May 8

ISRAELVALLEY - LA MODERNISATION DE TSAHAL.(Première partie). Dissuasion, alerte précoce, recherche d’effets militaires décisifs et riposte systématique à des attaques terroristes.

Authors picture

Maxime Perez | Défense

389677 309924339087299 220226118057122 58697556 2039893090 n Pour parfaire sa marche vers le futur, l’armée israélienne s’est engagé dans une modernisation des ses effectifs. En 1998, sous l’impulsion de Shaul Mofaz, l’état-major amorce une révision de sa stratégie et de ses modes de fonctionnement. Sa nouvelle doctrine s’appuie sur quatre éléments clés : la dissuasion, l’alerte précoce, la recherche d’effets militaires décisifs et la riposte systématique à des attaques terroristes.

A cette époque, nombre d’experts tentent d’influencer sur les travaux et les réflexions des généraux de Tsahal. Jugeant l’armée trop volumineuse, ils prônent une réduction drastique du nombre de troupes par l’abandon du service militaire obligatoire. Ce processus doit, selon eux, s’accompagner d’une professionnalisation graduelle des forces armées, ce qui implique à moyen terme la suppression totale des unités de réserve. En outre, ils préconisent un réajustement du mode de combat, davantage axé sur la destruction des capacités ennemies que sur l’occupation de territoires.

L’état-major israélien n’est pas convaincu. Il ne suit que très partiellement ces recommandations et opte pour son propre plan de restructuration : « Catapulte 2008 ». Ce programme autonomise un peu plus les quatre régions militaires (nord, centre, sud et intérieur) dans l’échelle de décision. Ainsi, le contrôle opérationnel des forces armées passe sous l’autorité directe des commandants de région. L’état-major ne conserve plus qu’un rôle de conception, de planification et de supervision, perdant au passage sa mainmise sur les forces spéciales. En conséquence, huit postes de généraux et vingt postes de colonels sont supprimés.

Trois nouvelles structures apparaissent : le département logistique et technologique, la division des relations internationales – chargée de la coopération interarmées – et l’académie militaire des officiers, dispensant aux plus prometteurs d’entre eux une formation universitaire. Ces réformes affectent de plein fouet les trois corps d’armées, notamment l’aviation qui recrute davantage de professionnels et accepte une féminisation de ses unités. Suivant l’exemple de Roni Zuckerman, première femme pilote de F-16 en 2001, plusieurs jeunes appelées font leur entrée dans l’école de l’armée de l’air. D’autres mesures suivent, comme la création d’un commandement de l’armée de terre (Mazi) chargé de veiller à l’entrainement et à la préparation des troupes. Car ce sont les forces terrestres qui s’apprêtent à subir le remaniement plus important.

Après sa réoccupation militaire en 2002, la Cisjordanie est découpée en sept secteurs correspondant chacun à la zone de déploiement d’une brigade d’infanterie. Au total, 10.000 hommes sont stationnés dans le territoire palestinien, l’équivalent du contingent britannique en Irlande du nord. Le plan « Catapulte 2008 » aboutit enfin à la suppression de quatre brigades de réserve et de nombreux bataillons. En contrepartie, un budget conséquent est réinvesti dans la qualité du matériel porté par le fantassin (casque, gilet céramique et production du fusil-mitrailleur Tavor). L’artillerie et le génie militaire bénéficient également de nouveaux équipements modernes.

Cette refonte structurelle ne résout cependant pas tout. Au moment où éclate la seconde Intifada en 2000, de nombreuses voix s’élèvent dans l’establishment sécuritaire, reprochant à Tsahal d’être resté une armée lourde et pléthorique. Si la brigade Kfir – 6000 hommes – est constituée pour mener des opérations de guérilla urbaine, la qualité des entrainements est sérieusement remise en cause. A l’exception des forces spéciales, le niveau des différentes unités d’infanterie est jugé trop irrégulier.

