May 8

ISRAELVALLEY - LA MODERNISATION DE TSAHAL.(Première partie). Dissuasion, alerte précoce, recherche d’effets militaires décisifs et riposte systématique à des attaques terroristes.

Authors picture

Maxime Perez | Défense

389677 309924339087299 220226118057122 58697556 2039893090 n Pour parfaire sa marche vers le futur, l’armée israélienne s’est engagé dans une modernisation des ses effectifs. En 1998, sous l’impulsion de Shaul Mofaz, l’état-major amorce une révision de sa stratégie et de ses modes de fonctionnement. Sa nouvelle doctrine s’appuie sur quatre éléments clés : la dissuasion, l’alerte précoce, la recherche d’effets militaires décisifs et la riposte systématique à des attaques terroristes.

A cette époque, nombre d’experts tentent d’influencer sur les travaux et les réflexions des généraux de Tsahal. Jugeant l’armée trop volumineuse, ils prônent une réduction drastique du nombre de troupes par l’abandon du service militaire obligatoire. Ce processus doit, selon eux, s’accompagner d’une professionnalisation graduelle des forces armées, ce qui implique à moyen terme la suppression totale des unités de réserve. En outre, ils préconisent un réajustement du mode de combat, davantage axé sur la destruction des capacités ennemies que sur l’occupation de territoires.

L’état-major israélien n’est pas convaincu. Il ne suit que très partiellement ces recommandations et opte pour son propre plan de restructuration : « Catapulte 2008 ». Ce programme autonomise un peu plus les quatre régions militaires (nord, centre, sud et intérieur) dans l’échelle de décision. Ainsi, le contrôle opérationnel des forces armées passe sous l’autorité directe des commandants de région. L’état-major ne conserve plus qu’un rôle de conception, de planification et de supervision, perdant au passage sa mainmise sur les forces spéciales. En conséquence, huit postes de généraux et vingt postes de colonels sont supprimés.

Trois nouvelles structures apparaissent : le département logistique et technologique, la division des relations internationales – chargée de la coopération interarmées – et l’académie militaire des officiers, dispensant aux plus prometteurs d’entre eux une formation universitaire. Ces réformes affectent de plein fouet les trois corps d’armées, notamment l’aviation qui recrute davantage de professionnels et accepte une féminisation de ses unités. Suivant l’exemple de Roni Zuckerman, première femme pilote de F-16 en 2001, plusieurs jeunes appelées font leur entrée dans l’école de l’armée de l’air. D’autres mesures suivent, comme la création d’un commandement de l’armée de terre (Mazi) chargé de veiller à l’entrainement et à la préparation des troupes. Car ce sont les forces terrestres qui s’apprêtent à subir le remaniement plus important.

Après sa réoccupation militaire en 2002, la Cisjordanie est découpée en sept secteurs correspondant chacun à la zone de déploiement d’une brigade d’infanterie. Au total, 10.000 hommes sont stationnés dans le territoire palestinien, l’équivalent du contingent britannique en Irlande du nord. Le plan « Catapulte 2008 » aboutit enfin à la suppression de quatre brigades de réserve et de nombreux bataillons. En contrepartie, un budget conséquent est réinvesti dans la qualité du matériel porté par le fantassin (casque, gilet céramique et production du fusil-mitrailleur Tavor). L’artillerie et le génie militaire bénéficient également de nouveaux équipements modernes.

Cette refonte structurelle ne résout cependant pas tout. Au moment où éclate la seconde Intifada en 2000, de nombreuses voix s’élèvent dans l’establishment sécuritaire, reprochant à Tsahal d’être resté une armée lourde et pléthorique. Si la brigade Kfir – 6000 hommes – est constituée pour mener des opérations de guérilla urbaine, la qualité des entrainements est sérieusement remise en cause. A l’exception des forces spéciales, le niveau des différentes unités d’infanterie est jugé trop irrégulier.

