Apr 30

ISRAELVALLEY - FILMER SON ECRAN D'ORDINATEUR PROVOQUE DES LIGNES HORIZONTALES. Une scientifique israélienne bouleverse cette théorie mathématique vieille de 60 ans.

Authors picture

IsraelValley Desk | Économie

Headline image

Vous est–il déjà arrivé de filmer un écran d’ordinateur et de voir soudainement apparaitre des lignes horizontales venir brouiller votre image ? Saviez-vous que ce phénomène correspond à une théorie vieille de plus de 60 ans. Depuis peu, un Professeur israélien, Yonina Eldar, a révolutionné cette théorie, et le fruit de ses recherches apporteront la promesse de voir une nouvelle génération d’appareils technologiques qui fonctionneront de manière plus précise et plus efficace.

Il s’agit d’une telle révolution dans le domaine du traitement du signal que Yonina Eldar a reçu le prestigieux prix Weizmann pour les Sciences Exactes et a été classée parmi les 50 femmes les plus influentes en Israël en 2011.

Quel est le point commun entre un téléphone, un électrocardiogramme et un appareil photo ? L’information bien sûr!
Le téléphone sert à transmettre de l’information vocale, l’électrocardiogramme représente une information électrique d’origine biologique et l’appareil photo permet de figer une information visuelle (image). Le stockage, la transmission ou l’analyse des informations sont des problèmes que l’on retrouve dans des milliers d’applications dans la vie de tous les jours et à travers le monde.

Alors que les linguistes parleront plutôt d’information, les scientifiques parleront eux de signal. Que ce soient des signaux radar, des musiques, des photos satellites, des images médicales, de la vidéo, des tremblements de terre, des tsunamis, du rayonnement cosmique… les signaux sont partout.

Un des challenges pour les chercheurs travaillant dans le domaine du traitement du signal est de trouver la meilleure méthode pour compresser l’information, c’est-à-dire celle qui permettra de garder le maximum d’information tout en minimisant la taille des fichiers informatiques permettant de les conserver. L’étape zéro dans cette démarche est ce que l’on appelle l’« échantillonnage ». C’est l’étape qui permet de passer d’un signal continu à un signal discret (non continu). Prenons par exemple un signal de température atmosphérique. Il varie continûment en fonction du temps et de l’espace, et on ne le verra jamais passer de -20C à +20C en un instant ou en se déplaçant de quelques millimètres. De ce fait, le problème originel de l’échantillonnage est le suivant : à quelle fréquence dois-je faire des relevés de température pour obtenir une représentation fidèle des variations atmosphériques au cours du temps ? On comprend bien que si on fait un relevé annuel tous les 1er janvier, on aura une très mauvaise représentation de notre objet d’observation (on ne pourra pas observer le cycle des saisons, ni les autres cycles de période plus petite). Si nous effectuons un relevé quotidien tous les jours à midi, on passera à coté des cycles jour/nuit de la Terre. De même, si on souhaite obtenir une représentation spatiale : des relevés sur une grille de points espacés de plusieurs milliers de kilomètres induisent une perte d’information indispensable à la prédiction météorologique locale, alors qu’une densité de points trop élevée conduit à une quantité de données trop importante pour être manipulée.

En résumé, plus la fréquence d’échantillonnage sera élevé, et plus le signal discret obtenu sera fidèle au signal continu. Mais plus cette fréquence est élevée et plus on a de données à stocker, transmettre, analyser, etc. Il s’agit donc pour les scientifiques de trouver le meilleur compromis possible, ou plus exactement de répondre à la question suivante : quelle est la fréquence minimale permettant d’obtenir une représentation discrète fidèle au signal continu ?

La réponse à cette question a été donnée sous la forme d’un résultat mathématique connu sous le nom de théorème de Nyquist-Shannon. Ce théorème a été démontré par Claude Shannon en 1949 et découle des travaux de Harry Nyquist publiés en 1928. Ce résultat stipule que la fréquence d’échantillonnage doit être supérieure ou égale au double de la plus haute fréquence contenue dans le signal continu. Cette fréquence limite s’appelle la fréquence de Nyquist. Ce résultat est à la base de toutes les technologies de traitement du signal depuis 60 ans. Cette fréquence est la valeur en dessous de laquelle on ne peut pas échantillonner sans perdre de l’information. Enfin…

Yonina Eldar et son équipe ont réussi à construire des échantillonneurs travaillant sous la fréquence de Nyquist et sans perte d’information.
C’est ce qui était considéré jusqu’à la publication des travaux du Dr. Yonina Eldar, Professeur dans le Département d’Ingénierie Electrique du Technion Institute of Technology à Haïfa. Mêlant théories mathématiques et développements technologiques Yonina Eldar et son équipe ont réussi à construire des échantillonneurs (appareils permettant d’échantillonner des signaux continus) travaillant sous la fréquence de Nyquist et sans perte d’information. Il s’agit d’une telle révolution dans le domaine du traitement du signal que Yonina Eldar a reçu le prestigieux prix Weizmann pour les Sciences Exactes et a été classée parmi les 50 femmes les plus influentes en Israël en 2011.

