Oct 28

ISRAELVALLEY - FRANCE ISRAËL - SHAÏ AGASSI PEUT ÊTRE HEUREUX : UNE IMMENSE VICTOIRE POUR BETTER PLACE (ISRAËL) QUI A PERMIS A RENAULT D'EMPORTER UN MEGA CONTRAT DE 15 000 VEHICULES AUPRES DE LA POSTE.

Authors picture

IsraelValley Desk | Économie

Headline image

Renault vient de remporter un méga-contrat de plus de 15 000 vehicules. C’est bien le concept de Better Place inventé en Israël qui a permis au constructeur Français de remporter la partie : " Comme l’avait révélé Le Figaro début octobre, Renault est le principal gagnant d’une méga-commande française de véhicules électriques. Une information officialisée le jour de l’arrivée de la Kangoo ZE dans les concessions.

Renault a remporté vendredi la majeure partie de la méga-commande française de véhicules électriques, avec 15.637 utilitaires, loin devant PSA Peugeot Citroën. Comme le révélait Le Figaro début octobre, la marque au losange était la mieux placée pour remporter le lot le plus important d’un appel d’offre lancé par l’État, des entreprises privées et des collectivités locales. Ce lot permettra à Renault d’écouler 15.637 Kangoo ZE sur une période de quatre ans, pour équiper notamment La Poste. PSA a un deuxième lot de 3.074 exemplaires de sa petite citadine Peugeot Ion.

Cette annonce tombe le jour de l’arrivée de la Kangoo ZE électrique dans 371 concessions Renault à travers la France. Pour la marque au losange, la journée est cruciale compte tenu de l’importance accordée à la voiture électrique dans la stratégie du groupe pour les prochaines années.

Si vous êtes intéressé, il vous en coûtera 15.000 euros (en tenant compte d’une prime versée par l’État de 5000 euros, destinée à favoriser le développement du véhicule électrique). Ce prix ne vous permet cependant pas d’acquérir la batterie. Renault met en effet en place un système de location pour cette dernière. Il faudra donc ajouter 75 euros par mois pour en disposer.

L’autonomie est évidemment la question clef pour le véhicule électrique. Renault a développé une interface la plus claire possible afin d’informer le conducteur sur le niveau de charge. Il est possible de rouler 160 kilomètres avec la batterie actuelle, qu’il faut ensuite recharger pendant 6 à 8 heures."

ISRAELVALLEY EN FEVRIER 2011
Ghosn Peres AgassiLe Ministre Eric Besson et sa délégation ont été fortement impressionnés hier par un entrepreneur hors du commun : Shaï Agassi (ici photo de Agassi en présence de Carlos Ghosn). Ce diable d’homme a le profil de l’entrepreneur israélien par excellence. Diplômé du Technion, il fonda en 1992 la société TopTier Software, dont il assura la direction technique, puis devint Directeur Général, jusqu’au rachat par SAP en 2001. Au sein de SAP, Agassi assura divers postes à responsabilité, pour prendre en charge la stratégie produits globale de la société, notamment sur les produits SAP NetWeaver, SAP xApps, mySAP et SAP Business One, dont certains prennent leur origine dans les produits développés par TopTier Software. Suite à un désaccord avec la direction du groupe, Agassi a quitté SAP le 1er avril 2007.

Il fonde en octobre 2007 la société Better Place. Cette société, dont il est l’actuel PDG, vise à créer des réseaux de véhicules électriques, en s’appuyant sur un modèle d’affaires inspiré de celui des téléphones mobiles. Lors de la visite hier les membres de la délégation d’Eric besson ont été “bluffés” par la capacité assez exceptionnelle de cet entrepreneur hors du commun.

ISRAELVALLEY PLUS DANS NOS ARCHIVES RECENTESrnagassi Eric Besson sera bien lundi après-midi dans les locaux de Better Place à quelques kilomètres de Tel-Aviv, le partenaire israélien de Renault. Il suivra ainsi son mentor, Nicolas Sarkozy qui avait utilisé une voiture électrique lors de sa visite officielle en 2008. Seul différence : quelques ennemis de cette liaison tentent à présent par des insinuations malveillantes (les israéliens auraient transmis aux Chinois des secrets) à faire capoter cet accord signé par Carlos Ghosn.

