Oct 28

ISRAELVALLEY - FRANCE ISRAËL - SHAÏ AGASSI PEUT ÊTRE HEUREUX : UNE IMMENSE VICTOIRE POUR BETTER PLACE (ISRAËL) QUI A PERMIS A RENAULT D'EMPORTER UN MEGA CONTRAT DE 15 000 VEHICULES AUPRES DE LA POSTE.

Authors picture

IsraelValley Desk | Économie

Headline image

Renault vient de remporter un méga-contrat de plus de 15 000 vehicules. C’est bien le concept de Better Place inventé en Israël qui a permis au constructeur Français de remporter la partie : " Comme l’avait révélé Le Figaro début octobre, Renault est le principal gagnant d’une méga-commande française de véhicules électriques. Une information officialisée le jour de l’arrivée de la Kangoo ZE dans les concessions.

Renault a remporté vendredi la majeure partie de la méga-commande française de véhicules électriques, avec 15.637 utilitaires, loin devant PSA Peugeot Citroën. Comme le révélait Le Figaro début octobre, la marque au losange était la mieux placée pour remporter le lot le plus important d’un appel d’offre lancé par l’État, des entreprises privées et des collectivités locales. Ce lot permettra à Renault d’écouler 15.637 Kangoo ZE sur une période de quatre ans, pour équiper notamment La Poste. PSA a un deuxième lot de 3.074 exemplaires de sa petite citadine Peugeot Ion.

Cette annonce tombe le jour de l’arrivée de la Kangoo ZE électrique dans 371 concessions Renault à travers la France. Pour la marque au losange, la journée est cruciale compte tenu de l’importance accordée à la voiture électrique dans la stratégie du groupe pour les prochaines années.

Si vous êtes intéressé, il vous en coûtera 15.000 euros (en tenant compte d’une prime versée par l’État de 5000 euros, destinée à favoriser le développement du véhicule électrique). Ce prix ne vous permet cependant pas d’acquérir la batterie. Renault met en effet en place un système de location pour cette dernière. Il faudra donc ajouter 75 euros par mois pour en disposer.

L’autonomie est évidemment la question clef pour le véhicule électrique. Renault a développé une interface la plus claire possible afin d’informer le conducteur sur le niveau de charge. Il est possible de rouler 160 kilomètres avec la batterie actuelle, qu’il faut ensuite recharger pendant 6 à 8 heures."

ISRAELVALLEY EN FEVRIER 2011
Ghosn Peres AgassiLe Ministre Eric Besson et sa délégation ont été fortement impressionnés hier par un entrepreneur hors du commun : Shaï Agassi (ici photo de Agassi en présence de Carlos Ghosn). Ce diable d’homme a le profil de l’entrepreneur israélien par excellence. Diplômé du Technion, il fonda en 1992 la société TopTier Software, dont il assura la direction technique, puis devint Directeur Général, jusqu’au rachat par SAP en 2001. Au sein de SAP, Agassi assura divers postes à responsabilité, pour prendre en charge la stratégie produits globale de la société, notamment sur les produits SAP NetWeaver, SAP xApps, mySAP et SAP Business One, dont certains prennent leur origine dans les produits développés par TopTier Software. Suite à un désaccord avec la direction du groupe, Agassi a quitté SAP le 1er avril 2007.

Il fonde en octobre 2007 la société Better Place. Cette société, dont il est l’actuel PDG, vise à créer des réseaux de véhicules électriques, en s’appuyant sur un modèle d’affaires inspiré de celui des téléphones mobiles. Lors de la visite hier les membres de la délégation d’Eric besson ont été “bluffés” par la capacité assez exceptionnelle de cet entrepreneur hors du commun.

ISRAELVALLEY PLUS DANS NOS ARCHIVES RECENTESrnagassi Eric Besson sera bien lundi après-midi dans les locaux de Better Place à quelques kilomètres de Tel-Aviv, le partenaire israélien de Renault. Il suivra ainsi son mentor, Nicolas Sarkozy qui avait utilisé une voiture électrique lors de sa visite officielle en 2008. Seul différence : quelques ennemis de cette liaison tentent à présent par des insinuations malveillantes (les israéliens auraient transmis aux Chinois des secrets) à faire capoter cet accord signé par Carlos Ghosn.