Pendant l’été 2006, la guerre contre le Hezbollah dévoile au grand jour les lacunes de l’armée israélienne qui voit sa réputation d’invincibilité sérieusement ternie. La liste des défaillances est longue : mauvaise préparation des soldats, absence ou manque de soutien logistique aux troupes positionnées en tête de pont et enfin, multiplication des ordres et des contre-ordres. Ce manque avéré de coordination déclenche un mouvement de protestation des réservistes, soutenu par l’opinion. Rapidement, plusieurs hauts gradés annoncent leur démission ou sont tout simplement écartés, à l’instar de Gal Hirsch et d’Oudi Adam, chef du commandement nord.

Pour résorber ce déficit de confiance, l’Etat hébreu lance « Tefen 2012 », un vaste programme de restructuration de Tsahal. Lancé par le général Gaby Ashkenazi, successeur de Dan Haloutz au poste de chef d’état-major, ce plan quinquennal ambitionne de redonner à l’armée israélienne sa pleine force de dissuasion, de sorte qu’elle redevienne une puissance militaire incontestable au Moyen-Orient. Tefen se concentre sur trois aspects : la modernisation complète des effectifs, la remise à niveau des stocks de munitions et surtout, la planification massive d’exercices.

Prenant en compte les recommandations de la commission Winograd, le plan Tefen accorde une attention toute particulière à l’armée de terre. Sous la houlette d’Ashkenazi, troupes régulières et réservistes sont soumis à rude épreuve, sans aucun traitement de faveur. Les manœuvres s’intensifient : elles sont plus longues, plus dures mais aussi plus variées. Le plateau du Golan redevient un terrain d’entrainement privilégié pour l’armée israélienne, au même titre que le désert du Néguev. A proximité de Beer Sheva, la base de Tsehilim ouvre un centre de combat en zone urbaine (« Mali ») construit sur le modèle des villes palestiniennes. Depuis 2006, 150 000 soldats israéliens s’y rendent chaque année pour suivre une formation poussée aux techniques de contre-guérilla.

(Première partie).

Maxime Perez

Avec une part de marché mondiale de 10%, Israël est bien une puissance dans le domaine de la Cyber Sécurité (un secteur qui vend plus de $6 Milliards tous les ans). Selon des statistiques publiées cette semaine par le Bureau national de la Cybersécurité, la StartUp Nation dépense dans ce domaine plus de $200 millions en R&D (par an). Une conférence annuelle se tiendra à l'Université de Tel Aviv...

Dan Amsellem (Tel Aviv) | Défense

Israël et les Etats-Unis sont en compétition pour un contrat de quelque 300 millions de dollars visant à équiper l’armée espagnole de drones de moyenne altitude longue endurance (MALE), informe le site d’informations espagnol El Pais. L’appel d’offres porte sur quatre drones MALE, deux stations de contrôle au sol (l’une fixe et l’autre portable) et des équipements associés. Le pays européen ...

IsraPresse | Défense

Selon l’agence d’export du Ministère de la défense, les ventes à l'export d'Israël concernaient en 2014 des drones, systèmes de commandement et contrôle, systèmes de communication, défense aérienne, radars, matériel de guerre électronique et armes de précision. La région qui importait le plus de matériel israélien au cours de l'année 2014 était l’Asie-Pacifique, suivie par l’Amérique du Nord...

JSS News | Défense

DERNIERE MINUTE. FIN DE POLEMIQUE. Il n’aura fallu que quelques heures au nouveau gouvernement israélien pour se rétracter. Le Premier ministre Benyamin Nétanyahou a finalement annulé un programme pilote visant à empêcher les Palestiniens d’utiliser des bus israéliens. Ce projet très polémique avait été annoncé par le ministre de la Défense israélien, Moshe Ya’alon (photo). Il obligeait les ...

Courrier International | Défense

POLITIQUE FICTION A 100%. Hypothèse audacieuse et surréaliste. Israël peut-il se porter acquéreur des Mistral qui finalement ne seront pas vendus à la Russie ? Cette question taraude de nombreux journalistes israéliens (rencontrés par IsraelValley) à la recherche de scoops. Il est quasiment certain que Laurent Fabius dira "non" trois fois à la vente de Mistral à Israël. Que Netanyahou, occ...

