Jul 18

ISRAELVALLEY - MICHAEL GOLAN : PORTRAIT D'UN JEUNE SURDOUE SURNOMME LE "COST KILLER" AU JOURNAL LE MONDE. ANCIEN DE L'ESCP EUROPE ET DAUPHINE, IL A ETE CHEZ ROTHSCHILD, MORGAN STANLEY, iBAZAR, FREE.

Authors picture

Daniel Rouach (Tel-Aviv) | Économie

Headline image

Michael Boukobza a gagné un pari considéré comme incroyable par tous les observateurs : associé à Xavier Niel, sa société israélienne a gagné un appel d’offres très difficile dans la téléphonie mobile et ceci après une guerre fratricide particulièrement dure. Il devient ainsi, à 32 ans, le businessman franco-israélien le plus sollicité du moment.

Son profil : il est titulaire d’une maîtrise de sciences de gestion de l’Université Paris-Dauphine (1999) et diplômé de l’ESCP Europe. Il a débuté sa carrière dans les départements fusions-acquisitions de Rothschild à Paris et de Morgan Stanley à Londres.

Il a ensuite collaboré avec iBazar dans le cadre d’opérations de levées de fonds et de fusions-acquisitions. Il a rejoint le groupe Iliad, dont la principale activité est l’opérateur internet Free, en janvier 2000 et dont il devient directeur général ; direction qu’il quittera au courant de l’été 2007 pour se consacrer à des projets personnels. De 2007 à 2010, il a travaillé pour une entreprise de télécom en Israël. En 2010, est chargé d’une mission au journal Le Monde pour 3 mois, racheté récemment par le trio Niel (Free, Iliad), Pigasse et Bergé.

ISRAELVALLEY PLUSNOTRE ARTICLE DE CE JOUR.
Bonne nouvelle donc sur le front des relations France-Israël : un Franco-Israélien, Michael Boukobza (son nouveau nom est Michael Golan) a réussit une perçée en Israël. Un véritable coup de théâtre a eu lieu dans le secteur des télécommunications: le sociétés qui étaient opposées à Michael Golan ont été éliminées par l’Autorité israélienne.

Nathalie Hamou dans Challenges.fr avait rapporté il y quelques semaines des prpos intéressants: "L’ex-directeur d’Iliad-Free, désormais installé en Israël, dévoile ses ambitions sur le dynamique marché israélien de la téléphonie mobile. D’une discrétion absolue vis-à-vis des médias, depuis son installation en Israël voilà quatre ans, Michaël Boukobza sort de son silence. L’ex-directeur d’Iliad-Free vient d’accorder son premier entretien au supplément économique du journal Haaretz, dans lequel il dévoile ses ambitions sur le dynamique marché israélien de la téléphonie mobile, estimé à plus de 4 milliards d’euros.

“Il est possible de diviser par deux la facture mobile en Israël, soit une économie annuelle de 700 euros par foyer”, promet d’entrée de jeu Michaël Boukobza, au quotidien des affaires. L’entrepreneur de 32 ans, qui a déposé une offre pour devenir le cinquième opérateur de téléphonie mobile du pays, révèle qu’il sera l’actionnaire principal de ce projet d’un coût estimé à 200 millions d’euros, aux côtés de son ancien patron, le fondateur d’Iliad, Xavier Niel, et de la famille Pariente, créatrice de la marque de mode Naf Naf.

L’appel d’offres l’avait mis en concurrence directe avec Patrick Drahi (Numéricable), lequel a largement investi dans le paysage israélien des télécoms, en s’emparant de 45% de Hot, le premier câblo-opérateur du pays, et en rachetant l’opérateur mobile Mirs. Et ce, sur les conseils de… Michaël Boukobza, son bras droit en Israël depuis 2009, qui avait travaillé pour son compte au sein de Hot, avant de quitter ses fonctions en octobre dernier. Une «rupture» que le jeune franco-israélien évite de commenter. Il est vrai que le 17 janvier dernier, Patrick Drahi avait déposé une requête contre Michaël Boukobza et son partenaire Oren Most, un vétéran des telecom, auxquels il reproche d’être détenteurs de secrets d’affaires pouvant fausser l’appel d’offres. Une demande qui avait été rejetée par le tribunal régional de Tel-Aviv.