Selon Paris Match : “Parmi les fuites suspectées, les experts mentionnent des projets de batteries développés par Nissan, dont Renault est actionnaire à 44 %, ainsi que par deux sous-traitants, LG Chem Ltd et Better Place, une société californienne installée en Israël, en partenariat avec Renault. « Il faudra attendre que Renault porte plainte pour que les résultats de l’enquête soient connus », dit un spécialiste de l’intelligence économique.”

Selon Le Parisien : "Le ministre de l’Industrie Eric Besson a déclaré qu’il refusait de “stigmatiser un pays sans preuve” dans l’affaire d’espionnage industriel de Renault où la Chine est citée, tout en estimant que "les charges pesant contre les trois cadres du groupe “paraissent sérieuses”. Interrogé sur France 2 pour savoir s’il existait “des tentatives d’espionnage de l’industrie française notamment par les Chinois”, M.
Besson a répondu: “Je ne le sais pas. Je me garderais bien d’affirmer sans preuve, surtout lorsqu’il s’agit d’un pays avec lequel nous avons des relations commerciales étroites”. “L’espionnage industriel est une réalité. Nous devons nous protéger. Nous avons pris et nous allons prendre des positions pour nous protéger. Mais moi, je ne stigmatise pas un pays sans preuve”, a-t-il ajouté."

ISRAELVALLEY PLUSrnPascal Lacorie, à Jérusalem : "La société fondée par Shai Agassi (photo) proposera ses voitures électriques à la fin 2011. Elle a déjà mis en place un vaste réseau de bornes de recharge des batteries. Elle ne vibre pas, ne cale pas, accélère rapidement, son moteur peut être arrêté au feu rouge et redémarrer immédiatement. C’est la Fluence ZE de Renault. Dotée d’une batterie fabriquée par Nissan, l’allié japonais de Renault, elle sera importée en série en Israël d’ici à la fin de l’an prochain par la compagnie Better Place, fondée par Shai Agassi.

Génie de la high-tech et ex-prétendant potentiel à la direction de SAP, le géant allemand du progiciel de gestion des entreprises, ce battant de 42 ans a été formé au prestigieux institut polytechnique Technion de Haïfa (ville côtière d’Israël). Aujourd’hui, l’ambition déclarée de Shai Agassi est d’en finir avec la dépendance au pétrole arabe et de contribuer à préserver l’environnement.

L’entrepreneur a d’emblée trouvé un écho favorable auprès des dirigeants d’entreprises à Jérusalem, lesquels caressent tous le rêve de l’autarcie énergétique, verte si possible. Un espoir encore amplifié par la découverte récente d’énormes gisements de gaz naturel au large du littoral méditerranéen d’Israël. Grâce à l’entregent du président Shimon Peres, et aux incitations fiscales de l’État, la société Better Place, fondée en 2007, a engrangé un capital de 1,25 milliard de dollars (0,95 milliard d’euros) et ambitionne de révolutionner l’industrie automobile. Pas moins.

Jusqu’à 160km d’autonomie

Shai Agassi a constaté que la plupart des gens roulent quelques dizaines de kilomètres seulement par jour et passent moins de deux heures au volant. Pendant qu’ils sont chez eux ou au travail, ils peuvent aisément recharger leur batterie. Le territoire exigu et quasi insulaire d’Israël facilite sa conquête. La distance entre deux centres urbains ne dépasse jamais 150 kilomètres, et rares sont les Israéliens qui s’aventurent en voiture en Égypte ou en Jordanie, seuls pays voisins à avoir signé la paix, plutôt « froide » jusqu’ici.

Better Place a donc proposé aux Israéliens une batterie assurant 100 km d’autonomie avec climatisation en ville, et 160 km sur route. La compagnie s’est engagée à mettre en place dans les dix-huit mois un réseau de 500.000 bornes auxquelles les abonnés auront accès pour recharger leur batterie, grâce à une carte magnétique et un câble rappelant l’USB d’ordinateur. Agassi fournit des forfaits kilométriques incluant à la fois électricité et batterie, à la façon d’un opérateur de téléphonie qui vend ses communications après avoir installé ses antennes relais.