Alors, comment a-t-elle pu « battre » le théorème de Nyquist-Shannon ? Tout simplement en exploitant les structures des signaux à échantillonner. En effet, la détermination de la fréquence de Nyquist ne repose que sur la connaissance du contenu fréquentiel des signaux. Or dans de nombreuses applications modernes, les structures des signaux peuvent être exploitées pour réduire la fréquence d’échantillonnage et obtenir in fine de bonnes représentations. Le système, baptisé Xampling (pour eXtreme sampling), permet d’échantillonner des signaux analogiques dont la structure sous-jacente peut-être modélisée comme une union de sous-espaces, chacun ayant un contenu fréquentiel différent. Un échantillonnage non régulier (en fait adaptatif en fonction de la structure fréquentielle) permet alors de descendre sous la valeur de la fréquence de Nyquist. La théorie développée, bien que séduisante, a dans un premier temps suscité plus de scepticisme que d’enthousiasme de la part des collègues de Yonina. Elle ne s’est pourtant pas découragée et a construit le premier prototype, sans grande conviction. Les résultats ne se firent pas attendre, et se révélèrent excellents en terme d’efficacité.

La palette des applications possibles est extrêmement large. Nous pouvons citer par exemple l’estimation des retards des échos d’un signal source original : prenons par exemple un appareil GPS embarqué dans un véhicule. En milieu urbain, cet appareil reçoit les signaux de synchronisation venant des satellites, mais il reçoit également des échos qui sont des signaux réfléchis sur le paysage urbain (immeubles, autres véhicules, panneaux, etc). Ces signaux réfléchis arrivent avec un certain retard car ils n’arrivent pas directement sur l’appareil et les trajets parcourus sont donc plus longs. Xampling permet de gérer tous ces signaux et d’adapter l’échantillonnage en conséquence. Les applications de Xampling sont également possibles dans le traitement des signaux radar où les temps de parcours sont liés à la position et à la vitesse des cibles. L’imagerie médicale (échographie, IRM, etc), où un signal traversant différentes couches de tissus biologiques est analysé, pourra également bénéficier de la technologie Xampling.

Il ne fait aucun doute que les retombées technologiques puis financières du développement de Xampling seront énormes dans le futur. C’est une véritable révolution dans le domaine de l’échantillonnage !

Prof. Yonina Eldar en quelques mots : Après des études à l’université de Tel Aviv, Yonina s’expatrie pour faire son doctorat dans le très célèbre M.I.T. à Boston. Elle revient ensuite en Israël en 2002 où elle obtient un poste de maître de conférences au Technion. Elle y obtient un poste de professeur associée en 2005 puis un poste de professeur en 2010. Yonina a été professeur invitée à Stanford University de 2009 à 2011, et est toujours chercheur associée au M.I.T. depuis 2002.

Dr. Patrick Fischer

Source: http://siliconwadi.fr/3060/une-scientifique-israelienne-bouleverse-une-theorie-mathematique-vieille-de-60-ans

Israël est déjà saturé de centres commerciaux: pourquoi alors construire un centre commercial supplémentaire, dans le point le plus bas au monde? Un centre commercial est en construction à proximité de la Mer morte, le point le plus bas au monde : ouverture prévue en août 2017. Or Israël est un pays saturé de centres commerciaux : ce qui n’empêche pas les projets de centres com...

Jacques Bendelac | Économie

Des inventions développées dans le laboratoire du professeur israélien Amir Amedi, seront bientôt commercialisées et donneront des capacités sans précédent aux personnes souffrant de handicap visuel. Dans le laboratoire du professeur Amir Amedi, mondialement renommé pour ses recherches sur le cerveau et le multisensoriel à l’Université hébraïque de Jérusalem, les personnes s...

IsraelValley Desk | Économie

Le programme EastMakers, un nouvel incubateur se concentrant sur l'Internet des Objets (IdO) et le hardware, a été lancé lors d'un événements sur le campus Google à Tel-Aviv. Le programme est une collaboration entre StartupEast, un incubateur vieux de trois ans qui aide les entreprises israéliennes sur les marchés asiatiques, et MakeMountain, un incubateur basé à Shenzen qui aide l...

IsraelValley Desk | Économie

Une nouvelle loi israélienne interdit au propriétaire d’une banque privée de détenir une participation dans une compagnie d’assurance. Il est rare qu’une banque israélienne soit proposée à la vente, au plus offrant ; c’est le cas aujourd’hui de la banque Igoud (dite aussi Union Bank), la cinquième banque du pays derrière les banques Leumi, Hapoalim, Mizrahi-Tfahot et Disco...

