Mar 14

ISRAELVALLEY - Israël soutient le projet d'usine de dessalement à Gaza en marge du Forum mondial de l'Eau. Entre 90 et 95% de l'eau disponible à Gaza est impropre à la consommation.

Authors picture

IsraelValley Desk | Économie

Israël apportera son soutien au projet, annoncé lundi à Marseille, de construction d’une usine de dessalement dans la bande de Gaza, où l’eau de la nappe phréatique trop salée est impropre à la consommation, a déclaré son ministre de l’Energie et de l’Eau mardi.

Interrogé par l’AFP en marge du Forum mondial de l’Eau le ministre Uzi Landau a répondu bien sûr que son pays soutient le projet et qu’il serait même prêt, si on le lui demandait, de fournir son expertise. Il est grand temps, près de 20 ans après Oslo (accords sur l’Autonomie palestinienne) qu’ils soient responsables de leur propre avenir, a dit le ministre. Je souhaiterais voir davantage de projets de ce genre, a-t-il ajouté.

Lundi, à l’ouverture du Forum mondial de l’Eau l’Autorité palestinienne a lancé un appel aux dons pour cette usine qui coûte plus de 350 millions d’euros, pour fournir de l’eau potable à 1,6 million d’habitants de Gaza d’ici 2020. La France a annoncé avoir participé au projet à hauteur de 10 millions d’euros si sa faisabilité est confirmée.

Selon un rapport de la Banque mondiale de 2009, entre 90 et 95% de l’eau disponible à Gaza est impropre à la consommation. La croissance de la population et les prélèvements excessifs dans la nappe phréatique ont réduit ses niveaux d’eau de façon alarmante et augmenté sa salinité.

A Gaza, ils étaient responsables de la totalité de leurs nappes phréatiques depuis 1994, a rappelé M. Landau. Maintenant elles sont totalement détruites, c’est pourquoi le dessalement est très important, a-t-il souligné. Notre expertise est disponible pour tous nos amis, y compris pour ceux qui ne nous acceptent pas là-bas, c’est à dire les Palestiniens, a-t-il poursuivi en ajoutant mais eux disent qu’ils veulent se charger eux-même de répondre à leurs besoins.

La bande de Gaza vient à nouveau d’être le théâtre d’affrontements violents pendant 4 jours entre Palestiniens et Israéliens faisant 25 morts palestiniens alors que plus de 250 projectiles ont été tirés vers Israël.

En 1998, les Palestiniens avaient inauguré un aéroport international, détruit trois ans plus tard par des raids israéliens. Interrogé sur la possibilité que l’usine de dessalement subisse le même sort, M. Landau a répondu : c’est une excellente question. Mais la question sous-jacente ou même plus importante est pourquoi nous avons du terrorisme. Sans cela de de nombeuses bonnes industries, incluant cette usine, pourraient déjà être en place, a-t-il dit. (AFP. Copyright).

IsraelValley Plus : Dessalement, pari gagné

Israël a rapidement misé sur le dessalement. Pour un pays aride, victime de la désertification croissante et pauvre en sources naturelles, dessaler l’eau de mer s’est vite imposé comme la seule solution à moyen terme pour disposer d’une quantité d’eau quasiment illimitée.

D’autant plus que les contrats de concession-BOT (Build-Operate-Transfer) permettent à l’Etat de ne pas dépenser un seul shekel: des investisseurs privés construisent les installations et vendent l’eau à l’Etat pour un prix convenu d’avance. La première grande usine de dessalement (Ashkelon) a commencé à produire en 2005, puis deux autres installations ont été construites: l’une à Palmahim (2007) et l’autre à Hadera (2009). Au total, Israël dessalera 320 millions de m³ d’eau de mer en 2012.

Le tournant dans la production d’eau potable aura lieu en 2014: la production d’eau dessalée va presque doublée puisqu’elle bondira à 620 millions de m³ par an. Cette augmentation de la production sera rendue possible par la mise en activité de deux nouvelles usines de dessalement en cours de construction, l’une à Ashdod et l’autre à Sorek. Au total, l’eau dessalée couvrira le tiers de la consommation nationale d’eau qui se monte à 1,8 milliard de m³ par an.

Israël est déjà saturé de centres commerciaux: pourquoi alors construire un centre commercial supplémentaire, dans le point le plus bas au monde? Un centre commercial est en construction à proximité de la Mer morte, le point le plus bas au monde : ouverture prévue en août 2017. Or Israël est un pays saturé de centres commerciaux : ce qui n’empêche pas les projets de centres com...

Jacques Bendelac | Économie

Des inventions développées dans le laboratoire du professeur israélien Amir Amedi, seront bientôt commercialisées et donneront des capacités sans précédent aux personnes souffrant de handicap visuel. Dans le laboratoire du professeur Amir Amedi, mondialement renommé pour ses recherches sur le cerveau et le multisensoriel à l’Université hébraïque de Jérusalem, les personnes s...

IsraelValley Desk | Économie

Le programme EastMakers, un nouvel incubateur se concentrant sur l'Internet des Objets (IdO) et le hardware, a été lancé lors d'un événements sur le campus Google à Tel-Aviv. Le programme est une collaboration entre StartupEast, un incubateur vieux de trois ans qui aide les entreprises israéliennes sur les marchés asiatiques, et MakeMountain, un incubateur basé à Shenzen qui aide l...

