May 17

ISRAELVALLEY - TRAITEMENT DE LA SCOLIOSE, LE MAL DU SIECLE. ApiFix Israël a inventé un dispositif de correction des scolioses sévères qui s’avère moins embarrassant, moins coûteux et plus efficace.

Authors picture

Vanessa Lamaire | Économie

Headline image

ApiFix Israël a inventé un dispositif de correction des scolioses sévères qui s’avère moins embarrassant, moins coûteux et plus efficace.

Des personnes avec une colonne vertébrale extrêmement courbée peuvent voir se résoudre ce problème de façon fixe, mais il s’agit d’une intervention chirurgicale de 6 heures, au cours de laquelle plusieurs vertèbres sont soudées ensemble à l’aide d’une moyenne de 20 vis. La meilleure procédure disponible aujourd’hui afin de rectifier une scoliose grave coûte plus de 100 000 $ et nécessite un temps de récupération plutôt long. Pire que tout, cela ne donne pas toujours des résultats parfaits.

La société israélienne ApiFix s’apprête à changer tout cela avec un petit cliquet, extensible en titane inséré à travers une petite incision et fixé à la colonne vertébrale avec juste 2 vis. Cette méthode beaucoup plus rapide minimise les risques, la taille de la cicatrice, les complications, le temps de récupération et le coût. Tout aussi important, les résultats peuvent être ajustés au fil du temps sans avoir besoin de davantage de chirurgie. À l’aide d’un mécanisme de contrôle breveté, le médecin peut verrouiller ou déverrouiller la tige par une procédure d’aiguille pour permettre des corrections supplémentaires.

« Une des limites de la technologie de correction de la scoliose est aujourd’hui la nécessité d’apporter une correction à une chirurgie, », explique le fondateur de ApiFix, Uri Arnin. Il explique que la procédure habituelle vise la partie osseuse de la colonne vertébrale, mais ignore les tissus ‘mous’ environnants. Ces ligaments et muscles tirent sur l’os et ont tendance souvent à défaire le travail du chirurgien. « Les tissus ‘mous’ prennent le temps de devenir souples» dit Uri Arnin. « Si vous faites l’opération sur une période de plusieurs jours ou semaines, ils peuvent se détendre suffisamment pour se réaligner dans la bonne position. »

Une équipe d’ingénieur et chirurgien

Il y a un an, Apifix a été accepté pour être financé via un groupe fondé par le gouvernement Misgav Venture Accelerator situé au nord d’Israël. Le budget d’ un demi million de $ de démarrage a permis le développement de l’appareil conçu par Uri Arnin, un ingénieur spécialisé dans les dispositifs médicaux de la colonne vertébrale et par le Dr Yizhar Floman, premier chirurgien israélien du dos. Ils avaient collaboré sur d’autres projets au cours des dix dernières années.

ApiFix a démarré des essais cliniques en Hongrie et en Roumanie, où le processus d’approbation est relativement rapide. « En Israël, il faudrait environ un an, et en Hongrie et en Roumanie, les chirurgiens sont très expérimentés» dit Uri Arnin. Les essais concernent les patients adolescents, parce que « les ligaments des plus jeunes sont plus faciles à manipuler et la qualité de l’os est meilleure », explique Uri Arnin.

Chaque frais de procédure coûtent entre 20 000 $ à 25 000 $. Il y a suffisamment de fonds dès maintenant pour 4 patients. « En fonction du résultat initial, nous espérons recueillir des fonds supplémentaires et faire des essais sur 30 autres patients avec 2 ans de suivi, » dit Uri Arnin. « Si nous pouvons obtenir 100 000 $ ou 200 000 $, nous pourrions compléter la certification CE au bout d’un an et demi et commencer à vendre ‘ApiFix’ dans des centres privés. »

Le processus d’approbation des États-Unis peut prendre des années, mais l’intérêt est susceptible d’être élevé car environ 40 000 américains subissent une chirurgie pour la correction de la scoliose chaque année. Le marché potentiel pour ApiFix est de 600 millions $ aux États-Unis et 300 millions de $ ailleurs.

Le domaine de la technologie de la colonne vertébrale est, depuis ces dernières années, en tête des avancées médicales, ajoute Uri Arnin. « Il n’y avait presque aucune technologie sophistiquée, et je pense que ApiFix contribuera beaucoup à la ‘norme de surveillance’ dans ce domaine. » Une fois qu’ils seront approuvés pour la vente, les appareils seront fabriqués en Israël. « Le niveau des techniciens, des machines et des connaissances que nous avons ici est au sommet de la technique au niveau mondial. Nous n’avons aucune raison de sous-traiter à l’étranger parce que nous avons de grandes capacités ici », explique-t-il.

Par Avigayil Kadesh, adaptation siliconwadi.fr

Source: http://siliconwadi.fr/3274/scoliose-la-solution-israelienne-contre-le-mal-du-siecle

Le compromis trouvé par le Premier ministre israélien et son ministre des Finances permettra de boucler rapidement le projet de budget 2015. Ce n’était qu’une question de temps : un accord entre Benyamin Netanyahou et Yaïr Lapid va enfin permettre au gouvernement de débattre de la loi de finances pour 2015 et de la soumettre aux députés israéliens pour son adoption définitive avant la fin ...

Jacques Bendelac | Économie

Les salariés grévistes s'opposent à un plan de redressement qui impliquerait de nombreux licenciements. Les représentants du service postal et du syndicat israélien (Histadrout) ont prévu de reprendre les négociations avec le ministère des Finances. Les tribunaux israéliens seront fermés au public ce dimanche, bien que les audiences devraient avoir lieu comme prévu. En outre, les agents du ...