Selon Paris Match : “Parmi les fuites suspectées, les experts mentionnent des projets de batteries développés par Nissan, dont Renault est actionnaire à 44 %, ainsi que par deux sous-traitants, LG Chem Ltd et Better Place, une société californienne installée en Israël, en partenariat avec Renault. « Il faudra attendre que Renault porte plainte pour que les résultats de l’enquête soient connus », dit un spécialiste de l’intelligence économique.”

Selon Le Parisien : "Le ministre de l’Industrie Eric Besson a déclaré qu’il refusait de “stigmatiser un pays sans preuve” dans l’affaire d’espionnage industriel de Renault où la Chine est citée, tout en estimant que "les charges pesant contre les trois cadres du groupe “paraissent sérieuses”. Interrogé sur France 2 pour savoir s’il existait “des tentatives d’espionnage de l’industrie française notamment par les Chinois”, M.
Besson a répondu: “Je ne le sais pas. Je me garderais bien d’affirmer sans preuve, surtout lorsqu’il s’agit d’un pays avec lequel nous avons des relations commerciales étroites”. “L’espionnage industriel est une réalité. Nous devons nous protéger. Nous avons pris et nous allons prendre des positions pour nous protéger. Mais moi, je ne stigmatise pas un pays sans preuve”, a-t-il ajouté."

ISRAELVALLEY PLUSrnPascal Lacorie, à Jérusalem : "La société fondée par Shai Agassi (photo) proposera ses voitures électriques à la fin 2011. Elle a déjà mis en place un vaste réseau de bornes de recharge des batteries. Elle ne vibre pas, ne cale pas, accélère rapidement, son moteur peut être arrêté au feu rouge et redémarrer immédiatement. C’est la Fluence ZE de Renault. Dotée d’une batterie fabriquée par Nissan, l’allié japonais de Renault, elle sera importée en série en Israël d’ici à la fin de l’an prochain par la compagnie Better Place, fondée par Shai Agassi.

Génie de la high-tech et ex-prétendant potentiel à la direction de SAP, le géant allemand du progiciel de gestion des entreprises, ce battant de 42 ans a été formé au prestigieux institut polytechnique Technion de Haïfa (ville côtière d’Israël). Aujourd’hui, l’ambition déclarée de Shai Agassi est d’en finir avec la dépendance au pétrole arabe et de contribuer à préserver l’environnement.

L’entrepreneur a d’emblée trouvé un écho favorable auprès des dirigeants d’entreprises à Jérusalem, lesquels caressent tous le rêve de l’autarcie énergétique, verte si possible. Un espoir encore amplifié par la découverte récente d’énormes gisements de gaz naturel au large du littoral méditerranéen d’Israël. Grâce à l’entregent du président Shimon Peres, et aux incitations fiscales de l’État, la société Better Place, fondée en 2007, a engrangé un capital de 1,25 milliard de dollars (0,95 milliard d’euros) et ambitionne de révolutionner l’industrie automobile. Pas moins.

Jusqu’à 160km d’autonomie

Shai Agassi a constaté que la plupart des gens roulent quelques dizaines de kilomètres seulement par jour et passent moins de deux heures au volant. Pendant qu’ils sont chez eux ou au travail, ils peuvent aisément recharger leur batterie. Le territoire exigu et quasi insulaire d’Israël facilite sa conquête. La distance entre deux centres urbains ne dépasse jamais 150 kilomètres, et rares sont les Israéliens qui s’aventurent en voiture en Égypte ou en Jordanie, seuls pays voisins à avoir signé la paix, plutôt « froide » jusqu’ici.

Better Place a donc proposé aux Israéliens une batterie assurant 100 km d’autonomie avec climatisation en ville, et 160 km sur route. La compagnie s’est engagée à mettre en place dans les dix-huit mois un réseau de 500.000 bornes auxquelles les abonnés auront accès pour recharger leur batterie, grâce à une carte magnétique et un câble rappelant l’USB d’ordinateur. Agassi fournit des forfaits kilométriques incluant à la fois électricité et batterie, à la façon d’un opérateur de téléphonie qui vend ses communications après avoir installé ses antennes relais.