Jacques Bendelac | Économie

La banque Hapoalim ferme son bureau de Genève dans le cadre d'un redimensionnement de ses activités de banque privée. Ce site rassemble vingt-cinq collaborateurs. Les consultations avec les personnes concernées sont en cours, a expliqué lundi l'établissement, sans toutefois préciser si toutes seraient congédiées. Hapoalim va maintenir sa présence à Zurich, où le nombre d'employé...

IsraelVallley Desk | Économie

Jérusalem - Israël a donné mardi son feu vert à la vente de deux champs gaziers, dont les réserves sont estimées à 60 milliards de m3, à la compagnie grecque Energean, a annoncé le ministre de l'Energie Youval Steinitz. L'exploitation de ces deux champs, baptisés Karish et Tanin, avait été attribuée dans un premier temps à un consortium formé par la compagnie américaine Noble...

IsraelVallley Desk | Économie

On croyait qu’Internet liquiderait les achats réalisés sur l’écran de télévision ; pourtant, la chaîne israélienne de téléachat se porte bien. 100 millions de shekels : c’est le chiffre d’affaires annuel réalisé par la chaîne israélienne de téléachat en continu, soit l’équivalent de 23 millions d’euros. Les Israéliens sont encore nombreux à choisir leur équipem...

Jacques Bendelac | Économie

FIMI fonds Opportunity, contrôlés par Ishay Davidi, et le plus important fonds de capitaux privés d'Israël, a annoncé vendredi qu'il avait signé un accord pour l'acquisition de la société de sécurité G4S Israël (anciennement Hashmira) pour un montant estimé à 425 millions de NIS. "Globes" a rapporté les négociations entre les deux parties il y a trois mois. G4S Israël emploie...

IsraelVallley Desk | Économie

Le bénéfice brut de la société israélienne d'eau minérale Ein Gedi a atteint 63% des ventes au cours des neuf premiers mois de 2016. Pourquoi le prix de détail de l'eau minérale en Israël est-il deux fois plus cher qu’en Europe? La réponse peut être déduite de l’état financier de Kerur Holdings Ltd., qui révèlent la marge bénéficiaire extrêmement élevée de la sociét...

Ilanit Hayut | Économie

La fronde des députés de la majorité s’amplifie : le débat en commission des Finances a été suspendu en raison de dissensions internes. Coup de théâtre en fin de semaine à la Knesset : Moshé Gafni (Judaïsme de la Thora), le tout puissant président de la commission des Finances, a reporté sine die tous les débats prévus cette semaine sur les mesures fiscales prévues dans l...

Jacques Bendelac | Économie

DKSH, groupe proposant des services aidants à l’expansion de marché en Asie, et dont le siège est à Zurich (Suisse), a conclu un accord avec la société ICL (Israel Chemicals Limited) Advanced Additives concernant les produits de protection anticorrosion. La division Performance Materials commercialisera et livrera au Japon les composants antirouille de son partenaire sous la marque ...

IsraelVallley Desk | Économie

Après des années de retard, Israël s'engage dans son plus vaste projet d'infrastructure jamais réalisé avec le développement de l'énorme champ de gaz offshore Leviathan en Méditerranée. La première phase implique un investissement initial de 4 milliards de dollars pour produire 12 milliards de mètres cubes de gaz par an pour les clients nationaux ainsi que, dans un premier temps, les...

Aharon Kahn | Économie

Malgré l'absence de relations officielles, les deux pays ont poursuivi discrètement des échanges commerciaux et touristiques. Les obsèques de Fidel Castro ont lieu ce dimanche 4 décembre à Santiago de Cuba. La disparition de l'ancien dirigeant cubain ne devrait pas avoir d’impact sur les relations israélo-cubaines. En revanche, la nouvelle administration américaine sous la prési...

Jacques Bendelac | Économie

Le secrétaire d'Etat aux questions financières internationales Jörg Gasser a signé une déclaration commune en Israël pour introduire l'échange automatique de renseignements en matière fiscale. Le secrétaire d'Etat aux questions financières internationales Jörg Gasser s'est rendu de lundi à mercredi au Moyen-Orient, pour une visite de travail. Au début de son voyage, il a notamme...

IsraelVallley Desk | Économie

Des investisseurs chinois chercheraient à acheter des hôtels israéliens, et pour cause : le tourisme chinois en Israël est en plein boom. « On n’est jamais mieux servi que par soi-même » : les Chinois sont en passe d’appliquer en Israël cet adage bien connu. Puisque les Chinois sont de plus en plus nombreux à visiter Israël, pourquoi ne pas les loger dans des hôtels chinois ...

Jacques Bendelac | Économie