May 17

ISRAELVALLEY - L'HAPOEL DE TEL-AVIV A REMPORTE SA 3e COUPE D'ISRAËL D'AFFILEE. Un record, après sa victoire 2-1 arrachée dans le temps additionnel face au Maccabi Haïfa.

Authors picture

IsraelValley Desk | Culture

Headline image

L’Hapoel Tel-Aviv a remporté sa 3e Coupe d’Israël d’affilée, un record, après sa victoire 2-1 arrachée dans le temps additionnel face au Maccabi Haïfa.

L’Hapoel Tel-Aviv FC est devenu le premier club à remporter la Coupe d’Israël trois saisons de suite, après sa victoire 2-1 arrachée dans le temps additionnel face au Maccabi Haifa FC, sur un but de Nosa Igiebor.

Cette ultime rencontre se dirigeait tout droit vers la prolongation, après l’égalisation de Dela Yampolsky pour le Maccabi Haifa, suite à l’ouverture du score signée Mirko Oremuš. Mais à quelques secondes de la fin du temps réglementaire, Igiebor surgissait pour offrir à l’Hapoel la 15e coupe de son histoire.

“J’adore l’Hapoël, j’adore Israël et j’adore nos supporters”, déclarait le buteur décisif. “C’était très important pour moi de remporter la coupe, et je suis content pour (mon entraîneur) Nitzan Shirazi. Personne ne peut comprendre combien il a changé l’équipe, ni combien nous sommes plus forts grâce à lui.”

Boaz Goren

ISRAELVALLEY DANS NOS ARCHIVES
Championnat méconnu, la Ligat Ha’al (1ère division israélienne), a sacré une équipe des plus improbables. L’Hapoel Irony, club de la ville de Kiryat Shmona, plus connue pour être la cible de bombardements du Hezbollah que pour son football, a perturbé l’establishment local et postule désormais à une participation à la prochaine Ligue des champions.

Août 2006. La ville de Kiryat Shmona, dans le nord d’Israël, subit de plein fouet la guerre démarrée un mois plus tôt contre le Liban. Située à la frontière libanaise, non loin du plateau du Golan, la ville est la cible d’un millier de roquettes Katyusha utilisées par le Hezbollah. Une grande partie de la population est évacuée ou maintenue dans des abris, faisant de Kiryat Shmona un lieu ravagé quasi-désert.

Six ans plus tard, c’est par le sport et le ballon rond en particulier que la « Cité des Huit » refait parler d’elle. L’équipe locale, l’Hapoel Irony, créée en 2000 à la suite d’une fusion, vient tout simplement de remporter la Ligat Ha’al, l’élite du football local. Revenue en première division l’an dernier, la formation entraînée par Ran Ben Shimon a défrayé la chronique en surpassant les habituels cadors du pays habitués à disputer les compétitions européennes. L’Hapoel Tel-Aviv, le Maccabi Haïfa ou le Beitar Jerusalem, autant d’équipes issues de grandes villes contraintes à faire de la figuration face aux hommes du président Izzy Sheratzky, qui ont soulevé leur trophée sur la pelouse de l’Hapoel Tel Aviv la semaine passée (0-0), à 5 journées de la fin…

Un président coté à Wall Street
Sheratzky, justement, est le personnage-clé de cette belle aventure, comme nous l’a expliqué Adrian Rochet, le capitaine de l’équipe, qui évoque « la passion d’un homme qui investit beaucoup de son argent dans le club et dans la ville ». Son argent, l’homme d’affaires le tire de son florissant business de fabrication de GPS, entreprise coté à Wall Street.

Pour autant, pas d’arrivée massive de joueurs aux salaires ronflants, mais plutôt des apports réguliers pour que ses joueurs s’entraînent dans les meilleures conditions et jouissent d’un confort pas forcément évident vu la situation géopolitique de la ville. Né à Kiryat Shmona et au club depuis toujours, Rochet, 24 ans, était déjà là lors du second conflit israélo-libanais. «On a dû quitter la ville pour vivre et nous entraîner vers le centre du pays. Le plus dur a été de laisser nos familles derrière, dans des abris. Plus personne n’avait le cœur au football et il était très difficile d’agir comme si rien ne s’était passé à ce moment-là ».

