Apr 30

ISRAELVALLEY - FILMER SON ECRAN D'ORDINATEUR PROVOQUE DES LIGNES HORIZONTALES. Une scientifique israélienne bouleverse cette théorie mathématique vieille de 60 ans.

Authors picture

IsraelValley Desk | Économie

Headline image

Vous est–il déjà arrivé de filmer un écran d’ordinateur et de voir soudainement apparaitre des lignes horizontales venir brouiller votre image ? Saviez-vous que ce phénomène correspond à une théorie vieille de plus de 60 ans. Depuis peu, un Professeur israélien, Yonina Eldar, a révolutionné cette théorie, et le fruit de ses recherches apporteront la promesse de voir une nouvelle génération d’appareils technologiques qui fonctionneront de manière plus précise et plus efficace.

Il s’agit d’une telle révolution dans le domaine du traitement du signal que Yonina Eldar a reçu le prestigieux prix Weizmann pour les Sciences Exactes et a été classée parmi les 50 femmes les plus influentes en Israël en 2011.

Quel est le point commun entre un téléphone, un électrocardiogramme et un appareil photo ? L’information bien sûr!
Le téléphone sert à transmettre de l’information vocale, l’électrocardiogramme représente une information électrique d’origine biologique et l’appareil photo permet de figer une information visuelle (image). Le stockage, la transmission ou l’analyse des informations sont des problèmes que l’on retrouve dans des milliers d’applications dans la vie de tous les jours et à travers le monde.

Alors que les linguistes parleront plutôt d’information, les scientifiques parleront eux de signal. Que ce soient des signaux radar, des musiques, des photos satellites, des images médicales, de la vidéo, des tremblements de terre, des tsunamis, du rayonnement cosmique… les signaux sont partout.

Un des challenges pour les chercheurs travaillant dans le domaine du traitement du signal est de trouver la meilleure méthode pour compresser l’information, c’est-à-dire celle qui permettra de garder le maximum d’information tout en minimisant la taille des fichiers informatiques permettant de les conserver. L’étape zéro dans cette démarche est ce que l’on appelle l’« échantillonnage ». C’est l’étape qui permet de passer d’un signal continu à un signal discret (non continu). Prenons par exemple un signal de température atmosphérique. Il varie continûment en fonction du temps et de l’espace, et on ne le verra jamais passer de -20C à +20C en un instant ou en se déplaçant de quelques millimètres. De ce fait, le problème originel de l’échantillonnage est le suivant : à quelle fréquence dois-je faire des relevés de température pour obtenir une représentation fidèle des variations atmosphériques au cours du temps ? On comprend bien que si on fait un relevé annuel tous les 1er janvier, on aura une très mauvaise représentation de notre objet d’observation (on ne pourra pas observer le cycle des saisons, ni les autres cycles de période plus petite). Si nous effectuons un relevé quotidien tous les jours à midi, on passera à coté des cycles jour/nuit de la Terre. De même, si on souhaite obtenir une représentation spatiale : des relevés sur une grille de points espacés de plusieurs milliers de kilomètres induisent une perte d’information indispensable à la prédiction météorologique locale, alors qu’une densité de points trop élevée conduit à une quantité de données trop importante pour être manipulée.

En résumé, plus la fréquence d’échantillonnage sera élevé, et plus le signal discret obtenu sera fidèle au signal continu. Mais plus cette fréquence est élevée et plus on a de données à stocker, transmettre, analyser, etc. Il s’agit donc pour les scientifiques de trouver le meilleur compromis possible, ou plus exactement de répondre à la question suivante : quelle est la fréquence minimale permettant d’obtenir une représentation discrète fidèle au signal continu ?

La réponse à cette question a été donnée sous la forme d’un résultat mathématique connu sous le nom de théorème de Nyquist-Shannon. Ce théorème a été démontré par Claude Shannon en 1949 et découle des travaux de Harry Nyquist publiés en 1928. Ce résultat stipule que la fréquence d’échantillonnage doit être supérieure ou égale au double de la plus haute fréquence contenue dans le signal continu. Cette fréquence limite s’appelle la fréquence de Nyquist. Ce résultat est à la base de toutes les technologies de traitement du signal depuis 60 ans. Cette fréquence est la valeur en dessous de laquelle on ne peut pas échantillonner sans perdre de l’information. Enfin…

Yonina Eldar et son équipe ont réussi à construire des échantillonneurs travaillant sous la fréquence de Nyquist et sans perte d’information.
C’est ce qui était considéré jusqu’à la publication des travaux du Dr. Yonina Eldar, Professeur dans le Département d’Ingénierie Electrique du Technion Institute of Technology à Haïfa. Mêlant théories mathématiques et développements technologiques Yonina Eldar et son équipe ont réussi à construire des échantillonneurs (appareils permettant d’échantillonner des signaux continus) travaillant sous la fréquence de Nyquist et sans perte d’information. Il s’agit d’une telle révolution dans le domaine du traitement du signal que Yonina Eldar a reçu le prestigieux prix Weizmann pour les Sciences Exactes et a été classée parmi les 50 femmes les plus influentes en Israël en 2011.

