May 19

ISRAELVALLEY - LE FORBES DETRUIT EN PARTIE LE MYTHE MICROSOFT. Très active en Israël, elle a perdu la moitié de sa capitalisation boursière et plusieurs de ses produits récents ont essuyé des échecs.

Authors picture

IsraelValley Desk | High-Tech

Headline image

Impossible de ne pas se rendre compte en Israël : Microsoft est partout présent. La firme a fait de lourds investissements dans le pays. Ses déboires stratégiques concernent bien évidemment les industriels du high tech israélien qui s’inquiètent de plus en plus sur “l’état du malade”. Selon un article récent paru dans IsraelValley : "Microsoft continue de faire parler de lui en Israël. Un Technology Center, d’une valeur de plusieurs millions de dollars va ouvrir ses portes dans la ville de Ranana. L’initiative, déjà expérimentée à plusieurs reprises à travers le monde, sert à la base à la vente de matériel informatique pour les grandes et moyennes entreprises.

Le centre proposera les services d’ingénieurs pour l’installation de matériel informatique à ses clients, y compris pour la mise en place de serveurs d’e-mail, de bases de données et de systèmes de communication internes à l’entreprise. Ce Technology Center a pour vocation de permettre à Microsoft de vendre la gamme la plus large possible de logiciels".

Selon Le Monde (1) : "Sous la photo du médiatique Donald Trump (milliardaire américain de l’immobilier et du casino) un titre accusateur : “Vous êtes viré”. Le magazine Forbes publie dans sa dernière livraison un classement peu ordinaire : celui des PDG qui “auraient déjà dû être licenciés”. Jamie Dimon, patron de JPMorgan Chase, la banque qui vient de miser à perte plus de 3 milliards de dollars (2,4 milliards d’euros), n’a pas eu le temps d’y figurer. Ou bien ses déboires sont-ils apparus trop conjoncturels ?

LA PALME
Car ce qui caractérise le choix de Forbes, c’est l’erreur stratégique majeure. A cette aune, et “sans le moindre doute”, écrit le magazine, Steve Ballmer, successeur de Bill Gates chez Microsoft, mérite la palme. “Bien que 19e sur la liste des milliardaires, M. Ballmer ne devrait pas être autorisé à prendre d’aussi incroyables risques pour ses investisseurs et ses salariés…”

Ce qui lui est reproché est connu : incapable d’avoir saisi le tournant qui a vu la connexion téléphonie-informatique prendre le pas sur l’ordinateur personnel, pis, incapable de corriger à temps son erreur stratégique. M. Ballmer aurait non seulement poussé sa propre société vers l’abîme (Microsoft a perdu la moitié de sa capitalisation boursière et plusieurs de ses produits récents ont essuyé des échecs), mais entraîné dans son sillage des entreprises de premier ordre au sein de “son écosystème : Dell, Hewlett-Packard et même Nokia”, estime Forbes.

Et le magazine, bon camarade, d’appeler le conseil d’administration de Microsoft à “s’occuper plus attentivement” de ce qui advient dans son entreprise et “d’agir avant que les choses empirent”.

MÉDAILLE D’ARGENT

Le médaillé d’argent de la honte managériale est Edward Lampert, PDG du gros distributeur Sears. D’échec en revers, il a fait passer l’action de son entreprise de 170 dollars en 2007 à 30 au pic de la crise en 2009 – niveau auquel il est depuis englué. Il “n’avait dès le départ pas la moindre idée de la façon de créer de la valeur avec Sears”, tranche le bimensuel.

MÉDAILLE DE BRONZE
Médaillé de bronze, Mike Duke est plus célèbre. Patron de Walmart, numéro un mondial de la grande distribution, il se voit reprocher depuis son arrivée, il y a deux ans, d’avoir fermé les yeux sur des procédures illégales menées par ses cadres pour se développer à l’étranger ou – pis – “rien fait” contre elles et en connaissance de cause.

Le New York Times a révélé une énorme affaire de pots-de-vin impliquant Walmart au Mexique. Sous son égide, la firme aurait suivi “une stratégie erronée”, insouciante de la montée du commerce numérique.

L’exercice vise encore les PDG de General Electric et Cisco. Il est pour le moins inattendu. D’ordinaire, la “revue des riches” (son surnom) privilégie les success stories que reflètent ses célèbres classements : les personnes les plus opulentes, les patrons les mieux payés, les “people” les plus influents, les femmes les plus puissantes, les gourous de la finance les plus écoutés, etc. La crise et son cortège de pensées chagrines auraient-ils fini par contaminer jusqu’au sein même d’une institution indéfectiblement “positive” ?"

Sylvain Cypel

Source: (1) http://www.lemonde.fr/economie/article/2012/05/18/selon-le-magazine-forbes-le-patron-de-microsoft-est-le-pire-pdg-americain_1703844_3234.html

À la suite de l'infiltration d'un dissident émirati par un logiciel espion israélien, Apple s'est penché sur des failles du système d'exploitation des téléphones iPhone et a identifié trois vulnérabilités. La marque à la pomme a mis à jour iOS pour combler le souci ce vendredi. Le Point (Copyrights) : "Le groupe informatique américain a communiqué sa dernière version de mise ...

IsraelValley Desk | High-Tech

Cisco a annoncé récemment l’acquisition de CloudLock, société fondée en 2007 sous le nom d’Aprigo, par trois spécialistes israéliens de la cybersécurité. Le Monde informatique : "L'équipementier réseaux et télécoms Cisco a annoncé l'acquisition de CloudLock pour 293 millions de dollars. En mettant la main sur ce fournisseur de services de sécurité cloud, la société con...

