May 10

ISRAELVALLEY - LA MODERNISATION DE TSAHAL (TROISIÈME PARTIE). Mener des missions bien au-delà des eaux territoriales et accroître les capacités de défense anti-aérienne en mer.

Authors picture

Maxime Perez | Défense

Headline image

L’autre grand chantier de Tsahal concerne la marine. Dès le lancement du plan Tefen, l’Etat hébreu se met en tête d’obtenir de nouveaux navires de guerre. Son objectif est double : pouvoir mener des missions bien au-delà de ses eaux territoriales et accroître, au passage, ses capacités de défense anti-aérienne en mer. La marine, qui a enregistré fin 2011 la réception de trois corvettes Sa’ar 5, mise en particulier sur le missile mer-air Barak-8, capable d’intercepter toute sorte de projectible dans un rayon de 70 kilomètres : drones, avions de chasse et roquettes. Certaines sources laissent même entendre que le système anti-balistique Arrow-2 pourrait être déployé sur les futurs bâtiments israéliens. Avec de tels armements, l’Etat hébreu veut pouvoir assurer sa défense à une distance beaucoup plus éloignée de ses frontières.

Dans cette perspective, l’armée israélienne s’est d’abord tournée vers le constructeur américain Lockheed Martin qui développe un programme de frégate furtive LCS (Littoral Combat Ship). Baptisé USS Freedom, le prix de ce navire plafonne à 560 millions de dollars et a été jugé trop coûteux par le ministère de la défense. Heyl Ha’yam (la marine) maintient dès lors un intérêt croissant pour les corvettes Meko A-100 fabriquées par le groupe aéronautique allemand Blohm & Voss. Multi-rôles, elles intègrent les dernières technologies des industries navales allemandes et européennes.

Pour pouvoir installer ses propres équipements, Tsahal s’intéresse au modèle CSL de Meko, une corvette modulable et furtive qui dispose d’une envergure plus large que le Meko A-100. Long de 108 mètres, le CSL peut transporter 75 membres d’équipage et rester opérationnel en mer pendant 21 jours. Pour Israël, l’avantage de ce navire est qu’il dispose d’un espace suffisant pour pouvoir être équipé du radar MF-STAR, toujours en cours de développement chez Elta. Conçu pour les frégates de dernière génération, ce système de 7 tonnes assure un balayage électronique tridimensionnel tout autour du navire, à basse comme à haute altitude. Polyvalent, il intègre et active simultanément des systèmes d’attaque et de défense.

L’intérêt des Israéliens pour la technologie allemande n’est pas lié au plan Tefen. Depuis 2005, trois sous-marins nucléaires de classe Dolphin U-212 ont été commandés aux chantiers navals HDW de Kiel, situés au nord de l’Allemagne. Ils avaient été obtenus pour un montant de 1,3 milliard de dollars, dont un tiers a été financé par Berlin. A l’époque, le chancelier Helmut Kohl souhaite se racheter de l’implication d’entreprises militaires allemandes aux cotés de Saddam Hussein. La construction des deux premiers modèles aurait été achevée en septembre 2009. Au total, la flotte sous-marine israélienne comptabilisera prochainement six engins puisqu’en 1999, l’Allemagne avait déjà livré trois sous-marins Dolphin à l’Etat hébreu.

A l’inverse de son prédécesseur, le nouveau Dolphin U-212 possède une cellule de carburant avec un système indépendant de propulsion de l’air, ce qui lui permet de rester sous l’eau plus d’une semaine sans faire surface. Le sous-marin est également pourvu d’une nouvelle technologie de propulsion qui combine un système classique (moteur diesel et batterie acide-plomb) et un système de propulsion anaérobie, utilisé pour une navigation lente et silencieuse. Ses réservoirs de carburant ont par ailleurs été élargis, permettant au Dolphin d’opérer sur un rayon d’action de 10.000 kilomètres et de passer son autonomie à cinquante jours.

Sur requête israélienne, aux six tubes de lancement de 533 mm destinés aux missiles de croisière de courte portée, le constructeur allemand HDW a aménagé dans chaque sous-marin quatre autres tubes de 650 mm, pour les missiles de croisière nucléaires de longue portée. La marine israélienne les aurait équipés de Popeye Turbo, pouvant atteindre un objectif à 1.500 kilomètres de distance. Enfin, les Dolphin sont des sous-marins extrêmement automatisés et informatisés. Leur équipement électronique est fourni par les firmes israéliennes Tadiran, Israel Air Industry, Elisra, Elbit et Rada. Selon les experts militaires, l’un des trois sous-marins fournis par l’Allemagne est gardé pour la navigation en Mer Rouge et Golfe Persique, l’autre en Méditerranée, tandis que le troisième restera en réserve. Avec sous nouvelle force sous-marine – regroupée dans l’unité 700 -, Tsahal augmente sa capacité de deuxième frappe.

