May 8

ISRAELVALLEY - SHIMON PERES JOUE LES VRP DE LUXE AU CANADA. Au programme de sa rencontre avec Stephen Harper : énergies renouvelables, recherche sur le cerveau, techniques de l'eau...

Authors picture

IsraelValley Desk | Économie

Headline image

Le président israélien Shimon Peres est arrivé au Canada pour une visite de quatre jours. Le président, qui a été accueilli par le ministre des Affaires étrangères, John Baird, et par le gouverneur général David Johnston, rencontrera le premier ministre canadien Stephen Harper au cours de son séjour.

M. Peres, dont le rôle est surtout protocolaire, devrait tout de même aborder des questions d’actualité avec le premier ministre Harper. L’instabilité qui règne dans plusieurs pays arabes, la situation de la Syrie et le programme nucléaire iranien devraient constituer autant de sujets de discussion possibles avec M. Harper.

Arrivé au Canada dimanche soir, le président israélien a été reçu par le gouverneur général David Johnston, lundi matin à Ottawa. Les deux hommes auront une discussion sur l’éducation et l’innovation, deux sujets chers au président israélien, dont le but de la visite est de promouvoir une plus grande collaboration entre le Canada et Israël. M. Peres a d’ores et déjà indiqué, par voie de communiqué, que le Canada figurait parmi les pays les plus amicaux à l’égard d’Israël.

Ancien premier ministre israélien aujourd’hui âgé de 88 ans, M. Peres visitera aussi Montréal et Toronto. Il rencontrera les premiers ministres du Québec et de l’Ontario à ces occasions. Il sera davantage question d’économie au cours de ces rencontres. M. Peres fera la promotion des spécialités israéliennes comme les énergies renouvelables, la recherche sur le cerveau et les techniques de l’eau.

M. Peres terminera sa visite par la plantation d’un arbre. M. Peres plantera un pin blanc, appelé « arbre de paix » par les Iroquois, au domaine de Rideau Hall afin de commémorer sa visite au Canada.

ISRAELVALLEY PLUS
Israël-Canada. Bilan des relations binationales.

Relations en matière de commerce et d’investissement.
La diversité des échanges commerciaux bilatéraux du Canada avec Israël reflète l’envergure des deux économies. Israël se situe au 4e rang sur le marché canadien de l’exportation de marchandises vers le Moyen-Orient et l’Afrique du Nord. L’année 2012 marque le 15e anniversaire de l’Accord de libre-échange Canada-Israël. Cet accord prévoit un traitement tarifaire préférentiel pour les biens en provenance du territoire visé par les lois douanières israéliennes.

En 2011, le commerce bilatéral de marchandises entre le Canada et Israël s’est élevé à 1,38 milliard de dollars. En 2011, les exportations canadiennes vers Israël ont totalisé 400 millions de dollars et consistaient surtout en des métaux précieux et des pierres précieuses, de la machinerie électrique, des soufres, du papier, des produits du papier et des instruments médicaux. Les importations canadiennes en provenance d’Israël, évaluées à 982 millions de dollars en 2011, consistaient surtout en des produits pharmaceutiques, de la machinerie électronique, des métaux précieux et des pierres précieuses, de la machinerie et des instruments médicaux.

Divers accords bilatéraux viennent appuyer les relations commerciales du Canada avec Israël. Citons notamment l’Accord de double imposition (1977), le Protocole d’entente entre l’Agence spatiale canadienne et l’Agence spatiale israélienne sur la coopération spatiale (2005), l’Accord sur la protection de la sécurité industrielle conclu entre le ministère de la Défense d’Israël et Travaux publics et Services gouvernementaux Canada ainsi que la Fondation Canada-Israël pour la recherche et le développement industriels.

Relations bilatérales
Le Canada et Israël jouissent d’excellentes relations sur de nombreux plans, qui ont été renforcées au cours des dernières années grâce à une coopération accrue dans plusieurs domaines, y compris la sécurité publique, la défense, le commerce et les investissements, ainsi qu’à une augmentation du nombre de visites ministérielles. Le Canada apprécie ses rapports de longue date avec Israël, lesquels sont basés sur des valeurs et des intérêts communs ainsi que de solides liens politiques, économiques, culturels et sociaux. Quelque 20 000 Canadiens vivent en Israël. La communauté juive canadienne, qui compte environ 350 000 personnes, sert de pont important entre le Canada et Israël.