Ilan Rosenthal | Défense

Ehud Barak a rejoint les effectifs de la Startup israélienne FST Biometrics, une société spécialisée dans les technologies d'identification biométrique qui a annoncé avoir reçu un investissement de $15 millions de la part du groupe GMF Capital, une société dirigée par investisseur suisse Gary Fegel. Ehud Barak sera le représentant et conseiller de GMF au sein de l'entreprise. FST utilise un...

David Illouz | Défense

Un journaliste libanais, A. Samrani, analyse la situation singulière d’Israël dans le chaudron moyen-oriental, en constatant le destin spécifique de l’État juif au sein des pays arabes, marqués par le chaos. A.Samrani : “Quoi qu’il en soit, la poursuite du conflit, le statu quo profite indéniablement à l’État hébreu, dont les dirigeants résument la situation en une formule assez limpide : «...

Coolamnews.com | Défense

Le ministère de la Défense israélien va acheter quatre bateaux de patrouille "Made in Germany" pour un montant total de 430 millions d'euros. Le but principal de cet investissement est de sécuriser les nouveaux champs de gaz. Le gouvernement allemand accordera une aide financiere de 115 millions d'euros. A SAVOIR: Le communiqué du ministère de la Défense annonce "qu'Israël fera l'acquisition...

David Illouz | Défense

”Derekh Chaim” est la première Yeshiva orthodoxe à intégrer le service militaire, et espère inspirer la prochaine génération d’Israël de cyber-guerriers. Nommée “Derekh Chaim” (Chemin de Vie), cette Yeshiva combine les études de la Torah et le service militaire, comme dans toutes les Yeshivot Hesder, mais elle fait aussi des études technologiques sur la cyber-guerre. “ ”Derekh Haïm” a été in...

Coolamnews.com | Défense

Martin Lockheed, a annoncé avoir investi la somme de 25 millions de dollars dans la société de défense cybernétique israélienne Cybereason. L’opération a été réalisée grâce aux fonds d’investissements Spark Capitals et CRV. L’entreprise israélienne a été fondée par des anciens membres de l’unité de Tsahal de défense des réseaux web, 8200. Depuis ses bureaux de Cambridge dans le Massachusett...

IsraPresse | Défense

Christian Favre pour la Radio Télévision Suisse : "Les membres de la commission de politique extérieure du Conseil national ont refusé mardi de débattre de l’achat de six drones israéliens, a appris la RTS. Motif : pas question de politiser cette acquisition. La question a fait couler beaucoup d’encre en février dernier, quand le Conseil fédéral a annoncé l’achat de ce système de drones de reco...

IsraelValley Desk | Défense

Un amendement à la loi de défense américaine vient d’être signé par un comité gouvernemental qui vient d’approuver une rallonge budgétaire de 474 millions de dollars, destinée au programme de défense israélien. Le programme comprend, outre le célèbre système « dôme de fer » une extension des recherches sur les systèmes de moyenne et longue portée des programmes David et Arrow, ainsi que le ...

Coolamnews.com | Défense

Les soldats israéliens ont dans le passé été accusés de tous les malheurs du monde. Des "journalistes" Français ont souvent lancé des accusations sans aucun fondement. Des magazines français ont eu honte d'avoir fait des affirmations non prouvées. De véritables guerres liés à la désinformation ont eu lieu et Tsahal en a beaucoup souffert. Cette fois-ci, des accusations concernent des soldats fr...

Eyal Dayan (Rehovot) | Défense

Les israéliens n'en reviennent pas ce soir par les succès de la France au Qatar, en Egypte, en Inde. Les avions de combat "Made in France" font un retour spectaculaire sur la scène mondiale. Les israéliens, complètement drogués au "Made in America" ne sont pas au bout de leurs surprises. Dassault possèdes des ressources technologiques de premier ordre. Le Monde (Copyrights) : "Après l’Egypte...

Dan Amsellem (Tel Aviv) | Défense

L'unité 9900 de Tsahal utilise les capacités exceptionnelles de certains autistes pour déchiffrer des photos aériennes et des cartes. Voilà environ deux ans que l'armée a entrepris d'intégrer de jeunes autistes volontaires au sein de la prestigieuse unité 9900 des renseignements militaires et tous les intéressés se félicitent du succès de cette initiative : les responsables militaires, qui p...

Isabelle Puderbeute (AJ) | Défense