Les infrastructures coûtent cher à mettre en place, mais les profits escomptés sont énormes. Pour multiplier les contrats d’abonnements, l’ex-« wonderboy » de la Silicon Valley mise sur les gadgets de l’informatique. Le client sera averti par son téléphone portable du niveau de sa batterie, puis dirigé vers la borne la plus proche à l’aide du navigateur GPS incorporé dans son véhicule. S’il est pressé, il pourra, en une minute, 24 heures sur 24, et sans sortir de sa voiture, échanger, à l’aide d’un robot, sa batterie vide contre une pleine.

Ligne variée de véhiculesrnBetter Place a pratiquement achevé de tisser la toile de ses infrastructures en Israël. Des bornes sont installées dans 220 stations des chemins de fer nationaux, sur les parkings de 17 centres commerciaux et sur le réseau très dense des stations-essence Dor Alon.

Très agressif, Agassi a également rempli les bons de commandes auprès d’une centaine de grandes sociétés israéliennes, s’assurant une clientèle initiale pour 45.000 voitures. Son modèle sera compatible avec une ligne variée de véhicules actuellement développée en joint-venture par Israel Corporation et le constructeur chinois Chery Automobile. Il veut faire école à l’échelle mondiale, et a lancé des projets similaires en Australie, à Hawaï et en Californie."

L'ancien patron de Brightn Food (Shangai) qui a acquis récemment Tnuva, Wang Zongnan, est accusé de corruption. Le deal entre Tnuva et Brightfood qui devait être finalisé dans deux jours a été finalement repoussé au 5 Octobre 2014. Le Haaretz signale que l'affaire de corruption qui touche l'ex-patron de Bright Food n'a rien à voir avec le deal de Tnuva. ISRAELVALLEY DANS NOS ARCHIVES. Quell...

Dan Rosh (Tel Aviv) et Yann Cohen (Paris) | Économie

La Chutzpah israélienne dans toute sa splendeur. Un entrepreneur au long cours et grand fan de Jerry Seinfeld n'a même pas pris la peine de décrire le produit (ou le service?) pour lequel il levait des fonds. Itay Adam est un serial entrepreneur israélien. Selon le magazine Forbes, il a levé 2 millions de dollars auprès d'un groupe d'investisseurs à l'étranger en présentant cinq slides mais...

Avner Myers | Économie

Savez-vous que le "World Nutella Day" est fêté en Israël ? Nutello est une marque mondiale par excellence. Ses fans israéliens sont très nombreux. Mais le pays classé numéro 1 dans le monde est ... la France. Un article du Figaro nous apporte des informations précieuses. Le Figaro (Copyrights) : "Un demi-siècle. Nutella fête ses 50 ans. Le nom Nutella est né du croisement de «nut», noisette...

Michal Goldinger | Économie

Au cours des dix dernières années, Israël est devenu l'un des centres mondiaux de l'innovation, en particulier dans la sécurité de l'information, des semi-conducteurs, et des produits pharmaceutiques. Aujourd'hui, les domaines couverts par les Start-Ups en Israël sont beaucoup plus diversifiés, allant de l'internet des consommateurs au CleanTech. Une de ces industries émergentes est la Techn...

James Lewin | Économie

En recherchant la diversité parmi ses cadres supérieurs, Apple a nommé, Johny Srouji, arabe israélien originaire de Haïfa, parmi ses 15 dirigeants les plus importants. Cette nomination fait de ce diplômé du Technion, l'Israélien le plus puissant de la Silicon Valley En fin de semaine dernière, Apple a dévoilé les noms des cinq nouveaux vice-présidents de son équipe de direction. Ces nominati...

Avner Myers | Économie

Après la guerre Israël/Gaza, les autorités israéliennes sont sur les nerfs. Très fortes inquiétudes des israéliens qui craignent un phénomène de contagion du boycott en Grande Bretagne et dans le monde. BOYCOTT ? Un des magasins de la Chaîne Sainsbury (la Qatar Investment Authority détient 25,999% de la société) avait décidé récemment de retirer des rayons des produits cashers "Made In Isra...

