May 9

ISRAELVALLEY - LA MODERNISATION DE TSAHAL (DEUXIEME PARTIE). Le blindé Namer, les bombardiers Ra'am et Soufa et autres chasseurs F-35. Panorama.

Authors picture

Maxime Perez | Défense

Headline image

Le plan « Tefen 2012 », vaste programme de restructuration de Tsahal, se concentre sur trois aspects : la modernisation complète des effectifs, la remise à niveau des stocks de munitions et surtout, la planification massive d’exercices.

Dans le cadre du plan, l’armée israélienne introduit progressivement le Namer (Tigre), un nouveau transport de troupes dont la production a officiellement démarré en 2007. Sa principale caractéristique est qu’il reprend le châssis du tank Merkava IV, réputé pour son invulnérabilité. Le 13ème régiment Golani, l’une des principales unités d’infanterie de Tsahal, utilise ce blindé depuis l’offensive « Plomb durci » menée contre la bande de Gaza. D’ici 2014, trois autres régiments Golani devraient être à leur tour équipés du Namer.

Sur le plan logistique, ce véhicule peut transporter jusqu’à onze hommes. Il est aussi doté d’un système optronique particulièrement utile en cas de mauvaises conditions météorologiques, ses caméras offrant une vision panoramique à tous les membres d’équipage. A l’instar du Merkava IV, le Namer comporte un système de communication et de gestion du champ de bataille qui assure l’interface avec les soldats engagés au sol. Selon les modèles, il dispose de deux systèmes de défense active : le système APS (Active Protection System) et le Trophy.

Au niveau de l’armée de l’air, Gaby Ashkenazi a jugé essentiel qu’Israël réaffirme sa suprématie aérienne au Moyen-Orient. Tout au long de son mandat, le chef d’état-major de Tsahal s’est maintes fois inquiété du renforcement des capacités de la Syrie. Après avoir négocié la livraison de deux escadrilles de Mig-29 et Mig-31, le régime de Bachar Assad tenterait d’arracher à la Russie plusieurs armements défensifs de pointe, notamment le redoutable système anti-aérien SA-300. Dans le même temps, Ashkenazi est conscient que les velléités nucléaires de l’Iran imposent l’élaboration d’une réponse militaire d’envergure en cas d’échec de la diplomatie. Pour ses missions de longue portée, l’aviation de Tsahal abrite dans ses hangars 27 F-15I (« Ra’am ») et 102 F-16I (« Soufa »). En principe, ces deux bombardiers sont en mesure de mener des frappes contre les installations nucléaires iraniennes. Mais sans l’appui d’avions de guerre électronique – type Awacs -, ils restent détectables au radar et donc vulnérables. C’est précisément dans cette optique que les pilotes de chasse israéliens s’entrainent depuis plusieurs années. Appuyés par des appareils de ravitaillement ou de brouillage électronique, ils accentuent leurs vols sur des longues distances.

En Méditerranée, des manœuvres conjointes se déroulent régulièrement avec plusieurs pays de l’OTAN comme la Grèce et l’Italie. En outre, sous l’impulsion d’Ido Nehoushtan, promu commandant de l’armée de l’air en février 2008, la préparation aux duels aériens a été remise au goût du jour. L’hypothèse de « doghfights » est jugée plausible si des frappes stratégiques devaient être ordonnées contre l’Iran et la Syrie. Pour se préparer à une telle éventualité, l’« escadrille rouge » (dite « escadrille 115 ») a été réactivée. Basée à Ovda, près d’Eilat, cette unité non opérationnelle a pour seule mission d’entrainer les « Top Gun » de l’armée israélienne à affronter des chasseurs d’interception ennemis. Pendant les exercices, plus vrais que nature, les pilotes de l’« escadrille rouge » portent une combinaison de l’armée syrienne, et leurs avions sont flanqués d’un drapeau aux couleurs du régime baasiste.

Le plan Tefen accorde par ailleurs de nouveaux moyens à l’armée de l’air. Pour la guérilla urbaine, Tsahal fait commande de 12 hélicoptères d’attaque « Apache Longbow », tandis que les vieux transports de troupes Sikorsky CH-53 sont remplacés par des « Yasur 2000 », d’envergure identique mais plus modernes. La priorité absolue du général Gaby Ashkenazi reste néanmoins le F-35, construit par le géant Lockheed Martin. Dès 2008, la DSCA – l’agence régulant les ventes d’armes américaines à l’étranger – donne un avis favorable à la demande d’Israël de se procurer 25 F-35 Lightning II.