IsraelValley Desk | High-Tech

Une start up israélienne a mis au point une application qui va permettre de passer à la caisse en utilisant son smartphone. Développée par "SuperSmart", cette application permettra de scanner tous les codes barres des articles et pour les produits nécessitant une pesée, il suffira de les poser sur des balances placées dans les supermarchés pour obtenir le bon code. Tout a été pré...

IsraelValley Desk | High-Tech

Il faut le voir pour le croire. La scène locale israélienne possède une énergie créatrice hors du commun. Le site SiliconWadi donne chaque semaine les noms de startups qui décollent. Une start-up israélienne, Mizeus, a mis au point un appareil chargé d’amplifier l’intensité et la portée de la connexion wi-fi domestique. Une nouvelle startup israélienne, Momsense, crée une...

IsraelValley Desk | High-Tech

L'intérêt florissant de la Chine et de l’Inde pour la technologie israélienne présente aux start-ups israéliennes l’opportunité de faire grandir leurs entreprises plutôt que de chercher une sortie rapide, a déclaré Eden Shichat, cofondateur d’un fond de capital-risque de Tel Aviv, Aleph. Times of Israel : "Dans le passé, Israël a eu tendance à vendre « ses meilleures » co...

IsraelValley Desk | High-Tech

Selon diplomatie.gouv.fr : "Face aux contraintes que le transport par voie aérienne requiert, un étudiant de la Shenkar School of Engineering and Design à Ramat Gan réfléchit au développement de robots livreurs intelligents. En utilisant les technologies de conduite sans chauffeur et les technologies de reconnaissance faciale, ces robots pourraient grandement faciliter le transport de mar...

Fabien Lafont | High-Tech

1. Une application israélienne est devenue une des plus rentables des applications payantes pour iPhone et fait des millions de dollars. Photomyne, une start-up de Bnei Brak, a développé une application pour numériser de vieilles photos d'albums et les digitaliser pour les utilisateurs de smartphones. 2. Chemi Peres, patron de Pitango, l’un des plus gros fonds d’investissements d’I...

IsraelValley Desk | High-Tech

Les utilisateurs d’Uber à Pittsburgh pourront bientôt commander des trajets opérés par des voitures automatiques et sans conducteurs. Ce n’est plus qu’une question de semaines. Uber a également annoncé l’acquisition de la start-up de conduite automatique ‘Otto’ (‘voiture’ en hébreu), co-fondée par l’israélien Lior Ron, et ayant développé une technologie permettant u...

Nathan Sarel (Tel Aviv) | High-Tech

ISRAELVALLEY SPECIAL. Ford a acquis la startup israélienne SAIPS (lancée en 2013 - 15 employés sortis de la célèbre unité militaire 8200) . Avec elle, Ford compte optimiser l’intelligence artificielle embarquée dans ses voitures. SAIPS travaille sur la vision par ordinateur qui permet à l’Intelligence Artificielle de traiter et d’interpréter les images via des techniques d’appr...

Eyal Kaplan (Tel Aviv) | High-Tech

SPECIAL ISRAELVALLEY. Sur les deux dernières décennies, Israël a développé un éco-système solide pour les technologies financières (ou Fintech). On doit un tel phénomène à un fort soutien local pour l’innovation, un intérêt croissant à l’étranger, mais aussi à une communauté dévoué pour répondre aux besoins de cette industrie naissante. Le secteur de la Fintech isra...

Nathan Sarel (Tel Aviv) | High-Tech

L’histoire d’amour entre les startups israéliennes et les investisseurs chinois se poursuit. Le groupe chinois Kuang-Chi lance un fond d’investissement de 300 millions de dollars pour bénéficier du savoir-faire israélien en matière de “smart city”. Les Chinois ont pris des parts dans plus de 80 sociétés israéliennes. En 2015, ils ont financé 15 % du total des investissemen...

IsraelValley Desk | High-Tech

La délégation d’Israël aux Jeux Olympiques de Rio 2016 s’étend, au-delà des compétitions sportives, à la scène technologique. Plusieurs startups israéliennes présentent leur savoir-faire dans le domaine des technologies de sécurité, de la transmission vidéo en temps réel, des transports publics, des systèmes AR, des technologies satellitaires et des Sport Tech. L’appli d...

IsraelValley Desk | High-Tech

Avec plus de 4000 participants lors de l’évènement de l’année précédente, le salon de l’innovation DLD est de retour. Du 25 au 29 septembre 2016 se tiendra à Tel Aviv la 6ème édition du Festival de l’innovation DLD, l’évènement du numérique le plus important de l’année en Israël. Lors de la troisième journée de l’innovation qui s’est déroulée le 6 avril 20...

IsraelValley Desk | High-Tech

"Près de deux tiers des appareils Android sont accessibles au piratage". L’annonce des spécialistes en cybersécurité Check Point est un véritable coup de semonce. Dans les faits, tous les smartphones Android équipés de composants Qualcomm possèdent quatre failles qui se situent au niveau des pilotes associés aux chipsets Qualcomm, et sont suffisamment sérieuses pour qu’un attaquan...

IsraelValley Desk | High-Tech

Kaltura, fournisseur américano-israélien de solutions vidéo a entériné un financement pré-OPA à hauteur de 50 millions de dollars de la part du groupe d’investissement privé de Goldman Sachs. Kaltura a récemment gagné en notoriété après avoir été désignée comme l’une des “dix sociétés les plus innovantes de 2016” de son domaine par FastCompany, et plus encore en tant ...

Avi Mondeil (Tel Aviv) | High-Tech