May 9

ISRAELVALLEY - LA MODERNISATION DE TSAHAL (DEUXIEME PARTIE). Le blindé Namer, les bombardiers Ra'am et Soufa et autres chasseurs F-35. Panorama.

Authors picture

Maxime Perez | Défense

Headline image

Le plan « Tefen 2012 », vaste programme de restructuration de Tsahal, se concentre sur trois aspects : la modernisation complète des effectifs, la remise à niveau des stocks de munitions et surtout, la planification massive d’exercices.

Dans le cadre du plan, l’armée israélienne introduit progressivement le Namer (Tigre), un nouveau transport de troupes dont la production a officiellement démarré en 2007. Sa principale caractéristique est qu’il reprend le châssis du tank Merkava IV, réputé pour son invulnérabilité. Le 13ème régiment Golani, l’une des principales unités d’infanterie de Tsahal, utilise ce blindé depuis l’offensive « Plomb durci » menée contre la bande de Gaza. D’ici 2014, trois autres régiments Golani devraient être à leur tour équipés du Namer.

Sur le plan logistique, ce véhicule peut transporter jusqu’à onze hommes. Il est aussi doté d’un système optronique particulièrement utile en cas de mauvaises conditions météorologiques, ses caméras offrant une vision panoramique à tous les membres d’équipage. A l’instar du Merkava IV, le Namer comporte un système de communication et de gestion du champ de bataille qui assure l’interface avec les soldats engagés au sol. Selon les modèles, il dispose de deux systèmes de défense active : le système APS (Active Protection System) et le Trophy.

Au niveau de l’armée de l’air, Gaby Ashkenazi a jugé essentiel qu’Israël réaffirme sa suprématie aérienne au Moyen-Orient. Tout au long de son mandat, le chef d’état-major de Tsahal s’est maintes fois inquiété du renforcement des capacités de la Syrie. Après avoir négocié la livraison de deux escadrilles de Mig-29 et Mig-31, le régime de Bachar Assad tenterait d’arracher à la Russie plusieurs armements défensifs de pointe, notamment le redoutable système anti-aérien SA-300. Dans le même temps, Ashkenazi est conscient que les velléités nucléaires de l’Iran imposent l’élaboration d’une réponse militaire d’envergure en cas d’échec de la diplomatie. Pour ses missions de longue portée, l’aviation de Tsahal abrite dans ses hangars 27 F-15I (« Ra’am ») et 102 F-16I (« Soufa »). En principe, ces deux bombardiers sont en mesure de mener des frappes contre les installations nucléaires iraniennes. Mais sans l’appui d’avions de guerre électronique – type Awacs -, ils restent détectables au radar et donc vulnérables. C’est précisément dans cette optique que les pilotes de chasse israéliens s’entrainent depuis plusieurs années. Appuyés par des appareils de ravitaillement ou de brouillage électronique, ils accentuent leurs vols sur des longues distances.

En Méditerranée, des manœuvres conjointes se déroulent régulièrement avec plusieurs pays de l’OTAN comme la Grèce et l’Italie. En outre, sous l’impulsion d’Ido Nehoushtan, promu commandant de l’armée de l’air en février 2008, la préparation aux duels aériens a été remise au goût du jour. L’hypothèse de « doghfights » est jugée plausible si des frappes stratégiques devaient être ordonnées contre l’Iran et la Syrie. Pour se préparer à une telle éventualité, l’« escadrille rouge » (dite « escadrille 115 ») a été réactivée. Basée à Ovda, près d’Eilat, cette unité non opérationnelle a pour seule mission d’entrainer les « Top Gun » de l’armée israélienne à affronter des chasseurs d’interception ennemis. Pendant les exercices, plus vrais que nature, les pilotes de l’« escadrille rouge » portent une combinaison de l’armée syrienne, et leurs avions sont flanqués d’un drapeau aux couleurs du régime baasiste.

Le plan Tefen accorde par ailleurs de nouveaux moyens à l’armée de l’air. Pour la guérilla urbaine, Tsahal fait commande de 12 hélicoptères d’attaque « Apache Longbow », tandis que les vieux transports de troupes Sikorsky CH-53 sont remplacés par des « Yasur 2000 », d’envergure identique mais plus modernes. La priorité absolue du général Gaby Ashkenazi reste néanmoins le F-35, construit par le géant Lockheed Martin. Dès 2008, la DSCA – l’agence régulant les ventes d’armes américaines à l’étranger – donne un avis favorable à la demande d’Israël de se procurer 25 F-35 Lightning II.

