Apr 24

ISRAELVALLEY. HYPER-CONCURRENCE: ISRAËL, TROP CHER, EST ELIMINE DU "TOP 30" DE GARTNER EN OUTSOURCING OFFSHORE. Bangladesh, Bulgarie, Turquie devancent l'Etat Hébreu.

Authors picture

IsraelValley Desk | High-Tech

Pendant longtemps les israéliens présentaient un avantage exceptionnel : un coût de main d’œuvre assez bas pour une qualité de personnel exceptionnel dans le domaine de la sous-traitance en technologies de l’information. C’est a présent terminé selon un article de L’Atelier BNP Paribas qui reprend les résultats de Gartner.

“Si l’Inde ou la Chine restent les destinations préférées des entreprises qui cherchent à sous-traiter leurs services IT à l’étranger, nombreuses sont les économies émergentes à s’être préparées à héberger des départements de ce type. C’est ce qui ressort en tout cas d’un classement du Gartner portant sur les destinations les plus performantes en termes de services offshore. Sur les 30 pays sélectionnés par le cabinet, pas un seul pays développé. L’année précédente, sept faisaient pourtant encore partie de la liste, comme par exemple le Canada, Israël, l’Irlande ou l’Espagne. Pour les remplacer, des pays comme le Bangladesh, la Bulgarie ou encore la Turquie. “Les pays émergents ont mis l’accent de façon significative sur les technologies de l’information et les processus d’entreprise”, expliquent les auteurs de l’étude.

En conséquence, leur potentiel de croissance économique attire de nouveaux partenaires qui cherchent à sortir d’une période de récession. Pour autant, le Gartner ne cherche pas à enterrer trop vite les pays développés. “Les pays qui viennent de sortir de ce classement resteront importants dans le contexte d’une externalisation de proximité”, explique le rapport. “Leurs avantages demeurent pour des organisations qui cherchent un portefeuille de destinations équilibré”. Le cabinet de consultants souligne en particulier l’essor de l’Amérique Latine dont les progrès en font “une option attractive pour le marché le plus demandeur de services offshore : les Etats-Unis”.

Les auteurs notent cependant une certaine faiblesse dans la région en ce qui concerne le respect de la propriété intellectuelle et la sécurité des données. En Asie, les efforts consentis par les gouvernements pour promouvoir leurs pays comme zone de délocalisation ont été particulièrement forts en Malaisie et en Inde, mais aussi en Chine qui se présente de plus en plus comme un challenger pour son voisin. Enfin, il est à noter que seuls trois pays africains faisaient partie de la liste établie par le Gartner. Pour établir celle-ci, le cabinet s’est appuyé sur une liste de 10 critères, comme par exemple la performance des travailleurs locaux ou le soutien du gouvernement local."

ISRAELVALLEY PLUS
L’offshoring désigne la délocalisation des activités de service ou de production de certaines entreprises vers des pays à bas salaire.

Ce phénomène a commencé dans les années 1970 par des entreprises américaines . Après s’être longtemps tenues à l’écart de ce mouvement, les entreprises européennes se sont progressivement rendu compte qu’elles pouvaient elles aussi réduire leurs coûts en délocalisant. Les entreprises peuvent trouver les compétences nécessaires à leur développement en faisant appel à des sous-traitants spécialisés d’autres pays: dans ce cas, on parlera d’outsourcing offshore. Si ces entreprises sont des filiales de l’entreprise, on parlera d’investissement direct à l’étranger (IDE). Ces délocalisations ont surtout pour but d’assurer des services tels que la maintenance d’applications informatiques, les centres d’appel, la gestion, l’achat, etc.

Il faut le voir pour le croire. La scène locale israélienne possède une énergie créatrice hors du commun. Le site SiliconWadi donne chaque semaine les noms de startups qui décollent. Une start-up israélienne, Mizeus, a mis au point un appareil chargé d’amplifier l’intensité et la portée de la connexion wi-fi domestique. Une nouvelle startup israélienne, Momsense, crée une...

IsraelValley Desk | High-Tech

L'intérêt florissant de la Chine et de l’Inde pour la technologie israélienne présente aux start-ups israéliennes l’opportunité de faire grandir leurs entreprises plutôt que de chercher une sortie rapide, a déclaré Eden Shichat, cofondateur d’un fond de capital-risque de Tel Aviv, Aleph. Times of Israel : "Dans le passé, Israël a eu tendance à vendre « ses meilleures » co...

IsraelValley Desk | High-Tech

Selon diplomatie.gouv.fr : "Face aux contraintes que le transport par voie aérienne requiert, un étudiant de la Shenkar School of Engineering and Design à Ramat Gan réfléchit au développement de robots livreurs intelligents. En utilisant les technologies de conduite sans chauffeur et les technologies de reconnaissance faciale, ces robots pourraient grandement faciliter le transport de mar...

