May 9

ISRAELVALLEY - LA MODERNISATION DE TSAHAL (DEUXIEME PARTIE). Le blindé Namer, les bombardiers Ra'am et Soufa et autres chasseurs F-35. Panorama.

Authors picture

Maxime Perez | Défense

Headline image

Le plan « Tefen 2012 », vaste programme de restructuration de Tsahal, se concentre sur trois aspects : la modernisation complète des effectifs, la remise à niveau des stocks de munitions et surtout, la planification massive d’exercices.

Dans le cadre du plan, l’armée israélienne introduit progressivement le Namer (Tigre), un nouveau transport de troupes dont la production a officiellement démarré en 2007. Sa principale caractéristique est qu’il reprend le châssis du tank Merkava IV, réputé pour son invulnérabilité. Le 13ème régiment Golani, l’une des principales unités d’infanterie de Tsahal, utilise ce blindé depuis l’offensive « Plomb durci » menée contre la bande de Gaza. D’ici 2014, trois autres régiments Golani devraient être à leur tour équipés du Namer.

Sur le plan logistique, ce véhicule peut transporter jusqu’à onze hommes. Il est aussi doté d’un système optronique particulièrement utile en cas de mauvaises conditions météorologiques, ses caméras offrant une vision panoramique à tous les membres d’équipage. A l’instar du Merkava IV, le Namer comporte un système de communication et de gestion du champ de bataille qui assure l’interface avec les soldats engagés au sol. Selon les modèles, il dispose de deux systèmes de défense active : le système APS (Active Protection System) et le Trophy.

Au niveau de l’armée de l’air, Gaby Ashkenazi a jugé essentiel qu’Israël réaffirme sa suprématie aérienne au Moyen-Orient. Tout au long de son mandat, le chef d’état-major de Tsahal s’est maintes fois inquiété du renforcement des capacités de la Syrie. Après avoir négocié la livraison de deux escadrilles de Mig-29 et Mig-31, le régime de Bachar Assad tenterait d’arracher à la Russie plusieurs armements défensifs de pointe, notamment le redoutable système anti-aérien SA-300. Dans le même temps, Ashkenazi est conscient que les velléités nucléaires de l’Iran imposent l’élaboration d’une réponse militaire d’envergure en cas d’échec de la diplomatie. Pour ses missions de longue portée, l’aviation de Tsahal abrite dans ses hangars 27 F-15I (« Ra’am ») et 102 F-16I (« Soufa »). En principe, ces deux bombardiers sont en mesure de mener des frappes contre les installations nucléaires iraniennes. Mais sans l’appui d’avions de guerre électronique – type Awacs -, ils restent détectables au radar et donc vulnérables. C’est précisément dans cette optique que les pilotes de chasse israéliens s’entrainent depuis plusieurs années. Appuyés par des appareils de ravitaillement ou de brouillage électronique, ils accentuent leurs vols sur des longues distances.

En Méditerranée, des manœuvres conjointes se déroulent régulièrement avec plusieurs pays de l’OTAN comme la Grèce et l’Italie. En outre, sous l’impulsion d’Ido Nehoushtan, promu commandant de l’armée de l’air en février 2008, la préparation aux duels aériens a été remise au goût du jour. L’hypothèse de « doghfights » est jugée plausible si des frappes stratégiques devaient être ordonnées contre l’Iran et la Syrie. Pour se préparer à une telle éventualité, l’« escadrille rouge » (dite « escadrille 115 ») a été réactivée. Basée à Ovda, près d’Eilat, cette unité non opérationnelle a pour seule mission d’entrainer les « Top Gun » de l’armée israélienne à affronter des chasseurs d’interception ennemis. Pendant les exercices, plus vrais que nature, les pilotes de l’« escadrille rouge » portent une combinaison de l’armée syrienne, et leurs avions sont flanqués d’un drapeau aux couleurs du régime baasiste.

Le plan Tefen accorde par ailleurs de nouveaux moyens à l’armée de l’air. Pour la guérilla urbaine, Tsahal fait commande de 12 hélicoptères d’attaque « Apache Longbow », tandis que les vieux transports de troupes Sikorsky CH-53 sont remplacés par des « Yasur 2000 », d’envergure identique mais plus modernes. La priorité absolue du général Gaby Ashkenazi reste néanmoins le F-35, construit par le géant Lockheed Martin. Dès 2008, la DSCA – l’agence régulant les ventes d’armes américaines à l’étranger – donne un avis favorable à la demande d’Israël de se procurer 25 F-35 Lightning II.

