Apr 29

ISRAELVALLEY - REVOLUTION EN MATIERE D'ACCIDENT VASCULAIRE CEREBRAL? Thrombotech Israël teste un médicament qui minimiserait les dommages causés par un AVC.

Authors picture

Vanessa Lamaire | Économie

Headline image

Thrombotech Israël teste un médicament «piggyback» (signifiant ‘porter quelqu’un sur son dos’) qui améliore grandement le seul médicament existant pour détruire les caillots sanguins dans le cerveau.

Il y a une petite fenêtre d’opportunité lorsque le dommage causé par un accident vasculaire cérébral peut être minimisé par des médicaments. Le problème est que le médicament, tPA ou PLAT, fonctionne au minimum pour 10 % de toutes les victimes d’AVC, et doit être administré rapidement. Pour les personnes qui vivent loin des hôpitaux et pour ceux qui ne sont pas de bons candidats pour recevoir le médicament en raison de ses effets secondaires, une solution israélienne est en cours.

Thrombotech teste son médicament “piggyback” – un peptide synthétique qui se lie au tPA et semble annuler ses effets secondaires potentiellement dangereux tout en élargissant considérablement le délai dans lequel il peut travailler à dissoudre les caillots sanguins dans le système vasculaire du cerveau.

La société Thrombotech a été fondée en 2000 basée sur la recherche du Professeur de l’Université Hébraïque Abdel-Raouf Hijazi, un israélo-arabe. Les premiers essaies cliniques suggèrent que la formule Hijazi peut réduire considérablement les effets d’un AVC en faisant des tPA applicables à une population beaucoup plus large.

À l’heure actuelle son utilisation est très limitée en raison d’un laps de temps court et parce qu’il peut provoquer des saignements au cerveau ou œdème.

“Il est seulement pertinent pour un sous-ensemble restreint de personnes”, explique le PDG de Thrombotech Ruth Ben-Yakar.

Elle est convaincue que le médicament Thrombotech, actuellement appelée THR-18, permettrait d’aller jusqu’à 85% de toutes les victimes d’AVC à recevoir tPA, et par conséquent d’éviter à long terme les dommages causés par un accident vasculaire cérébral, comme la paralysie.

“Tout ce qui est plus de 10% est bon pour nous,” dit Ruth Ben-Yakar. Les patients peuvent prendre TH-18 jusqu’à 9 heures après un accident vasculaire cérébral. “Il pourrait augmenter le nombre de patients qui peuvent prendre tPA aujourd’hui sur la base des symptômes ou la gravité de l’AVC.”

Les tests de toxicité de la Phase I ont été effectués sur des volontaires humains au centre médical de l’Université d’Hadassah à Jérusalem, qui est affilié à l’Université Hébraïque.

L’entreprise a commencé un essai de phase II impliquant des patients d’AVC. Dans l’étude en double aveugle, certains patients reçoivent le tPA et TH-18, tandis que d’autres reçoivent le tPA et un placebo afin de mesurer l’effet de l’ajout TH-18.

Thrombotech est en attente d’approbation pour commencer des études similaires en Europe et aux États-Unis.

Ruth Ben-Yakar explique que Thrombotech attaque le problème sous un angle différent de celui d’autres entreprises qui tentent (en vain jusqu’à présent) de venir avec une solution de rechange tPA.

“L’AVC est un domaine très dangereux pour les entreprises”, dit-elle. “Plutôt que de chercher un autre agent neuroprotecteur, nous appartenons à un groupe différent en travaillant à améliorer quelque chose qui a été acceptée pendant de nombreuses années.”

TH-18 agit en modifiant la molécule tPA pour éviter les interactions chimiques entre tPA et les cibles non-emboliques dans le cerveau. Cela permet aux tPA de dissoudre les caillots sanguins sans provoquer de saignement.

Thrombotech a aussi de bonnes raisons d’espérer que le même agent pharmaceutique pourrait être efficace pour des indications cardiovasculaires et d’hyper-tension sanguine.

Basée à Nes Ziona avec un effectif de six personnes, cette toute petite entreprise cherche à répondre à un marché de 3 milliards de dollars. L’AVC est la troisième cause de décès aux États-Unis, où il tue environ 140.000 personnes chaque année.

Certains des actionnaires de Thrombotech comprennent Clal Biotechnology Industries, Ofer Salut-Tech et Hadasit Bio-Holdings.

Si tout va bien, selon Ruth Ben-Yakar, le nouveau médicament pourrait être sur le marché d’ici 2017.

Par Rivka Borochov, adaptation Siliconwadi.fr

Source: http://siliconwadi.fr/3139/une-performance-israelienne-pour-les-avc

La banque d’Israël va introduire un nouveau billet de 200 shekels qui sera mis en circulation début 2016. Il sera bleu et affichera l’image du poète israélien Nathan Alterman. Ce sera le deuxième d’une série de quatre nouveaux billets de banque. Le premier, le billet vert de 50 shekels affichant le poète Shaul Tchernikhovsky, est entré en circulation en 2014. Les nouveaux billets de banque ...

JerusalemPlus. | Économie

Les découvertes successives d’importants gisements de gaz naturel au large des côtes israéliennes depuis 2009 modifient profondément le mix énergétique israélien. Alors qu’Israël ne disposait d’aucune ressource naturelle, en dehors du modeste gisement de gaz de Yam-Téthys, le pays bénéficie désormais d’une réserve d’environ 1000 Milliards de mètres cube (soit 35 TCF) sans compter les très r...