Fabien Lafont | High-Tech

1. Une application israélienne est devenue une des plus rentables des applications payantes pour iPhone et fait des millions de dollars. Photomyne, une start-up de Bnei Brak, a développé une application pour numériser de vieilles photos d'albums et les digitaliser pour les utilisateurs de smartphones. 2. Chemi Peres, patron de Pitango, l’un des plus gros fonds d’investissements d’I...

IsraelValley Desk | High-Tech

Les utilisateurs d’Uber à Pittsburgh pourront bientôt commander des trajets opérés par des voitures automatiques et sans conducteurs. Ce n’est plus qu’une question de semaines. Uber a également annoncé l’acquisition de la start-up de conduite automatique ‘Otto’ (‘voiture’ en hébreu), co-fondée par l’israélien Lior Ron, et ayant développé une technologie permettant u...

Nathan Sarel (Tel Aviv) | High-Tech

ISRAELVALLEY SPECIAL. Ford a acquis la startup israélienne SAIPS (lancée en 2013 - 15 employés sortis de la célèbre unité militaire 8200) . Avec elle, Ford compte optimiser l’intelligence artificielle embarquée dans ses voitures. SAIPS travaille sur la vision par ordinateur qui permet à l’Intelligence Artificielle de traiter et d’interpréter les images via des techniques d’appr...

Eyal Kaplan (Tel Aviv) | High-Tech

SPECIAL ISRAELVALLEY. Sur les deux dernières décennies, Israël a développé un éco-système solide pour les technologies financières (ou Fintech). On doit un tel phénomène à un fort soutien local pour l’innovation, un intérêt croissant à l’étranger, mais aussi à une communauté dévoué pour répondre aux besoins de cette industrie naissante. Le secteur de la Fintech isra...

Nathan Sarel (Tel Aviv) | High-Tech

L’histoire d’amour entre les startups israéliennes et les investisseurs chinois se poursuit. Le groupe chinois Kuang-Chi lance un fond d’investissement de 300 millions de dollars pour bénéficier du savoir-faire israélien en matière de “smart city”. Les Chinois ont pris des parts dans plus de 80 sociétés israéliennes. En 2015, ils ont financé 15 % du total des investissemen...

IsraelValley Desk | High-Tech

La délégation d’Israël aux Jeux Olympiques de Rio 2016 s’étend, au-delà des compétitions sportives, à la scène technologique. Plusieurs startups israéliennes présentent leur savoir-faire dans le domaine des technologies de sécurité, de la transmission vidéo en temps réel, des transports publics, des systèmes AR, des technologies satellitaires et des Sport Tech. L’appli d...

IsraelValley Desk | High-Tech

Avec plus de 4000 participants lors de l’évènement de l’année précédente, le salon de l’innovation DLD est de retour. Du 25 au 29 septembre 2016 se tiendra à Tel Aviv la 6ème édition du Festival de l’innovation DLD, l’évènement du numérique le plus important de l’année en Israël. Lors de la troisième journée de l’innovation qui s’est déroulée le 6 avril 20...

IsraelValley Desk | High-Tech

"Près de deux tiers des appareils Android sont accessibles au piratage". L’annonce des spécialistes en cybersécurité Check Point est un véritable coup de semonce. Dans les faits, tous les smartphones Android équipés de composants Qualcomm possèdent quatre failles qui se situent au niveau des pilotes associés aux chipsets Qualcomm, et sont suffisamment sérieuses pour qu’un attaquan...

IsraelValley Desk | High-Tech

Kaltura, fournisseur américano-israélien de solutions vidéo a entériné un financement pré-OPA à hauteur de 50 millions de dollars de la part du groupe d’investissement privé de Goldman Sachs. Kaltura a récemment gagné en notoriété après avoir été désignée comme l’une des “dix sociétés les plus innovantes de 2016” de son domaine par FastCompany, et plus encore en tant ...

Avi Mondeil (Tel Aviv) | High-Tech

Isabelle Puderbeutel : "Un incubateur technologique "SouthUp" ouvrira prochainement ses portes dans l'une des localités frontalières proches de Gaza. Un nouveau projet visant à changer l'image de cette région et sa situation économique vient d'être lancé. Un incubateur technologique, destiné à accueillir des start-ups au stade initial de leur développement devrait commencer à fonc...

IsraelValley Desk | High-Tech

Intel Capital a investi 25 M $ dans 3 start-ups israéliennes. Cet investissement porte le total des fonds investis par Intel Capital en Israël à plus de 345 millions de dollars depuis 1997. Times of Israel (Copyrights) : "Intel Capital, la branche d’investissement global du fabricant de puces américain Intel Corp., a déclaré qu’il a investi dans trois start-up israéliennes : Velo...

IsraelValley Plus | High-Tech

INNOVATION REVOLUTIONNAIRE. Les pilotes de ligne civils volant à travers le brouillard ou d’autres conditions limitant la visibilité seront bientôt en mesure de bénéficier d’un système optique conçu par le leader de l’industrie de la défense israélienne, Elbit Systems, selon un reportage diffusé sur la Deuxième chaîne. Normalement, quand un pilote vole à travers le brouill...

IsraelValley Plus | High-Tech