L’appui apporté à Israël et à son droit de vivre en paix et en sécurité avec ses voisins fait partie des politiques canadiennes depuis la fondation d’Israël, en 1948. Le Canada souscrit à l’objectif d’une paix globale, juste et durable au Moyen-Orient, y compris la création d’un État palestinien viable et indépendant coexistant dans la paix et la sécurité avec Israël grâce à un accord négocié.

Forums multilatéraux
Le Canada croit qu’Israël doit pouvoir exercer tous ses droits à titre d’État membre de l’ONU et a parlé à plusieurs occasions en faveur de l’engagement d’Israël au sein des forums multilatéraux. Le Canada a soutenu la demande d’adhésion d’Israël à l’Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE), qui a été acceptée. Israël en est membre depuis septembre 2010. Par ailleurs, le Canada s’est fermement opposé aux efforts d’adhésion à l’ONU des Palestiniens, étant donné qu’aucun accord de paix négocié n’a encore été conclu avec Israël, et a voté « non » ou s’est abstenu de voter en ce qui concerne la plupart des résolutions de l’ONU relatives au Moyen-Orient, afin de faire part de ses profondes préoccupations à l’égard de ce processus déséquilibré. Ces mesures, conjuguées à la position ferme contre l’antisémitisme qu’adopte le Premier ministre Harper, trouvent un écho très favorable en Israël. (Source : Services Officiels Canadiens).

Source: Radio-Canada avec La Presse Canadienne

Selon un fonctionnaire de l'Autorité de l'Aviation Civile Israélienne, Israël a besoin de la construction d'un deuxième aéroport pour pouvoir assurer un service complet du trafic aérien en temps de guerre. La leçon de la brève suspension de la plupart des vols internationaux, par les compagnies aériennes étrangères, la semaine dernière, doit être prise en considération. «La crise, qui a surg...

Avner Myers | Économie

Delta Galil, dont les ventes vont avoisiner 1 Milliard de dollars en 2014, fait partie des firmes qui représentent l'histoire économique du pays. L'entreprise semble en avoir terminé avec ses années noires (des pertes énormes). Les profits devraient être au rendez-vous pour 2014. Delta est spécial. On peut la classer dans le type de firmes qui "ne peuvent fermer un jour". Pas un israélien q...

Amiram Cohen-Zenou (Jerusalem) | Économie

Changement de comportement des consommateurs. Depuis le dernier week-end, (exactement samedi soir), les Centres Commerciaux du Centre et du Sud d'Israël sont, pour certains, assez bien fréquentés (Ashdod, Ashkélone, Beersheva). Les Malls ("Canyons", mot utilisé en Israël pour parler des centres commerciaux très bien climatisés) du Sud d'Israël étaient quasiment vides durant les trois semain...

Eitan Koren (Tel Aviv) | Économie

Le magnat déchu devrait vendre sa villa d'Herlizya Pituah évaluée à 12 millions de dollars et pourrait recevoir également des fonds de son père et de ses amis. Nochi Dankner, qui a perdu le contrôle de son empire industriel IDB en janvier 2014, devrait passer le reste de sa vie à payer une partie des 400 à 500 millions de ...

Avner Myers | Économie

IsraelValley y était. Les premiers arrivés hier matin au nouveau siège de la Bourse de Tel Aviv étaient soucieux. Les bruits de guerre et les sirènes hantent les esprits de tous. Le magnifique bâtiment situé Ahuzat Bayit Street à deux pas de la Tour Shalom va devenir le centre névralgique de la vie économque d'Israël. Le bâtiment flambant neuf a coûté 350 millions de shekels, soit 70 million...

