May 17

ISRAELVALLEY - L'HAPOEL DE TEL-AVIV A REMPORTE SA 3e COUPE D'ISRAËL D'AFFILEE. Un record, après sa victoire 2-1 arrachée dans le temps additionnel face au Maccabi Haïfa.

Authors picture

IsraelValley Desk | Culture

Headline image

L’Hapoel Tel-Aviv a remporté sa 3e Coupe d’Israël d’affilée, un record, après sa victoire 2-1 arrachée dans le temps additionnel face au Maccabi Haïfa.

L’Hapoel Tel-Aviv FC est devenu le premier club à remporter la Coupe d’Israël trois saisons de suite, après sa victoire 2-1 arrachée dans le temps additionnel face au Maccabi Haifa FC, sur un but de Nosa Igiebor.

Cette ultime rencontre se dirigeait tout droit vers la prolongation, après l’égalisation de Dela Yampolsky pour le Maccabi Haifa, suite à l’ouverture du score signée Mirko Oremuš. Mais à quelques secondes de la fin du temps réglementaire, Igiebor surgissait pour offrir à l’Hapoel la 15e coupe de son histoire.

“J’adore l’Hapoël, j’adore Israël et j’adore nos supporters”, déclarait le buteur décisif. “C’était très important pour moi de remporter la coupe, et je suis content pour (mon entraîneur) Nitzan Shirazi. Personne ne peut comprendre combien il a changé l’équipe, ni combien nous sommes plus forts grâce à lui.”

Boaz Goren

ISRAELVALLEY DANS NOS ARCHIVES
Championnat méconnu, la Ligat Ha’al (1ère division israélienne), a sacré une équipe des plus improbables. L’Hapoel Irony, club de la ville de Kiryat Shmona, plus connue pour être la cible de bombardements du Hezbollah que pour son football, a perturbé l’establishment local et postule désormais à une participation à la prochaine Ligue des champions.

Août 2006. La ville de Kiryat Shmona, dans le nord d’Israël, subit de plein fouet la guerre démarrée un mois plus tôt contre le Liban. Située à la frontière libanaise, non loin du plateau du Golan, la ville est la cible d’un millier de roquettes Katyusha utilisées par le Hezbollah. Une grande partie de la population est évacuée ou maintenue dans des abris, faisant de Kiryat Shmona un lieu ravagé quasi-désert.

Six ans plus tard, c’est par le sport et le ballon rond en particulier que la « Cité des Huit » refait parler d’elle. L’équipe locale, l’Hapoel Irony, créée en 2000 à la suite d’une fusion, vient tout simplement de remporter la Ligat Ha’al, l’élite du football local. Revenue en première division l’an dernier, la formation entraînée par Ran Ben Shimon a défrayé la chronique en surpassant les habituels cadors du pays habitués à disputer les compétitions européennes. L’Hapoel Tel-Aviv, le Maccabi Haïfa ou le Beitar Jerusalem, autant d’équipes issues de grandes villes contraintes à faire de la figuration face aux hommes du président Izzy Sheratzky, qui ont soulevé leur trophée sur la pelouse de l’Hapoel Tel Aviv la semaine passée (0-0), à 5 journées de la fin…

Un président coté à Wall Street
Sheratzky, justement, est le personnage-clé de cette belle aventure, comme nous l’a expliqué Adrian Rochet, le capitaine de l’équipe, qui évoque « la passion d’un homme qui investit beaucoup de son argent dans le club et dans la ville ». Son argent, l’homme d’affaires le tire de son florissant business de fabrication de GPS, entreprise coté à Wall Street.

Pour autant, pas d’arrivée massive de joueurs aux salaires ronflants, mais plutôt des apports réguliers pour que ses joueurs s’entraînent dans les meilleures conditions et jouissent d’un confort pas forcément évident vu la situation géopolitique de la ville. Né à Kiryat Shmona et au club depuis toujours, Rochet, 24 ans, était déjà là lors du second conflit israélo-libanais. «On a dû quitter la ville pour vivre et nous entraîner vers le centre du pays. Le plus dur a été de laisser nos familles derrière, dans des abris. Plus personne n’avait le cœur au football et il était très difficile d’agir comme si rien ne s’était passé à ce moment-là ».