Une option portant sur 50 autres appareils est même suggérée. Mais l’affaire connait des remous. Les responsables israéliens expriment plusieurs objections qui retardent la conclusion d’un accord. Ils voient en particulier d’un mauvais œil le fait que l’Arabie Saoudite et l’Egypte, clients traditionnels des industries de défense américaines, cherchent également à se doter du F-35. L’autre point de friction du dossier résulte de l’insistance de l’Etat hébreu à vouloir remplacer certains composants électroniques du chasseur américain par des équipements de sa propre industrie militaire. Israël cherche en réalité à réduire le coût unitaire de chaque appareil, évalué entre 70 et 100 millions de dollars. Au terme de négociations particulièrement âpres, les deux alliés finissent par s’entendre. En octobre 2010, le ministère israélien de la défense confirme l’achat de 20 F-35 pour un montant de 2,25 milliards de dollars. Ces avions sont également connus sous l’appellation Joint Strike Fighter (JSF)9.

Même si la livraison des premiers appareils n’est prévue qu’en 2015, Tsahal interprète l’acquisition du F-35 comme une grande victoire. Il est vrai qu’avec un appareil doté de la technologie aéronautique la plus avancée au monde, l’aviation israélienne augmente considérablement ses capacités offensives. Du fait de sa furtivité, le F-35 entre dans la catégorie des avions de cinquième génération. Ses ailes triangulaires lui permettent de bénéficier d’une autonomie importante et d’une manœuvrabilité comparable au chasseur F-16. De plus, grâce à ses 7 pylônes externes, il peut transporter jusqu’à 9 tonnes de charges : réservoirs, bombes guidées, missiles de croisière et missiles air-air.

Merveille technologique, son avionique est basée sur un processeur central à très haute capacité de calcul, capable de centraliser et de restituer les informations fusionnées par différents capteurs. Ultime particularité : le pilote du F-35 est équipé d’un casque HMDS (Helmet Mounted Display System), conçu par le fabricant israélien Elbit. Un tel système permet aussi bien de désigner des cibles par un simple mouvement de la tête, que de voir à travers le plancher de l’appareil, pendant les manœuvres d’atterrissage vertical par exemple.

(Deuxième partie).
Maxime Perez

A l’Automne prochain, l’armée de l’air israélienne organisera d’immenses manœuvres dans les cieux d’Israël deux semaines durant. L’opération qui se déroule tous les deux ans, accueillera 7 pays et des centaines de pilotes de chasse venus des États-Unis, de Grèce et de Pologne et, pour la première fois, de France, d’Allemagne, d’Inde et d’Italie. Baptisée « drapea...

IsraelValley Desk | Défense

Le nouveau système de défense de l’Armée de l’Air renforcera la sécurité de l’espace aérien israélien. Le système de défense la Fronde de David est capable d’intercepter des missiles tirés sur Israël depuis des pays ennemis comme l’Iran ou la Syrie. Il protègera les Israéliens contre des roquettes de gros calibres, des missiles balistiques de courte portée ainsi que des ...

IsraelValley Desk | Défense

Israël a confirmé avoir intercepté un missile syrien tiré dans l'espace aérien israélien dans la nuit de jeudi à vendredi en utilisant une batterie de défense de missile Arrow. C'était une prouesse importante pour les défenses aériennes israéliennes, car c'était la première interception opérationnelle pour Arrow, un système de défense antimissile balistique utilisé par l'armé...

Aharon Kahn | Défense

Pendant une semaine, nos cadets en cyberdéfense se sont plongés dans l’univers de Pokémon avec comme objectif de tous les attraper ! Des cadets des unités de cyberdéfense de l’Armée de l’Air, la Marine et l’Armée de Terre ont été divisés en six équipes représentant un différent type de Pokémon. Leur mission était de défendre les “villes” attaquées par une série ...

IsraelValley Desk | Défense

CCFI CYBER. 8 STARTUPS. Pour la 16ème édition des Rencontres Économiques et technologies France-Israël sur le thème de la Cybersécurité, les organisateurs la CCFI, la Chambre de Commerce de Paris et Dominique Bourra ont mis l’accent sur la coopération entre les entreprises françaises et israéliennes. Ainsi, plusieurs exemples ont fait la démonstration que des relations économiques...

