May 8

ISRAELVALLEY - SHIMON PERES JOUE LES VRP DE LUXE AU CANADA. Au programme de sa rencontre avec Stephen Harper : énergies renouvelables, recherche sur le cerveau, techniques de l'eau...

Authors picture

IsraelValley Desk | Économie

Headline image

Le président israélien Shimon Peres est arrivé au Canada pour une visite de quatre jours. Le président, qui a été accueilli par le ministre des Affaires étrangères, John Baird, et par le gouverneur général David Johnston, rencontrera le premier ministre canadien Stephen Harper au cours de son séjour.

M. Peres, dont le rôle est surtout protocolaire, devrait tout de même aborder des questions d’actualité avec le premier ministre Harper. L’instabilité qui règne dans plusieurs pays arabes, la situation de la Syrie et le programme nucléaire iranien devraient constituer autant de sujets de discussion possibles avec M. Harper.

Arrivé au Canada dimanche soir, le président israélien a été reçu par le gouverneur général David Johnston, lundi matin à Ottawa. Les deux hommes auront une discussion sur l’éducation et l’innovation, deux sujets chers au président israélien, dont le but de la visite est de promouvoir une plus grande collaboration entre le Canada et Israël. M. Peres a d’ores et déjà indiqué, par voie de communiqué, que le Canada figurait parmi les pays les plus amicaux à l’égard d’Israël.

Ancien premier ministre israélien aujourd’hui âgé de 88 ans, M. Peres visitera aussi Montréal et Toronto. Il rencontrera les premiers ministres du Québec et de l’Ontario à ces occasions. Il sera davantage question d’économie au cours de ces rencontres. M. Peres fera la promotion des spécialités israéliennes comme les énergies renouvelables, la recherche sur le cerveau et les techniques de l’eau.

M. Peres terminera sa visite par la plantation d’un arbre. M. Peres plantera un pin blanc, appelé « arbre de paix » par les Iroquois, au domaine de Rideau Hall afin de commémorer sa visite au Canada.

ISRAELVALLEY PLUS
Israël-Canada. Bilan des relations binationales.

Relations en matière de commerce et d’investissement.
La diversité des échanges commerciaux bilatéraux du Canada avec Israël reflète l’envergure des deux économies. Israël se situe au 4e rang sur le marché canadien de l’exportation de marchandises vers le Moyen-Orient et l’Afrique du Nord. L’année 2012 marque le 15e anniversaire de l’Accord de libre-échange Canada-Israël. Cet accord prévoit un traitement tarifaire préférentiel pour les biens en provenance du territoire visé par les lois douanières israéliennes.

En 2011, le commerce bilatéral de marchandises entre le Canada et Israël s’est élevé à 1,38 milliard de dollars. En 2011, les exportations canadiennes vers Israël ont totalisé 400 millions de dollars et consistaient surtout en des métaux précieux et des pierres précieuses, de la machinerie électrique, des soufres, du papier, des produits du papier et des instruments médicaux. Les importations canadiennes en provenance d’Israël, évaluées à 982 millions de dollars en 2011, consistaient surtout en des produits pharmaceutiques, de la machinerie électronique, des métaux précieux et des pierres précieuses, de la machinerie et des instruments médicaux.

Divers accords bilatéraux viennent appuyer les relations commerciales du Canada avec Israël. Citons notamment l’Accord de double imposition (1977), le Protocole d’entente entre l’Agence spatiale canadienne et l’Agence spatiale israélienne sur la coopération spatiale (2005), l’Accord sur la protection de la sécurité industrielle conclu entre le ministère de la Défense d’Israël et Travaux publics et Services gouvernementaux Canada ainsi que la Fondation Canada-Israël pour la recherche et le développement industriels.

Relations bilatérales
Le Canada et Israël jouissent d’excellentes relations sur de nombreux plans, qui ont été renforcées au cours des dernières années grâce à une coopération accrue dans plusieurs domaines, y compris la sécurité publique, la défense, le commerce et les investissements, ainsi qu’à une augmentation du nombre de visites ministérielles. Le Canada apprécie ses rapports de longue date avec Israël, lesquels sont basés sur des valeurs et des intérêts communs ainsi que de solides liens politiques, économiques, culturels et sociaux. Quelque 20 000 Canadiens vivent en Israël. La communauté juive canadienne, qui compte environ 350 000 personnes, sert de pont important entre le Canada et Israël.

