May 9

ISRAELVALLEY - LA MODERNISATION DE TSAHAL (DEUXIEME PARTIE). Le blindé Namer, les bombardiers Ra'am et Soufa et autres chasseurs F-35. Panorama.

Authors picture

Maxime Perez | Défense

Headline image

Le plan « Tefen 2012 », vaste programme de restructuration de Tsahal, se concentre sur trois aspects : la modernisation complète des effectifs, la remise à niveau des stocks de munitions et surtout, la planification massive d’exercices.

Dans le cadre du plan, l’armée israélienne introduit progressivement le Namer (Tigre), un nouveau transport de troupes dont la production a officiellement démarré en 2007. Sa principale caractéristique est qu’il reprend le châssis du tank Merkava IV, réputé pour son invulnérabilité. Le 13ème régiment Golani, l’une des principales unités d’infanterie de Tsahal, utilise ce blindé depuis l’offensive « Plomb durci » menée contre la bande de Gaza. D’ici 2014, trois autres régiments Golani devraient être à leur tour équipés du Namer.

Sur le plan logistique, ce véhicule peut transporter jusqu’à onze hommes. Il est aussi doté d’un système optronique particulièrement utile en cas de mauvaises conditions météorologiques, ses caméras offrant une vision panoramique à tous les membres d’équipage. A l’instar du Merkava IV, le Namer comporte un système de communication et de gestion du champ de bataille qui assure l’interface avec les soldats engagés au sol. Selon les modèles, il dispose de deux systèmes de défense active : le système APS (Active Protection System) et le Trophy.

Au niveau de l’armée de l’air, Gaby Ashkenazi a jugé essentiel qu’Israël réaffirme sa suprématie aérienne au Moyen-Orient. Tout au long de son mandat, le chef d’état-major de Tsahal s’est maintes fois inquiété du renforcement des capacités de la Syrie. Après avoir négocié la livraison de deux escadrilles de Mig-29 et Mig-31, le régime de Bachar Assad tenterait d’arracher à la Russie plusieurs armements défensifs de pointe, notamment le redoutable système anti-aérien SA-300. Dans le même temps, Ashkenazi est conscient que les velléités nucléaires de l’Iran imposent l’élaboration d’une réponse militaire d’envergure en cas d’échec de la diplomatie. Pour ses missions de longue portée, l’aviation de Tsahal abrite dans ses hangars 27 F-15I (« Ra’am ») et 102 F-16I (« Soufa »). En principe, ces deux bombardiers sont en mesure de mener des frappes contre les installations nucléaires iraniennes. Mais sans l’appui d’avions de guerre électronique – type Awacs -, ils restent détectables au radar et donc vulnérables. C’est précisément dans cette optique que les pilotes de chasse israéliens s’entrainent depuis plusieurs années. Appuyés par des appareils de ravitaillement ou de brouillage électronique, ils accentuent leurs vols sur des longues distances.

En Méditerranée, des manœuvres conjointes se déroulent régulièrement avec plusieurs pays de l’OTAN comme la Grèce et l’Italie. En outre, sous l’impulsion d’Ido Nehoushtan, promu commandant de l’armée de l’air en février 2008, la préparation aux duels aériens a été remise au goût du jour. L’hypothèse de « doghfights » est jugée plausible si des frappes stratégiques devaient être ordonnées contre l’Iran et la Syrie. Pour se préparer à une telle éventualité, l’« escadrille rouge » (dite « escadrille 115 ») a été réactivée. Basée à Ovda, près d’Eilat, cette unité non opérationnelle a pour seule mission d’entrainer les « Top Gun » de l’armée israélienne à affronter des chasseurs d’interception ennemis. Pendant les exercices, plus vrais que nature, les pilotes de l’« escadrille rouge » portent une combinaison de l’armée syrienne, et leurs avions sont flanqués d’un drapeau aux couleurs du régime baasiste.

Le plan Tefen accorde par ailleurs de nouveaux moyens à l’armée de l’air. Pour la guérilla urbaine, Tsahal fait commande de 12 hélicoptères d’attaque « Apache Longbow », tandis que les vieux transports de troupes Sikorsky CH-53 sont remplacés par des « Yasur 2000 », d’envergure identique mais plus modernes. La priorité absolue du général Gaby Ashkenazi reste néanmoins le F-35, construit par le géant Lockheed Martin. Dès 2008, la DSCA – l’agence régulant les ventes d’armes américaines à l’étranger – donne un avis favorable à la demande d’Israël de se procurer 25 F-35 Lightning II.

