May 10

ISRAELVALLEY - LUTTE ISRAELO-PALESTINIENNE CONTRE L'UTILISATION DES PESTICIDES. Favoriser la nidification de rapaces permet d'éliminer naturellement les rongeurs trop gourmands.

Authors picture

IsraelValley Desk | Tourisme

Headline image

Amid est un agriculteur palestinien. Yossi est israélien, ornithologue spécialiste des rapace. Tous deux travaillent sur un projet original, depuis deux ans: réduire l’utilisation de pesticides à l’aide des rapaces, afin d’éliminer les rongeurs trop gourmands. Une solution trouvée par Yossi face aux ravages des souris.

Il y a quelques années, ces rongeurs détruisaient jusqu’à un tiers de la production. Les agriculteurs luttaient contre ce fléau avec des poisons toujours plus puissants et polluants. Aujourd’hui, les hiboux ont pris la relève, ce sont eux qui font désormais le travail. Cette solution, plus économique, a mis tout le monde d’accord, rigolent les deux hommes. " On se fait la guerre pour les terres, dit Amid, mais pour tout ce qui pousse sur cette terre, on travaille ensemble."

Yossi Leshem, ornithologue Université de Tel Aviv, appuie l’agriculteur palestinien: “On travaille entre hommes, les oiseaux rassemblent les gens parce qu’ils sont bénéfiques pour tout le monde. C’est tout, on ne fait pas de politique. Si cela se politise, c’est l’échec assuré.”

La méthode est simple: offrir aux rapaces un abris où il peuvent installer leur nid. Et les boites de munitions de l’armée israélienne font parfaitement l’affaire. Un recyclage pour le moins inattendu. Certaines seront installées en plein territoires palestiniens. Le problème c’est que dans les champs, il n’y a pas assez de sites de nidification. Les oiseaux ne savent pas où s’installer. Motti et Sameh son collègue arabe vont aujourd’hui en installer une sur un site chargé de symboles.

2’600 perchoirs sont ainsi disséminés et répertoriés dans le pays. Plus 130 dans les territoires palestiniens. C’est dans un kibbutz, pionnier du bio en Israël, que le projet a pris son envol au début des années 1980. Shaul Aviel a été le premier agriculteur à utiliser les rapaces. Régulièrement, il vient inspecter et nettoyer les 80 boites de ses champs. On vérifie s’ils sont bagués et on collecte toutes les informations. Même si en 30 ans de métier, il y a eu quelques ratés.

Il a fallu plus de 10 ans pour trouver un équilibre entre prédateurs et rongeurs. Un savoir qu’il partage volontiers: “Ca c’est un trésor, c’est une pelote de régurgitation. Nous avons des voisins arabes, là bas en Jordanie, à 4 km d’ici. Ils sont venus ici, ils ont vu comment ça marchait, ils ont été convaincus. Et nous avons travaillé ensemble, tous les mois pendant 4 ans. J’ai formé une équipe qui est indépendante aujourd’hui. Car il s’agit aujourd’hui de passer le relais aux générations futures.”

Dans cette école primaire de Sandala, un village arabe en Israël, la plupart des élèves sont des enfants d’agriculteurs. et on tient à les sensibiliser à ce projet. Les territoires palestiniens sont à quelques centaines de mètres d’ici. Il y a beaucoup de tension dans cette zone frontalière. Les enfants le sentent. Mais travailler sur la nature permet de calmer les esprits. En période de nidification, de février à juillet, plus de la moitié des boites abritent une famille de hiboux. Pour nourrir leur progéniture, un couple consomme environ 5000 rongeurs par an.

“Au lieu d’utiliser des pesticides lourds dans les champs,se félicite l’ornithologue Sameh Darawshi, nous vivons en harmonie avec les hiboux. Tout le monde parle du conflit entre agriculture et nature. Nous avons trouvé, ici, à Sde Eliyahu, une manière de vivre ensemble”.

La colombe pourrait bien perdre sa place de symbole de la paix…. et être un jour remplacée par la chouette.

Source: http://www.nouvo.ch/2012/05/oiseaux-de-bon-augure

Les voyages en camping-car sont une institution et une pratique quasiment légendaire. Pas en Israël. Dans de nombreux pays des campings sont entièrement dédiés à l’accueil des camping-caristes, avec des emplacements dédiés et toutes les infrastructures parfaites pour entretenir et bichonner les (très gros) camping-cars. Pas en Israël! Question de culture et d'étroitesse du pays, très peu d'...

Eyal Dayan (Tel Aviv) | Tourisme

L'arrêt par American Airlines de la ligne Philadelphie Tel Aviv est analysé à la loupe en Israël. Ce qu'écrit la presse "officielle " : "American Airlines a déclaré que son dernier vol vers Israël de Philadelphie à Tel-Aviv, est prévu pour le 4 janvier, et le vol de retour, prévu pour le 5 janvier, sera le dernier de la compagnie en provenance du pays, selon Ynet. Les clients qui ont réservé de...

Youval Barzilaï (Jérusalem) | Tourisme

Si vous avez manqué cette édition 2015, l'an prochain à Jérusalem ! C’est un des moments marquants de l’été à Jérusalem : le Festival du Vin Israélien. Chaque année il attire plus d’amateurs dans les jardins du Musée d’Israël (17 au 20 août). Le musée d’Israël est un musée situé sur la colline de Guivat Ram à Jérusalem à proximité de la Knesset, de la cour suprême d'Israël, de l'université ...