Tout en gardant à l’esprit la dangerosité de la région, les joueurs de l’HIKS sont allés de l’avant, pour le meilleur. Contrairement à la plupart de ses puissants rivaux, Kyriat Shmona a misé sur un important contingent local, avec seulement 4 joueurs étrangers dans tout l’effectif – le Serbe Dusan Matovic, le Zambien William Njobvu, l’Américano-Argentin Bryan Gerzicich et David Solari, frère de l’ancien ailier du Real Madrid- ainsi que six joueurs arabo-israéliens qui cohabitent parfaitement avec le reste de l’effectif.
La C1 pour poursuivre le rêve ?

Les prestations des nouveaux champions n’ont pas manqué d’attirer le regard d’Eli Guttman, le successeur de Luis Fernandez sur le banc d’Israël. Cinq d’entre eux, dont Adrian Rochet et le prolifique buteur Shimon Abuhatzera (14 buts toutes compétitions confondues) ont eu la chance d’être sélectionnés face à l’Ukraine (défaite 3-2) en février dernier.

Difficile de savoir ce qui attend désormais les doubles détenteurs en titre de la Coupe de la Ligue israélienne. Un exode de ses meilleurs joueurs ? « Je pense vraiment que la direction peut garder tous les meilleurs éléments. Je pense même que tous les joueurs du championnat sont susceptibles de vouloir venir jouer ici à l’avenir », estime Rochet. En attendant, les pensionnaires de l’Irony Stadium seront suivis de près très prochainement. Deux tours préliminaires de Ligue des champions les attendent au milieu de l’été pour rendre leur histoire encore plus belle…

Shai Mamou
www.football-mag.fr

Source: http://fr.uefa.com/memberassociations/association=isr/news/newsid=1797447.html

Invité par le centre culturel français de Tel-Aviv pour la promotion de son film sorti en 2014 en France Supercondriaque et prévu sur la toile le 25 décembre en Israël, j’ai rencontré un Dany Boon en pleine forme. Pourquoi avez-vous fait ce film sur l’hypocondrie Dany Boon ? Dany Boon : je me suis inspiré de ma propre hypocondrie pour mon quatrième long-métrage en tant que scénariste et r...

Maryline Medioni (Le Monde Juif .info) | Culture

L’orchestre de Chambre de Paris poursuit son programme de solidarité internationale au Moyen-orient avec un nouveau dispositif d’actions éducatives en Israël, en partenariat avec les Amis Français de l’Université de Tel-Aviv et avec le soutien de la ville de Paris et de l’Institut Français. A l’initiative de plusieurs de ses musiciens, l’Orchestre de chambre de Paris est porteur depuis 2007...

IsraelValley Desk | Culture

La France compte pas moins de 700 terrains de golf harmonieusement répartis sur le territoire contrairement à Israël où ce sport est peu répandu. Faut-il ramener son sac au moment de venir y vivre en permanence ou lors d'un séjour touristique? Il faut pour répondre à cela, revenir à la particularité du Golf. Qu'est ce qui le différencie des autres sports ? L'ÉTIQUETTE ET LE HANDICAP L'étiq...

Ouri Blum (Tel Aviv) | Culture

Le magazine de mode américain a sélectionné les endroits branchés de Tel-Aviv. Bar Zou Bisou Inspiré par la série Mad Men, ce piano bar et restaurant invite à l’immersion dans le New York des années 60, dans une atmosphère feutrée et chaude. Pour les amateurs de jazz, les performances live du saxophoniste et du pianist...

a | Culture

L’Ambassade de France et l’Institut français d’Israël, le théâtre Cameri de Tel Aviv ont le plaisir de vous annoncer : Livres en scène 4, une mise en voix de la littérature française et israélienne. Avec la présence exceptionnelle de l’acteur français. Lionel Abelanski. Les 18 et 19 novembre au Théâtre Cameri de Tel Aviv Plébiscité par un millier de spectateurs, loué par l’ensemble des m...

IsraelValley Desk | Culture

Bien que petite par sa taille, l'industrie locale du cinéma peut revendiquer une année record, portée par un grand nombre de comédies à succès. Pour en citer un: ZERO MOTIVATION Talya Lavie met en scène deux soldates avec des problèmes émotionnels et une commandante face à des problèmes de management. Elle pourrait avec ce film marquer un tournant dans l'histoire du cinéma israélien. ...

