May 8

ISRAELVALLEY - LA MODERNISATION DE TSAHAL.(Première partie). Dissuasion, alerte précoce, recherche d’effets militaires décisifs et riposte systématique à des attaques terroristes.

Authors picture

Maxime Perez | Défense

389677 309924339087299 220226118057122 58697556 2039893090 n Pour parfaire sa marche vers le futur, l’armée israélienne s’est engagé dans une modernisation des ses effectifs. En 1998, sous l’impulsion de Shaul Mofaz, l’état-major amorce une révision de sa stratégie et de ses modes de fonctionnement. Sa nouvelle doctrine s’appuie sur quatre éléments clés : la dissuasion, l’alerte précoce, la recherche d’effets militaires décisifs et la riposte systématique à des attaques terroristes.

A cette époque, nombre d’experts tentent d’influencer sur les travaux et les réflexions des généraux de Tsahal. Jugeant l’armée trop volumineuse, ils prônent une réduction drastique du nombre de troupes par l’abandon du service militaire obligatoire. Ce processus doit, selon eux, s’accompagner d’une professionnalisation graduelle des forces armées, ce qui implique à moyen terme la suppression totale des unités de réserve. En outre, ils préconisent un réajustement du mode de combat, davantage axé sur la destruction des capacités ennemies que sur l’occupation de territoires.

L’état-major israélien n’est pas convaincu. Il ne suit que très partiellement ces recommandations et opte pour son propre plan de restructuration : « Catapulte 2008 ». Ce programme autonomise un peu plus les quatre régions militaires (nord, centre, sud et intérieur) dans l’échelle de décision. Ainsi, le contrôle opérationnel des forces armées passe sous l’autorité directe des commandants de région. L’état-major ne conserve plus qu’un rôle de conception, de planification et de supervision, perdant au passage sa mainmise sur les forces spéciales. En conséquence, huit postes de généraux et vingt postes de colonels sont supprimés.

Trois nouvelles structures apparaissent : le département logistique et technologique, la division des relations internationales – chargée de la coopération interarmées – et l’académie militaire des officiers, dispensant aux plus prometteurs d’entre eux une formation universitaire. Ces réformes affectent de plein fouet les trois corps d’armées, notamment l’aviation qui recrute davantage de professionnels et accepte une féminisation de ses unités. Suivant l’exemple de Roni Zuckerman, première femme pilote de F-16 en 2001, plusieurs jeunes appelées font leur entrée dans l’école de l’armée de l’air. D’autres mesures suivent, comme la création d’un commandement de l’armée de terre (Mazi) chargé de veiller à l’entrainement et à la préparation des troupes. Car ce sont les forces terrestres qui s’apprêtent à subir le remaniement plus important.

Après sa réoccupation militaire en 2002, la Cisjordanie est découpée en sept secteurs correspondant chacun à la zone de déploiement d’une brigade d’infanterie. Au total, 10.000 hommes sont stationnés dans le territoire palestinien, l’équivalent du contingent britannique en Irlande du nord. Le plan « Catapulte 2008 » aboutit enfin à la suppression de quatre brigades de réserve et de nombreux bataillons. En contrepartie, un budget conséquent est réinvesti dans la qualité du matériel porté par le fantassin (casque, gilet céramique et production du fusil-mitrailleur Tavor). L’artillerie et le génie militaire bénéficient également de nouveaux équipements modernes.

Cette refonte structurelle ne résout cependant pas tout. Au moment où éclate la seconde Intifada en 2000, de nombreuses voix s’élèvent dans l’establishment sécuritaire, reprochant à Tsahal d’être resté une armée lourde et pléthorique. Si la brigade Kfir – 6000 hommes – est constituée pour mener des opérations de guérilla urbaine, la qualité des entrainements est sérieusement remise en cause. A l’exception des forces spéciales, le niveau des différentes unités d’infanterie est jugé trop irrégulier.

