Oct 28

ISRAELVALLEY - FRANCE ISRAËL - SHAÏ AGASSI PEUT ÊTRE HEUREUX : UNE IMMENSE VICTOIRE POUR BETTER PLACE (ISRAËL) QUI A PERMIS A RENAULT D'EMPORTER UN MEGA CONTRAT DE 15 000 VEHICULES AUPRES DE LA POSTE.

Authors picture

IsraelValley Desk | Économie

Headline image

Renault vient de remporter un méga-contrat de plus de 15 000 vehicules. C’est bien le concept de Better Place inventé en Israël qui a permis au constructeur Français de remporter la partie : " Comme l’avait révélé Le Figaro début octobre, Renault est le principal gagnant d’une méga-commande française de véhicules électriques. Une information officialisée le jour de l’arrivée de la Kangoo ZE dans les concessions.

Renault a remporté vendredi la majeure partie de la méga-commande française de véhicules électriques, avec 15.637 utilitaires, loin devant PSA Peugeot Citroën. Comme le révélait Le Figaro début octobre, la marque au losange était la mieux placée pour remporter le lot le plus important d’un appel d’offre lancé par l’État, des entreprises privées et des collectivités locales. Ce lot permettra à Renault d’écouler 15.637 Kangoo ZE sur une période de quatre ans, pour équiper notamment La Poste. PSA a un deuxième lot de 3.074 exemplaires de sa petite citadine Peugeot Ion.

Cette annonce tombe le jour de l’arrivée de la Kangoo ZE électrique dans 371 concessions Renault à travers la France. Pour la marque au losange, la journée est cruciale compte tenu de l’importance accordée à la voiture électrique dans la stratégie du groupe pour les prochaines années.

Si vous êtes intéressé, il vous en coûtera 15.000 euros (en tenant compte d’une prime versée par l’État de 5000 euros, destinée à favoriser le développement du véhicule électrique). Ce prix ne vous permet cependant pas d’acquérir la batterie. Renault met en effet en place un système de location pour cette dernière. Il faudra donc ajouter 75 euros par mois pour en disposer.

L’autonomie est évidemment la question clef pour le véhicule électrique. Renault a développé une interface la plus claire possible afin d’informer le conducteur sur le niveau de charge. Il est possible de rouler 160 kilomètres avec la batterie actuelle, qu’il faut ensuite recharger pendant 6 à 8 heures."

ISRAELVALLEY EN FEVRIER 2011
Ghosn Peres AgassiLe Ministre Eric Besson et sa délégation ont été fortement impressionnés hier par un entrepreneur hors du commun : Shaï Agassi (ici photo de Agassi en présence de Carlos Ghosn). Ce diable d’homme a le profil de l’entrepreneur israélien par excellence. Diplômé du Technion, il fonda en 1992 la société TopTier Software, dont il assura la direction technique, puis devint Directeur Général, jusqu’au rachat par SAP en 2001. Au sein de SAP, Agassi assura divers postes à responsabilité, pour prendre en charge la stratégie produits globale de la société, notamment sur les produits SAP NetWeaver, SAP xApps, mySAP et SAP Business One, dont certains prennent leur origine dans les produits développés par TopTier Software. Suite à un désaccord avec la direction du groupe, Agassi a quitté SAP le 1er avril 2007.

Il fonde en octobre 2007 la société Better Place. Cette société, dont il est l’actuel PDG, vise à créer des réseaux de véhicules électriques, en s’appuyant sur un modèle d’affaires inspiré de celui des téléphones mobiles. Lors de la visite hier les membres de la délégation d’Eric besson ont été “bluffés” par la capacité assez exceptionnelle de cet entrepreneur hors du commun.

ISRAELVALLEY PLUS DANS NOS ARCHIVES RECENTESrnagassi Eric Besson sera bien lundi après-midi dans les locaux de Better Place à quelques kilomètres de Tel-Aviv, le partenaire israélien de Renault. Il suivra ainsi son mentor, Nicolas Sarkozy qui avait utilisé une voiture électrique lors de sa visite officielle en 2008. Seul différence : quelques ennemis de cette liaison tentent à présent par des insinuations malveillantes (les israéliens auraient transmis aux Chinois des secrets) à faire capoter cet accord signé par Carlos Ghosn.

