May 19

ISRAELVALLEY - LES MILIEUX D'AFFAIRES ISRAELIENS NE SONT PAS MALHEUREUX PAR LA CLAQUE DE JP MORGAN. LA BANQUE A PERDU DEUX MILLIARDS DE DOLLARS DANS LE COURTAGE.

Authors picture

IsraelValley Desk | Économie

Headline image

Les banquiers israéliens n’ont jamais trop aimé JP Morgan depusi que cette banque aurait fait chuter, par un comportement désastreux, Lehman Brothers il y a quelques années. Les anciens de Lehman Brothers (et de nombreux israéliens) sont donc heureux depuis quelques jours. La chute de JP Morgan en bourse ce mois de mai a un goût de revanche.

Pour ceux qui ont oublié, selon nos archives : “JPMorgan Chase aurait tout simplement précipité la faillite de Lehman Brothers en gelant près de 17 milliards de dollars d’actifs en liquidités et titres appartenant à l’entreprise en quasi faillite vendredi 12 septembre au soir. Le 15 septembre au matin, victime de la crise du crédit, Lehman a déposé son bilan. L’histoire JPMorgan et Lehman Brothers révèle une vieille rivalité entre banque protestante et banque juive”.

Blog , Le Monde : "Quand un banquier convoque à la hâte une conférence de presse après la fermeture de la Bourse, cela n’augure jamais rien de bon. Celle organisée par JPMorgan Chase, jeudi 10 mai, à New York n’a pas déçu de ce point vue. Jamie Dimon, le PDG de la première banque américaine en terme d’actifs, a annoncé la perte de 2 milliards de dollars dans le courtage.

La cause: des positions prises sur les fameux CDS, les credit default swap, ces contrats d’assurance destinés à se protéger d’un éventuel défaut d’une institution. JPMorgan a parié sur la poursuite d’une reprise économique et a été pris à revers par le marché. Pour fixer les choses, 2 milliards en six mois, c’est quasiment l’équivalent de la moitié d’un Kerviel à la Société générale.

Le monde de la banque fait décidément penser au film: «Un jour sans fin», qui racontait l’histoire d’un personnage (Bill Murray), condamné à revivre indéfiniment la même journée. Car, à écouter Jamie Dimon, on a l’impression que la crise de 2008 n’a pas servi à grand-chose.

Le mea culpa servi jeudi est proprement hallucinant. Il y a eu «beaucoup d’erreurs, de manque de rigueur et de mauvais jugements», a-t-il plaidé en ajoutant: «en couvrant à nouveau ce portefeuille d’actifs, il y a eu une mauvaise stratégie, mal exécutée, elle est devenue plus complexe et a été mal suivie». Pour un banquier, on est au summum de l’autoflagellation.

En fait, l’affaire débute avec un article du Wall Street Journal début avril, qui pointait les positions massives et très risquées d’un courtier français basé à Londres, Bruno Michel Iksil, surnommé «la baleine» dans le milieu, du fait de sa propension à se gaver de CDS. «Une tempête dans un verre d’eau», avait alors commenté M. Dimon. Maintenant, il va falloir faire rentrer la baleine dans le verre d’eau.

Ce qui fait froid dans le dos, c’est que l’on n’a pas l’impression que le PDG y voit lui-même très clair sur la suite des événements. JPMorgan pourrait perdre «jusqu’à un milliard de dollars ou plus» et «le risque va perdurer pendant plusieurs trimestres» du fait d’une forte volatilité du portefeuille d’actifs en cause. «Nous allons gérer le risque au maximum», ajoute-t-il. Nous voilà rassurés. La Bourse moins: le titre perdait 6,7% jeudi soir et deplus de 9% à l’ouverture de Wall-Street, vendredi.

Cette affaire survient au moment où le lobby bancaire à Wall Street bataille ferme contre le durcissement de la réglementation financière. On connaît le couplet: pas besoins de nouvelles contraintes, tout est sous contrôle, les leçons de 2008 ont été retenues. Les amis banquiers de Jamie risquent de ne pas lui dire merci."

Source: http://lauer.blog.lemonde.fr/2012/05/11/jpmorgan-la-baleine-et-le-verre-deau/

Le célèbre milliardaire russe Roman Abrahamovitch a par l’intermédiaire de sa société d’investissement Millhouse Capital misé près de 2,25 millions de dollars sur la start-up israélienne IAngels. La société spécialisée dans le financement participatif a été créée l’année dernière. Elle a bâti son succès en offrant la possibilité aux jeunes entrepreneurs du pays de profiter de ses services d...

IsraPresse | Économie

La société israélienne des Chemins de fer lève des fonds à la Bourse de Tel Aviv ; une autre étape dans la privatisation de l’entreprise publique. La privatisation des entreprises publiques touche aussi les Chemins de fer israéliens Il y a quelques jours, "Rakevet Israel" (ou "Israel Railways" en anglais) a levé des fonds à la Bourse de Tel Aviv ; autrement dit, des investisseurs privés en...

Jacques Bendelac | Économie

Le ministère de l’Économie publie un rapport inédit sur la répartition géographique des entreprises exportatrices d’Israël: Petah Tikva est en tête. Beaucoup de surprises dans la liste inédite que vient de publier le ministère de l’Économie à Jérusalem. D’abord, c’est la première fois qu’un classement des villes israéliennes est réalisé selon leur part dans les exportations israéliennes. E...