IsraelValley Desk | Tourisme

1. Quelles sont les formalités pour se rendre en Israël ? Pour les ressortissants Français et Belges : le passeport valable 6 mois après la date du retour (aucun visa ni vaccin exigé). Les 2 aéroports internationaux sont Tel-Aviv Ben Gourion et Eilat-Ovda (près de la mer Rouge). La durée de vol est d’environ 4 heures. Pour toute autre information sur les formalités d’entrée : consulat d’Israël...

IsraelValley Desk | Tourisme

Plus de 80 000 personnes sont passés par les portes de Ben Gourion Airport hier. Ce record exceptionnel est lié à l'ouverture d'Israël au tourisme mondial et à l'accord "Open Sky". Plus de 2 Millions de passagers vont passer par l'aéroport en Aout. A SAVOIR. Après des mois de turbulences politiques et une grève en Israël, Israël et l'Union européenne avaient signé en 2013 l'accord Open Sky ...

Ilan Rosenthal (Eilat) | Tourisme

1. Larry Page (photo) , l’un des fondateurs de Google, a annoncé lundi que son groupe se réorganisait. Une nouvelle entité baptisée Alphabet englobera toutes les activités directement liées à Internet – dont le moteur de recherche Google. Mais un groupe d’architectes israéliens a d’ores et déjà fait objection à ce changement : le nom de leur propre marque se trouve être Alphabet. Ils demandent ...

Ilan Rosenthal (Eilat) | Tourisme

Enfin une bonne nouvelle pour Eilat. La compagnie aérienne à bas coûts Ryanair a annoncé début juillet qu’elle opérerait six vols par semaine, dès novembre, depuis la Pologne, la Hongrie et la Lituanie à destination d’Ovda, proche de la cité balnéaire israélienne. Objectif : transporter 40 000 passagers par an. Un cadeau du ciel… Dans cette ville située au bord de la mer Rouge, où s’accumule...

MDV | Tourisme

Malgré les espoirs d'une reprise, le secteur du tourisme peine à se remettre de l'opération Bordure protectrice, affichant une baisse de 25%, par rapport à la même période l'an dernier, a rapporté l'Association Hôtel Israël (IHA) mercredi. Les chiffres officiels ne disent pas tout. En effet, le site Airbnb est un succès extraordinaire en Israël. C'est certainement ce service de location d'appar...

i24News et IsraelValley | Tourisme

De janvier à juin 2015, la fréquentation des hôtels d'Israël a diminué dans l'ensemble de 25% (46% pour les hôtels d'Eilat). En revanche, le tourisme intérieur a augmenté de 8%. Les hôtels ont enregistré 4,1 millions de nuitées pour les touristes et 5,9 millions de nuitées pour les israéliens. Cette crise du secteur représente une baisse globale de 2,7 millions de nuitées touristiques soit une...

David Illouz | Tourisme

Israël rejoint 50 autres nations, avec sa montgolfière de 23 mètres de diamètre et qui peut s'élever à une hauteur de 120 mètres au dessus du sol. La balade en Ballon coûte 75nis pour les adultes, 65nis pour les résidents de Tel Aviv et 50nis pour les enfants. 12 minutes au dessus du sol et 30 personnes personnes maximum pour voir la ville sous un autre angle. Pour vous y rendre, l'accès...

Tiptoptelaviv.com | Tourisme

Jerusalem cherche à développer les courts séjours de voyageurs français Le Jerusalem Development Authority confie sa représentation à Indigo Consulting En confiant sa représentation sur le marché français à Indigo Consulting, le Jerusalem Development Authority compte développer sa présence auprès des voyageurs de l'Hexagone. Il veut faire de la ville une destination pour les courts-séjour e...

Tourmag.com | Tourisme

En Israël s'exposer nu sur une plage est semi-illégal (la loi n'est pas très claire sur ce sujet). Phénomène nouveau : de plus en plus d'israéliens, au lieu d'aller en Grèce s'exposer au soleil sans maillot, restent tranquillement en Israël. Une association qui a déjà plus de 200 membres est présente dans le pays. Les trois lieux de prédilection pour le naturisme sont, selon le site officie...

Eyal Dayan (Rehovot) | Tourisme

IsraelValley lance ce jour son "Quizz de l'été". Répondre à la question suivante : dans quel pays a t-on inventé la serviette anti-sable ? Selon (1) : "L’inconvénient numéro un d’une journée à la plage? Le sable, qui s’infiltre partout. Pour ne plus avoir de sable sur sa serviette, rien de plus simple à présent: il vous suffit de remplacer votre classique paillasse par un tapis de plage anti...

Ilan Rosenthal (Tel Aviv) | Tourisme

Israël et le Japon ont signé un nouvel accord aérien qui devrait aboutir à l’ouverture d’une ligne directe entre Tel Aviv et Tokyo. L’accord permettra aux compagnies aériennes israéliennes et nipponnes de proposer des vols directs entre les deux destinations. Actuellement, la majorité des passagers israéliens qui se rendent au Japon passent par Hong Kong ou Séoul. Des vols charters relient égal...

IsraPresse | Tourisme

Le tourisme israélien va t-il bénéficier de la chute réelle du tourisme dans certains pays arabes ? Selon des chiffres obtenus par IsraelValley un léger frémissement en faveur d'Israël a bien lieu. Les coûts prohibitifs des hotels israéliens est tel que de nombreux touristes potentiels préfèrent rester dans l'hexagone. (IR) Selon (1) : "L'attentat en Tunisie a des répercussions sur le touris...

Ilan Rosenthal (Paris) | Tourisme