Avner Myers | Économie

C’était l’OpenStartUp cette semaine, l’après-midi portes-ouvertes des start ups de Tel Aviv dans le cadre du DLD, le festival de l’innovation. IsraelValley en a profité pour aller rendre visite à Pzartech, une jeune start up israélienne dans le secteur de l’impression 3D qui s’apprête à débuter son Beta Test. Joachim Hagege, Yonathan Aflalo et Jérémie Brabet, les fondateurs de Pzartech, dév...

Yaël Haouzi | Économie

Arrivé à la présidence de Yoplait International en juillet 2012, Olivier Faujour affiche de fortes ambitions. Prochaine étape, la Chine, où le groupe va construire une usine en 2015, comme il le confie dans un entretien au «Parisien Economie». Yoplait est déjà implanté dans près d'une cinquantaine de pays, avec plus de 2 500 références à travers le monde. Sur les 5 milliards de chiffre d'aff...

IsraelValley Desk | Économie

Le thème du « rôle du capital-risque dans l'écosystème de l'innovation » a réuni des décideurs, hommes d'affaires et universitaires israéliens et européens, lors du séminaire de l'innovation UE-Israël, mené chaque année par la Délégation de l'UE en Israël, dans le cadre du Festival de l'innovation DLD à Tel-Aviv. Le séminaire de cette année a été co-organisé par les Etats membres de l'UE, I...

IsraelValley Desk | Économie

Keshet, la société de production israëlienne, poursuit son ascension. Entretien avec son PDG, Alon Shtruzman. Selon tvmag.lefigaro.fr (Copyrights) : "Alon Shtruzman, comment expliquez-vous la réussite de Keshet? Réponse : C'est le résultat de beaucoup de travail. Nous avons lié de bonnes relations avec les studios américains et de grands groupes mondiaux. En nous adaptant à chaque fois au «l...

IsraelValley Desk | Économie

Depuis quelques années, la coopération entre Israël et Madagascar dans le domaine du commerce est en veilleuse. Les échanges commerciaux restent très faibles alors que dans les années 60, lorsque Madagascar a obtenu son indépendance, des produits agricoles ont été exportés en Israël. Pour redynamiser cette relation, le ministre des Finances et du Budget, Jean Razafindravonana et l’ambassade...

IsraelValley Desk | Économie

La CNUCED (Conférence des Nations Unies sur le commerce et le développement) a publié son Rapport sur l’investissement dans le monde 2014 (World Investment Report - WIR 2014) fin juin 2014. Selon animaweb.org : "Après une année 2012 difficile, les investissements directs étrangers (IDE) rebondissent en 2013: les flux d'IDE ont enregistré une hausse de 9% par rapport à 2012, s'établissant à ...

IsraelValley Desk | Économie

Israël ne s'inquiète pas seulement des combats le long de sa ligne de démarcation sur le Golan; une fièvre venue de Syrie menace le cheptel israélien. Les bactéries ne connaissent pas de frontières. Depuis quelques semaines, des bactéries de type coccobacilles touchent le cheptel israélien sur le plateau du Golan. Les vétérinaires soupçonnent la Syrie d’être involontairement à l’origine de...

Jacques Bendelac | Économie

En pleine bataille budgétaire 2015, le ministre israelien des Finances, Yair Lapid, a déclaré au quotidien Yediot Aharonot qu’il préférait quitter le gouvernement que d’accepter d’augmenter les impôts. Mais pourtant, Lapid ne souhaite pas de nouvelles élections, « Je n’en ai pas peur, mais ils ne sont pas nécessaires, » a-t-il confié, ajoutant: « Je quitterai le gouvernement plutôt que d’augm...

Dan Levy (Tel Avivre) | Économie

La concurrence entre les deux géants israéliens de l’agroalimentaire tourne au profit d’Osem qui accroît ses profits de 7% au premier semestre 2014. Le ralentissement de l’activité, qui touche l’économie israélienne depuis le début de cette année, semble avoir épargné le secteur de l’agroalimentaire. Les deux leaders du secteur, Osem et Strauss, rivalisent pour maintenir leurs parts de march...

Jacques Bendelac | Économie

C'est bien connu, le Groupe Intel est très actif en Israël. Le Groupe est impliqué dans la Startup Nation pratiquement dans tous les domaines possibles d'actions et cela depuis des années. Une nouvelle qui va renforcer cette image de "Intel Partenaire d'Israël" : au travers d'une entité très performante qui a été créée en 1991, Intel Capital (I.C.), la multinationale américaine possède à présen...

Eyal Ganor (Tel Aviv) | Économie

Le ministre de l'Environnement Amir Peretz ne veut plus attendre : des sacs à usages multiples remplaceront les sachets plastiques polluants. Le ministère israélien de la Protection de l’Environnement vient de conclure un accord avec les directeurs des principaux hypermarchés du pays : les sachets plastiques gratuits seront remplacés par des sacs à usages multiples : ceux-ci auront une cap...

Jacques Bendelac | Économie

Mais la hausse des prix, le manque de possibilités en matière d'emploi et les écarts entre riches et pauvres demeurent des préoccupations importantes selon un nouveau sondage du Pew Research Center. Au contraire de nombreux pays en Occident, les Israéliens sont généralement optimistes sur l'économie de leur pays, selon une récente enquête réalisée par le Pew Research Center. Menée au printe...

Avner Myers | Économie

RÉVÉLATION – Un rapport de l’OCDE lève le voile sur une tendance inquiétante de l’économie israélienne: le salaire réel est en baisse depuis sept ans. Le salaire moyen baisse en Israël alors qu’il augmente dans les pays de l’OCDE : telle est la conclusion qui se dégage pour Israël de l’édition 2014 des « Perspectives de l’Emploi » que vient de publier à Paris l’Organisation pour la Coopérati...

Jacques Bendelac | Économie