1 000 personnes et dont le travail de conception de costumes est fait en Israël ? Ses usines de fabrication sont en Chine, Birmanie, Vietnam, Égypte, Roumanie et Jordanie. Son nom ? Bagir. C'est l’un des plus importants fabricants de costumes sur le marché britannique. 12,5 % des Anglais portent un costume fabr...

IsraelValley Desk | Économie

Selon Nathalie Hamou, Correspondante à Tel-Aviv pour les Échos: "Les programmes « made in Tel-Aviv » continuent de séduire les diffuseurs du monde entier. A l’image de TF1 qui a acquis le quizz « Boom » lors du dernier MIP. Mis à l’honneur lors de la dernière édition du Marché international des programmes (MIP) qui s’est achevée le 9 avril, les programmes télé venant d’Israël continuent de s...

IsraelValley Desk | Économie

De 70 à 2 700 shekels: c’est la valeur du cadeau traditionnel de Pessah que les entreprises israéliennes ont accordé cette année à leurs salariés. À Pessah, le cadeau d’entreprise est devenu une tradition en Israël. Le patron s’associe souvent au comité d’entreprise pour offrir aux salariés un cadeau. Cette année, le marché du cadeau d’entreprise a fait un bon de 10% pour s’établir à 3,2 m...

Jacques Bendelac | Économie

Selon la presse aux USA, Wall Street : "SodaStream International bondit de 9,8%. Selon le site d'informations israélien Calcalist, le fabricant de machines à soda pour la maison négocie la cession d'une participation de 10 à 16% à un grand groupe qui pourrait être PepsiCo, Dr Pepper Snapple Group ou Starbucks". ISRAELVALLEY PLUS Le plus grand fabricant de boissons gazeuses au monde vient de...

IsraelValley Desk | Économie

Surprise.... Dubaï est candidat à l’installation d’une Grande Roue à Jérusalem, qui sera montée au Parc de l’Indépendance. Il y a quelques semaines, la mairie de Jérusalem a publié un appel d’offres pour l’installation d’une Grande Roue à Jérusalem. Une surprise attendait le département de la Culture et des Loisirs de la municipalité en ouvrant les enveloppes de l’appel d’offres. Sur les ...

Jacques Bendelac | Économie

The Chamber of Commerce & Industry Israel-France (CCIIF) and its President, Dr. Daniel Rouach, in cooperation with the Embassy of France in Israel, ESCP Europe and Tel Aviv University - Recanati Business School are pleased to invite you to the Transtech Conference - 5th Edition. The Conference strives to contribute to a better understanding of two management practices that are very relevant...

Matias Frydman (Tel Aviv) | Économie

Quelles ruses utilisent les grandes marques et les supermarchés pour paraître moins chères aux yeux du consommateur israélien? Voici les principales techniques utilisées par les trois grandes chaînes israéliennes: Shufersal, Mega et Rami Levy. *Des soldes pour attirer le chaland*. La stratégie du discount utilisée par les fabricants et les grandes surfaces fait preuve de son efficacité: arti...

J.B. | Économie

UBIFRANCE. Communique - Paz détient l’une des deux uniques raffineries du pays et opère près de 300 stations-services réparties sur tout le territoire. Paz est aussi le leader de la production des produits dérivés du pétrole, destinés à l’industrie comme aux particuliers. Le groupe est également actif dans la production de lubrifiants pour le secteur automobile ainsi que de produits isolants. ...

J.D.B. | Économie

Le Forum Économique Mondial (World Economic Forum - WEF) publie un rapport sur le commerce international. Il évalue la "performance" de 138 pays en matière de libre circulation des marchandises, dans quatre domaines : l'accès aux marchés, l'administration aux frontières, les infrastructures et l'environnement opérationnel. Econostrum (copyrights) : "Le rapport donne ainsi un aperçu de "ce q...

A.J. | Économie

Les précautions concernant la salubrité des aliments d'importations, la compression des petits importateurs et les autorités rabbiniques rendent la concurrence réelle presque impossible.    Tout a commencé avec un traumatisme national. En 2003, trois nourrissons nourris avec des produits importés trouvèrent la mort et 23...

Avner Myers | Économie

Une enquête publiée à la veille de Pessah met à jour un « nouveau consommateur » : l’Israélien compare davantage les prix et freine ses achats. Existe-t-il en Israël un « consommateur modèle 2014 » ? Oui, selon l’institut de sondages Buzzilla qui a effectué une enquête auprès d’un échantillon représentatif des consommateurs israéliens, notamment en analysant les conversations sur les média...

Jacques Bendelac | Économie