Pendant l’été 2006, la guerre contre le Hezbollah dévoile au grand jour les lacunes de l’armée israélienne qui voit sa réputation d’invincibilité sérieusement ternie. La liste des défaillances est longue : mauvaise préparation des soldats, absence ou manque de soutien logistique aux troupes positionnées en tête de pont et enfin, multiplication des ordres et des contre-ordres. Ce manque avéré de coordination déclenche un mouvement de protestation des réservistes, soutenu par l’opinion. Rapidement, plusieurs hauts gradés annoncent leur démission ou sont tout simplement écartés, à l’instar de Gal Hirsch et d’Oudi Adam, chef du commandement nord.

Pour résorber ce déficit de confiance, l’Etat hébreu lance « Tefen 2012 », un vaste programme de restructuration de Tsahal. Lancé par le général Gaby Ashkenazi, successeur de Dan Haloutz au poste de chef d’état-major, ce plan quinquennal ambitionne de redonner à l’armée israélienne sa pleine force de dissuasion, de sorte qu’elle redevienne une puissance militaire incontestable au Moyen-Orient. Tefen se concentre sur trois aspects : la modernisation complète des effectifs, la remise à niveau des stocks de munitions et surtout, la planification massive d’exercices.

Prenant en compte les recommandations de la commission Winograd, le plan Tefen accorde une attention toute particulière à l’armée de terre. Sous la houlette d’Ashkenazi, troupes régulières et réservistes sont soumis à rude épreuve, sans aucun traitement de faveur. Les manœuvres s’intensifient : elles sont plus longues, plus dures mais aussi plus variées. Le plateau du Golan redevient un terrain d’entrainement privilégié pour l’armée israélienne, au même titre que le désert du Néguev. A proximité de Beer Sheva, la base de Tsehilim ouvre un centre de combat en zone urbaine (« Mali ») construit sur le modèle des villes palestiniennes. Depuis 2006, 150 000 soldats israéliens s’y rendent chaque année pour suivre une formation poussée aux techniques de contre-guérilla.

(Première partie).

Maxime Perez

Avishai Shaton, chef de projet de la société israélienne Camero a développé un scanner corporel à 360°, EasyCheck, qui détecte en temps réel tout objet ou matière explosive suspects, dissimulés sous les vêtements, évitant la fouille corporelle. Le système, acquis par l’aéroport de Tel-Aviv en mai, a été lancé ce mois-ci sur le marché international. Ami-universite-telaviv...

IsraelValley Desk | Défense

Sur les dernières décennies, les forces combattantes ont dû gaspiller du temps, de l’énergie et des munitions afin d’ajuster la précision de leurs fusils. Si en moyenne ce procédé peut prendre près d’une demi-heure et un quinzaine de balles, une innovation est en mesure de l’écourter à 30 secondes et une seule munition. Waleed Kies, ingénieur israélien chez Panasonic et a...

Nathan Sarel (Tel Aviv) | Défense

Les israéliens (surtout ceux qui ne connaissent que les constructeurs américains!) sont en totale admiration. Au terme de presque un an et demi de rudes négociations entre Paris et New Delhi, le gouvernement indien a approuvé l'achat à la France de 36 avions de combat Rafale du groupe Dassault. Capital.fr : ""Le contrat a été approuvé au cours d'une réunion. Il sera formellement si...

IsraelValley Desk | Défense

Le nouveau programme d'aide, portant sur la période 2019-2028, a été signé ce mercredi à Washington. Barack Obama peut se prévaloir d'avoir validé le plus important programme d'aide à un pays étranger jamais consenti par les Etats-Unis. Selon lefigaro.fr : "Le programme d'assistance, d'une ampleur sans précédent, vise à perpétuer l'«avantage qualitatif» de l'armée israélienn...

IsraelValley Desk | Défense

Israël a annoncé avoir lancé le satellite-espion «le plus sophistiqué de son histoire». Le ministère de la Défense a promis de dévoiler plus de détails ultérieurement. Un responsable a indiqué que le satellite Ofek 11 peut transmettre des images en couleurs et en haute résolution de pratiquement partout dans le monde. (journalmetro.com) Ofek ou Ofeq est le nom d'une série de sa...