En même temps qu’il assure une modernisation progressive de ses trois corps d’armées, « Tefen 2012 » s’efforce de répondre à une réalité régionale particulièrement complexe pour l’Etat hébreu. A l’unanimité, les responsables israéliens estiment que la prochaine guerre se déroulera sur plusieurs fronts et qu’elle sera douloureuse pour l’arrière-front. Dans les faits, les ennemis à Israël ne cessent de se renforcer. Au Liban d’abord, plus rien ne semble arrêter l’ascension du Hezbollah dont l’arsenal offensif, reconstitué immédiatement après la guerre de 2006, atteindrait aujourd’hui 40 000 missiles et roquettes. Idem dans la bande de Gaza, où l’offensive « Plomb durci » n’a pas dissuadé le Hamas de se réarmer massivement via les tunnels de contrebande situés à la frontière égyptienne.

D’après les renseignements militaires israéliens, l’organisation islamiste se trouverait même en possession du Fajr-5, un missile iranien capable de frapper Tel Aviv et sa banlieue. Ce trafic pourrait désormais s’accélérer avec la réouverture définitive du point de passage de Rafah, premièr effet majeur des changements intervenus en Egypte après la chute d’Hosni Moubarak. L’inquiétude israélienne provient enfin des déclarations belliqueuses de l’Iran, dont le programme nucléaire continue d’être considéré comme une menace existentielle. C’est ce constat alarmant qui a abouti à l’élaboration de « Halamish », nom de code attribué au nouveau plan pluriannuel de Tsahal pour 2013-2017. Promu chef d’état-major de l’armée israélienne le 14 février 2011, le général Benny Gantz aura pour mission de faire aboutir ce nouveau programme de modernisation.

(Troisième partie).
Maxime Perez

La société Plasan vient de remporter aux USA un contrat qui va être opérationnel jusqu'en 2040. Il porte sur des milliards de dollars de commandes de l'armée américaine. La firme est partie prenante d'une commande de 17 000 véhicules pour le programme JLTV (joint light tactical vehicle). A SAVOIR. Plasan est active en France depuis quelques années. Basé dans le kibboutz Sasa en Galilée, la ...

Eyal Korin (Tel Aviv) | Défense

Dans une série d'enregistrements divulgués en début de semaine, l'ex-Ministre de la Défense Ehoud Barak a fait des confidences à des journalistes sur plusieurs sujets stratégiques. Les déclarations ont fortement secoué la classe politique israélienne. Finalement, le procureur de l'Etat a déposé une plainte auprès de la police pour " infractions graves de sécurité mettant en danger tous les Isra...

David Illouz | Défense

Gal Hirsch, a été désigné mardi comme chef de la police israélienne au moment où cette institution est soumise à un feu de critiques, a annoncé le ministre de la Sécurité intérieure. Ces derniers mois, des policiers ont été relevés de leurs fonctions ou mis en cause à la suite d'une série d'affaires de harcèlement sexuel, de corruption et d'échecs sur le terrain. Selon AFP : "La dernière en ...

IsraelValley Desk | Défense

L’introduction de véhicules sans conducteur et robots sur le champs de bataille changera de manière radicale le visage de la guerre urbaine, menant les combats modernes vers des directions inattendues. Les véhicules sans conducteurs deviendront dans une décennie aussi courant que les drones. Bien qu’il y ait encore du chemin avant de voir de tels véhicules sur le champ de bataille, le premie...

IsraelValley Desk | Défense

Le iRobot développé par le Corps d’armement de Tsahal. Il a la capacité de passer par presque tous les terrains et est équipé de caméras vidéo, de moyens de communication sans fil cryptés ainsi que d’un dispositif d’éclairage. «Nous pouvons adapter le iRobot dans de nombreuses situations opérationnelles», explique Hada, le responsable des relations publiques du Corps d’Armement. Le iRobot pe...