L’appui apporté à Israël et à son droit de vivre en paix et en sécurité avec ses voisins fait partie des politiques canadiennes depuis la fondation d’Israël, en 1948. Le Canada souscrit à l’objectif d’une paix globale, juste et durable au Moyen-Orient, y compris la création d’un État palestinien viable et indépendant coexistant dans la paix et la sécurité avec Israël grâce à un accord négocié.

Forums multilatéraux
Le Canada croit qu’Israël doit pouvoir exercer tous ses droits à titre d’État membre de l’ONU et a parlé à plusieurs occasions en faveur de l’engagement d’Israël au sein des forums multilatéraux. Le Canada a soutenu la demande d’adhésion d’Israël à l’Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE), qui a été acceptée. Israël en est membre depuis septembre 2010. Par ailleurs, le Canada s’est fermement opposé aux efforts d’adhésion à l’ONU des Palestiniens, étant donné qu’aucun accord de paix négocié n’a encore été conclu avec Israël, et a voté « non » ou s’est abstenu de voter en ce qui concerne la plupart des résolutions de l’ONU relatives au Moyen-Orient, afin de faire part de ses profondes préoccupations à l’égard de ce processus déséquilibré. Ces mesures, conjuguées à la position ferme contre l’antisémitisme qu’adopte le Premier ministre Harper, trouvent un écho très favorable en Israël. (Source : Services Officiels Canadiens).

Source: Radio-Canada avec La Presse Canadienne

La dégringolade des places mondiales se répercute aussi à la bourse de Tel Aviv: depuis le début de l’année, l’indice TA-25 s’enfonce en perdant 9%. Depuis le début 2016, les bourses mondiales s’enfoncent, faisant resurgir les craintes d’un krach. À Tel Aviv aussi, la plupart des actions sont dans le rouge : pour la seule journée de jeudi dernier, l’indice TA-25 a perdu 2,8% et depuis le d...

Jacques Bendelac | Économie

Dans son rapport de 2015, le Ministère israélien de l’économie rapporte que 28 firmes israéliennes ont exporté leurs chocolats, pour une valeur de 10 millions de dollars, vers 42 pays dont l’Egypte, la Corée du Sud et l’Angola. La plus grande exportation chocolatière était aux Etats-Unis (50% de toutes les ventes), suivi par le Royaume Uni (1,1 million) et la France (600.000 dollars). Le mar...

IsraelValley Plus | Économie

Thiébault Dromard : "C’est l’histoire d’un amour raté entre une actionnaire, la Taïwanaise Shaw-Lan Wang, et un styliste-vedette, Alber Elbaz. En désaccord stratégique, il avait démarché de nouveaux investisseurs : elle l’a brutalement débarqué. Aujourd’hui, la maison se sent orpheline. Dans le monde feutré de la mode, la brutalité du départ a heurté, car Lanvin et Elbaz ne formaient plus qu...

IsraelValley Desk | Économie

Israël et l’Inde seraient sur le point de conclure un accord de ventes d’armes évalué à 3 milliards de dollars, un deal qui fera de l’Etat Hébreu, l’un des trois plus importants fournisseurs d’armes de l’armée indienne et de l’Inde, le premier acheteur de l’armement israélien. Au menu, des lasers de ciblage, et des bombes téléguidées, plus exactement 164 systèmes laser et 250 bombes Bunker ...

H.P. Benhamou | Économie

Jusqu’où iront les privatisations en Israël ? Dans une économie qui prône un libéralisme à outrance, aucun secteur n’échappe au retrait de l’État. « En Israël, on privatise tout ce qui bouge » : cet adage populaire va encore être prouvé si le ministère de la Santé mène à son terme son nouveau projet de privatisation de la morgue publique. En effet, le ministre Yaakov Litzman examine la pos...

Jacques Bendelac | Économie

Instabilité géopolitique, gaz, immigration, tensions sociales: l'OCDE prévoit quatre chocs potentiels susceptibles d'affecter l'économie israélienne. L'économie israélienne est résiliente: elle connaît sa 13e année consécutive de croissance, et elle fait preuve d'une capacité de résistance aux chocs extérieurs. Le dernier rapport de l’OCDE ne tarit pas d’éloge sur l’économie israélienne : ...