Selon Paris Match : “Parmi les fuites suspectées, les experts mentionnent des projets de batteries développés par Nissan, dont Renault est actionnaire à 44 %, ainsi que par deux sous-traitants, LG Chem Ltd et Better Place, une société californienne installée en Israël, en partenariat avec Renault. « Il faudra attendre que Renault porte plainte pour que les résultats de l’enquête soient connus », dit un spécialiste de l’intelligence économique.”

Selon Le Parisien : "Le ministre de l’Industrie Eric Besson a déclaré qu’il refusait de “stigmatiser un pays sans preuve” dans l’affaire d’espionnage industriel de Renault où la Chine est citée, tout en estimant que "les charges pesant contre les trois cadres du groupe “paraissent sérieuses”. Interrogé sur France 2 pour savoir s’il existait “des tentatives d’espionnage de l’industrie française notamment par les Chinois”, M.
Besson a répondu: “Je ne le sais pas. Je me garderais bien d’affirmer sans preuve, surtout lorsqu’il s’agit d’un pays avec lequel nous avons des relations commerciales étroites”. “L’espionnage industriel est une réalité. Nous devons nous protéger. Nous avons pris et nous allons prendre des positions pour nous protéger. Mais moi, je ne stigmatise pas un pays sans preuve”, a-t-il ajouté."

ISRAELVALLEY PLUSrnPascal Lacorie, à Jérusalem : "La société fondée par Shai Agassi (photo) proposera ses voitures électriques à la fin 2011. Elle a déjà mis en place un vaste réseau de bornes de recharge des batteries. Elle ne vibre pas, ne cale pas, accélère rapidement, son moteur peut être arrêté au feu rouge et redémarrer immédiatement. C’est la Fluence ZE de Renault. Dotée d’une batterie fabriquée par Nissan, l’allié japonais de Renault, elle sera importée en série en Israël d’ici à la fin de l’an prochain par la compagnie Better Place, fondée par Shai Agassi.

Génie de la high-tech et ex-prétendant potentiel à la direction de SAP, le géant allemand du progiciel de gestion des entreprises, ce battant de 42 ans a été formé au prestigieux institut polytechnique Technion de Haïfa (ville côtière d’Israël). Aujourd’hui, l’ambition déclarée de Shai Agassi est d’en finir avec la dépendance au pétrole arabe et de contribuer à préserver l’environnement.

L’entrepreneur a d’emblée trouvé un écho favorable auprès des dirigeants d’entreprises à Jérusalem, lesquels caressent tous le rêve de l’autarcie énergétique, verte si possible. Un espoir encore amplifié par la découverte récente d’énormes gisements de gaz naturel au large du littoral méditerranéen d’Israël. Grâce à l’entregent du président Shimon Peres, et aux incitations fiscales de l’État, la société Better Place, fondée en 2007, a engrangé un capital de 1,25 milliard de dollars (0,95 milliard d’euros) et ambitionne de révolutionner l’industrie automobile. Pas moins.

Jusqu’à 160km d’autonomie

Shai Agassi a constaté que la plupart des gens roulent quelques dizaines de kilomètres seulement par jour et passent moins de deux heures au volant. Pendant qu’ils sont chez eux ou au travail, ils peuvent aisément recharger leur batterie. Le territoire exigu et quasi insulaire d’Israël facilite sa conquête. La distance entre deux centres urbains ne dépasse jamais 150 kilomètres, et rares sont les Israéliens qui s’aventurent en voiture en Égypte ou en Jordanie, seuls pays voisins à avoir signé la paix, plutôt « froide » jusqu’ici.

Better Place a donc proposé aux Israéliens une batterie assurant 100 km d’autonomie avec climatisation en ville, et 160 km sur route. La compagnie s’est engagée à mettre en place dans les dix-huit mois un réseau de 500.000 bornes auxquelles les abonnés auront accès pour recharger leur batterie, grâce à une carte magnétique et un câble rappelant l’USB d’ordinateur. Agassi fournit des forfaits kilométriques incluant à la fois électricité et batterie, à la façon d’un opérateur de téléphonie qui vend ses communications après avoir installé ses antennes relais.