Une option portant sur 50 autres appareils est même suggérée. Mais l’affaire connait des remous. Les responsables israéliens expriment plusieurs objections qui retardent la conclusion d’un accord. Ils voient en particulier d’un mauvais œil le fait que l’Arabie Saoudite et l’Egypte, clients traditionnels des industries de défense américaines, cherchent également à se doter du F-35. L’autre point de friction du dossier résulte de l’insistance de l’Etat hébreu à vouloir remplacer certains composants électroniques du chasseur américain par des équipements de sa propre industrie militaire. Israël cherche en réalité à réduire le coût unitaire de chaque appareil, évalué entre 70 et 100 millions de dollars. Au terme de négociations particulièrement âpres, les deux alliés finissent par s’entendre. En octobre 2010, le ministère israélien de la défense confirme l’achat de 20 F-35 pour un montant de 2,25 milliards de dollars. Ces avions sont également connus sous l’appellation Joint Strike Fighter (JSF)9.

Même si la livraison des premiers appareils n’est prévue qu’en 2015, Tsahal interprète l’acquisition du F-35 comme une grande victoire. Il est vrai qu’avec un appareil doté de la technologie aéronautique la plus avancée au monde, l’aviation israélienne augmente considérablement ses capacités offensives. Du fait de sa furtivité, le F-35 entre dans la catégorie des avions de cinquième génération. Ses ailes triangulaires lui permettent de bénéficier d’une autonomie importante et d’une manœuvrabilité comparable au chasseur F-16. De plus, grâce à ses 7 pylônes externes, il peut transporter jusqu’à 9 tonnes de charges : réservoirs, bombes guidées, missiles de croisière et missiles air-air.

Merveille technologique, son avionique est basée sur un processeur central à très haute capacité de calcul, capable de centraliser et de restituer les informations fusionnées par différents capteurs. Ultime particularité : le pilote du F-35 est équipé d’un casque HMDS (Helmet Mounted Display System), conçu par le fabricant israélien Elbit. Un tel système permet aussi bien de désigner des cibles par un simple mouvement de la tête, que de voir à travers le plancher de l’appareil, pendant les manœuvres d’atterrissage vertical par exemple.

(Deuxième partie).
Maxime Perez

Marseille. Le salon AccesSecurity a eu lieu du mardi 14 au jeudi 16 avril 2015. Estie Peshin, la star incontestée de la cyberdéfense d'Israël y était. Selon (1) :"Attaque meurtrière de la rédaction de Charlie Hebdo, survols clandestins de centrales nucléaires par des drones, prise de contrôle de la chaîne TV5 Monde par des cybercriminels ; s'il est un salon en prise directe avec l'actualité,...

IsraelValley Desk | Défense

Un excellent article de Hadrien Gosset-Bernheim dans L'OBS (Copyrights) : "C’est donc ça la nouveauté qui doit permettre à Israël de remporter la prochaine cyber-guerre ? Une maquette ? Des petits baraquements qui font office d’installations militaires, une centrale nucléaire, un immeuble de bureaux, une station radar, une batterie de missiles, quelques arbres et autour, les rails d’un train él...

Hadrien Gosset-Bernheim (L'Obs) | Défense

Hausse des agressions sexuelles dans la Défense israélienne 1037 plaintes enregistrées dans l'armée en 2014, tandis que la police connait des chiffres très faibles Le nombre de plaintes pour agressions sexuelles dans les organismes de la défense israélienne a augmenté de 15% en 2014 selon les chiffres obtenus par The Marker. En 2012, 777 cas d'agression ont été signalés (511 dans l'arm...

i24News | Défense

L'Allemagne approuve l'exportation d'un 5e sous-marin à Israël. Un tiers de son coût sera couvert par les 530 millions de $ d'aide militaire de l'Allemagne à Israël. Le Conseil fédéral de sécurité allemand a approuvé l'exportation d'un nouveau sous-marin à Israël, selon un rapport publié dans le journal allemand Süddeutsche Zeitung. Ce navire sera le cinquième des six sous-marins de la class...

i24News | Défense

Tsahal a décidé d’investir $ 25,4 millions dans le développement d’un système d’alerte basé sur le téléphone cellulaire des civils qui aiderait à guider les gens vers des endroits sûrs au cours d’une attaque de missiles. Le système sera développé pour cette utilisation spécifique par le Commandement de la Défense civile et devrait améliorer la capacité de l’armée de diriger le public en cas...