Jacques Bendelac | Économie

La dette publique d’Israël est tombée à 64,9% du PIB en 2015, son plus bas niveau historique; l'agence S&P confirme la note de crédit d'Israël à A+ Standard & Poor’s, l’une des trois principales agences mondiales de notation financière et économique, vient de confirmer la note « A+ » pour l’économie israélienne qui bénéfice d’une « perspective stable ». Les experts de S&P se félicitent de...

Jacques Bendelac | Économie

Shraga Blum : "Standard & Poor’s l’une des trois principales agences mondiales de notation financière et économique vient de décerner à l’économie israélienne la note « A+ » qui est la cinquième place sur une échelle de ving-trois niveaux. La note A+ est la plus haute de la catégorie « Qualité moyenne supérieure », juste avant d’accéder à la catégorie « Haute qualité ». L’agence S&P féli...

IsraelValley Desk | Économie

Le ministère de l’Economie va investir 225 millions de shekels (environ 52 millions d’euros) dans un nouveau programme de soutien en faveur des moyennes entreprises. Ce programme concerne les sociétés qui ne font pas partie du secteur de la haute technologie et dont le chiffre d’affaires annuel est compris entre 10 et 100 millions de shekels. „Les petites et moyennes entreprises sont le...

IsraelValley Desk | Économie

L’accord de partenariat transpacifique donnera naissance à la plus vaste zone de libre-échange de la planète ; et Israël aussi en profitera. Jeudi dernier, les représentants des douze nations ayant finalisé, l’an dernier, l’accord de partenariat transpacifique ou TPP, se sont retrouvés à Auckland en Nouvelle-Zélande, pour signer formellement le grand pacte commercial. Dorénavant, l’Austra...

Jacques Bendelac | Économie

C'est la news'éco d'Israël qui a fait bondir la bourse de Tel Aviv. Nestlé (Suisse) devrait racheter 100% de Osem. Le montant versé par Nestlé €752m ($840m) pour prendre le contrôle total de la société israélienne. Nestlé est une entreprise suisse, et l'un des principaux acteurs de l'agroalimentaire dans le monde. Selon la presse Suisse : "Nestlé a conclu avec le conseil d'administration du...

IsraelValley Desk | Économie

En 2015, 91% des Israéliens ont fait des emplettes en ligne ; les sites de vente chinois caracolent en tête des sites préférés des Israéliens. La consommation en ligne se développe rapidement en Israël. En 2015, ce sont 91% des Israéliens adultes qui ont effectué au moins un achat sur Internet : c’est ce qu’il ressort d’une enquête réalisée par l’institut de sondages TRI. Les sites chinois...

Jacques Bendelac | Économie

Le Premier Ministre israélien ne laissera pas le BDS occuper le terrain médiatique. A la Knesset Yarden Vatikai (un ex des services de sécurité) a laissé entrevoir la réponse d'Israël au BDS. Il a annoncé que 35 personnes (tous recrutés cette année) vont rejoindre le "Strategic Affairs Ministry". Par ailleurs, Ayelet Shaked, ministre de la Justice prépare un projet de loi permettant de faire co...

Ludwig Walter | Économie

La crise du logement en Israël n'épargne pas les étudiants : si 49% d'entre eux louent un logement, 36% habitent toujours chez leurs parents. Les 310 000 étudiants israéliens ont de plus en plus de mal à se loger ; un bon tiers de ceux qui habitent en location, est obligé de déménager en cours d’études, et cela en raison de la cherté de la location. C’est ce que révèle une récente enquête ...

Jacques Bendelac | Économie

Le chef du ministère de la Défense politique, Amos Gilad, s’est exprimé dans un interview à la radio militaire, ce matin, et a annoncé que les Etats-Unis participent au montant de plus de 100 millions de $ dans le projet technologique israélien qui vise à identifier les tunnels dans la bande de Gaza. Amos Gilad a ajouté que, selon les évaluations du renseignement, aucun tunnels n’a traversé la...

IsraelValley Desk | Économie