May 9

ISRAELVALLEY - LA MODERNISATION DE TSAHAL (DEUXIEME PARTIE). Le blindé Namer, les bombardiers Ra'am et Soufa et autres chasseurs F-35. Panorama.

Authors picture

Maxime Perez | Défense

Headline image

Le plan « Tefen 2012 », vaste programme de restructuration de Tsahal, se concentre sur trois aspects : la modernisation complète des effectifs, la remise à niveau des stocks de munitions et surtout, la planification massive d’exercices.

Dans le cadre du plan, l’armée israélienne introduit progressivement le Namer (Tigre), un nouveau transport de troupes dont la production a officiellement démarré en 2007. Sa principale caractéristique est qu’il reprend le châssis du tank Merkava IV, réputé pour son invulnérabilité. Le 13ème régiment Golani, l’une des principales unités d’infanterie de Tsahal, utilise ce blindé depuis l’offensive « Plomb durci » menée contre la bande de Gaza. D’ici 2014, trois autres régiments Golani devraient être à leur tour équipés du Namer.

Sur le plan logistique, ce véhicule peut transporter jusqu’à onze hommes. Il est aussi doté d’un système optronique particulièrement utile en cas de mauvaises conditions météorologiques, ses caméras offrant une vision panoramique à tous les membres d’équipage. A l’instar du Merkava IV, le Namer comporte un système de communication et de gestion du champ de bataille qui assure l’interface avec les soldats engagés au sol. Selon les modèles, il dispose de deux systèmes de défense active : le système APS (Active Protection System) et le Trophy.

Au niveau de l’armée de l’air, Gaby Ashkenazi a jugé essentiel qu’Israël réaffirme sa suprématie aérienne au Moyen-Orient. Tout au long de son mandat, le chef d’état-major de Tsahal s’est maintes fois inquiété du renforcement des capacités de la Syrie. Après avoir négocié la livraison de deux escadrilles de Mig-29 et Mig-31, le régime de Bachar Assad tenterait d’arracher à la Russie plusieurs armements défensifs de pointe, notamment le redoutable système anti-aérien SA-300. Dans le même temps, Ashkenazi est conscient que les velléités nucléaires de l’Iran imposent l’élaboration d’une réponse militaire d’envergure en cas d’échec de la diplomatie. Pour ses missions de longue portée, l’aviation de Tsahal abrite dans ses hangars 27 F-15I (« Ra’am ») et 102 F-16I (« Soufa »). En principe, ces deux bombardiers sont en mesure de mener des frappes contre les installations nucléaires iraniennes. Mais sans l’appui d’avions de guerre électronique – type Awacs -, ils restent détectables au radar et donc vulnérables. C’est précisément dans cette optique que les pilotes de chasse israéliens s’entrainent depuis plusieurs années. Appuyés par des appareils de ravitaillement ou de brouillage électronique, ils accentuent leurs vols sur des longues distances.

En Méditerranée, des manœuvres conjointes se déroulent régulièrement avec plusieurs pays de l’OTAN comme la Grèce et l’Italie. En outre, sous l’impulsion d’Ido Nehoushtan, promu commandant de l’armée de l’air en février 2008, la préparation aux duels aériens a été remise au goût du jour. L’hypothèse de « doghfights » est jugée plausible si des frappes stratégiques devaient être ordonnées contre l’Iran et la Syrie. Pour se préparer à une telle éventualité, l’« escadrille rouge » (dite « escadrille 115 ») a été réactivée. Basée à Ovda, près d’Eilat, cette unité non opérationnelle a pour seule mission d’entrainer les « Top Gun » de l’armée israélienne à affronter des chasseurs d’interception ennemis. Pendant les exercices, plus vrais que nature, les pilotes de l’« escadrille rouge » portent une combinaison de l’armée syrienne, et leurs avions sont flanqués d’un drapeau aux couleurs du régime baasiste.

Le plan Tefen accorde par ailleurs de nouveaux moyens à l’armée de l’air. Pour la guérilla urbaine, Tsahal fait commande de 12 hélicoptères d’attaque « Apache Longbow », tandis que les vieux transports de troupes Sikorsky CH-53 sont remplacés par des « Yasur 2000 », d’envergure identique mais plus modernes. La priorité absolue du général Gaby Ashkenazi reste néanmoins le F-35, construit par le géant Lockheed Martin. Dès 2008, la DSCA – l’agence régulant les ventes d’armes américaines à l’étranger – donne un avis favorable à la demande d’Israël de se procurer 25 F-35 Lightning II.