IsraelValley Desk | Défense

Le drone serait désormais opérationnel au profit des brigades al Qassam; Tsahal "pas au courant" La branche armée du Hamas affirme avoir qu'une de ses unités spéciales a réussi à s'emparer il y a environ deux semaines d'un drone israélien et le rendre opérationnel à son service. Après l'annonce des brigades Ezzedine al Qassam, la chaîne palestinienne al-Aqsa a diffusé une vidéo qui montre...

i24 News. | Défense

Le nombre d’actes d’accusation déposés à Tsahal contre des soldats pour des infractions liées à l’usage ou au trafic de drogue a augmenté de 50 % en 2014. Un laboratoire de fabrication de drogue, de type " Nice Guy " a été récemment démantelé par des enquêteurs de police du district de Tel Aviv. Des dizaines de kilos de drogues ont été saisis sur place. 71 kilos de matières dangereuses servant...

IsraelValley Desk | Défense

Un groupe associé à l'Etat islamique avait revendiqué plus tôt les tirs de trois roquettes sur Israël L'armée israélienne a frappé vendredi soir une infrastructure de l'organisation terroriste du Hamas dans le centre de la bande de Gaza. L'attaque israélienne faite suite aux tirs de trois roquettes depuis la bande de Gaza. Selon les médias palestiniens, les frappes aériennes auraient fait a...

I24 News. | Défense

Alors que le Gouvernement israélien s'est déchiré jour après jour sur le budget à attribuer en 2015 et 2016 à Tsahal, un scandale éclabousse l'Etat Major qui a accepté de littéralement "jeter par la fenêtre" 150 000 euros pour le pot de départ de Benny Gantz. Le plus étonnant dans cette affaire : Benny Gantz avait-il validé toutes ses dépenses ? Pour faire chuter un potentiel rival politiq...

Dan Rosh (Rehovot) | Défense

Le Président de l'Assemblée nationale ivoirienne a mis ses pas dans ceux d'Alassane Ouattara, qui en 2012 avait commencé à renouer avec l'État hébreu. Oublié, le soutien de Tel-Aviv à Laurent Gbagbo. «Pour l’ancien séminariste que je suis, j’ai hâte de fouler les terres saintes qui ont vu naître le Christ. Je ne manquerai point de vous raconter [sic] », tweetait Guillaume Soro le 26 juillet....

IsraelValley Desk | Défense

Le ministre israélien de la Défense, Moshe Yaalon, a lancé dans un entretien à l'hebdomadaire allemand Der Spiegel des menaces voilées à l'encontre des spécialistes iraniens du nucléaire, disant "ne pas être responsable" de leur vie. "D'une façon ou d'une autre, les ambitions nucléaires iraniennes doivent être stoppées. Nous préférons que ce soit fait par des accords ou des sanctions. Mais a...

IsraelValley Desk | Défense

De nombreux candidats à l'achat des deux navires Mistral, initialement destinés à la Russie, apparaissent depuis quelques jours, dont l'Egypte. Israël, qui est armé principalement par les Allemands et Américains pour les navires de guerre n'y pense même pas car le pays est sous influence américaine sur le plan technologique. Les américains, qui co-financent les très gros achats d'Israël sur la ...

Dan Rosh (Tel Aviv) | Défense

Vous ne le savez peut être pas encore, mais Israël est en train de changer d'image. De celle d'un pays outrancièrement catalogué "vendeur d'armes de guerre" à celle d'un pays qui commercialise des produits de cybersécurité bien plus plus pacifiques (et qui servent surtout à protéger). Selon The Economist, plus de $6 Milliards de ventes de produits de cybersécurité ont été réalisé par Israël sur...

Dan Rosh (Tel Aviv) | Défense

Secret Double Octopus, créée en avril 2015 est une jeune pousse israélienne présente dans l’incubateur de Deutche Telecom à Beer-Sheva. La société a été repérée par le fond Jérusalem Venture Partners (JVP) est déjà forte de 7 employés actuellement. L’objectif de la solution est de sécuriser les données en transit. En effet, passer un SSL, un VPN, une PKI n’est plus suffisant en particulier p...

Globalsecuritymag. | Défense

L'Inde et Israël testeront fin août un missile à longue portée, Barak 8. Le lieu du test est pour le moment inconnu. Au départ, il était prévu de tirer le missile depuis le destroyer indien Kolkata, mais aujourd'hui, on parle de plus en plus d'un navire israélien. L'ambassade d'Israël à New Delhi se refuse à tout commentaire. Sputniknews.com : "Selon les experts militaires, cet essai doit co...

Sputniknews.com | Défense