May 9

ISRAELVALLEY - FIVERR, UN SITE INTERNET ISRAELIEN QUI POURRAIT A TERME DEVENIR LE BUREAU DE TRAVAIL DE TOUS LES INTERNAUTES. Un réseau social, où n'importe qui peut échanger n'importe quoi contre 5$.

Authors picture

Lionel Yrhi (Netanya) | High-Tech

Headline image

La start-up israélienne Fiverr, qui permet l’échange et la vente de services en ligne pour 5 dollars vient de bénéficier d’un investissement de 15 millions de dollars. Parmi les groupes financiers, on remarque notamment Excel Partners qui avait investi dans Facebook durant les premiers pas du réseau social. Parmi les investisseurs figurent également Bessemer Ventures Partners et plusieurs investisseurs privés comme Gai Gamzo et Jonathan Colbert. Depuis sa création par Shai Vininger et Miha Kaufman, l’entreprise a collecté plus de 20 millions de dollars.

La société affirme que cet apport permettra l’expansion de la marque à travers le monde, le développement du produit, et le recrutement d’employés actuellement au nombre de 40.

« Fiverr veut devenir le rendez vous des internautes et où leurs talents sont transformés en argent » a déclaré Miha Kaufman.
Le site a commencé son parcours comme un salon dans lequel les gens s’échangent des prestations pour 5 dollars. Aujourd’hui, il est possible, pour les utilisateurs performants, de proposer des services plus chers.

L’exemple utilisé par son co-créateur est celui de l’Israélien surnommé « Bag Man », qui propose de courts clips vidéos qu’il dédicace aux acheteurs, en quelques mots ou à l’aide d’une pancarte, affublé d’un costume fabriqué entièrement de sacs en plastique : « Il réussit et reçoit des commandes depuis le monde entier. C’est un Israélien qui a un talent et grâce a Fiverr, il obtient une stature internationale » se félicite Miha Kaufman.

Depuis le début de l’année, Fiverr a lancé son nouveau concept : Levels, qui permet aux prestataires ayant obtenu un niveau assez élevé, de proposer des services à un prix pouvant atteindre 150 dollars. Aujourd’hui, près de 30% des prestations honorées valent plus de 5 dollars.

Les services proposés sur le site sont nombreux et beaucoup l’utilisent comme une plateforme de travail. « Les gens pensent que 5 dollars, ce n’est pas grand chose, c’est même moins que le SMIC. Mais il y a sur le site des utilisateurs qui signent 10 ventes par heures, ce qui fait 50 dollars de l’heure » a déclaré Kaufman.

« Pour beaucoup de gens, Fiverr représente un vrai bureau de travail. Il est d’ailleurs possible d’observer ce phénomène sur linkedIn comme, par exemple, pour les designers ou les conseillers fiscaux qui proposent leurs services en matière de conseils ou d’amélioration de site internet, montages vidéos etc… ».

Fiverr n’a pas encore publié son chiffre d’affaire, cependant, elle annonce une hausse de celui-ci de plus de 600% depuis le début de l’année 2011. La société facture 1 dollar par prestation standard réglée et la taxe sur les services plus couteux varie en fonction du prix défini par le prestataire.

Depuis 2010, année de sa création, il est possible d’acheter sur Fiverr plus de 750.000 prestations dans près de 200 pays différents, entre 5 et 150 dollars. Le site est considéré comme l’un des 100 sites les plus populaires aux Etats-unis et l’un des 200 sites les plus populaires au monde. Selon Miha Kaufman, la publicité s’est opérée naturellement, et le bouche à oreille aura été le principal acteur de la réussite.

Lionel Yrhi (Netanya)

La première “région digitale” en Israël a été nommée, il s’agira du Ramat Neguev. L’initiative a été menée par le ministère de l’équité sociale, aux mains de Gila Gamliel, et de Cisco Systems, auprès du président du Conseil régional et maire de Dimona, Benny Biton. L’objectif de ce projet est de placer la région comme pourvoyeur de services médicaux de qualité, d’opportunités éducatives, et ...

Nathan Sarel (Tel Aviv) | High-Tech

Du 30 juin au 2 juillet, Paris devient la capitale mondiale des start-up. Elles sont 5.000, venues du monde entier, à présenter leurs projets dans les locaux de Paris-Expo à la Porte de Versailles. Organisé par le groupe Les Echos et Publicis, cet événement qui va accueillir plus de 60 start up israéliennes est assuré d'être un succès. Les Echos : "Dans une Europe vieillissante, qui donne c...

IsraelValley Plus | High-Tech

Cisco Systems est sur le point d’acquérir l’israélien CloudLock, spécialisé dans la sécurité du Cloud Copmuting. Cisco débourserait 293 millions de dollars et proposerait des actions et d’autres mesures incitatives pour les employés désireux de les rejoindre. Cette acquisition devrait être conclue au cours du premier trimestre de 2017. Possédant son siège à Waltham (Massachusets) et un centr...

Nathan Sarel (Tel Aviv) | High-Tech

La Fondation BIRD Israël-États Unis (Binational Industrial Research and Development) a récemment approuvé le financement à hauteur de 7,5 millions de dollars de neuf projets issus de partenariats entres des sociétés américaines et israéliennes. Des financements en provenance du secteur privé s’additionneront à celui du BIRD, pour atteindre les 21,5 millions de dollars. Depuis près de quaran...