Une option portant sur 50 autres appareils est même suggérée. Mais l’affaire connait des remous. Les responsables israéliens expriment plusieurs objections qui retardent la conclusion d’un accord. Ils voient en particulier d’un mauvais œil le fait que l’Arabie Saoudite et l’Egypte, clients traditionnels des industries de défense américaines, cherchent également à se doter du F-35. L’autre point de friction du dossier résulte de l’insistance de l’Etat hébreu à vouloir remplacer certains composants électroniques du chasseur américain par des équipements de sa propre industrie militaire. Israël cherche en réalité à réduire le coût unitaire de chaque appareil, évalué entre 70 et 100 millions de dollars. Au terme de négociations particulièrement âpres, les deux alliés finissent par s’entendre. En octobre 2010, le ministère israélien de la défense confirme l’achat de 20 F-35 pour un montant de 2,25 milliards de dollars. Ces avions sont également connus sous l’appellation Joint Strike Fighter (JSF)9.

Même si la livraison des premiers appareils n’est prévue qu’en 2015, Tsahal interprète l’acquisition du F-35 comme une grande victoire. Il est vrai qu’avec un appareil doté de la technologie aéronautique la plus avancée au monde, l’aviation israélienne augmente considérablement ses capacités offensives. Du fait de sa furtivité, le F-35 entre dans la catégorie des avions de cinquième génération. Ses ailes triangulaires lui permettent de bénéficier d’une autonomie importante et d’une manœuvrabilité comparable au chasseur F-16. De plus, grâce à ses 7 pylônes externes, il peut transporter jusqu’à 9 tonnes de charges : réservoirs, bombes guidées, missiles de croisière et missiles air-air.

Merveille technologique, son avionique est basée sur un processeur central à très haute capacité de calcul, capable de centraliser et de restituer les informations fusionnées par différents capteurs. Ultime particularité : le pilote du F-35 est équipé d’un casque HMDS (Helmet Mounted Display System), conçu par le fabricant israélien Elbit. Un tel système permet aussi bien de désigner des cibles par un simple mouvement de la tête, que de voir à travers le plancher de l’appareil, pendant les manœuvres d’atterrissage vertical par exemple.

(Deuxième partie).
Maxime Perez

Tsahal utilise massivement des robots lors d'opérations armées. Les drones et véhicules-robots font partie intégrante de l'armement moderne utilisé par Israël pour protéger ses frontières. Un débat est en train de germer en dehors d'Israël : faut-il interdire les robots-tueurs ? Certainement pas pour Israël qui préfère éviter, grâce à des robots, des pertes de soldats sur le front anti-terroris...

Ilan Rosenthal (Tel Aviv) | Défense

Vous êtes un espion innovant. Vous cherchez des nouveautés pour être encore plus performant. Votre agence vous fait confiance pour trouver le meilleur du hightech mondial en matière d'espionnage. Sans aucun doute l'exposition qui vient de se dérouler en Israël est là pour vous. Dans l'expo on pouvait voir des enregistreurs USB audio, téléphones espion, caméras espion, dispositifs d'écoute, brou...

Ilan Rosenthal (Tel Aviv) | Défense

C'est certain: la startup Argus, inventée en Israël, obtiendra un jour tous les honneurs et les oscars de la cyber-innovation. Cette startup, qui émerge dans la mouvance de Zohar Zisapel (qui a été à l'origine de 110 startups), bloque les cyber-hackers qui tentent de détourner les systèmes automatiques des voitures et empêche ainsi des accidents dramatiques. Le"carjacking informatique" semb...

Youval Barzilaï (Rehovot) | Défense

Le journal Haaretz a publié des chiffres sur le budget du Mossad. Ils ont été repris par i24News et d'autres agences de presse. En réalité, si Israël a vraiment un secret à garder, c'est bien celui-ci : le budget réel des opérations spéciales du Mossad de 2014 et 2015 ne sera peut être connu qu'en 2035 ! i24News : "Le budget alloué par l'Etat d'Israël au Mossad, du Shin Bet et de la Commiss...