Les infrastructures coûtent cher à mettre en place, mais les profits escomptés sont énormes. Pour multiplier les contrats d’abonnements, l’ex-« wonderboy » de la Silicon Valley mise sur les gadgets de l’informatique. Le client sera averti par son téléphone portable du niveau de sa batterie, puis dirigé vers la borne la plus proche à l’aide du navigateur GPS incorporé dans son véhicule. S’il est pressé, il pourra, en une minute, 24 heures sur 24, et sans sortir de sa voiture, échanger, à l’aide d’un robot, sa batterie vide contre une pleine.

Ligne variée de véhiculesrnBetter Place a pratiquement achevé de tisser la toile de ses infrastructures en Israël. Des bornes sont installées dans 220 stations des chemins de fer nationaux, sur les parkings de 17 centres commerciaux et sur le réseau très dense des stations-essence Dor Alon.

Très agressif, Agassi a également rempli les bons de commandes auprès d’une centaine de grandes sociétés israéliennes, s’assurant une clientèle initiale pour 45.000 voitures. Son modèle sera compatible avec une ligne variée de véhicules actuellement développée en joint-venture par Israel Corporation et le constructeur chinois Chery Automobile. Il veut faire école à l’échelle mondiale, et a lancé des projets similaires en Australie, à Hawaï et en Californie."

Pour les besoins d'une campagne marketing, Coca Cola Israël a conçu un algorithme permettant de générer un design différent pour 2 millions d'étiquettes apposées sur ses bouteilles de Diet Coke. En personnalisant ses bouteilles, Coca-Cola veut offrir à ses clients une expérience unique. En période estivale, la marque américaine a déjà lancé – avec succès – l'opération "Partage un Coca-Cola"....

Sylvain Arnulf (Usine Digitale) | Économie

La chute des prix du brut se répercute sur le prix à la pompe et sur les valeurs des sociétés israéliennes qui opèrent dans le secteur de l’énergie. Au cours des six derniers mois, le prix du baril de brut a perdu 35% ; il s’échange en dessous de 60 dollars, contre 110 dollars il y a quelques mois. En Israël, la chute des prix du brut va se répercuter sur le prix de l’essence à la pompe, t...

Jacques Bendelac | Économie

A l'Export Institute d'Israël, comment procédez vous au choix d'un domaine d'intérêt ? Ofer Sachs. Nous n'essayons pas de balayer une branche voire un domaine spécifique afin de le comparer à un autre. Au demeurant, nous n'intervenons que lorsqu'il y a concomitance d'un besoin qui se profile, dans une branche certes considérée comme intéressante, relativement à une offre assortie de la dispo...

C.Serfaty, C.Trigano, D Dinai. | Économie

33 millions de beignets (soufganiot) vendus en huit jours : ce marché immense donne lieu à une concurrence acharnée entre les commerces d’Israël. La soufgania (au pluriel soufganiot) est le beignet traditionnel dont raffolent les Israéliens durant Hanouca. La fête de Hanouca, qui a démarré mardi soir et qui se poursuivra pendant huit jours, est toujours l’objet d’un débat public en Israël...

Jacques Bendelac | Économie

La Plupart des Ménages Israéliens Dépensent plus qu'ils ne Gagnent. Seulement 20% d'entre eux feraient des économies et ne vivraient pas à découvert. Selon un rapport publié ce mardi par le Centre Taub spécialisé dans les études sociales, la plupart des ménages israéliens ont dépensé plus que ce qu'ils gagnaient en 2011 et 2012. Les juifs non-orthodoxes ont dépensé en moyenne 864 shekels par mo...

Avner Myers | Économie

Le nouveau rapport de la Sécurité sociale révèle la sortie de 96.000 Israéliens de la pauvreté en 2013: renversement de tendance ou baisse passagère? La bonne nouvelle de l’année est apportée par le rapport annuel de la pauvreté que la Sécurité sociale a publié hier à Jérusalem; pour la première fois depuis des années, la pauvreté recule en Israël. S’il est encore trop tôt pour dire s’il s...