Tout en gardant à l’esprit la dangerosité de la région, les joueurs de l’HIKS sont allés de l’avant, pour le meilleur. Contrairement à la plupart de ses puissants rivaux, Kyriat Shmona a misé sur un important contingent local, avec seulement 4 joueurs étrangers dans tout l’effectif – le Serbe Dusan Matovic, le Zambien William Njobvu, l’Américano-Argentin Bryan Gerzicich et David Solari, frère de l’ancien ailier du Real Madrid- ainsi que six joueurs arabo-israéliens qui cohabitent parfaitement avec le reste de l’effectif.
La C1 pour poursuivre le rêve ?

Les prestations des nouveaux champions n’ont pas manqué d’attirer le regard d’Eli Guttman, le successeur de Luis Fernandez sur le banc d’Israël. Cinq d’entre eux, dont Adrian Rochet et le prolifique buteur Shimon Abuhatzera (14 buts toutes compétitions confondues) ont eu la chance d’être sélectionnés face à l’Ukraine (défaite 3-2) en février dernier.

Difficile de savoir ce qui attend désormais les doubles détenteurs en titre de la Coupe de la Ligue israélienne. Un exode de ses meilleurs joueurs ? « Je pense vraiment que la direction peut garder tous les meilleurs éléments. Je pense même que tous les joueurs du championnat sont susceptibles de vouloir venir jouer ici à l’avenir », estime Rochet. En attendant, les pensionnaires de l’Irony Stadium seront suivis de près très prochainement. Deux tours préliminaires de Ligue des champions les attendent au milieu de l’été pour rendre leur histoire encore plus belle…

Shai Mamou
www.football-mag.fr

Source: http://fr.uefa.com/memberassociations/association=isr/news/newsid=1797447.html

Grâce au travail et à l'engagement d'un luthier de Tel-Aviv, des instruments de musique utilisés pendant la période de la Shoah connaissent une nouvelle vie. « Pendant la guerre, les Allemands utilisaient ce violon pour piéger les juifs. Quand ils sortaient des trains, à l’arrivée au camp, entendaient le son du violon et se disaient ‘rien ne peut nous arriver ici, il y a un violon qui joue’....

IsraelValley Desk | Culture

Une nouvelle exposition parrainée par le ministère des Affaires étrangères et le ministère des Affaires stratégiques d'Israël a ouvert à Rome le week-end. L'exposition interactive est construite autour de neuf portes qui racontent l'histoire d'Israël. Chaque porte ouvre sur différents aspects de la société israélienne, notamment l'éducation, la culture, la technologie, la diversité. Le ...

David Illouz | Culture

Illustration de l’âme israélienne, se rassemblant sur ses valeurs mais tellement diversifiées par ses cultures, les kibboutzim offrent une pluralité d’atmosphères, d’architectures et de comportements qui vous enchanteront par leurs personnalités distinctes. Ainsi, Ein Harod partagé en deux : Ein Harod (Meuhad) et Ein Harod (Ihud) est devenu un kibboutz emblématique par sa vocation environnem...

IsraelValley Desk | Culture

Le site Roots Israel est un régal. A lire le week-end pour sentir l'air respirable du pays. Quelques auteurs du site que nous avons sélectionné : 1. Lionel Friedfeld est un investment banker « multinationalisé » après avoir vécu en France, au Canada, à Hong Kong, à Singapour et en Israël. Néo-conservateur pragmatique, spécialiste de Corporate Finance (M&A, Marchés de Capitaux, Venture Ca...

IsraelValley Desk | Culture

Des Israéliens lambda sont soupçonnés d’assassinat. Victimes ou agents troubles? La série False Flag confirme la vitalité des productions télé "made in Tel-Aviv". Et si les meilleures séries d'espionnage venaient d'Israël? La formidable Homeland est l'adaptation hollywoodienne de Hatufim, qui racontait de façon encore plus audacieuse le difficile retour dans leurs foyers de trois otages tort...

IsraelValley Desk | Culture

ANTI-BOYCOTT. Des dizaines d’artistes sont venus présenter des films et se produire en concert en Israël en 2015, notamment Emma Shapplin, Matissyahou, Bon Jovi, Kanye West, Gloria Gaynor, Maria Carrey, Julio Iglesias, Enrique Iglesias, Art Garfunkel, One Republic, Gilberto Gil, Robbie Williams, Duran Duran, Suzanne Vega, Damian et Ziggy Marley, James Blunt, John Turturro et Michael Douglas. (I...