IsraelValley Desk | Défense

Echec pour la compagnie israélienne Elbit Systems Ltd. Après cinq ans de négociations sur un appel d’offres du ministère danois la Défense, ce dernier a finalement préféré le canon CAESAR de fabrication française pour l’artillerie danoise à l’ATMOSS produit par Elbit Ltd. (LPH) Le camion équipé d’un système d’artillerie (Caesar) est un canon automoteur employé notamme...

IsraelValley Desk | Défense

Terrorisme, cyberattaques, radicalisation : responsables politiques et experts se réuniront le jeudi 23 mars 2017 au Centre Universitaire Méditerranéen, à Nice, à l’occasion de la seconde édition de la Safe &Smart City Conference. Cet événement abordera les “Nouveaux défis en matière de sécurité et de sûreté des villes intelligentes” et rassemblera des acteurs clés et e...

IsraelValley Desk | Défense

Avec la création du nouveau bataillon combattant mixte de l’armée israélienne, de plus en plus de femmes rejoignent des unités combattantes. La semaine dernière, 150 nouvelles recrues ont rejoint le tout nouveau bataillon combattant mixte de Tsahal. Cette nouvelle unité sera sous le Commandement du Front Intérieur et les opérations seront concentrées dans la zone de Jéricho, entr...

IsraelValley Desk | Défense

Une page facebook semi-porno et exclusive destinée aux combattants. Tsahal ne l'a pas encore, mais cette information venant des Etats-Unis risque de donner des idées aux soldats israéliens en manque d'affection. Selonle Correspondant à Washington de RFI, Jean-Louis Pourtet : "Loin est le temps où la soldatesque affichait des photos de pin-up sur les murs de leur chambrée. Avec les ré...

Ilan Dreyfus | Défense

Un éditiorial du journal indien Hindustan Times a été consacré à la visite officielle du Premier ministre Neranda Mody en Israël prévue pour l’été. L’article qualifie déjà cette visite « d’historique » et note que l’attitude de l’Inde envers Israël est en train de changer du tout au tout, notamment sur le plan diplomatique: tournant le dos à une politique franchement ...

Shraga Blum | Défense

La région du Moyen Orient, très instable, est en proie au terrorisme et aux conflits armés, avec en toile de fond des rivalités très fortes entre Etats, certains allant jusqu’à se livrer bataille par procuration sur des territoires étrangers. Il en découle un renforcement global des arsenaux militaires. Cela, avec le soutien selon les cas des Occidentaux, des Russes ou des Asiatiq...

IsraelValley Desk | Défense

Canal+ va travailler en partenariat avec Netflix sur la série "The Spy", une série qui racontera l'histoire d'Eli Cohen, le célèbre espion Israélien. La série sera produite par Alain Goldman et réalisé par Gideon Raff ( le réalisateur de la série Homeland ) et racontera l'histoire d'Eli Cohen, cet Israélien d'origine égyptienne qui a espionné la Syrie pour le compte d'Israël da...

IsraelValley Desk | Défense

L’agence spatiale indienne établit un record surprenant, en envoyant 104 satellites dans l’espace avec une seule fusée PSLV. Avant cela, la Russie détenait le record : elle avait lancé 37 satellites en juin 2014. L’inde a réalisé hier un exploit en envoyant 104 satellites dans l’espace avec une seule fusée, le Polar Satellite Launch Vehicle (PSLV). La mission a débuté au cen...

Gabriele Porrometo | Défense

Si la Chine a multiplié par 10 son budget de défense en 15 ans, il reste cependant loin derrière celui des Etats-Unis. AFP – Le budget militaire chinois, le deuxième de la planète, augmentera encore "d'environ 7%" en 2017, a annoncé samedi Pékin, se disant prêt à repousser "les ingérences extérieures" à l'heure où Donald Trump promet une "montée en puissance" inédite des for...

IsraelValley Desk | Défense

Depuis maintenant deux mois, les deux premiers F-35I "Adir" évoluent dans le ciel israélien. Ces deux appareils (AS-1/901 et AS-2/902) ont été assemblés aux Etats-Unis et ont traversé l'Atlantique début décembre 2016. Depuis leur arrivée, les "Adir" affectés à l'escadron "Golden Eagle" volent quasi systématiquement avec des F-16I "Sufa" de l'escadron "Negev". L'armée de l'Air i...

IsraelValley Desk | Défense