May 10

ISRAELVALLEY - LA MODERNISATION DE TSAHAL (TROISIÈME PARTIE). Mener des missions bien au-delà des eaux territoriales et accroître les capacités de défense anti-aérienne en mer.

Authors picture

Maxime Perez | Défense

Headline image

L’autre grand chantier de Tsahal concerne la marine. Dès le lancement du plan Tefen, l’Etat hébreu se met en tête d’obtenir de nouveaux navires de guerre. Son objectif est double : pouvoir mener des missions bien au-delà de ses eaux territoriales et accroître, au passage, ses capacités de défense anti-aérienne en mer. La marine, qui a enregistré fin 2011 la réception de trois corvettes Sa’ar 5, mise en particulier sur le missile mer-air Barak-8, capable d’intercepter toute sorte de projectible dans un rayon de 70 kilomètres : drones, avions de chasse et roquettes. Certaines sources laissent même entendre que le système anti-balistique Arrow-2 pourrait être déployé sur les futurs bâtiments israéliens. Avec de tels armements, l’Etat hébreu veut pouvoir assurer sa défense à une distance beaucoup plus éloignée de ses frontières.

Dans cette perspective, l’armée israélienne s’est d’abord tournée vers le constructeur américain Lockheed Martin qui développe un programme de frégate furtive LCS (Littoral Combat Ship). Baptisé USS Freedom, le prix de ce navire plafonne à 560 millions de dollars et a été jugé trop coûteux par le ministère de la défense. Heyl Ha’yam (la marine) maintient dès lors un intérêt croissant pour les corvettes Meko A-100 fabriquées par le groupe aéronautique allemand Blohm & Voss. Multi-rôles, elles intègrent les dernières technologies des industries navales allemandes et européennes.

Pour pouvoir installer ses propres équipements, Tsahal s’intéresse au modèle CSL de Meko, une corvette modulable et furtive qui dispose d’une envergure plus large que le Meko A-100. Long de 108 mètres, le CSL peut transporter 75 membres d’équipage et rester opérationnel en mer pendant 21 jours. Pour Israël, l’avantage de ce navire est qu’il dispose d’un espace suffisant pour pouvoir être équipé du radar MF-STAR, toujours en cours de développement chez Elta. Conçu pour les frégates de dernière génération, ce système de 7 tonnes assure un balayage électronique tridimensionnel tout autour du navire, à basse comme à haute altitude. Polyvalent, il intègre et active simultanément des systèmes d’attaque et de défense.

L’intérêt des Israéliens pour la technologie allemande n’est pas lié au plan Tefen. Depuis 2005, trois sous-marins nucléaires de classe Dolphin U-212 ont été commandés aux chantiers navals HDW de Kiel, situés au nord de l’Allemagne. Ils avaient été obtenus pour un montant de 1,3 milliard de dollars, dont un tiers a été financé par Berlin. A l’époque, le chancelier Helmut Kohl souhaite se racheter de l’implication d’entreprises militaires allemandes aux cotés de Saddam Hussein. La construction des deux premiers modèles aurait été achevée en septembre 2009. Au total, la flotte sous-marine israélienne comptabilisera prochainement six engins puisqu’en 1999, l’Allemagne avait déjà livré trois sous-marins Dolphin à l’Etat hébreu.

A l’inverse de son prédécesseur, le nouveau Dolphin U-212 possède une cellule de carburant avec un système indépendant de propulsion de l’air, ce qui lui permet de rester sous l’eau plus d’une semaine sans faire surface. Le sous-marin est également pourvu d’une nouvelle technologie de propulsion qui combine un système classique (moteur diesel et batterie acide-plomb) et un système de propulsion anaérobie, utilisé pour une navigation lente et silencieuse. Ses réservoirs de carburant ont par ailleurs été élargis, permettant au Dolphin d’opérer sur un rayon d’action de 10.000 kilomètres et de passer son autonomie à cinquante jours.

Sur requête israélienne, aux six tubes de lancement de 533 mm destinés aux missiles de croisière de courte portée, le constructeur allemand HDW a aménagé dans chaque sous-marin quatre autres tubes de 650 mm, pour les missiles de croisière nucléaires de longue portée. La marine israélienne les aurait équipés de Popeye Turbo, pouvant atteindre un objectif à 1.500 kilomètres de distance. Enfin, les Dolphin sont des sous-marins extrêmement automatisés et informatisés. Leur équipement électronique est fourni par les firmes israéliennes Tadiran, Israel Air Industry, Elisra, Elbit et Rada. Selon les experts militaires, l’un des trois sous-marins fournis par l’Allemagne est gardé pour la navigation en Mer Rouge et Golfe Persique, l’autre en Méditerranée, tandis que le troisième restera en réserve. Avec sous nouvelle force sous-marine – regroupée dans l’unité 700 -, Tsahal augmente sa capacité de deuxième frappe.