Une option portant sur 50 autres appareils est même suggérée. Mais l’affaire connait des remous. Les responsables israéliens expriment plusieurs objections qui retardent la conclusion d’un accord. Ils voient en particulier d’un mauvais œil le fait que l’Arabie Saoudite et l’Egypte, clients traditionnels des industries de défense américaines, cherchent également à se doter du F-35. L’autre point de friction du dossier résulte de l’insistance de l’Etat hébreu à vouloir remplacer certains composants électroniques du chasseur américain par des équipements de sa propre industrie militaire. Israël cherche en réalité à réduire le coût unitaire de chaque appareil, évalué entre 70 et 100 millions de dollars. Au terme de négociations particulièrement âpres, les deux alliés finissent par s’entendre. En octobre 2010, le ministère israélien de la défense confirme l’achat de 20 F-35 pour un montant de 2,25 milliards de dollars. Ces avions sont également connus sous l’appellation Joint Strike Fighter (JSF)9.

Même si la livraison des premiers appareils n’est prévue qu’en 2015, Tsahal interprète l’acquisition du F-35 comme une grande victoire. Il est vrai qu’avec un appareil doté de la technologie aéronautique la plus avancée au monde, l’aviation israélienne augmente considérablement ses capacités offensives. Du fait de sa furtivité, le F-35 entre dans la catégorie des avions de cinquième génération. Ses ailes triangulaires lui permettent de bénéficier d’une autonomie importante et d’une manœuvrabilité comparable au chasseur F-16. De plus, grâce à ses 7 pylônes externes, il peut transporter jusqu’à 9 tonnes de charges : réservoirs, bombes guidées, missiles de croisière et missiles air-air.

Merveille technologique, son avionique est basée sur un processeur central à très haute capacité de calcul, capable de centraliser et de restituer les informations fusionnées par différents capteurs. Ultime particularité : le pilote du F-35 est équipé d’un casque HMDS (Helmet Mounted Display System), conçu par le fabricant israélien Elbit. Un tel système permet aussi bien de désigner des cibles par un simple mouvement de la tête, que de voir à travers le plancher de l’appareil, pendant les manœuvres d’atterrissage vertical par exemple.

(Deuxième partie).
Maxime Perez

Les soldats de Shaldag sont recrutés parmi les meilleurs des meilleurs, aguerris à toutes les techniques de combat, dans les conditions les plus extrêmes et périlleuses explique un ancien responsable du recrutement de l’unité. Des garçons avec des capacités physiques et intellectuelles, capable d’un haut niveau d’analyse, de réactivité, d’indépendance, mais aussi dotées de valeurs morales infai...

Katy Bisraor (TJ) | Défense

Une idée innovante en pleine guerre d'Israël contre le Hamas : les Maitres d'une école du sud d'Israël ont demandé aux enfants de décorer un tank avec des "mots-posters d'amour". Le résultat final est inespéré : les soldats ont été plus que surpris par cette initiative. Enchantés! ISRAELVALLEY PLUS. Selon ActuJ (Copyrights) : "Comment expliquer aux enfants ce qui se passe au-dessus de leur ...

Danielle Benhamou (Omer) | Défense

Les commandants d’unités d’infanterie sont équipés de télémètres lasers, de la taille d’un téléphone cellulaire. Le dispositif est semblable à une petite paire de jumelles, pèse à peine 200 grammes, et permet au commandant de déterminer avec précision la distance exacte de la cible. «Il s’agit d’un produit peu coûteux, de la taille d’un paquet de cigarettes. Le commandant de la compagnie obt...

IsraelValley Desk | Défense

Le conflit israélo-gazaoui s’accompagne d’une guerre des mots: le nom même de l’opération militaire israélienne varie selon les langues et les médias. Comme dans toutes les guerres, le conflit à Gaza est aussi une guerre où la propagande bat son plein et qui est destinée à conquérir les opinions publiques de tous les camps. En hébreu, l’opération de Tsahal dans la bande de Gaza est appelée...

Jacques Bendelac | Défense

GAZA/JERUSALEM (Reuters) - Les efforts diplomatiques se sont intensifiés lundi pour tenter de trouver un cessez-le-feu entre Israël et le Hamas alors que le bilan de l'offensive de l'armée israélienne contre la bande de Gaza dépasse désormais les 500 morts. Quatorze jours après le lancement de l'opération "Bordure protectrice", et en dépit d'un appel du Conseil de sécurité des Nations unies ...

