Mar 14

ISRAELVALLEY - Israël soutient le projet d'usine de dessalement à Gaza en marge du Forum mondial de l'Eau. Entre 90 et 95% de l'eau disponible à Gaza est impropre à la consommation.

Authors picture

IsraelValley Desk | Économie

Israël apportera son soutien au projet, annoncé lundi à Marseille, de construction d’une usine de dessalement dans la bande de Gaza, où l’eau de la nappe phréatique trop salée est impropre à la consommation, a déclaré son ministre de l’Energie et de l’Eau mardi.

Interrogé par l’AFP en marge du Forum mondial de l’Eau le ministre Uzi Landau a répondu bien sûr que son pays soutient le projet et qu’il serait même prêt, si on le lui demandait, de fournir son expertise. Il est grand temps, près de 20 ans après Oslo (accords sur l’Autonomie palestinienne) qu’ils soient responsables de leur propre avenir, a dit le ministre. Je souhaiterais voir davantage de projets de ce genre, a-t-il ajouté.

Lundi, à l’ouverture du Forum mondial de l’Eau l’Autorité palestinienne a lancé un appel aux dons pour cette usine qui coûte plus de 350 millions d’euros, pour fournir de l’eau potable à 1,6 million d’habitants de Gaza d’ici 2020. La France a annoncé avoir participé au projet à hauteur de 10 millions d’euros si sa faisabilité est confirmée.

Selon un rapport de la Banque mondiale de 2009, entre 90 et 95% de l’eau disponible à Gaza est impropre à la consommation. La croissance de la population et les prélèvements excessifs dans la nappe phréatique ont réduit ses niveaux d’eau de façon alarmante et augmenté sa salinité.

A Gaza, ils étaient responsables de la totalité de leurs nappes phréatiques depuis 1994, a rappelé M. Landau. Maintenant elles sont totalement détruites, c’est pourquoi le dessalement est très important, a-t-il souligné. Notre expertise est disponible pour tous nos amis, y compris pour ceux qui ne nous acceptent pas là-bas, c’est à dire les Palestiniens, a-t-il poursuivi en ajoutant mais eux disent qu’ils veulent se charger eux-même de répondre à leurs besoins.

La bande de Gaza vient à nouveau d’être le théâtre d’affrontements violents pendant 4 jours entre Palestiniens et Israéliens faisant 25 morts palestiniens alors que plus de 250 projectiles ont été tirés vers Israël.

En 1998, les Palestiniens avaient inauguré un aéroport international, détruit trois ans plus tard par des raids israéliens. Interrogé sur la possibilité que l’usine de dessalement subisse le même sort, M. Landau a répondu : c’est une excellente question. Mais la question sous-jacente ou même plus importante est pourquoi nous avons du terrorisme. Sans cela de de nombeuses bonnes industries, incluant cette usine, pourraient déjà être en place, a-t-il dit. (AFP. Copyright).

IsraelValley Plus : Dessalement, pari gagné

Israël a rapidement misé sur le dessalement. Pour un pays aride, victime de la désertification croissante et pauvre en sources naturelles, dessaler l’eau de mer s’est vite imposé comme la seule solution à moyen terme pour disposer d’une quantité d’eau quasiment illimitée.

D’autant plus que les contrats de concession-BOT (Build-Operate-Transfer) permettent à l’Etat de ne pas dépenser un seul shekel: des investisseurs privés construisent les installations et vendent l’eau à l’Etat pour un prix convenu d’avance. La première grande usine de dessalement (Ashkelon) a commencé à produire en 2005, puis deux autres installations ont été construites: l’une à Palmahim (2007) et l’autre à Hadera (2009). Au total, Israël dessalera 320 millions de m³ d’eau de mer en 2012.

Le tournant dans la production d’eau potable aura lieu en 2014: la production d’eau dessalée va presque doublée puisqu’elle bondira à 620 millions de m³ par an. Cette augmentation de la production sera rendue possible par la mise en activité de deux nouvelles usines de dessalement en cours de construction, l’une à Ashdod et l’autre à Sorek. Au total, l’eau dessalée couvrira le tiers de la consommation nationale d’eau qui se monte à 1,8 milliard de m³ par an.

Incroyable mais vrai: dans un pays dont la moitié de la superficie est une région désertique, c'est une pénurie de sable qui freine la construction. Le cri d'alarme lancé par les entreprises du bâtiment peut paraître surprenant: il manque du sable dans le secteur du bâtiment, ce qui tire les prix de matériaux de construction vers le haut. Au moment où le gouvernement tente d'accélérer le ryt...

Jacques Bendelac | Économie

Le ministère de l'économie est en voie d'annuler le méga-deal remporté récemment par Bombardier. Selon Ziva Eger, Directrice Générale du Ministère, l'industiel canadien ne respecte pas la clause de "procurement". Les canadiens se sont engagés à acheter en Israël pour €40 millions de produits "Made In Israel". Il semblerait que cette clause ne soit pas respectée. Bombardier Transport avait ét...

Youval Barzilaï (Jérusalem) | Économie

Les investisseurs chinois misent de plus en plus sur les start-ups israéliennes, soit en prenant des participations dans les fonds d’investissement israéliens soit en investissant directement dans les start-ups. Sur 4 milliards de dollars d’investissement prévus pour l’année 2015, près de 500 millions seront le fait d’investisseurs chinois, uniquement en investissements directs. (Coolamnews) ...