Alors, comment a-t-elle pu « battre » le théorème de Nyquist-Shannon ? Tout simplement en exploitant les structures des signaux à échantillonner. En effet, la détermination de la fréquence de Nyquist ne repose que sur la connaissance du contenu fréquentiel des signaux. Or dans de nombreuses applications modernes, les structures des signaux peuvent être exploitées pour réduire la fréquence d’échantillonnage et obtenir in fine de bonnes représentations. Le système, baptisé Xampling (pour eXtreme sampling), permet d’échantillonner des signaux analogiques dont la structure sous-jacente peut-être modélisée comme une union de sous-espaces, chacun ayant un contenu fréquentiel différent. Un échantillonnage non régulier (en fait adaptatif en fonction de la structure fréquentielle) permet alors de descendre sous la valeur de la fréquence de Nyquist. La théorie développée, bien que séduisante, a dans un premier temps suscité plus de scepticisme que d’enthousiasme de la part des collègues de Yonina. Elle ne s’est pourtant pas découragée et a construit le premier prototype, sans grande conviction. Les résultats ne se firent pas attendre, et se révélèrent excellents en terme d’efficacité.

La palette des applications possibles est extrêmement large. Nous pouvons citer par exemple l’estimation des retards des échos d’un signal source original : prenons par exemple un appareil GPS embarqué dans un véhicule. En milieu urbain, cet appareil reçoit les signaux de synchronisation venant des satellites, mais il reçoit également des échos qui sont des signaux réfléchis sur le paysage urbain (immeubles, autres véhicules, panneaux, etc). Ces signaux réfléchis arrivent avec un certain retard car ils n’arrivent pas directement sur l’appareil et les trajets parcourus sont donc plus longs. Xampling permet de gérer tous ces signaux et d’adapter l’échantillonnage en conséquence. Les applications de Xampling sont également possibles dans le traitement des signaux radar où les temps de parcours sont liés à la position et à la vitesse des cibles. L’imagerie médicale (échographie, IRM, etc), où un signal traversant différentes couches de tissus biologiques est analysé, pourra également bénéficier de la technologie Xampling.

Il ne fait aucun doute que les retombées technologiques puis financières du développement de Xampling seront énormes dans le futur. C’est une véritable révolution dans le domaine de l’échantillonnage !

Prof. Yonina Eldar en quelques mots : Après des études à l’université de Tel Aviv, Yonina s’expatrie pour faire son doctorat dans le très célèbre M.I.T. à Boston. Elle revient ensuite en Israël en 2002 où elle obtient un poste de maître de conférences au Technion. Elle y obtient un poste de professeur associée en 2005 puis un poste de professeur en 2010. Yonina a été professeur invitée à Stanford University de 2009 à 2011, et est toujours chercheur associée au M.I.T. depuis 2002.

Dr. Patrick Fischer

Source: http://siliconwadi.fr/3060/une-scientifique-israelienne-bouleverse-une-theorie-mathematique-vieille-de-60-ans

L’homme d’affaires israélien Teddy Sagui a été sacré « Entrepreneur de l’année 2015″ en Grande-Bretagne lors de la cérémonie des PROPS organisé par l’association Variety basée à Londres. Le natif de Tel-Aviv devient ainsi le premier Israélien à obtenir cette prestigieuse récompense. Teddy Sagui a été récompensé pour son rachat de Camden Market, l’un des centres commerciaux les plus visités de l...

IsraPresse | Économie

Depuis sa création en 1948, la spontanéité des choix politiques et industriels opérés par l’état d’Israël permettent d'expliquer ses succès économiques en matière d’innovation technologique. Considérée à juste titre comme « la Start-up Nation », Israël possède à ce jour, la plus grande concentration de start-up par tête dans le monde, avec près d'un millier de nouvelles entreprises lancées c...

Daniel Abitbol | Économie

Jérusalem avec une population relativement jeune, compte 850 000 habitants (soit 10% de la population israélienne) installés sur les 200 km2 gérés par la municipalité. Vitalité économique : 3 300 nouvelles entreprises ont vu le jour en 2014 dans la ville. La mairie y accorde de l’importance et y consacre un budget conséquent. Construction : l’année 2014 a été fructueuse. Jérusalem reste ...

Coolamnews | Économie

Les Israéliens célèbreront dimanche Chavouot en dégustant fromages et yogourts. Cette année, les produits laitiers s’ouvrent à la concurrence. Une des traditions de la fête de Chavouot est de prendre un repas lacté. D’où l’importance économique de la fête pour un important secteur de l’agroalimentaire. En Israël, le marché des produits laitiers est un des plus monopolistiques au monde. Da...