Avner Myers | Culture

Evènement de renommée mondiale pour les amateurs de piano dans le monde, le festival du piano se tiendra pour la 16ème année consécutive au musée d’art de Tel Aviv (67 rue Shaul Hameleh, Tel-Aviv Jaffa) et au Suzanne Dellal Center (6 rue Yeheli, Tel-Aviv Jaffa). Ce festival réunit des amateurs de piano des quatre coins du monde. Plus de 180 pianistes se produiront dans plus de 40 concerts, r...

Anael Dahan | Culture

Une Israélienne remporte le prix littéraire français Femina. Zeruya Shalev s'est dite «ravie d'être la première Israélienne à recevoir ce prix». Le Femina, l'un des principaux prix littéraires français, a récompensé lundi l'Israélienne Zeruya Shalev pour une oeuvre sur l'amour et la famille, ainsi que l'Haïtienne Yanick Lahens pour un roman sur son pays, traversé par les cataclysmes et l'opport...

IsraelValley Desk | Culture

Une Start-Up arabe de Nazareth, lancera en décembre Fostuq, le premier réseau social conçu par des arabes pour des arabes. Le monde arabe est constitué de 370 millions de citoyens, parmi lesquels 150 millions ont accès à internet. Si le chiffre paraît faible, il est cependant en perpétuelle augmentation. La croissance des internautes arabes a été enregistrée à + 2500% entre 2010-2012, tandis...

Shani Benoualid | Culture

4 artistes Israéliens contemporains majeurs, si proches par leurs talents, si différents dans leurs origines et dans leur art, exposent ensemble dans le studio du photographe Yehuda Altmann a Tel Aviv . Jack JANO ZENOU, peintre et sculpteur, est né en 1950 à Fes , au Maroc, Il arrive en Israël à Shlomi, à l'age de 6 ans. Jano est l'un des artistes les plus fascinant sur la scène israélienn...

Shalom Marciano | Culture

TV5MONDE, l’Ambassade de France en Israël et l’Institut français de Haïfa organisent dans le cadre du festival une « Journée 100% Francophone », le 16 octobre 2014. Au cœur de cette journée, la projection du film Atlit de Shirel Amitay avec la présence exceptionnelle de la productrice Sandrine Brauer et des actrices Géraldine Nakache (sous réserve) et Yael Abecassis. La projection se dérou...

IsraelValley Desk | Culture

« Rencontre avec un auteur », à l’initiative de l’Institut français d’Israël, propose une quarantaine de rencontres chaque année, mettant en lumière la diversité et la richesse des publications de langue française, romanciers, poètes, dramaturges ou essayistes. L’Institut français d’Israël s’offre une rentrée littéraire sous le signe de l’hébreu : 8 rencontres avec des écrivains israéliens de r...

IsraelValley Desk | Culture

L'humour juif peut remonter ses origines à la Torah, aux Talmuds et au Midrash, avant de se diversifier selon les époques, les conditions socio-politiques, et les lieux dans lesquels se retrouvent les diverses communautés juives. Actuellement, l'« humour juif » fait généralement référence à une forme plus récente, dont le centre était situé en Europe de l'Est, et s'est particulièrement dével...

IsraelValley Desk | Culture

HUMOUR. Le jour de Kippour est dit aussi le jour du Grand Pardon. Soit le jour où les juifs sollicitent le pardon de Dieu pour les fautes commises à son encontre. Ce qui a inspiré à Gaï Mored, du quotidien Yediot Aharonot, la caricature suivante : la rue d’une agglomération israélienne. Binyamin Netanyahou et Avigdor Lieberman, sur le trottoir, kippa sur la tête, étui à prière sous le bras...

M.B.A. | Culture

Membre d’un réseau présent dans le monde entier, l’institut français de Jérusalem (IFJ) Romain Gary encourage les échanges interculturels et la diffusion de la langue et de la culture françaises à travers ses différentes activités. Situé en plein cœur de Jérusalem sur l’esplanade de la Municipalité, l’IFJ Romain Gary est un espace culturel qui vous propose : - Des cours de français certif...

LG | Culture