Nathan Sarel (Tel Aviv) | High-Tech

Le gourou de la highTech israéliennne sera présent à Paris pour Viva Technology. Du 30 juin au 2 juillet 2016, au Parc des Expositions, Porte de Versailles, Publicis Groupe & le Groupe Les Echos organisent VIVA TECHNOLOGY START UP CONNECT, à Paris, le rassemblement de tous les acteurs de la transformation digitale. Yossi Vardi. Investisseur providentiel dans une dizaine de startups, Yossi V...

Dan Rosh (Tel Aviv) | High-Tech

REPORTAGE. Ce jeudi 23 juin, dans l’enceinte somptueuse de la Porter School of environmental studies de l’Université de Tel Aviv s’est déroulée la conférence Meet the leaders : “How does Israel take part in the automobile revolution ?”. Une cinquantaine d’entrepreneurs, institutionnels ou particuliers intéressés ont pu appréhender les enjeux de la révolution du transport intelligent en Israë...

Nathan Sarel (Tel Aviv) | High-Tech

C'est un fait. L'industrie technologique londonienne craint que le Brexit incite les entreprises internationales à s'installer plutôt à Berlin, à Paris ou à Stockholm plutôt qu'à Londres. Et pourquoi pas à Tel Aviv ? Dans le jeu des prévisions pour le futur, et ceci avant le Brexit, il était quasi-certain que Londres allait devenir, loin devant Tel Aviv, un pôle de startups très attractif pour...

Ilan Dreyfus (Paris) | High-Tech

Comment identifier les terroristes sur les vidéos publiées par l’État islamique ? Des chercheurs jordaniens de l’université de Mutah ont un début de solution : grâce à leurs doigts, qui sont souvent totalement découverts lorsque les djihadistes brandissent le V de la victoire avec leur index et leur majeur. Les scientifiques ont donc créé un algorithme capable d’analyser l’angle entre les d...

IsraelValley Plus | High-Tech

Preempt a levé 8 millions de dollars auprès de General Catalyst Partners et d’autres investisseurs, dont Mickey Boodaei et Rakesh Loonkar, les fondateurs de Trusteer et Paul Sagan, l’ex-PDG d’Akamai Technologies. Preempt a lancé le premier firewall (pare-feu informatique) de l’industrie basé sur le suivi du comportement des utilisateurs allié à une capacité automatisée pour réagir instantanéme...

IsraelValley Plus | High-Tech

Selon Silicon.fr :"Accenture renforce son pôle sécurité. La société de conseils et services en solutions numériques annonce l’acquisition de Maglan Group. Créée en 1998, cette société israélienne basée à Tel Aviv est spécialisée dans la simulation de cyber-défense avancée, la recherche de vulnérabilités et les moyens pour les combler, l’analyse des malwares et, plus généralement, concentre sa r...

IsraelValley Plus | High-Tech

Huit start-ups israéliennes ont participé à Tel Aviv a une sélection pour pouvoir participer à la finale des Global Innovation Awards 2016, qui se tiendra à Pékin en août. L’enjeu était de taille : une récompense d’1,5 million de dollars en cash et l’opportunité de recevoir des investissements de Shengjing Group, une entreprise chinoise de conseils en management, ont déclaré la firme israélienn...

IsraelValley Plus | High-Tech

EVENEMENT "MEET THE LEADER" LE 23/06/2016. Soyons francs, les chances sont minces pour que les routes de Tel Aviv se transforment en havres de paix à moyen terme. Aucune technologie, aussi révolutionnaire qu’elle soit, ne saurait effacer les "road rages" quotidiens entre Allenby, Dizengoff ou Derech Begin. C’est pourtant dans cette même ville que s’imaginent aujourd’hui, les transports de d...

IsraelValley | High-Tech

La "Palestinian Start Up Nation" est encore embryonnaire. Cependant de bonnes nouvelles émèrgent pour le High Tech palestinien. Un exemple. Les employés de Mellanox Technologies (Israël) sont pour 10% des arabes. La firme israélienne a décidé depuis longtemps de recruter des ingénieurs palestiniens et externalise une partie de ses activités à Ramallah. Selon des chiffres de IsraelValley : ...

Youval Barzilaï (Paris) | High-Tech

Des concepteurs israéliens ont inventé Foldimate, un robot qui repasse et plie les vêtements. Les machines automatisant le processus de pliage et de repassage existant sur le marché sont conçues pour les milieux industriels alors que Foldimate est destiné aux particuliers... La machine est extrêmement simple d’utilisation : il suffit d’attacher le linge comme sur un étendoir à la verticale e...

IsraelValley Plus | High-Tech

La start-up israélienne Brayola a eu l’idée de lancer un réseau social spécialisé dans les sous-vêtements féminins. Le site exerce aussi d’autres activités telles que la vente et la livraison de soutiens-gorge et a reçu un investissement de 2,5 millions de dollars au premier tour de table, de la part de HDS capital et FirstTime Capital. Derrière cette jeune entreprise, basée à Tel Aviv, se ...

Nathan Sarel (Tel Aviv) | High-Tech