Jacques Bendelac | Économie

Le goût des Israéliens en termes de produits lactés vit depuis quelques années une véritable métamorphose. Cela se traduit par l’arrivée constante sur le marché de nouveaux yaourts, crèmes et fromages provenant aussi bien de l’étranger que de plusieurs dizaines de laiteries et fromageries locales. On trouve des fromageries de ce type à travers le pays, du Golan au nord au Néguev dans le sud en ...

Gabriel Geller (Israpresse) | Économie

En 2014, Israël a exporté des équipements médicaux pour un montant de 2 milliards de dollars. Destination : l’Amérique du nord, l’Europe et l’Asie. L’année qui vient de s’écouler a été un bon cru pour la production israélienne d’équipements médicaux. Les exportations se sont montées à 2 milliards de dollars, soit 11% de plus qu’en 2013. *AMÉRIQUE DU NORD ET EUROPE* Parmi les plus imp...

Jacques Bendelac | Économie

Cent jours de grâce ? Le Conseil des ministres a décidé de s'octroyer jusqu'au 5 novembre pour faire voter le budget 2015 et 2016 par les députés. Le premier Conseil des ministres du 4ème gouvernement Netanyahou s'est réuni exceptionnellement hier mardi, au lieu du dimanche traditionnel. Au menu: les prérogatives du ministère des Finances et la préparation du prochain budget qui couvrira d...

Jacques Bendelac | Économie

Le jean à 29 shekels (environ 6.5 euros) en Israël ? oui, ce sera possible. Le top model Bar Refaeli vient d’ouvrir une chaine de magasins de mode distribuant des articles à des prix défiant toute concurrence. Le premier magasin de la chaine, nommée « Urbanica » s’est ouvert lundi à Rishon Letzion, dans le centre du pays et propose de la mode pour tous, accessible à tous les portefeuilles. B...

Isranews.com | Économie

Le Canada et Israël maintiennent non seulement de bonnes relations politiques mais aussi économiques. De nombreux deals suivent une bonne relation entre les deux pays. La preuve. La semaine démarre bien pour Frutarom (Israël) qui a annoncé avoir acquis BSA (très actif en Inde) au Canada pour $35 Millions. La presse économique Canadienne a consacré de nombreux articles à ce deal. La multi...

Dan Rosh (Tel Aviv) | Économie

Le gouvernement israélien a présenté ses dix-huit lignes directrices : douze d’entre elles concernent les défis économiques et sociétaux à venir. Que fera le quatrième gouvernement de Benyamin Netanyahou en matière économique, sociale et écologique ? La réponse à cette lancinante question se trouve dans un document de deux pages déposé à la Knesset en fin de semaine dernière. En Israël,...

Jacques Bendelac | Économie

L'économie israélienne a enregistré une croissance moins marquée que prévu au premier trimestre, selon des données officielles publiées dimanche qui pourraient amener la Banque d'Israël à envisager une baisse des taux d'intérêt. Le produit intérieur brut (PIB) du pays a augmenté, en rythme annualisé, de 2,5% sur les trois premiers mois de l'année, contre un consensus Reuters de 3,3%. Pour l'...

Zonebourse.com | Économie

Le Prix Dan David: Décerné comme chaque année depuis 14 ans dans les trois dimensions du temps - passé, présent et avenir - le prix, fruit de l'initiative de l'homme d'affaires et philanthrope international Dan David, décédé il y a plusieurs années trois prix d'une valeur d'un million de dollars chacun décernés à six lauréats pour contribution exceptionnelles à l'humanité, la science, les scien...

IsraelValley Desk | Économie

L’Israélien Eyal Bino, entrepreneur, installé à New York, qui se consacre au rayonnement des start-ups étrangères, et son associé Arie Abecassis ont créé ICONYC Labs, le premier accélérateur new-yorkais entièrement dédié aux start-ups israéliennes. En 2013, une contributrice de Forbes plaidait en faveur des entrepreneurs étrangers qui souhaitaient créer leurs start-ups dans la grosse pomme dans...

Siliconwadi.fr | Économie

Jérusalem s’apprête à accueillir les plus grands spécialistes mondiaux de la production d’huile d’olive lors de la sixième édition du concours « Terraolivo ». Du 7 au 14 juin prochain, 500 marques d’huile d’olive de 17 pays vont tenter d’obtenir les faveurs du jury. La compétition se disputera cette année dans l’enceinte du nouvel établissement hôtelier de luxe de la capitale, le Cramim. I...

IsraPresse | Économie

La faillite d'une entreprise étrangère est la hantise des exportateurs israéliens; trois pays présentent un risque de ne pas honorer leurs créances. Ashra, la compagnie israélienne spécialisée dans l’assurance-crédit à l’exportation, a étudié le comportement de paiements des entreprises étrangères. Hier, la compagnie publique a mis en garde contre les retards de paiement et les risques de ...

Jacques Bendelac | Économie