Business France (Tel Aviv) | Économie

AGROCHIMIE. Le nombre de firmes Chinoises qui rachetaient des entreprises israéliennes pour des montants de plus de cinquante millions de dollars étaient encore il y a quelques années une grande rareté. Aujourd'hui, cela fait partie intégrante de la scène classique du monde des affaires israélien. Sichuan Hebang Corporpation, listé au Shanghai Stock Exchange pour $3.6 Milliards de capitali...

Ilan Rosenthal | Économie

SPÉCIAL. Israël n'a rien à craindre de la crise financière en Grèce ; l'exposition de l’économie israélienne à la dette grecque est minime. Après le premier vent de panique qui a soufflé sur la Bourse de Tel Aviv, les opérateurs israéliens ont repris leurs esprits : l’exposition d’Israël à la crise grecque est quasiment nulle, le commerce entre les deux pays est réduit, et les touristes is...

Jacques Bendelac | Économie

Pékin a investi plus de 3,7 millions d’euros dans des compagnies israéliennes l’an dernier. Les échanges commerciaux entre la Chine et Israël ont explosé en 2014, a rapporté le quotidien israélien Haaretz, insistant sur la hausse des investissements par Pékin dans l’économie israélienne. « Les entrepreneurs chinois investissent de plus en plus dans l’économie israélienne », a affirmé Micki Shap...

i24News | Économie

La station de radio ultra-orthodoxe « Kola Chai Radio » a commandé un sondage riche d’enseignements : 76% des femmes ultra-orthodoxes ont un emploi ((57% sont salariées à plein temps, 31% travaillent à temps partiel et 12% sont indépendantes) Dans 42% des familles ultra-orthodoxes, la femme est la seule à travailler. Dans 34%, mari et épouse travaillent tous les deux. Dans 12% des cas, seul ...

IsraelValley Desk | Économie

En 2014 la croissance de l'export vers la Grèce a été exceptionnelle : +77%. Le chiffre global de l'export d'Israël vers la Grèce reste finalement assez modeste : $448 Millions. La Grèce ne représente pas un marché important pour les exportateurs israéliens. Ce pays ne fait pas partie des premiers pays de destination des produits israéliens (N°25). Le secteur chimique est le seul qui se retrouv...

Ilan Rosenthal (Tel Aviv) | Économie

Avant la trêve estivale, une pluie de records s’abat sur l’économie d’Israël : beaucoup de bons chiffres, mais aussi plusieurs écueils à éviter. Ce sont des vacances studieuses qui attendent le ministre israélien des Finances, Moshé Kahlon ; dès la rentrée d’octobre, il devra présenter à la Knesset son budget pour 2015 et 2016. Comme pour l’aider dans sa tâche, l’économie du pays accumule le...

Jacques Bendelac | Économie

Le journal Le Monde a publié le classement mondial des firmes internationales les plus attractives pour les étudiants. Google, très active en Israël, est classée en numéro 1. Pratiquement toutes les firmes du haut du tableau ont une belle implantation en Israël : PwC, Ernst & Young, Deloitte, KPMG, Microsoft, Apple, BMW, Samsung, GE, Shell, ExxonMobil, Volkswagen, Ford, General Motors, Toyota, ...

Ilan Rosenthal (Tel Aviv) | Économie

Le mois prochain, les 700 premiers propriétaires pourront prendre possession de leur nouvel appartement. Prix moyen: 100.000 dollars un cinq pièces. Flambant neuf, la ville nouvelle de Rawabi somnole sous le soleil de l’été. Achevée il y a un an et demi, son inauguration a dû être reportée pour des « raisons administratives » : les promoteurs palestiniens viennent seulement d’obtenir des a...

Jacques Bendelac | Économie

En Israël, la crise en Grèce est peu commentée car les conséquences potentielles sur l'économie du pays sont faibles. Les banques israéliennes ont anticipé cette situation anxiogène pour les européens. Sortie où pas de la zone euro les banquiers de l'Etat Hébreu se sentent malgré tout étrangers à la crise. Seule la bourse de Tel Aviv reste attentive à la dette de la Grèce. ANNONCE DE CE JOU...

IsraelValley Desk | Économie

Yitzhak Herzog, a demandé cette semaine au président de la Knesset, Youli Edelstein, que le parlement ait la prérogative de prendre des décisions au sujet des réserves de gaz naturel israéliennes, et non pas le gouvernement. Le leader du Camp sioniste a affirmé que sa demande est soutenue par l’ensemble des partis formant l’opposition. Plus tôt jeudi, le cabinet de sécurité a décidé que l...

IsraPresse | Économie

Le ministre des Finances veut favoriser l'entrée de nouveaux acteurs. Après avoir réussi à restructurer le marché des télécoms israéliens voilà trois ans, un « big bang » qui a permis au consommateur de diviser par deux à trois sa facture de mobile, Moshé Kahlon parviendra-t-il à réformer le secteur bancaire ? Une chose est sûre : l'homme à qui le Premier ministre Benyamin Netanyahu a donné...

Nathalie Hamou (Les Echos) | Économie

« Taïwan importe un milliard de dollars de marchandises chaque année, et environ un quart de ces importations est constitué de l’équipement de métrologie pour l' industrie de fabrication active de puces », selon Ernest Lin, un haut dirigeant du conseil du développement des échanges extérieurs de Taiwan (TAITRA). Lin était en Israël pour assister à l’exposition Technology 2015 (Salon dédié aux d...

Times of Israel | Économie

Les experts internationaux restent confiants sur l'économie d'Israël mais recommandent de stabiliser le déficit budgétaire et le secteur bancaire. Les consultations que les experts du FMI ont tenues en Israël ont été particulièrement brève: en seulement 7 jours, Bas Bakker, Anna Bordon, Jiaqian Chen et Aiko Mineshima ont réussi à rencontrer les principaux dirigeants de l'économie israélien...

Jacques Bendelac | Économie