Mar 14

ISRAELVALLEY - Israël soutient le projet d'usine de dessalement à Gaza en marge du Forum mondial de l'Eau. Entre 90 et 95% de l'eau disponible à Gaza est impropre à la consommation.

Authors picture

IsraelValley Desk | Économie

Israël apportera son soutien au projet, annoncé lundi à Marseille, de construction d’une usine de dessalement dans la bande de Gaza, où l’eau de la nappe phréatique trop salée est impropre à la consommation, a déclaré son ministre de l’Energie et de l’Eau mardi.

Interrogé par l’AFP en marge du Forum mondial de l’Eau le ministre Uzi Landau a répondu bien sûr que son pays soutient le projet et qu’il serait même prêt, si on le lui demandait, de fournir son expertise. Il est grand temps, près de 20 ans après Oslo (accords sur l’Autonomie palestinienne) qu’ils soient responsables de leur propre avenir, a dit le ministre. Je souhaiterais voir davantage de projets de ce genre, a-t-il ajouté.

Lundi, à l’ouverture du Forum mondial de l’Eau l’Autorité palestinienne a lancé un appel aux dons pour cette usine qui coûte plus de 350 millions d’euros, pour fournir de l’eau potable à 1,6 million d’habitants de Gaza d’ici 2020. La France a annoncé avoir participé au projet à hauteur de 10 millions d’euros si sa faisabilité est confirmée.

Selon un rapport de la Banque mondiale de 2009, entre 90 et 95% de l’eau disponible à Gaza est impropre à la consommation. La croissance de la population et les prélèvements excessifs dans la nappe phréatique ont réduit ses niveaux d’eau de façon alarmante et augmenté sa salinité.

A Gaza, ils étaient responsables de la totalité de leurs nappes phréatiques depuis 1994, a rappelé M. Landau. Maintenant elles sont totalement détruites, c’est pourquoi le dessalement est très important, a-t-il souligné. Notre expertise est disponible pour tous nos amis, y compris pour ceux qui ne nous acceptent pas là-bas, c’est à dire les Palestiniens, a-t-il poursuivi en ajoutant mais eux disent qu’ils veulent se charger eux-même de répondre à leurs besoins.

La bande de Gaza vient à nouveau d’être le théâtre d’affrontements violents pendant 4 jours entre Palestiniens et Israéliens faisant 25 morts palestiniens alors que plus de 250 projectiles ont été tirés vers Israël.

En 1998, les Palestiniens avaient inauguré un aéroport international, détruit trois ans plus tard par des raids israéliens. Interrogé sur la possibilité que l’usine de dessalement subisse le même sort, M. Landau a répondu : c’est une excellente question. Mais la question sous-jacente ou même plus importante est pourquoi nous avons du terrorisme. Sans cela de de nombeuses bonnes industries, incluant cette usine, pourraient déjà être en place, a-t-il dit. (AFP. Copyright).

IsraelValley Plus : Dessalement, pari gagné

Israël a rapidement misé sur le dessalement. Pour un pays aride, victime de la désertification croissante et pauvre en sources naturelles, dessaler l’eau de mer s’est vite imposé comme la seule solution à moyen terme pour disposer d’une quantité d’eau quasiment illimitée.

D’autant plus que les contrats de concession-BOT (Build-Operate-Transfer) permettent à l’Etat de ne pas dépenser un seul shekel: des investisseurs privés construisent les installations et vendent l’eau à l’Etat pour un prix convenu d’avance. La première grande usine de dessalement (Ashkelon) a commencé à produire en 2005, puis deux autres installations ont été construites: l’une à Palmahim (2007) et l’autre à Hadera (2009). Au total, Israël dessalera 320 millions de m³ d’eau de mer en 2012.

Le tournant dans la production d’eau potable aura lieu en 2014: la production d’eau dessalée va presque doublée puisqu’elle bondira à 620 millions de m³ par an. Cette augmentation de la production sera rendue possible par la mise en activité de deux nouvelles usines de dessalement en cours de construction, l’une à Ashdod et l’autre à Sorek. Au total, l’eau dessalée couvrira le tiers de la consommation nationale d’eau qui se monte à 1,8 milliard de m³ par an.

La société israélienne Sodastream International, connue notamment pour ses machines à soda et à eau gazeuse, s'ouvre depuis hier à un nouveau marché. En effet, le Beer Bar permettra au citoyen lambda de créer à la maison sa propre bière en utilisant deux ingrédients : de l'eau gazéifiée et du concentré de bière. Ce Beer Bar a été dévoilé accompagné du concentré de bière légère appelée "Blon...

Nathan Sarel (Tel Aviv) | Économie

Un train peut en cacher un autre. Derrière la baisse des taux généralisée sur les marchés obligataires se cache celle des taux de rendement sur les « fonds Euro ». Les taux d’intérêts aujourd’hui négatifs sur nombre de segments obligataires posent en effet un problème pour la gestion des fonds garantis (les fonds Euro) des compagnies d’assurance. Les taux de rendements –réglementairement san...

Herez - Conseil & Gestion | Économie

Les partenaires concernés par le réservoir de gaz naturel Leviathan ont annoncé hier la signature d'un accord portant sur la fourniture de gaz avec la société IMP à Beer-Touvia. Les partenaires en question fourniront 13 milliards de mètres cube de gaz à la centrale électrique dont la construction est prévue dans la zone industrielle de la petite ville du centre d'Israël. Cet accord est le s...