“D’importantes pressions sont exercées sur le groupe dont je suis le chef de file, pour qu’il se retire de la course; beaucoup d’intérêts sont en jeu”, a encore souligné l’ex-DG de Free, qui révèle avoir été encouragé par Xavier Niel à se lancer dans cette nouvelle aventure. Lors de la mission d’audit que ce dernier lui avait confié cet hiver au sein du journal Le Monde, Michaël Boukobza avait évoqué l’appel d’offres sur le mobile israélien. “Niel m’a dit que c’était l’occasion de faire quelques chose de bien pour mon (nouveau) pays”, conclut l’entrepreneur, bien décidé “à restituer au consommateur les énormes dividendes que les groupes de communication réservent à leurs actionnaires”.

ISRAELVALLEY PLUS
Globes : "Golan Telecom Ltd. has been declared the second winner in the mobile operator tender. The tenders committee today announced that the company will replace Michael Gelfand’s Select Communications Ltd., which was disqualified after failing to meet the tender’s terms. Golan Telecom has three main partners, including Michael Golan and Xavier Niel. Golan heads the company and Oren Most handles operations.

The tenders committee had no choice once it became apparent that Select Communications could not provide a guarantee from an Israeli bank, as stipulated in the tender terms. Its disqualification automatically made the next-placed company in the tender the winner.

Golan Telecom is the tender’s big winner, because it will have to provide a guarantee of NIS 360 million, compared with NIS 705 million that the tender’s other winner, Mirs Communications Ltd., had to provide. The double amount that Mirs paid adds to its interest payments and greatly increases its exposure to its creditor banks. This gives Golan Telecom an edge as a new player without the support of a telecommunications group. (HOT Telecommunication Systems Ltd. (TASE: HOT) in the case of Mirs)."

Analyse. De bons indicateurs économiques attendent le prochain ministre des Finances: une dette publique réduite, une croissance du PIB soutenu, etc. Tout juste sorti de festivités de son soixante-septième anniversaire, Israël est reparti à la recherche d'une coalition gouvernementale. L'homme qui prendra les rênes des Finances, Moshe Kahlon, bénéficiera d’un environnement macro-économique...

Jacques Bendelac | Économie

Les compagnies Internet implantées en Israël devraient commencer à payer des impôts, dont une TVA et des impôts sur les revenus. L’Autorité fiscale d'Israël a travaillé sur ces nouvelles règles pendant des mois, en réponse aux critiques et à un procès qui affirmait dans son plaidoyer que les sites web israéliens payaient leurs impôts alors que les multinationales comme Facebook, Google, Amazon,...

Times of Israel | Économie

200 des 2 000 Israéliens présents au Népal à l’heure du séisme n’ont pas encore contacté leurs familles ou l’ambassade d’Israël sur place. Le Népal est une destination très recherchée par les touristes israéliens de tous âges. Au moment du séisme, on pouvait estimer que 2.000 Israéliens se trouvaient sur place. Plusieurs dizaines d’entre eux étaient toujours isolées ce dimanche matin, sans...

Jacques Bendelac | Économie

Tsahal a entamé les premiers préparatifs pour envoyer sur place un hôpital de campagne et une première équipe de secours qui évaluera les besoins. Le Népal est un pays très prisé par les touristes israéliens de tous âges. Au moment du séisme, on pouvait estimer que 2.000 Israéliens se trouvaient sur place. Plusieurs dizaines d’entre eux étaient toujours isolées ce samedi soir, sans doute e...

Jacques Bendelac | Économie

Shimon Peres renonce à son contrat avec la banque Hapoalim, qui avait fait appel à l'ex-dirigeant pour sa promotion sur les marchés financiers internationaux en contrepartie d'honoraires s'élevant à 30 000 dollars (28 000 euros) par mois, a-t-il déclaré jeudi lors d'une interview pour la deuxième chaîne israélienne. "Il est important pour moi de préserver la confiance que le public a en moi"...

i24News | Économie

L’Israélien se plaint régulièrement de payer trop d’impôt: un rapport de l’OCDE révèle que la charge fiscale en Israël est particulièrement faible. Israël a adhéré à l’OCDE en 2009. Depuis plus de six ans, l’Organisation pour la Coopération et le Développement Économiques publie régulièrement des données qui permettent de situer Israël parmi les autres pays occidentaux. La dernière en date...