IsraelValley Desk | Défense

Les Etats-Unis et Israël ont réglé les derniers détails d'un accord portant sur le versement d'une aide militaire américaine record d'au moins 38 milliards de dollars sur 10 ans, ont déclaré mardi à Reuters des sources proches des négociations. Selon challenges.fr : "Cet accord, qui devrait être annoncé officiellement dans les prochains jours, constitue le plan d'aide le plus ambi...

IsraelValley Desk | Défense

La Belgique a fait savoir qu'elle lançait un appel d'offres pour acquérir un logiciel capable de détecter les potentiels djihadistes sur les réseaux sociaux, par la collecte et l'analyse automatisée de données publiques. Un secteur en vogue dans l'anti-terrorisme. Alors que le Renseignement est souvent vu comme la collecte d’informations qui ne sont pas normalement accessibles au pub...

IsraelValley Desk | Défense

Israël risque -t il de mettre à genoux facebook ? Ou i! En effet, Jérusalem menace sérieusement Facebook. Les autres pays regardent... pour l'instant. L'effet "domino" peut entraîner des législations anti-terrorisme et anti-facebook dans le monde entier. Selon (1) : "Souhaitant que Facebook fasse de lui-même la chasse aux messages menant vers le chemin de l’Intifada, le gouvernemen...

IsraelValley Desk | Défense

Correspondant à Jérusalem, Guilhem Delteil (RFI) : "Comment lutter contre les contenus incitant au terrorisme sur Internet ? La question est au cœur de l’action de bon nombre de gouvernements aujourd’hui. Le ministre français de l’Intérieur, Bernard Cazeneuve, a multiplié depuis un an et demi les rencontres avec les grands acteurs du Net - Facebook, Twitter, Google - pour que ce...

IsraelValley Desk | Défense

Prenant en compte la prédominance israélienne en matière de contre-terrorisme, mais aussi le fait que l’État hébreu soit le seul (hors États-Unis) à avoir édifié sur son territoire un mémorial dédié à toutes les victimes du 11 septembre 2001, une délégation de la police américaine a tenu à se rendre en Israël pour le quinzième anniversaire des attaques. Ce sont en effet ...

Nathan Sarel (Tel Aviv) | Défense

Le secteur israélien de la défense a vu ses exportations augmenter légèrement en 2015 pour atteindre 5.7 milliards de dollars, grâce à la signature de nouveaux contrats en dépit d'une économie mondiale chancelante, a annoncé le ministère israélien de la Défense. La plupart des exportations étaient à destination de l'Asie et de l'Europe, et les contrats portaient sur la maintena...

i24News | Défense

On voit, depuis quelques mois, de plus en plus d'entreprises se pencher sur le profil « atypique » des autistes de haut niveau, dits « Asperger », à l'instar du géant Microsoft (article en lien-ci-dessous). En avril 2015, à l'occasion de son 40e anniversaire, il annonce qu'il engage un programme pilote de recrutement de personnes avec autisme, informaticiens le plus souvent mais pas ...

IsraelValley Desk | Défense

C'est un fait. Les israéliens sont excellents dans la formation des élites. Selon Slate : "Dans beaucoup de pays, y compris les États-Unis, il existe des programmes conçus pour apprendre l’informatique et le codage aux élèves du primaire et du secondaire, et beaucoup cherchent à attirer des étudiants très divers. Mais Israël (en grande partie à cause du risque constant de guerre ou...

IsraelValley Desk | Défense

A la suite du récent accord de défense entre Israël et les États-Unis, décrit comme potentiellement préjudiciable pour l’industrie militaire israélienne, la société General Atomics, partenaire régulier des forces armées américaines, chercherait à contrecarrer un marché liant Israël et l’Allemagne. Le contrat en question porte sur le prêt par l’armée de l’air israél...

Nathan Driot | Défense

NSO joue à fond la carte du secret. La société israélienne, fondée en 2009, n’a pas de site Internet, n'est pas présente sur les réseaux sociaux, ses dirigeants ne donnent quasiment pas d’interviews et les informations au sujet de NSO sont pour le moins parcellaires. Selon france24.com : "Sur le site About.me, Omri Lavie, l’un des cofondateurs de cette structure, se décrit comm...

IsraelValley Desk | Défense