Une option portant sur 50 autres appareils est même suggérée. Mais l’affaire connait des remous. Les responsables israéliens expriment plusieurs objections qui retardent la conclusion d’un accord. Ils voient en particulier d’un mauvais œil le fait que l’Arabie Saoudite et l’Egypte, clients traditionnels des industries de défense américaines, cherchent également à se doter du F-35. L’autre point de friction du dossier résulte de l’insistance de l’Etat hébreu à vouloir remplacer certains composants électroniques du chasseur américain par des équipements de sa propre industrie militaire. Israël cherche en réalité à réduire le coût unitaire de chaque appareil, évalué entre 70 et 100 millions de dollars. Au terme de négociations particulièrement âpres, les deux alliés finissent par s’entendre. En octobre 2010, le ministère israélien de la défense confirme l’achat de 20 F-35 pour un montant de 2,25 milliards de dollars. Ces avions sont également connus sous l’appellation Joint Strike Fighter (JSF)9.

Même si la livraison des premiers appareils n’est prévue qu’en 2015, Tsahal interprète l’acquisition du F-35 comme une grande victoire. Il est vrai qu’avec un appareil doté de la technologie aéronautique la plus avancée au monde, l’aviation israélienne augmente considérablement ses capacités offensives. Du fait de sa furtivité, le F-35 entre dans la catégorie des avions de cinquième génération. Ses ailes triangulaires lui permettent de bénéficier d’une autonomie importante et d’une manœuvrabilité comparable au chasseur F-16. De plus, grâce à ses 7 pylônes externes, il peut transporter jusqu’à 9 tonnes de charges : réservoirs, bombes guidées, missiles de croisière et missiles air-air.

Merveille technologique, son avionique est basée sur un processeur central à très haute capacité de calcul, capable de centraliser et de restituer les informations fusionnées par différents capteurs. Ultime particularité : le pilote du F-35 est équipé d’un casque HMDS (Helmet Mounted Display System), conçu par le fabricant israélien Elbit. Un tel système permet aussi bien de désigner des cibles par un simple mouvement de la tête, que de voir à travers le plancher de l’appareil, pendant les manœuvres d’atterrissage vertical par exemple.

(Deuxième partie).
Maxime Perez

Selon l’agence d’export du Ministère de la défense, les ventes à l'export d'Israël concernaient en 2014 des drones, systèmes de commandement et contrôle, systèmes de communication, défense aérienne, radars, matériel de guerre électronique et armes de précision. La région qui importait le plus de matériel israélien au cours de l'année 2014 était l’Asie-Pacifique, suivie par l’Amérique du Nord...

JSS News | Défense

DERNIERE MINUTE. FIN DE POLEMIQUE. Il n’aura fallu que quelques heures au nouveau gouvernement israélien pour se rétracter. Le Premier ministre Benyamin Nétanyahou a finalement annulé un programme pilote visant à empêcher les Palestiniens d’utiliser des bus israéliens. Ce projet très polémique avait été annoncé par le ministre de la Défense israélien, Moshe Ya’alon (photo). Il obligeait les ...

Courrier International | Défense

POLITIQUE FICTION A 100%. Hypothèse audacieuse et surréaliste. Israël peut-il se porter acquéreur des Mistral qui finalement ne seront pas vendus à la Russie ? Cette question taraude de nombreux journalistes israéliens (rencontrés par IsraelValley) à la recherche de scoops. Il est quasiment certain que Laurent Fabius dira "non" trois fois à la vente de Mistral à Israël. Que Netanyahou, occ...

Ilan Rosenthal | Défense

Ehud Barak a rejoint les effectifs de la Startup israélienne FST Biometrics, une société spécialisée dans les technologies d'identification biométrique qui a annoncé avoir reçu un investissement de $15 millions de la part du groupe GMF Capital, une société dirigée par investisseur suisse Gary Fegel. Ehud Barak sera le représentant et conseiller de GMF au sein de l'entreprise. FST utilise un...

David Illouz | Défense

Un journaliste libanais, A. Samrani, analyse la situation singulière d’Israël dans le chaudron moyen-oriental, en constatant le destin spécifique de l’État juif au sein des pays arabes, marqués par le chaos. A.Samrani : “Quoi qu’il en soit, la poursuite du conflit, le statu quo profite indéniablement à l’État hébreu, dont les dirigeants résument la situation en une formule assez limpide : «...