Jacques Bendelac | Économie

EDITORIAL. Les multinationales françaises du CAC 40 ont encore bien du mal à ignorer où résister au boycott illégal du BDS vis à vis d'Israël. Des fleurons Français "évitent" encore soigneusement de travailler en profondeur en Israël où se retirent discrètement. Ils n'avouent jamais le facteur essentiel de leur départ : la peur du boycott. Inutile de dresser une "liste noire" des firmes de ...

Daniel Rouach | Économie

Yom Haatsmaout est une période faste pour l’économie israélienne ; les commerçants jouent sur la fibre patriotique des Israéliens pour vendre. Les commerçants israéliens le savent et ils en profitent : les Israéliens ont dépensé sans compter pour fêter aujourd’hui, et comme il se dit doit, Yom Haatsmaout, la journée de l’Indépendance d’Israël. Plusieurs semaines avant la fête, les étagères...

Jacques Bendelac | Économie

Nathalie Hamou, Les Echos (copyrights) : "L'oligarque propriétaire du Chelsea FC mise sur IsraëlRoman Abramovitch a injecté 15 milli. ons de dollars dans l'application Music Messenger. Son cinquième investissement dans une start-up israélienne. L'oligarque russe Roman Abramovitch creuse le sillon des technologies israéliennes. Depuis environ un an, pas un mois ne s'écoule sans que le proprié...

Nathalie Hamou, Les Echos | Économie

Le magazine francophone israélien Hamodia consacre un long article aux firmes Allemandes durant la seconde guerre mondiale. Hamodia : "À Wurtemberg (sud-ouest de l’Allemagne), en 1931, Hugo Ferdinand Boss, fondateur de l’atelier de confection du même nom, adhère au NSDAP, ce qui lui permet de travailler avec l’armée de 1933 à 1945 : fabrication des uniformes militaires, notamment ceux des SS, d...

Hamodia | Économie

Les Israéliens célébreront demain les 67 ans de leur pays. Au cours de la dernière année, la population du pays a dépassé les 8,3 millions d’âmes. 8 345 000 Israéliens se souviennent aujourd’hui, dans la douleur, des soldats morts pendant les guerres. Demain, ils fêteront, dans le bonheur, le jour de l’Indépendance d’Israël. Depuis le Yom Haatsmaout précédent, la population israélienne a a...

Jacques Bendelac | Économie

INVITATION. L'institut pour l'innovation et la compétitivité - i7 de ESCP Europe et la CCI de Paris ont le plaisir de vous inviter au colloque "L'Europe, terre d'innovation" le 11 mai de 17h00 à 20h00 à ESCP Europe - campus de Paris / Amphi Vital Roux Animé par Delphine Manceau,Directrice de la division corporate et Professeur à ESCP Europe et Pascal Morand, Directeur général adjoint, charg...

IsraelValley Desk | Économie

ET Solutions AG, a été sélectionnée pour fournir des services d'ingénierie, d'achat et de construction clé en main pour une centrale solaire de 50 MWp en Israël, aux côtés des partenaires locaux G-Systems et El-Mor Group. Le projet se trouve à 20 km au nord-ouest de l'ancienne ville portuaire d'Ashqelon et sera construit sur 60 hectares de terres semi-désertiques. La nouvelle installation ph...

IsraelValley Desk | Économie

Shimon Pérès était à la recherche d’un emploi après avoir quitté la présidence d’Israël en Septembre dernier, et aux dernières nouvelles il a finalement obtenu une offre sympathique. Selon The Marker, M. Pérès a récemment signé un contrat avec la banque Hapoalim, dans lequel il sera payé 30 000 $ par mois pour aider à promouvoir les affaires de la banque. Un conseiller de l’ancien président...

Coolamnews.com | Économie

ANALYSE – À 67 ans, l’Israélien prend sa retraite. Pour l’économie d’Israël, c’est un nouveau départ: une année de protestation contre la vie chère. Qui a dit que le « printemps arabe » avait épargné la société israélienne ? Si Israël compte 8 millions de sujets, ce sont autant de sujets de mécontentement. À 67 ans, l’économie israélienne entre dans sa phase de maturité ; si les réseaux soci...

Jacques Bendelac | Économie