CoolamNews | Économie

Euronext, le leader financier de la zone euro, a reçu mardi l’autorisation de l’ISA (Israeli Securities Authority) pour permettre aux compagnies israéliennes de trading compétentes d’avoir un accès direct à ses marchés de liquidités et de dérivés. Cette autorisation permet aux sociétés basées en Israël d’effectuer des transactions sur les marchés européens régulés par Euronext rapporte Reuters....

Times of Israel | Économie

C'est à un véritable "combat de taureaux" que se livrent les éleveurs et distributeurs israéliens de viande pour convaincre le consommateur. À l'approche des fêtes du Nouvel An juif, le marché de la viande en Israël est en pleine ébullition. Depuis quelques semaines, une guerre des prix oppose éleveurs, producteurs, importateurs et distributeurs de viande ; tous se disputent le portefeuill...

Jacques Bendelac | Économie

Le logiciel de navigation, créée par des Israéliens, propose d'éviter les quartiers palestiniens de Jérusalem-Est. La mairie dénonce une « partition » scandaleuse de la ville, censée être unifiée depuis 1967. Le Figaro (Copyrights) : "Le logiciel de navigation GPS Waze, devenu l'un des symboles de la réussite israélienne dans le domaine des nouvelles technologies, agace le maire de Jérusalem...

IsraelValley Desk | Économie

Le volume global des échanges commerciaux entre le Maroc et Israël a doublé sur les sept premiers mois de l’année. Il est passé de 10,9 millions de dollars de janvier à juillet 2014 à plus de 21 millions de dollars pour la même période en 2015. Le Maroc poursuit discrètement sa normalisation économique avec Israël. Les manifestations de certaines ONG hostiles à l’Etat hébreu n’ont pas réussi...

Yabiladi.com | Économie

Israël figure dans le top 4 mondial des pays où il fait bon élever ses enfants, d’après le rapport annuel publié par InterNations, un réseau d’aide aux expatriés. Établi sur des critères précis notés par des familles expatriées – l’existence et la diversité des structures d’accueil pour la petite enfance et des établissements d’éducation, le coût de ces structures, la qualité de l’éducation et ...

Israelvalley et IsraPresse | Économie

Convoquée en séance extraordinaire ce mercredi, la Knesset adopte en première lecture le projet de loi de finances pour l’exercice 2015 et 2016. Officiellement, les députés israéliens sont en vacances jusqu’au 12 octobre prochain ; ce qui n’a pas empêché leur agenda d’être bousculé par des préoccupations budgétaires. Cette semaine, la Knesset a été convoquée pour deux sessions extraordinaire...

Jacques Bendelac | Économie

La découverte par le groupe italien ENI du « plus grand gisement offshore de gaz naturel, en Méditerranée, au large des côtes égyptiennes », pourrait rebattre les cartes du secteur énergétique dans la région. D'évidence, la nouvelle, tombée dimanche dernier, constitue un coup dur pour l'Etat hébreu qui était à la veille d'adopter définitivement une « feuille de route » sur son secteur gazier. ...

Nathalie Hamou (Les Echos) | Économie

Électricité, essence, allocations, etc. : tour d’horizon des grands changements en Israël au 1er septembre, mais aussi de ce qui reste inchangé. En Israël, la « rentrée » de septembre n’en est pas vraiment une : certes, les élèves retrouvent le chemin de leurs écoles, mais c’est tout. La véritable rentrée économique et politique aura lieu à la fin des fêtes juives de Rosh Hashana, Kippour et...

Jacques Bendelac | Économie

C'est la rentrée ! Vous revenez sans doute de vacances estivales et vous n'avez pas suivi l'actualité économique en Israël: en voici un récapitulatif. Les mois de juillet et août ont été chargés pour l'économie israélienne : préparation du budget 2016, accord-cadre sur le gaz, menaces de grève générale, retombées de l'accord grec, coup de sirocco, etc. Pour vous aider à vous remettre à jour,...

Jacques Bendelac | Économie

Les travaux pour construire le plus grand lac artificiel d’Israël ont commencé, selon le site israélien Ynet. Il sera construit à Beer-Sheva dans le sud d’Israël et occupera un espace de 90 dounams. Le lac sera rempli d’eau fourni par une usine de traitement de l’eau et différents poissons y vivront. D’autres installations aquatiques seront construites, de même qu’une série de cafés et restaura...

i24News | Économie

Le ministère des Affaires étrangères a organisé mardi 25 août une session de rendez-vous de 15 minutes entre quelques centaines de PME et les 169 ambassadeurs de France réunis à Paris. L'Ambassadeur de France en Israël était présent. Une quinzaine d'entreprises Françaises avaient souhaité le rencontrer. Selon des informations IsraelValley, les contacts entre Patrick Maisonnave et les entreprene...

Dan Rosh (Rehovot) | Économie

Acheter un congélateur, un lecteur DVD ou une télé LCD devrait coûter beaucoup moins cher aux israéliens dans les prochaines années, suite à un accord approuvé par les pays de l’Organisation Mondiale du Commerce qui vise à supprimer ou à réduire les taxes sur plus de 200 produits électroniques. L’entente signée par 54 pays, y compris Israël, est la première coupe tarifaire en 18 ans d’existe...

Dan Birenbaum | Économie