Jacques Bendelac | Économie

Une semaine après les élections législatives israéliennes des sujets brûlants, alimentant le débat électoral comme la TVA et les taxes municipales, reviennent au front de l’actualité. Le nouveau gouvernement devra examiner lorsqu’il sera formé, un plan proposé par un groupe de travail constitué des représentants des ministères des finances, de l’intérieur et de la construction, sur la taxe...

Anael Dahan | Économie

LIDL, un des principaux distributeur " Low Cost " en France fait l'objet d'une opération de boycott de la part du BDS dans plusieurs villes de France (Marseille, Le Havre, Metz, Montpellier, Nîmes, Paris, Perpignan, Saint-Étienne, Toulouse ou encore Valence). L'enseigne travaille avec l'entreprise israélienne " Mehadrin ". On trouve répartis sur les magasins LIDL pratiquement toute la gamme ...

David Illouz | Économie

Les actions des banques israéliennes étaient en baisse dimanche, alors que les investisseurs commencent à prendre au sérieux l’éventualité de la nomination du chef de Koulanou, Moshe Kahlon, comme ministre des Finances dans le prochain gouvernement. M. Kahlon promet des réformes substantielles dans le système bancaire israélien, notamment l’ouverture du secteur à la concurrence, comme il l’a...

IsraPresse | Économie

SPÉCIAL – D’Agroalimentaire à Zéro intérêt: de nombreux chantiers économiques et sociaux attendent le quatrième gouvernement de Benyamin Netanyahou. Après les promesses électorales, l’heure est aux décisions. Le quatrième gouvernement dirigé par Benyamin Netanyahou devra se mettre rapidement à la tâche pour lancer les chantiers les plus urgents. Certains dossiers sont déjà prêts et attende...

Jacques Bendelac | Économie

ANALYSE – Le mystère reste entier à Tel Aviv: le quartier huppé de Ramat Aviv a voté à gauche alors que les pauvres d’Hatikva ont voté à droite. Les observateurs de la politique israélienne cherchent à expliquer ce paradoxe électoral : depuis plus de trente ans, les Israéliens les plus pauvres votent pour le Likoud et les partis de la droite ; en revanche, les Israéliens des classes moyen...

Jacques Bendelac | Économie

La start-up israélienne Playbuzz a annoncé le 18 mars dernier avoir levé 16 millions de dollars auprès du fonds de capital risque 83North, Saban Capital, Carmel Ventures et First Time Ventures. Fondée par Shaul Olmert en 2012 (fils de l’ancien Premier Ministre d’Israël Ehud Olmert) et par Tom Pachys, Playbuzz est une plateforme de contenu en ligne permettant aux médias, aux particuliers, au...

Anael Dahan | Économie

Dans la plupart des branches d’activité en Israël, les salaires de 2014 étaient inférieurs à ceux de 2001. Par contre, le marché du travail s’élargit. Mettre un terme aux inégalités de salaires : ce sera un des principaux enjeux du prochain gouvernement israélien. Car pour réduire le coût de la vie, il ne suffira pas de faire baisser les prix des produits de consommation courante : il faud...

Jacques Bendelac | Économie

Dans le cadre d'une stratégie de développement international soutenue, Frutarom vient d'acquérir 100% des actions de Taiga (alimentation: additifs, aromes, levures (fabrication, gros) en Belgque. La multinationale israélienne Frutarom Industries, spécialisée dans la fabrication d’arômes et d’essences naturelles pour les industries alimentaires et cosmétiques, figure dans le "Top 8" mondial des ...

Ilan Rosenthal | Économie

Bonne nouvelle pour le prochain gouvernement israélien: 2014 s’est terminé sur un excédent de la balance des paiements courants de $ 9 milliards. Israël a affiché un excédent des transactions courantes de 9,0 milliards de dollars en 2014 dans ses échanges (biens et services) avec le reste du monde. Selon les chiffres que vient de publier l’Institut de la Statistique à Jérusalem, les invest...

Jacques Bendelac | Économie

SAVE THE DATE : le 24 mars 2015 participez à la journée spéciale TV5MONDE dans le cadre du Festival Mauboussin du cinéma français en Israël La première chaîne mondiale francophone TV5MONDE soutient pour la 12e année consécutive le Festival du film français qui se déroulera du 15 au 25 mars prochains à travers Israël, organisé conjointement par l'Institut Français d'Israël et la société Eden ...

talia Blum | Économie

Le nouveau gouvernement aura droit aux 100 jours de grâce: il bénéficiera d’une bonne situation macroéconomique pour lancer des réformes fondamentales. Auprès une campagne électorale agitée, le gouvernement qui sortira du scrutin d’hier, devra se mettre rapidement à la tâche. L’héritage économique laissé par le gouvernement précédent est constitué de plusieurs succès, mais aussi de nombreu...

Jacques Bendelac | Économie

EXCLUSIF. Logement, coût de la vie, emploi, etc.; pour faire le plein des voix, les partis politiques ont placé l’économie au cœur de leur programme électoral. Dans 24 heures, les Israéliens devront choisir leurs représentants à la Knesset. L’enjeu de ce scrutin n’est pas seulement politique ou sécuritaire : il est aussi économique et social, à commencer par le coût de la vie et par la pol...

Jacques Bendelac | Économie