Nathan Sarel (Tel Aviv) | Économie

L'investissement dans les entreprises technologiques s'est stabilisé au cours du premier trimestre 2016 en Israël. Sur la période, 1,09 milliard de dollars ont été levés par 173 entreprises Tech basées dans la «Start-up Nation», selon une étude d'IVC Research Center et de KPMG. Certes, il s'agit d'une baisse de 10% par rapport au trimestre précédent, où un record de 1,2 milliard de dollars avai...

IsraelValley Plus | Économie

ANALYSE – La possible élection de Donald Trump à la présidence des États-Unis pourrait avoir un impact indirect sur l'économie d'Israël. C’est officiel : jeudi dernier, le candidat républicain a atteint la majorité de délégués requise pour l’investiture de son parti à l’élection présidentielle du mois de novembre. De quoi aura donc l’air l’économie américaine si Donald Trump devenait le 45e ...

Jacques Bendelac | Économie

Le capital-risque est une « niche » dans le monde de la finance. Représentant au niveau mondial bien moins de 100 milliards de dollars d’investissement, il pèse très peu macro-économiquement: 0,4% du PIB pour le champion Israëlien, 0,3% pour le leader incontesté à savoir les Etats-Unis et 0,03% pour la France (source OCDE/2014). C’est pourtant grâce au "venture capital" (en Français, capital-ri...

IsraelValley | Économie

Qui sont les grands gagnants des travaux du tramway de Tel Aviv ? Les importateurs de deux-roues : leurs ventes ont augmenté de 10% en deux ans. Les bouchons causés par les travaux de la construction du tramway de Tel Aviv exaspèrent les automobilistes ; mais ils ne font pas que des malheureux. Face aux nombreux encombrements qui engendrent des pertes de temps, les Israéliens ont trouvé un...

Jacques Bendelac | Économie

Plusieurs pays se sont engagés pour plus de transparence fiscale auprès de l'OCDE, dont le Panama éclaboussé par le récent scandale des Panama Papers, a indiqué jeudi 12 mai l'institution internationale. Cinq pays jusqu'ici pointés du doigt pour ne pas coopérer en matière fiscale (Bahreïn, le Liban, Nauru, Panama et Vanuatu), ont pris "l'engagement d'échanger automatiquement avec les autres pay...

Nathan Sarel (Tel Aviv) | Économie

Un député veut déposer une proposition de loi supprimant l’obligation d’étiqueter les prix sur tous les produits dans les rayons des supermarchés. Pour le député il suffit d’inscrire les prix – manuellement ou électroniquement – sous l’endroit où sont présentés les produits, comme cela se fait dans la plupart des pays du monde. Il estime que cela pourrait entraîner une baisse des charges po...

IsraelValley Plus | Économie

Dans le cadre d’un plan de restructuration construit sur cinq ans, la Bank Leumi a annoncé le licenciement de plusieurs centaines de personnes. Environ mille employés seront licenciés la première année, et une centaine de postes seront supprimés chaque année durant les quatre années suivantes. Un plan de départ avancé à la retraite sera également proposé à certains employés anciens. Il s’agi...

IsraelValley Plus | Économie

Fiverr, Créée en 2010 par Micha Kaufman et Shai Wininger. Fonds levés depuis sa création : 111 millions de dollars. Si vous avez besoin d’aide ? Fiverr a peut-être la solution... Le site est une plate-forme de mise en relation avec des prestataires de service, anonymes ou non, pour un prix de départ minimum de 5 dollars. Fiverr recense des freelances du monde entier qui proposent de créer un...

IsraelValley Plus | Économie

Le chômage continue de reculer en Israël: en avril, il est passé à 4,9%, son niveau le plus bas jamais atteint. La pénurie de main d’œuvre s’aggrave. Le taux de chômage en Israël vient de descendre en dessous de la ligne symbolique des 5% : selon les chiffres que vient de publier l’Institut de la Statistique à Jérusalem, les chômeurs représentaient 4,9% de la population active en avril 201...

Jacques Bendelac | Économie

Israël fait partie des pays les plus innovants au monde. Elément révélateur : en 2015, les acquisitions de start-up israéliennes par les géants internationaux de l’industrie des technologies ont atteint un nouveau record, dépassant les 7 milliards de dollars. L’année 2016 a débuté sur de mêmes bases avec, en particulier, l’arrivée d’investisseurs chinois. Le conglomérat chinois Kuang-Chi a ains...

Nathan Sarel (Tel Aviv) | Économie

C’est le chiffre officiel qui vient d’être publié : en 2015, 6.628 juifs de France ont fait leur aliya, soit un effectif semblable à celui de 2014. En 2015, 27 908 nouveaux immigrants (« olim ») des quatre continents ont quitté définitivement leur pays d’origine pour venir s’installer en Israël. C’est 16% de plus qu’en 2014 (24.120 immigrants) et 65% de plus qu’en 2013 (16.900 immigrants). ...

Jacques Bendelac | Économie

Les applications de mobilité bénéficient d’une côte certaine chez les constructeurs automobiles. En début d’année l’américain General Motors avait investi 500 millions de dollars dans Lyft, qui propose des solutions de covoiturage entre particuliers dans la plupart des villes américaines. C’est désormais au tour de Toyota et de Volkswagen de se placer sur le marché en s’alliant respectiveme...

Nathan Sarel (Tel Aviv) | Économie