Les infrastructures coûtent cher à mettre en place, mais les profits escomptés sont énormes. Pour multiplier les contrats d’abonnements, l’ex-« wonderboy » de la Silicon Valley mise sur les gadgets de l’informatique. Le client sera averti par son téléphone portable du niveau de sa batterie, puis dirigé vers la borne la plus proche à l’aide du navigateur GPS incorporé dans son véhicule. S’il est pressé, il pourra, en une minute, 24 heures sur 24, et sans sortir de sa voiture, échanger, à l’aide d’un robot, sa batterie vide contre une pleine.

Ligne variée de véhiculesrnBetter Place a pratiquement achevé de tisser la toile de ses infrastructures en Israël. Des bornes sont installées dans 220 stations des chemins de fer nationaux, sur les parkings de 17 centres commerciaux et sur le réseau très dense des stations-essence Dor Alon.

Très agressif, Agassi a également rempli les bons de commandes auprès d’une centaine de grandes sociétés israéliennes, s’assurant une clientèle initiale pour 45.000 voitures. Son modèle sera compatible avec une ligne variée de véhicules actuellement développée en joint-venture par Israel Corporation et le constructeur chinois Chery Automobile. Il veut faire école à l’échelle mondiale, et a lancé des projets similaires en Australie, à Hawaï et en Californie."

Hier, au cœur de l'Université de Tel Aviv se tenait le "Start-Up Nation Show", destiné à présenter l'environnement israélien de l'innovation et quelques-unes des meilleures start-up du pays. Axelle Lemaire a pris la parole (dans un anglais "Oxfordien") pour expliquer aux 180 participants d'un Forum "France-Israël" l'excellence Française en matière digitale. LA START UP NATION. Axelle Lemaire...

Nathan Sarel (Tel Aviv) | Économie

Le Premier ministre français a visité dimanche 22 mai une centrale solaire et un incubateur de start-up à Tel-Aviv. Pendant ces quelques heures consacrées aux relations d'affaires, Manuel Valls a vanté le dynamisme économique de la France. Avec notre envoyée spéciale à Tel Aviv, Valérie Gas C’est un des messages que Manuel Valls aime faire passer lors de ses déplacements à l’étranger : « ...

IsraelValley Plus | Économie

La session d’été de la Knesset s’ouvre cette semaine ; après la trêve de Pessah, plusieurs dossiers économiques attendent les 120 députés israéliens. La fin de la trêve de Pessah et de Yom Haatsmaout a sonné pour les 120 députés israéliens. La session parlementaire d’été s’ouvre à Jérusalem ce 23 mai 2016 et elle se prolongera jusqu’au 7 août. Cette session démarre alors que la coalition ...

Jacques Bendelac | Économie

Après l’annulation de la "clause de stabilité" par la Cour Suprême, le gouvernement israélien et les sociétés gazières ont concocté un nouvel accord. Nouvel (et dernier ?) épisode dans la saga du gaz israélien : le Conseil des ministres hebdomadaire avalise la nouvelle version de l’accord gazier. Réuni à Jérusalem ce dimanche matin, le gouvernement israélien vote l’amendement à l’accord ga...

Jacques Bendelac | Économie

BHI Bank Hapoalim et Business Leaders ont le plaisir de vous accueillir pour leur prochain Business Breakfast. Avec le Dr Nadine Baudot-Trajtenberg, Gouverneur adjointe de la Banque centrale d'Israël sur le Thème : L’Economie Innovatrice : le cas d’Israel Le Mercredi 25 Mai 2016 de 8h30 à 11h00 Salon Hoche 9, avenue Hoche 75008 Paris Réservation obligatoire : Pour confirmer votre parti...

IsraelValley Plus | Économie

L'entrée d'Israël Beteinou dans la coalition gouvernementale en Israël ne laisse pas envisager d'importants changements dans la politique économique. L'élargissement de la coalition gouvernementale au parti "Israël Beiteinou" d'Avigdor Lieberman a fait l'effet d'une mini-bombe politique. L'entrée du parti de la droite nationaliste dans le gouvernement de Benyamin Netanyahou va peser sur les ...