IsraelValley Desk | Économie

Une nouvelle loi israélienne interdit au propriétaire d’une banque privée de détenir une participation dans une compagnie d’assurance. Il est rare qu’une banque israélienne soit proposée à la vente, au plus offrant ; c’est le cas aujourd’hui de la banque Igoud (dite aussi Union Bank), la cinquième banque du pays derrière les banques Leumi, Hapoalim, Mizrahi-Tfahot et Disco...

Jacques Bendelac | Économie

La banque Hapoalim ferme son bureau de Genève dans le cadre d'un redimensionnement de ses activités de banque privée. Ce site rassemble vingt-cinq collaborateurs. Les consultations avec les personnes concernées sont en cours, a expliqué lundi l'établissement, sans toutefois préciser si toutes seraient congédiées. Hapoalim va maintenir sa présence à Zurich, où le nombre d'employé...

IsraelVallley Desk | Économie

Jérusalem - Israël a donné mardi son feu vert à la vente de deux champs gaziers, dont les réserves sont estimées à 60 milliards de m3, à la compagnie grecque Energean, a annoncé le ministre de l'Energie Youval Steinitz. L'exploitation de ces deux champs, baptisés Karish et Tanin, avait été attribuée dans un premier temps à un consortium formé par la compagnie américaine Noble...

IsraelVallley Desk | Économie

On croyait qu’Internet liquiderait les achats réalisés sur l’écran de télévision ; pourtant, la chaîne israélienne de téléachat se porte bien. 100 millions de shekels : c’est le chiffre d’affaires annuel réalisé par la chaîne israélienne de téléachat en continu, soit l’équivalent de 23 millions d’euros. Les Israéliens sont encore nombreux à choisir leur équipem...

Jacques Bendelac | Économie

FIMI fonds Opportunity, contrôlés par Ishay Davidi, et le plus important fonds de capitaux privés d'Israël, a annoncé vendredi qu'il avait signé un accord pour l'acquisition de la société de sécurité G4S Israël (anciennement Hashmira) pour un montant estimé à 425 millions de NIS. "Globes" a rapporté les négociations entre les deux parties il y a trois mois. G4S Israël emploie...

IsraelVallley Desk | Économie

Le bénéfice brut de la société israélienne d'eau minérale Ein Gedi a atteint 63% des ventes au cours des neuf premiers mois de 2016. Pourquoi le prix de détail de l'eau minérale en Israël est-il deux fois plus cher qu’en Europe? La réponse peut être déduite de l’état financier de Kerur Holdings Ltd., qui révèlent la marge bénéficiaire extrêmement élevée de la sociét...

Ilanit Hayut | Économie

La fronde des députés de la majorité s’amplifie : le débat en commission des Finances a été suspendu en raison de dissensions internes. Coup de théâtre en fin de semaine à la Knesset : Moshé Gafni (Judaïsme de la Thora), le tout puissant président de la commission des Finances, a reporté sine die tous les débats prévus cette semaine sur les mesures fiscales prévues dans l...

Jacques Bendelac | Économie

DKSH, groupe proposant des services aidants à l’expansion de marché en Asie, et dont le siège est à Zurich (Suisse), a conclu un accord avec la société ICL (Israel Chemicals Limited) Advanced Additives concernant les produits de protection anticorrosion. La division Performance Materials commercialisera et livrera au Japon les composants antirouille de son partenaire sous la marque ...

IsraelVallley Desk | Économie

Après des années de retard, Israël s'engage dans son plus vaste projet d'infrastructure jamais réalisé avec le développement de l'énorme champ de gaz offshore Leviathan en Méditerranée. La première phase implique un investissement initial de 4 milliards de dollars pour produire 12 milliards de mètres cubes de gaz par an pour les clients nationaux ainsi que, dans un premier temps, les...

Aharon Kahn | Économie

Malgré l'absence de relations officielles, les deux pays ont poursuivi discrètement des échanges commerciaux et touristiques. Les obsèques de Fidel Castro ont lieu ce dimanche 4 décembre à Santiago de Cuba. La disparition de l'ancien dirigeant cubain ne devrait pas avoir d’impact sur les relations israélo-cubaines. En revanche, la nouvelle administration américaine sous la prési...

Jacques Bendelac | Économie

Le secrétaire d'Etat aux questions financières internationales Jörg Gasser a signé une déclaration commune en Israël pour introduire l'échange automatique de renseignements en matière fiscale. Le secrétaire d'Etat aux questions financières internationales Jörg Gasser s'est rendu de lundi à mercredi au Moyen-Orient, pour une visite de travail. Au début de son voyage, il a notamme...

IsraelVallley Desk | Économie

Des investisseurs chinois chercheraient à acheter des hôtels israéliens, et pour cause : le tourisme chinois en Israël est en plein boom. « On n’est jamais mieux servi que par soi-même » : les Chinois sont en passe d’appliquer en Israël cet adage bien connu. Puisque les Chinois sont de plus en plus nombreux à visiter Israël, pourquoi ne pas les loger dans des hôtels chinois ...

Jacques Bendelac | Économie