En même temps qu’il assure une modernisation progressive de ses trois corps d’armées, « Tefen 2012 » s’efforce de répondre à une réalité régionale particulièrement complexe pour l’Etat hébreu. A l’unanimité, les responsables israéliens estiment que la prochaine guerre se déroulera sur plusieurs fronts et qu’elle sera douloureuse pour l’arrière-front. Dans les faits, les ennemis à Israël ne cessent de se renforcer. Au Liban d’abord, plus rien ne semble arrêter l’ascension du Hezbollah dont l’arsenal offensif, reconstitué immédiatement après la guerre de 2006, atteindrait aujourd’hui 40 000 missiles et roquettes. Idem dans la bande de Gaza, où l’offensive « Plomb durci » n’a pas dissuadé le Hamas de se réarmer massivement via les tunnels de contrebande situés à la frontière égyptienne.

D’après les renseignements militaires israéliens, l’organisation islamiste se trouverait même en possession du Fajr-5, un missile iranien capable de frapper Tel Aviv et sa banlieue. Ce trafic pourrait désormais s’accélérer avec la réouverture définitive du point de passage de Rafah, premièr effet majeur des changements intervenus en Egypte après la chute d’Hosni Moubarak. L’inquiétude israélienne provient enfin des déclarations belliqueuses de l’Iran, dont le programme nucléaire continue d’être considéré comme une menace existentielle. C’est ce constat alarmant qui a abouti à l’élaboration de « Halamish », nom de code attribué au nouveau plan pluriannuel de Tsahal pour 2013-2017. Promu chef d’état-major de l’armée israélienne le 14 février 2011, le général Benny Gantz aura pour mission de faire aboutir ce nouveau programme de modernisation.

(Troisième partie).
Maxime Perez

POLEMIQUE EN ISRAËL. Il y a un an, le chef d’état-major Gadi Eisenkot s’était exprimé en faveur de la fermeture de la radio Galei Tsahal, estimant qu’il n’était pas du devoir de l’armée d’être aux commandes d’une radio publique et qu’en ces temps de réduction des effectifs, la station n’avait aucune justification financière. Encore quelques semaines d’incertitude...

IsraelValley Plus | Défense

Les collectionneurs de petites voitures vont être ravis. Un nouveau modèle plutôt original, s’inspirant du “Dôme de fer” sera bientôt disponible à l’achat. Le système avancé de défense anti-missiles s’est imposé dès 2014 comme un paramètre essentiel de la protection des civils et des militaires face aux agressions extérieures. Développé conjointement par Elta, Rafae...

Nathan Sarel (Tel Aviv) | Défense

Une information qui fait la Une de tous les médias en Israël. Le brigadier général de Tsahal Ofek B. a été inculpé par l’avocat général militaire cette semaine pour viol, sodomie et agression sexuelle contre deux subordonnées entre 2010 et 2012. Il nie les accusations. A SAVOIR. Ofek Boukhris, commandant de l’Institut de formation des officiers de Tsahal avait été suspendu su...

IsraelValley Plus | Défense

Le ministère de la Défense allemand et Airbus Defence and Space ont conjointement signé un accord avec Israel Aerospace Industries pour l’exploitation des modèles de drones Heron 1 au Mali. Les forces armées allemandes bénéficieront dès lors du soutien d’Airbus pour l’usage des ces UAVs (Unmanned Aerial Vehicles), assez similaires à ceux qu’ils ont utilisés dès 2010 en Af...

Nathan Sarel (Tel Aviv) | Défense

Le modèle israélien de sécurité intéresse plus que jamais la France. L'ambassadrice d'Israël enFrance a été interrogée par RTL. RTL : "On ne peut pas complètement éviter les attaques", selon l'ambassadeur d'Israël en France Israël est coutumier des attaques à la voiture-bélier similaire à l'attentat de Nice qui a tué 84 personnes. Aliza Bin-Noun explique que son pays a ...