Coolamnews.com | Défense

Le ministère de la Défense israélien va acheter quatre bateaux de patrouille "Made in Germany" pour un montant total de 430 millions d'euros. Le but principal de cet investissement est de sécuriser les nouveaux champs de gaz. Le gouvernement allemand accordera une aide financiere de 115 millions d'euros. A SAVOIR: Le communiqué du ministère de la Défense annonce "qu'Israël fera l'acquisition...

David Illouz | Défense

”Derekh Chaim” est la première Yeshiva orthodoxe à intégrer le service militaire, et espère inspirer la prochaine génération d’Israël de cyber-guerriers. Nommée “Derekh Chaim” (Chemin de Vie), cette Yeshiva combine les études de la Torah et le service militaire, comme dans toutes les Yeshivot Hesder, mais elle fait aussi des études technologiques sur la cyber-guerre. “ ”Derekh Haïm” a été in...

Coolamnews.com | Défense

Martin Lockheed, a annoncé avoir investi la somme de 25 millions de dollars dans la société de défense cybernétique israélienne Cybereason. L’opération a été réalisée grâce aux fonds d’investissements Spark Capitals et CRV. L’entreprise israélienne a été fondée par des anciens membres de l’unité de Tsahal de défense des réseaux web, 8200. Depuis ses bureaux de Cambridge dans le Massachusett...

IsraPresse | Défense

Christian Favre pour la Radio Télévision Suisse : "Les membres de la commission de politique extérieure du Conseil national ont refusé mardi de débattre de l’achat de six drones israéliens, a appris la RTS. Motif : pas question de politiser cette acquisition. La question a fait couler beaucoup d’encre en février dernier, quand le Conseil fédéral a annoncé l’achat de ce système de drones de reco...

IsraelValley Desk | Défense

Un amendement à la loi de défense américaine vient d’être signé par un comité gouvernemental qui vient d’approuver une rallonge budgétaire de 474 millions de dollars, destinée au programme de défense israélien. Le programme comprend, outre le célèbre système « dôme de fer » une extension des recherches sur les systèmes de moyenne et longue portée des programmes David et Arrow, ainsi que le ...

Coolamnews.com | Défense

Les soldats israéliens ont dans le passé été accusés de tous les malheurs du monde. Des "journalistes" Français ont souvent lancé des accusations sans aucun fondement. Des magazines français ont eu honte d'avoir fait des affirmations non prouvées. De véritables guerres liés à la désinformation ont eu lieu et Tsahal en a beaucoup souffert. Cette fois-ci, des accusations concernent des soldats fr...

Eyal Dayan (Rehovot) | Défense

Les israéliens n'en reviennent pas ce soir par les succès de la France au Qatar, en Egypte, en Inde. Les avions de combat "Made in France" font un retour spectaculaire sur la scène mondiale. Les israéliens, complètement drogués au "Made in America" ne sont pas au bout de leurs surprises. Dassault possèdes des ressources technologiques de premier ordre. Le Monde (Copyrights) : "Après l’Egypte...

Dan Amsellem (Tel Aviv) | Défense

L'unité 9900 de Tsahal utilise les capacités exceptionnelles de certains autistes pour déchiffrer des photos aériennes et des cartes. Voilà environ deux ans que l'armée a entrepris d'intégrer de jeunes autistes volontaires au sein de la prestigieuse unité 9900 des renseignements militaires et tous les intéressés se félicitent du succès de cette initiative : les responsables militaires, qui p...

Isabelle Puderbeute (AJ) | Défense

L'Ukraine figure parmi les trois plus grands fournisseurs de produits militaires à la Russie, aux côtés de l'Italie et d'Israël. La Russie a importé des produits militaires pour 201 millions de dollars en 2014 dont des produits ukrainiens pour 155 M USD, a annoncé par l'institut de recherche indépendant SIPRI de Stockholm. Médias: Londres exporte des produits militaires en Russie malgré l...

Sputniknews | Défense

Les Etats-Unis livreront de nouveaux avions de combat F-35 à Israël en 2016, afin d'aider leur allié à "conserver son avantage militaire au Moyen-Orient", a annoncé le vice-président américain Joe Biden. S'exprimant lors de célébrations pour le Jour de l'Indépendance de l'Etat hébreu à Washington, M. Biden a souligné qu'Israël serait ainsi "le seul pays au Moyen-Orient à avoir cet avion de c...

i24News | Défense