IsraelValley Desk | Culture

Le réalisateur Xavier Dolan a publié lundi sur son compte Twitter une lettre destinée à la filiale britannique du géant Netflix, l'accusant « d'altérer le ratio » du film Mommy. En Israël le film ne sera pas retouché et sera vu dans sa version originale. Selon Radio Canada : "Dolan reprochait au service de vidéos en continu d'avoir modifié sans son consentement le ratio de certaines scènes d...

IsraelValley Desk | Culture

Des latkes "Made in Sheinkin". Dans un décor très minimaliste, le restaurant Orna et Ella est une valeur sûre et un incontournable de Tel Aviv. Certaines des scènes du film d’Eytan Fox, The Bubble y ont été tournées. Passer quelques temps dans ce café/restaurant est une bonne manière de ressentir l’ambiance de Sheinkin et de côtoyer des célébrités locales tout en se régalant. Et ceci à tout...

Rachel Semoul | Culture

ATTIA CHANTE BRASSENS le MERCREDI 6 JANVIER A 20h30 au Théâtre Inbal, Centre Suzanne Dellal, Tel Aviv. Né le 22 octobre (1921), décédé le 29 octobre (1981), Georges Brassens a marqué la littérature et la culture française par sa liberté de ton, sa finesse d’esprit, son humour et sa détermination à parler au plus grand nombre. Comme les 8 jours de l’éphéméride Brassens (du 22 au 29 octobre), ...

IsraelValley Desk | Culture

Apres un triomphe a Londres, Paris ,Genève, Jérusalem, Netanya, Versailles, Lyon, Anvers, Strasbourg, Nice, Lausanne et Grenoble, Inch' Alyah revient a Tel Aviv le 28 Décembre 2015! Description du show: Dans son One Womam Show pétillant "Inch' Alyah" Judith nous parle de tous ces espoirs idylliques qu'on fonde sur la fameuse montée en terre promise. "Etre enfin dans un pays ou l'on sera ...

Israel Valley Desk | Culture

Le Conseil européen de la Recherche (ERC) a publié en fin de semaine dernière les lauréats de ses prestigieuses bourses de recherche attribuées à de jeunes chercheurs pour l’année 2015 dans le cadre du programme Horizons 2020. Parmi les 291 bourses allouées, 24 ont été accordées à de jeunes chercheurs israéliens dont 8 de l’Université de Tel-Aviv. L’Université hébraïque suit avec 5 bourses,...

IsraelValley Desk | Culture

L’Opéra de Paris a invité la troupe de danse israélienne Batsheva à se produire à l’Opéra Garnier début janvier 2016, malgré la pression incroyable mise sur la direction de l’Opéra de la part des organisations anti-israéliennes, qui utilisent leurs relais dans toute l’Europe et jusqu’en Australie. Rien n’y fait, la troupe de danse est toujours programmée Opéra Garnier. ISRAELVALLEY PLUS. Sel...

IsraelValley Plus | Culture

« UN SPECTACLE SANS NOM, ET SANS AFFICHE », de David SMADJA. LUNDI 30 NOVEMBRE à 20h30. ZOA, 26 rue Ibn Gvirol, Tel-Aviv Le Spectacle Après une tournée triomphale en France et en Suisse (Pronzo, Djamel Comedy Club, festival de Neuchâtel, etc.), le spectacle de one man show de David Smadja "Un spectacle sans nom" revient en Israël pour notre plus grand plaisir, moins anonyme que jamais !! ...

IsraelValley Plus | Culture

Facebook Israël se concentre sur des projets pour « faire le bien ». Le projet Internet.org de Facebook permet d’accéder à des services de base d’Internet gratuitement dans les pays en développement. Il permet aux personnes n’ayant pas accès à Internet, de créer une connexion via leurs téléphones cellulaires. Ce projet est testé aux Philippines, en Inde, au Ghana. LE SAVIEZ-VOUS? Vous l’av...

Anthéa Bismuth | Culture

Journaliste pour l’Express, L’obs, Newsweek et The Times of Israël, Rebecca Benhamou revient de Tel Aviv avec un petit guide précieux aux éditions Cosmopole. Sous ses airs de guide de voyage, le Dictionnaire insolite de Tel-Aviv est surtout une porte d’entrée très bien construite dans une culture et une histoire complexes. Classés par ordre alphabétique, les concepts, les noms et les lieux q...

IsraelValley Desk | Culture