Eric Shiran (Tel Aviv) et Jacques Bendelac | Économie

Tous les ans nous faisons un copié-collé dans IsraelValley pour dire la même chose : le shekel et surévalué selon le Big Mac Index. Selon le dernier résultat de cet indice la monnaie israélienne se place en huitième position (après la Norvège, la Suisse) dans le monde comme monnaie surévaluée. Un Big Mac est vendu 17,50 shekel en Israël (un peu cher mais excellent !). Tout le calcul du jou...

Eyal Friedman (Tel Aviv) | Économie

Les récentes perturbations et annulations de vols ont causé des annulations de chambres d'hôtels avec des frais, voire le plus souvent en haute saison la perte totale du prix de la chambre. Or la start-up israélienne "Roomer" (https://www.roomertravel.com/), permet en ligne de vendre sa réservation de chambre à prix réduit à une autre personne. L'acheteur acquiert ainsi une chambre avec une ...

Lionel Bobot | Économie

Selon Globes et l'Israel Hotel Association, les pertes estimées sont de 500 Millions $ pour le secteur touristique israélien et plus particulièrement les hôtels. En effet, depuis le début du conflit les hôtels ont connu une chute de la fréquentation de près de 40% avec une perte enregistrée de 100 Millions $. Cett...

Lionel Bobot | Économie

Des scientifiques israéliens ont perfectionné une méthode qui utilise les infrastructures des téléphones mobiles pour créer une mesure météorologique plus précise. Cette méthode a déjà prouvé qu'elle pouvait produire un meilleur suivi des précipitations, qui peut être utilisé pour donner un préavis sur les dangers des conditions météorologiques comme sur les inondations. Cette découverte acc...

Iddo Genuth (i24News) | Économie

SPÉCIAL – Le Hamas a déjà perdu la guerre économique: l’opération Tsouk Eitan marquera le début d’un grand bond en arrière pour l’économie de Gaza. Si le conflit israélo-gazaoui n’est pas encore conclu, une chose est déjà sûre : le Hamas a déjà perdu la guerre économique dans la bande de Gaza. Son infrastructure souterraine est détruite et ses sources de revenus sont taries. Mais les destruc...

Jacques Bendelac | Économie

Au travers des images de la télévision, et avec un regard attentif, on peut s'en rendre compte. Sans aucun doute, cet activiste du Hamas qui rencontre un homme politique européen de premier plan est habillé avec un costume qui coûte plus de 2 000 euros sur les Champs-Elysées. Sa montre est une Rolex. Sa cravate st en soie. Ses chaussures des Westons. Lorsque un organe de presse comme Globes ...

Dan Rosh | Économie

Habituellement, lorsque les balles pleuvent, les risques augmentent et les traders réagissent. Cette fois, les choses sont différentes, mais la protection du shekel par le Dôme de Fer n'est pas la seule raison. Si l'on étudie attentivement la volatilité du shekel face au dollar américain le mois dernier, il n'y a rien d'inhabituel. Étrange? Depuis que le shekel est devenu une monnaie lib...

Avner Myers | Économie

La plupart des grandes compagnies internationales, comme Air France, ont mis un arrêt a tout vol vers Israël. Premier impact immédiat et majeur sur l'économie de l'Etat Hébreu : l'arrêt des visites des touristes étrangers dans les hôtels du pays. Des millions d'euros de pertes pour toute une industrie qui se voit obligée de se séparer d'une grande partie de son personnel. Deuxième impact : a...

Jonathan Friedman (Tel Aviv) | Économie

La banque privée basée à Zurich Julius Baer a annoncé lundi son intention d'acheter les activités de banque privée de la Banque Leumi au Luxembourg et en Suisse. Le deal porterait sur une somme de 70 millions de francs suisses (78 millions de dollars). Julius Baer est actuellement soumis à une enquête des autorités américaines qui soupçonnent la banque suisse d'aider de riches Américains à...

Avner Myers | Économie

Selon Globes et l'Israel Hotel Association (Association des Hoteliers d'Israel), 30 à 40% d'annulation de séjours de touristes étrangers dans les hôtels a été enregistré depuis le début de la crise en juillet. Cette chute se fait sentir notamment dans le Sud du pays mais aussi a Tel Aviv (-30%). Pour le Directeur de l'Israel Tourist and Travel As...

Lionel Bobot | Économie