IsraelValley Desk | Défense

BREAKING NEWS CE SOIR. Terrible nouvelle ce soir en Israël. Sept tués. Plus de 25 soldats sont morts depuis le début de l'offensive terrestre. BREAKING NEWS. Annonce ce soir (19h47) : mort de 7 soldats israéliens (dont des officiers). Plus d'une vingtaine de soldats israéliens blessés (dont trois grièvement). Pour la première fois ce soir les speakers de la Chaîne 10 exposent les faiblesses ...

Eyal Friedman (Tel Aviv) | Défense

Les Allemands n'ont pas hésité d'annoncer en pleine guerre Israël-Hamas la vente d'une arme fondamentale pour soutenir, pas par les mots uniquement, l'Etat hébreu. Selon (1) : "Le ministère allemand de l’économie a annoncé ce mois-ci que le Conseil de Sécurité de l’Allemagne, qui examine les exportations d’armes vers les pays n’appartenant pas à l’OTAN, avait approuvé l’exportation d’un sous-ma...

IsraelValley Desk | Défense

L'ambassadeur israélien à l'ONU Ron Prosor a démenti ce dimanche soir l'enlèvement d'un soldat israélien revendiqué par le Hamas, affirmant que "ces rumeurs sont fausses". "Il n'y pas de soldat israélien enlevé, ces rumeurs sont fausses", a déclaré Prosor en réponse aux questions des journalistes. Il s'exprimait en marge d'une réunion d'urgence du Conseil de sécurité sur la situation à Gaza. ...

IsraelValley Desk | Défense

Inaugurée la semaine dernière, l'application "Tzeva Adom," a déjà été téléchargée par des milliers d'Israéliens. L'application, gratuite pour les téléphones portables, fournit des avertissements sur l'endroit où les sirènes retentissent dans le pays face à des barrages de roquettes tirées depuis la bande de Gaza. La protection c...

Avner Myers | Défense

Le réseau souterrain du Hamas a de quoi inquiéter Israël. "Des dizaines de tunnels parcourent la bande de Gaza, affirme Tsahal. Il s'agit d'un réseau sophistiqué, très bien entretenu, qui relie des ateliers de construction de roquettes, des rampes de lancement et des postes de commandement." A une vingtaine de mètres sous terre, ils sont parfois équipés du téléphone et de l'électricité. Les...

Israelvalley Desk | Défense

Beny Gantz, le chef d'Etat Major de Tsahal fait face à un extraordinaire challenge. Les meilleurs ingénieurs d'Israël n'ont toujours pas trouvé la solution miracle face à des ennemis acharnés qui ont construit sous terre des caches maudites. La guerre qui se poursuit depuis plusieurs jours est celle où les tunnels, labyrinthes, boyaux bourrés d'armes, qui mènent toutes à Gaza-City, doivent êtr...

Eyal Friedman (Tel Aviv) | Défense

Après l'application Red alert qui envoie une notification dès qu'une roquette est lancée sur Israël à tous ceux qui l'ont téléchargé (déjà plus de 780.000 personnes), un développeur israélien a publié une carte pour visualiser ces tirs: redalert.co.il Des points rouges apparaissent sur la carte pour les centaines de roquette qui ont frappé différentes villes du pays au fur et à mesure que le...

Slate.fr | Défense

Leader mondial dans la production de drones, Israël cherche actuellement à développer des mini-drones, pouvant accomplir des missions furtives de renseignement en milieu urbain. Produit en 2011 par IAI (Israel Aerospace Industries), le Ghost – un mini-drone de 1,47 m de long – inaugurait une nouvelle ligne d’engins miniaturisés. Mais les caractéristiques de ce prototype sont aujourd’hui dép...

David Jortner | Défense

LE FIL INFO ISRAELVALLEY DU 18.07.2014. La sonnette sonne ce matin dans la demeure familiale de x (son nom est encore sous embargo). Les parents ouvrent la porte et comprennent immédiatement : trois soldats sont face à eux. Ils sont là pour annoncer que leur fils est mort. Ils tremblent et pleurent. Et là commençent une souffrance sans fin. "X" est le premier soldat mort dans la bataille qu...

Eyal Friedman (Tel Aviv) | Défense

HEURES CRITIQUES EN ISRAËL. ISRAELVALLEY EN DIRECT. 22 H55. Ce soir, l'offensive terrestre israélienne a commencé. Toutes les Chaînes de TV passent en boucle les premières images. En raison de la censure militaire les israéliens sont souvent obligés de se reporter aux images des télévisions étrangères. Israël va tenter de prendre le contrôle des secteurs de la bande de Gaza d'où sont tir...

Eyal Goren (Tel Aviv) | Défense