Pendant l’été 2006, la guerre contre le Hezbollah dévoile au grand jour les lacunes de l’armée israélienne qui voit sa réputation d’invincibilité sérieusement ternie. La liste des défaillances est longue : mauvaise préparation des soldats, absence ou manque de soutien logistique aux troupes positionnées en tête de pont et enfin, multiplication des ordres et des contre-ordres. Ce manque avéré de coordination déclenche un mouvement de protestation des réservistes, soutenu par l’opinion. Rapidement, plusieurs hauts gradés annoncent leur démission ou sont tout simplement écartés, à l’instar de Gal Hirsch et d’Oudi Adam, chef du commandement nord.

Pour résorber ce déficit de confiance, l’Etat hébreu lance « Tefen 2012 », un vaste programme de restructuration de Tsahal. Lancé par le général Gaby Ashkenazi, successeur de Dan Haloutz au poste de chef d’état-major, ce plan quinquennal ambitionne de redonner à l’armée israélienne sa pleine force de dissuasion, de sorte qu’elle redevienne une puissance militaire incontestable au Moyen-Orient. Tefen se concentre sur trois aspects : la modernisation complète des effectifs, la remise à niveau des stocks de munitions et surtout, la planification massive d’exercices.

Prenant en compte les recommandations de la commission Winograd, le plan Tefen accorde une attention toute particulière à l’armée de terre. Sous la houlette d’Ashkenazi, troupes régulières et réservistes sont soumis à rude épreuve, sans aucun traitement de faveur. Les manœuvres s’intensifient : elles sont plus longues, plus dures mais aussi plus variées. Le plateau du Golan redevient un terrain d’entrainement privilégié pour l’armée israélienne, au même titre que le désert du Néguev. A proximité de Beer Sheva, la base de Tsehilim ouvre un centre de combat en zone urbaine (« Mali ») construit sur le modèle des villes palestiniennes. Depuis 2006, 150 000 soldats israéliens s’y rendent chaque année pour suivre une formation poussée aux techniques de contre-guérilla.

(Première partie).

Maxime Perez

James Norman Mattis est un général américain issu du corps des Marines, en service entre 1969 et 2013. Il a notamment servi lors de la guerre du Golfe, de la guerre d’Afghanistan et de la guerre d'Irak où il commande la 1re division des Marines et la I Marine Expeditionary Force. Il occupe également plusieurs grands commandements au sein des Forces armées des États-Unis (United States ...

Dan Rosch (Paris) | Défense

Un rapport de la Défense publié à Paris détaille l'utilisation à venir d'armes autonomes sur les théâtres d'opérations. En Israël, pour Tsahal, l’objectif du futur est clair, et "il consiste au développement du pilotage automatique. L’introduction de véhicules sans conducteur et robots sur le champs de bataille changera de manière radicale le visage de la guerre urbaine, menant ...

Ilanit Goldberg | Défense

Le nombre de startups israéliennes qui ont conquis le monde ne cesse de croître. Nous avons sélectionné deux qui, sans aucun doute, représentent deux secteurs porteurs du hightech israélien. SECURITE. 1. Créée par Dr. Ricardo Osiroff et Fernando Patolsky en 2007, la startup « Tracense Systems » a mis au point un système de détection par l’odeur 100 à 1000 fois supérieur à c...

Daniel Rouach | Défense

Les relations entre l'Inde et Israël sont devenues extraordinaires. Israeli Aircraft Industries a annoncé la conclusion d’un accord d’envergure historique avec l’armée indienne. Le montant de la transaction s’élève à $2 milliards. Il s’agit du plus grand contrat jamais signé par IAI. Ce contrat porte sur la livraison par Israël de systèmes de DCA de type MRSAM à l’armé...

IsraelValley Desk | Défense

Doreen Gold, experte humanitaire israélien, mène une équipe de 200 volontaires juifs, arabes et chrétiens israéliens pour faire passer des fournitures humanitaires essentielles aux ONG syriennes. Les missions transfrontalières dangereuses menées par Il4Syrians fournissent de la nourriture, des médicaments, du matériel médical, des trousses d’hygiène, des graines, et même de la...