Dan Rosh (Tel Aviv) | Défense

Suite à un remaniement ministériel en mai dernier, la Grande-Bretagne a levé son embargo controversé sur la vente d'armes à Israël, rapportaient dimanche les médias israéliens. Cet embargo avait été imposé à l’Etat hébreu par le Département britannique des Affaires, de l’Innovation et du Savoir-faire (BIS), dirigé à l’époque par le député démocrate-libéral Vincent Cable, dans une décision pr...

i24News | Défense

TEMOIGNAGE. Nous avons eu l'occasion de rencontrer à l'Université de Tel Aviv et également dans des cercles assez fermés l'Ex-patron du Shin Beth, Ami Ayalon (le Shin Beth est le service de contre-espionnage et de la sécurité intérieure de l'Etat d'Israël). Ce qui nous a frappé : les auditoires boivent les paroles de cet analyste hors pair de la scène Moyen Orientale. Réputé de gauche sur le pl...

Daniel Rouach | Défense

Le général de réserve Yohanan Locker a présenté mardi à la presse les 53 recommandations de sa commission concernant le futur plan de restructuration du budget de Tsahal. Le rapport de l’ancien secrétaire militaire du Premier ministre Netanyahou préconise un budget militaire fixe pour les cinq prochaines années d’un montant unique de 59 milliards de shekels. Le panier réservé aux entraînements ...

IsraPresse | Défense

Le leader de la cellule terroriste avait été libéré dans le cadre des accords pour la libération de Shalit Le Service de sécurité intérieure (Shin Bet), en coopération avec la police et l’armée israélienne, a arrêté 7 membres de l’organisation terroriste du Hamas, dont Ahmed Najar, libéré dans le cadre de l’échange de prisonnier pour libérer Gilad Shalit. Najar était le leader de cette ce...

I24News | Défense

Le chef de l’appareil de défense israélien et le ministre grec de la Défense nationale ont conclu un Accord sur le statut des forces (Status of forces agreement ou SOFA), c’est-à-dire une entente juridique mutuelle permettant aux forces armées d’Israël de stationner en Grèce, et inversement. C’est le premier SOFA qu’Israël conclut avec un pays allié autre que les États-Unis. Le ministre isra...

IsraPresse | Défense

L'idée qu'un "meilleur accord" aurait pu être conclu relève du "fantasme", a expliqué le secrétaire d’Etat Américain John Kerry. Israël "sera plus en sécurité" suite à l'accord sur le programme nucléaire iranien négocié par les 5+1, a déclaré le secrétaire d'Etat, lors d'une interview à PBS vendredi. Le président Barack Obama est prêt à "faire davantage pour être en mesure de répondre aux...

I24News | Défense

Une roquette s'est abattue un peu plus tôt près de la ville d'Ashkelon (sud); pas de blessé ni de dégât L'armée de l'air israélienne a ciblé tôt jeudi matin une infrastructure appartenant au mouvement terroriste Hamas dans le centre de la bande de Gaza, après le tir d'une roquette contre l'Etat hébreu qui a explosé près de la ville d'Ashkelon (sud) sans faire de blessé ni de dégât. L'avia...

I24 news | Défense

Afin de s’opposer à l’enrôlement des haredim au sein de Tsahal, un livret contenant les noms, photos et détails de hauts responsables de la communauté orthodoxes (haredim) qui font la promotion de l’enrôlement a été publiée par des extrémistes ultra-orthodoxes dans le cadre de leur lutte contre l’enrôlement des membres de leur communauté dans l’armée. Intitulée «Les chasseurs: les visages et...

(A.H) Ariel Aviv | Défense

Les autorités redoutent des attaques de terroristes affiliés à l'Etat islamique opérant depuis le Sinaï. Les autorités israéliennes ont décidé il y a deux semaines d'équiper les avions à destination d'Eilat (sud) de systèmes de défense anti-missiles, craignant de nouvelles attaques de la part des groupes terroristes affiliés à l'Etat islamique et opérant depuis le Sinaï égyptien, a rapporté ...

I24 news | Défense

Les députés ont approuvé mardi en deuxième et troisième lecture la proposition de loi relative aux appels d’offres, prévoyant que Tsahal devra privilégier les produits fabriqués en Israël. La loi, déposée par la députée Shelly Yehimovich (Camp sioniste), a été approuvée à l’unanimité. Elle prolonge de cinq ans un décret temporaire qui permettait au gouvernement de privilégier les produits de fa...

IsraPresse | Défense

La société israélienne qui produit le système de défense de roquettes Iron Dome a publié une nouvelle vidéo montrant une nouvelle manière de se protéger face à d’autres types d’armement. Rafael Advanced Defense Systems a publié un clip de l’Iron Dome qui simule l’interception de nouveaux engins volant de type drone, une tâche que la plateforme n’était pas encore destinée à accomplir. Le mini...

Félicien Guilbaud (Tel Aviv) | Défense