Ilan Friedman (Tel Aviv) | Économie

La Bourse de Tel Aviv a perdu depuis 2007 des clients prestigieux. Le nombre de firmes listées était de 654 en 2007. En 2014, le nombre est tombé à 475. Le volume des transactions journalières a aussi chuté. Des plans d'action ont été montés pour redonner vie à la Bourse. L'objectif déclaré du patron de la bourse, Yossi Beinart, est de repasser à 575 firmes dans les cinq ans. L'idée est d'attir...

Ilan Friedman (Tel Aviv) | Économie

La municipalité de Tel-Aviv avait demandé au tribunal d'ordonner la fermeture de 21 magasins d'alimentation qui étaient restés ouverts ce samedi – et ce en violation des règlements municipaux. Les établissements visés font notamment partie de chaines telles que AM: PM, Tiv Ta'am, Super Yuda, Drugstore Food ou Dor Alon. Ces enseignes resteront ouvertes à Tel-Aviv au moins ce week-end, après q...

Avner Myers | Économie

En raison d'une extension de ses activités en Asie, par l'ouverture d'un bureau à Shanghai, la plus grande banque d'Israël connait un résultat net trimestriel supérieur aux dernières prévisions. La banque Hapoalim a annoncé jeudi un bénéfice au deuxième trimestre de 783 millions de shekels (225 millions de dollars), en hausse de 19,5% par rapport à l'année...

Avner Myers | Économie

La décision de stopper la vente de produits israéliens venant de certaines régions telle que Jérusalem-Est, Golan et Cisjordanie, est purement symbolique. Elle va satisfaire des lobbys anti-sionistes, souvent antisémites. Il s'agit d'une de ses décisions incohérentes et totalement inadaptées qui font mal à l'image de l'Europe. Selon l'AFP (Copyrights) : "Israël va cesser d'exporter vers l'U...

Eyal Friedmann | Économie

La municipalité de Haïfa a émis l'objectif de mettre en place un marché boursier qui serait en concurrence avec celui de Tel Aviv. Selon le site internet spécialisé Globes, les cotations financières seraient concentrées sur les valeurs technologiques. Des contacts en ce sens ont déjà été pris par la mairie. Le maire de la plus grande ville du nord d'Israël, Yonah Yahav, s'emploie depuis...

Avner Myers (Haïfa) | Économie

De nombreuses zones agricoles ont été touchées par des tirs de roquettes. Le planning des récoltes n’a pas pu être respecté, de nombreux travailleurs agricoles - asiatiques, mais aussi arabes locaux - ayant préféré ne pas se rendre en terrain découvert. Pour les consommateurs, les retards dans la cueillette et le ramassage se sont traduits par une hausse du prix des tomates, dont les prix m...

David Jortner | Économie

Au Moyen-Orient tout est possible. Et l'inverse aussi! Les alliances et mésalliances font partie intégrante du "show" local. Cette fois-ci trois sources non israéliennes (dont une italienne) annoncent la même information (IsraelValley est en train de vérifier auprès d'experts installés à Tel Aviv, l'information suivante ne relève pas de la désinformation) : "Via l’Égypte (gazoducs d’Al-...

Igal Klatzmann | Économie

Créée en 2009, la Chambre de Commerce Israël-Palestine est l’une des 52 chambres de commerce binationales actives en Israël. Elle représente des hommes d’affaires et des industriels israéliens désireux de faire commerce avec l’Autorité palestinienne. Dans son énoncé de mission, la Chambre de Commerce évoque notamment son objectif de « créer une atmosphère de confiance réciproque entre les d...

Times odf Israel | Économie

Encore un retournement de l'histoire ? Les israéliens, qui vendaient des fruits en grande quantité aux Turcs, étaient assez inquiets ces derniers jours. Les dernières déclarations anti-Israël de Erdogan n'étaient pas bonnes pour le futur des relations bilatérales Israël-Turquie. Arrive donc le boycott de la Russie sur (entre autres) les fruits Européens. Et là, Les producteurs israéliens re...

Igal Klatzmann | Économie