Jacques Bendelac | Économie

Nul ne saura jamais si le projet de Yaïr Lapid de supprimer la TVA de 0 % aurait été viable. Les premiers à s’insurger furent les économistes. On se souvient du choc que causa la démission d’un directeur du Budget : désavoué par l’un de ses hauts fonctionnaires, le tout nouveau promu ministre des Finances venait de recevoir son premier désaveu. Lequel – déchu de ses fonctions par le Premier min...

David Jortner (Hamodia) | Économie

Le Prof. Yossi Matias de l’Ecole des sciences de l’informatique de l’Université de Tel-Aviv, directeur général du centre de R &D de Google en Israël a été nommé vice-président de Google. Il sera à la tête des efforts de recherche de l’équipe de la société au niveau mondial, tout en continuant de diriger son Centre de R &D en Israël. “Google a fait de gros progrès depuis les dix liens bleus q...

Dr S. Cohen-Wiesenfeld | Économie

Après des études en finance et un début de carrière dans des banques en France, Jonathan Taieb quitte la France pour Israël. Passionné par le monde de la finance et partant du principe que tout est possible, il cofonde, Winigood, premier acteur de P2P Lending (plateforme internet permettant le prêt entre particuliers) en Israël. Il crée et dirige ensuite une société de High Tech spécialisée ...

Anael Dahan | Économie

Le gouvernement israélien se lance dans une "économie électorale". Enjeu: s’attirer les faveurs de l’électorat par largesses et promesses infondées. Depuis la proclamation des élections anticipées en mars prochain, le chef du gouvernement israélien, Benyamin Netanyahou, multiplie les promesses dont beaucoup répondent aux impératifs d’une « économie électorale ». Son objectif : se faire rééli...

Jacques Bendelac | Économie

Le second groupe agroalimentaire d’Israël va réaliser en 2014 des profits importants grâce surtout à la vente de café et du houmous. Strauss contrôle 12% du marché israélien de l’agroalimentaire. Ses produits phares sont le café et les salades préparées, dont le célèbre houmous. En 2014, le groupe Strauss a dû l’essentiel de la croissance de ses ventes aux marchés étrangers, notamment au B...

Jacques Bendelac | Économie

New-York où Tel Aviv ? Un mouvement qui semble de l'ampleur ? Les groupes industriels israéliens qui snobaient la bourse de Tel Aviv semblent y revenir. Ce serait le cas pour Ormat (une capitalisation boursière de 1,2 milliards de dollars. Ormat emploie 1 100 personnes, dont 600 aux Etats-Unis et est présent dans 24 pays. Sa technologie est protégée par au moins 82 brevets. Times of Israe...

Dan Rosh (Paris) | Économie

En 2014, l’économie israélienne était toujours dominée par 32 groupes industriels et financiers ; ceux-ci contrôlent plus de 2.500 firmes du pays. La commission anti-trust mise en place en 2013 pour réduire l’influence des monopoles dans l’économie israélienne vient de publier une liste exclusive : il s’agit de 32 groupes industriels et financiers qui contrôlent l’immense majorité de l’écon...

Jacques Bendelac | Économie

L’arène telavivienne change de sponsor ; l’assureur israélien Menorah payera 20 millions de shekels en huit ans pour que l’arène porte son nom. "Out" la « Nokia Aréna », "In" la “Menorah Aréna” : les israéliens devront s’habituer au nouveau nom qui désignera la célèbre salle omnisports de Tel Aviv. Ainsi en a décidé la municipalité de Tel Aviv qui vient de signer un contrat avec la grande ...

Jacques Bendelac | Économie

Le stock d’investissements directs français en Israël est retombé à 250 millions de dollars en 2012, soit 0,3% des investissements étrangers en Israël. Le stock d’investissements directs étrangers (IDE) en Israël se montait à 74,4 milliards de dollars en 2012 ; c’est ce que révèle la dernière livraison de l’Annuaire de Statistiques que vient de publier l’Institut de la Statistique à Jérusa...

Jacques Bendelac | Économie