IsraelValley Plus | Défense

La connaissance des habitudes numériques de Bouhlel aurait-elle pu indiquer sa radicalisation? Les djihadistes ont, selon Israël, un profil internet particulier. Le coordinateur de la lutte anti-terroriste de l’Union européenne, Gilles de Kerchove, était récemment en Israël pour évaluer un algorithme "miracle" mis en place contre le terrorisme. L'algorithme israélien associe critè...

Jonathan Aleksandrowicz (AJ) | Défense

La culture israélienne de la prévention d'attentats est telle que des idées simples, comme celles utilisées à l'aéroport Ben Gourion, sont considérées comme des "must" dans le monde en entier. Selon Nathalie Hamou (Les Echos) :"Nitzan Nuriel, brigadier général de réserve de l’armée israélienne, avait aidé les autorités et les équipes d’intervention de Cannes à se préparer...

Dan Rosh (Tel Aviv) | Défense

SPECIAL ATTENTAT NICE. 84 MORTS. Christian Estrosi : « Comment ce véhicule a-t-il pu pénétrer sur la promenade des Anglais ? ». L’ancien maire de Nice a réagi à l’attaque survenue dans sa ville dans la soirée du 14 juillet. La section antiterroriste du parquet de Paris a annoncé s’être saisie de l’enquête pour « assassinats et tentatives d’assassinats en bande organisée e...

Eyal Aviv (Ramat Hasharon) | Défense

La société israélienne de Défense Elbit Systems a remporté un appel d’offre d’une valeur de 19 millions de dollars lancé par le district uruguayen de Maldonado. La société devra fournir un projet de “Safe District” couvrant 6 municipalités, dont la station touristique de Punta Del Este, pour un total de 2000 kilomètres carrés. C’est l’une des filiales d’Elbit System...

Avi Mondeil (Tel Aviv) | Défense

Exclusivité Israelvalley. Ceux qui pénètrent votre système deviennent vous. Nadav (*) est élégamment accoudé à son pupitre de la cyberweek. Il s'exprime avec flegme, par métaphores chocs. La nature humaine est de commettre des erreurs,nous en commettons tous. Et c'est probablement une bonne chose. Car si nous ne commettions pas d'erreur, nous n'innoverions plus et cesserions d'évo...

Dominique Bourra | Défense

Omar Abbosh à la Cyberweek: Accenture tire profit de l'ensemble de l'écosystème israélien de cybersécurité en s'alliant avec l'élite. Exclusivité Israelvalley. Omar Abbosh, CSO (Chief Strategy Officer) charismatique chez Accenture rappelle que l'industrie mondiale consacre aujourd'hui un budget colossal à la cybersécurité devenue une priorité absolue. L'investissement des fond...

Dominique Bourra | Défense

Une délégation de grandes entreprises françaises menée par INNOCHERCHE, le réseau de veille qui conseille les groupes français en matière d'innovation et vient d'ouvrir un bureau en Israël, a participé à la Cyberweek 2016, l'un des évènements les plus importants dans le monde dans le domaine de la cyber sécurité, qui se déroule cette semaine à l'Université de Tel-Aviv. La Co...

IsraelValley Plus | Défense

Le ministère de la Défense a annoncé ce jeudi qu’il avait réussi, avec l’Agence américaine de Défense Antimissile, des essais spéciaux visant à tester les capacités de connectivité entre les systèmes antimissiles basés en Israël et ceux utilisés par les États-Unis. Ces essais, les premiers du type depuis 8 ans ont examiné le fonctionnement des missiles et systèmes développ...

Nathan Sarel (Tel Aviv) | Défense

L’aéroport international de Tel Aviv Ben Gourion est sans doute l’un des plus sécurisé au monde. En plus des moyens humains mobilisés, un tel niveau de sérénité nécessite des investissements réguliers dans de nouvelles technologies. C’est dans cette optique que l’aéroport s’est doté de nouveaux scanners de contrôle des passagers permettant de déceler en seulement deux...

Nathan Sarel (Tel Aviv) | Défense

*Susan Rice, conseillère à la sécurité nationale des États-Unis a rapporté la volonté de Barack Obama d’augmenter significativement l’enveloppe financière de l’aide militaire envers Israël, qui utilisera cette aide pour acheter du matériel développé par l’industrie de défense américaine. Mais Israël devrait pour cela renoncer à la possibilité de dépenser 26,4% de c...

Nathan Sarel (Tel Aviv) | Défense