Coolamnews.com | Défense

La société Israël Aerospace Industries (IAI), propriété de l'Etat, a emporté un contrat pour fournir à la Marine d'un pays Africain des navires patrouilleurs rapides de nouvelle génération. IAI, le plus important fournisseur de la défense israélienne, avait récemment expliqué que le Super Dvora, doté d'un équipage de 12 personnes, développé et fabriqué par sa division Ramta, disposait d'un s...

Eyal Ganim (Rehovot) | Défense

Le mois dernier, le ministère de la Défense annonçait la signature d’un contrat d’achat de 14 chasseurs F-35 nouvelle génération au géant américain Lockheed Martin. Le F-35 Lightning II. Coût total de la transaction : 3 milliards de dollars. Plus tôt, en 2010, Israël avait déjà acheté 19 F-35. L’objectif étant maintenant d’en acquérir 17 de plus pour créer deux escouades aériennes de 25 avions ...

Shlomo Meital (JPost) | Défense

REPORTAGE EXCLUSIF POUR ISRAELVALLEY. Les 14èmes Rencontres Économiques et Technologiques France-Israël se sont déroulées le jeudi 26 mars 2015 à la Chambre de Commerce et d’Industrie Paris Ile-de-France. Cette année, le thème portait sur les Nouvelles Menaces en Cyber-Sécurité La délégation israélienne de haut niveau technologique accueillie à la CCI Paris Ile-de-France est repartie avec le...

Odelia Bobot | Défense

Les faits - Après trois jours de discussions avec son homologue Mohammad Jawad Zarif à Montreux, le secrétaire d'Etat américain, John Kerry, a informé jeudi les chefs de la diplomatie des monarchies du Golfe de l'avancée des négociations sur le nucléaire iranien tout en tentant de les rassurer. Pour Uzi Rabi, directeur du Centre Moshe Dayan pour le Moyen-Orient et l’Afrique, Israël ne pourra pa...

Pascal Airault (lopinion.fr) | Défense

letudiant.fr : "Depuis dix ans, l’entreprise de télécommunications allemande Deutsche Telekom s’est investie auprès de l’université israélienne Ben-Gourion. Elle a créé un laboratoire de R&D : 160 chercheurs et étudiants y planchent avec les consultants du groupe sur les solutions de sécurisation des données de demain. Faire de Beer-Shev'a la capitale mondiale de la cybersécurité – autrement...

IsraelValley Desk | Défense

Au début du mois de février dernier, le Pentagone, a déclassifié un document top-secret du ministère de la Défense détaillant le programme nucléaire israélien, un programme qu’Israël n’a jamais annoncé officiellement pour éviter une course régionale aux armements nucléaires. Jusqu’à maintenant, les États-Unis avaient scrupuleusement respecté le secret en taisant la teneur du programme. Mais ...

Coolamnews | Défense

Le coût de la cybercriminalité dans le monde représente près de 375 et 575 milliards de dollars, selon Interpol. Un ordre de grandeur gigantesque, plus important que le trafic de stupéfiants. Un enjeu de taille, notamment pour les smartphones, qui seront plus de 2 milliards fin 2015, et qui sont victimes de 100 000 attaques par jour. Israël est à la pointe de la lutte contre les hackers. Notam...

Zonebourse | Défense

C'était l'un des grands secrets de Tsahal qui a été révélé par la presse israélienne : des commandes très importantes de viagra sont faites tous les ans pour soigner les soldats qui auraient des problèmes d'érection. On parle de milliers de tablettes commandées par l'armée. Un autre point révélé par la presse : les pilotes ne peuvent pas prendre de pilules avant un vol car la vision des couleur...

Eyal Dayan (Rehovot) | Défense

Semaine historique pour l'armée israélienne. Zrifin : la base militaire de Tsahal va être fermée et les soldats de Tsahal vont être évacués dans le Negev. Plus de 60 000 logements vont être construits. LE SAVIEZ-VOUS ? JSS News : "L’armée israélienne est propriétaire de biens immobiliers de grande valeur. En 2013 on apprenait que l’armée allait vendre des terres à Tel-Aviv, ainsi que celles ...

Dan Assayah (Tel-Aviv) | Défense

Et si la France était un véritable ami d'Israël ? IsraelValley n'en a jamais douté. Alors qu'il y a quelques mois une crise couvait entre la France et Israël il semblerait que les temps changent à vive allure. Simple rappel. C'était fin 2014 : "Le gouvernement israélien a convoqué l'ambassadeur français après le soutien apporté par Paris au projet de résolution palestinien qui vient d'écho...

Dan Rosh (Tel Aviv) | Défense