Jacques Bendelac | Économie

Si les ressources substantielles affectées à l’armée et aux services de sécurité ont des retombées positives sur le développement économique civil, elles représentent un coût considérable. Les dépenses publiques de personnel et d’équipement consacrées à la défense sont aujourd’hui nettement inférieures aux pics atteints précédemment, mais elles demeurent relativement élevées, atteignant env...

IsraelValley Desk | Économie

L’influence substantielle de la bulle Internet des années 90 sur l’économie israélienne illustre le rôle prépondérant joué par les technologies de pointe dans la croissance, suscitant un intérêt considérable à l’étranger. C’est en partie le résultat de la politique d’innovation, qui comporte notamment un système d’attribution d’aides à la R-D par concours et offre un soutien aux sociétés ét...

IsraelValley Desk | Économie

Le ministre israélien des Finances réunit les partenaires sociaux autour d'une "table ronde". Au menu : croissance, niveau de vie et productivité. Pour la première fois depuis 2009, des négociations collectives auront lieu en Israël autour d'une table ronde. Celle-ci va réunir les trois principaux partenaires sociaux: le gouvernement, le patronat et les syndicats. Ainsi en a décidé Moshé K...

Jacques Bendelac | Économie

Netafim, le leader mondial des solutions d’irrigation intelligentes, a récemment inauguré sa première usine de production en Chine. Matan Vilnai, l’ambassadeur d’Israël en Chine, Zeng Yichun, vice-gouverneur du Ningxia, et Wu Hongxiang, directeur du Bureau de l’eau du Ningxia, figuraient parmi les personnes assistant à la cérémonie d’inauguration. Située à Yinchuan, la capitale de la région ...

IsraelValley Plus | Économie

2016 a démarré sur le pied gauche pour l'économie israélienne ; le rythme de croissance du PIB reste très inférieur aux prévisions officielles. L'économie d'Israël a du mal à démarrer l'année 2016 ; elle serait même au bord de la récession. Au premier trimestre 2016, le PIB israélien a augmenté d’un petit 0,8% en rythme annuel ; par tête d’habitant, il s’agit même d’une baisse de la producti...

Jacques Bendelac | Économie

Pierre Gattaz, président du MEDEF, est actuellement en visite en Israël, dans les Territoires Palestiniens et en Jordanie jusqu'au 19 mai 2016. Il y conduit une délégation de plus de 30 entreprises et organismes de formation. La délégation est également conduite en Israël par Philippe Guez, président du Conseil de chefs d’entreprises France-Israël de MEDEF International et Vice-président pou...

Nathan Sarel (Tel Aviv) | Économie

Durant ses soixante-huit ans d’existence, Israël a vu sa population multipliée par 10, son PIB multiplié par 44 et le niveau de vie multiplié par 7. En mai 2016, la population israélienne compte 8 522 000 habitants, dont 74,8% de juifs (6,4 millions), 20,8% d’arabes (1,8 million) et 4,4% de chrétiens et d’individus d’autres confessions ou ethnies (0,3 million). Les festivités de l’Indé...

Jacques Bendelac | Économie

Il y a moins d’accidents du travail en Israël qu’en Europe ; en revanche, dans le bâtiment, on compte deux fois plus d’accidents en Israël qu’en Europe. En Israël, la branche du bâtiment est la plus dangereuse de toutes les activités professionnelles ; c’est ce qui ressort du rapport annuel que vient de publier le ministère israélien de l’Économie, conjointement avec la Sécurité sociale, s...

Jacques Bendelac | Économie

HP Inc. officialise la création d’une branche capital-risque orientée notamment sur l’impression 3D, l’intelligence artificielle, la robotique et l’IoT. Le groupe informatique américain a officialisé la constitution d’une nouvelle branche de capital-investissement qui se concentrera sur les entreprises en phase d’amorçage, jusqu’à leur premier tour de table institutionnel (« Series A »). ...

IsraelValley Plus | Économie