IsraelValley Desk | Défense

Juste quelques policiers municipaux et un portique de sécurité pour protéger l'entrée du Centre universitaire méditerranéen (CUM) à Nice. Face aux bancs de velours rouge de l'amphithéâtre du CUM, ils vont défiler toute la journée : experts israéliens de la sécurité, élus, ­patrons de start-up innovantes dans la lutte contre le terrorisme. Arié Bensemhoun, directeur d'Eln...

IsraelValley Desk | Défense

TEMOIGNAGE. C'était à Tel Aviv dans les beaux quartiers. Poussé par un ami qui ne "lâche jamais sa proie", j'ai eu l'occasion de passer (comme spectateur amical) récemment une soirée avec Amir Peretz (affable et souriant) et ses amis. Lors de son allocution en Anglais (très moyen) et face à une vingtaine de personnes l'ex-Ministre de la Défense Amir Peretz a donné l'impression que...

Daniel Rouach | Défense

Les contrats conclus par les entreprises israéliennes d’armement ont enregistré une hausse de 14% en 2016 par rapport à l’année précédente pour atteindre 6,5 milliards de dollars, a indiqué le ministère de la Défense. L’année 2016 est la deuxième année consécutive au cours laquelle le montant des contrats conclus à l’étranger a progressé, a ajouté le ministère dans ...

IsraelValley Desk | Défense

L'Allemand MTU Aero Engines vient de signer un accord avec un motoriste israélien. MTU est une entreprise allemande qui fait partie de l’indice boursier MDAX, attachée à la conception et à la production de composants de propulsion aéronautique. La firme a signé un accord très important en long terme avec Beth Shemesh Engines. Travaillant en partie sous forme de consortiums, elle pa...

Ilan Kotel (Tel Aviv) | Défense

Selon nos informations IsraelValley, ELTA de IAI a remporté un contrat de $200 Millions en Asie. Le nom du pays qui a contracté avec Elta n'a pas été mentionné par IAI. Une information qui se trouve dans les archives de IsraelValley et qui pourrait donner une indication intéressante sur un pays d'Asie intéressé par ELTA : "La récente visite début du Général Hlaing en Israël marq...

Eyal Aviv (Kikar hamedina) | Défense

Le 3 juin 2015, au Caire, le patron d’Orange avait déclaré que "si sa société avait la possibilité de rompre avec l’opérateur israélien Partner Communications sans s’exposer à des pénalités, elle le ferait dès « demain » et se retirerait du pays". Le Monde : "En vertu d’un contrat de licence, Orange permettait à cette société d’utiliser sa marque. Scandale en Isra...

Eyal Koren | Défense

L'impression 3D pourrait être décisive dans le secteur de la défense en allégeant les contraintes logistiques et en améliorant la disponibilité des matériels. Par l'ANAJ-IHEDN* L'impression 3D (ou fabrication additive) permet de fabriquer des objets par ajout de matière, à partir d'un modèle numérique, contrairement aux procédés industriels soustractifs, plus classiques. Elle...

IsraelValley Desk | Défense

A l’Automne prochain, l’armée de l’air israélienne organisera d’immenses manœuvres dans les cieux d’Israël deux semaines durant. L’opération qui se déroule tous les deux ans, accueillera 7 pays et des centaines de pilotes de chasse venus des États-Unis, de Grèce et de Pologne et, pour la première fois, de France, d’Allemagne, d’Inde et d’Italie. Baptisée « drapea...

IsraelValley Desk | Défense

Le nouveau système de défense de l’Armée de l’Air renforcera la sécurité de l’espace aérien israélien. Le système de défense la Fronde de David est capable d’intercepter des missiles tirés sur Israël depuis des pays ennemis comme l’Iran ou la Syrie. Il protègera les Israéliens contre des roquettes de gros calibres, des missiles balistiques de courte portée ainsi que des ...

IsraelValley Desk | Défense

Israël a confirmé avoir intercepté un missile syrien tiré dans l'espace aérien israélien dans la nuit de jeudi à vendredi en utilisant une batterie de défense de missile Arrow. C'était une prouesse importante pour les défenses aériennes israéliennes, car c'était la première interception opérationnelle pour Arrow, un système de défense antimissile balistique utilisé par l'armé...

Aharon Kahn | Défense