Apr 24

ISRAELVALLEY. HYPER-CONCURRENCE: ISRAËL, TROP CHER, EST ELIMINE DU "TOP 30" DE GARTNER EN OUTSOURCING OFFSHORE. Bangladesh, Bulgarie, Turquie devancent l'Etat Hébreu.

Authors picture

IsraelValley Desk | High-Tech

Pendant longtemps les israéliens présentaient un avantage exceptionnel : un coût de main d’œuvre assez bas pour une qualité de personnel exceptionnel dans le domaine de la sous-traitance en technologies de l’information. C’est a présent terminé selon un article de L’Atelier BNP Paribas qui reprend les résultats de Gartner.

“Si l’Inde ou la Chine restent les destinations préférées des entreprises qui cherchent à sous-traiter leurs services IT à l’étranger, nombreuses sont les économies émergentes à s’être préparées à héberger des départements de ce type. C’est ce qui ressort en tout cas d’un classement du Gartner portant sur les destinations les plus performantes en termes de services offshore. Sur les 30 pays sélectionnés par le cabinet, pas un seul pays développé. L’année précédente, sept faisaient pourtant encore partie de la liste, comme par exemple le Canada, Israël, l’Irlande ou l’Espagne. Pour les remplacer, des pays comme le Bangladesh, la Bulgarie ou encore la Turquie. “Les pays émergents ont mis l’accent de façon significative sur les technologies de l’information et les processus d’entreprise”, expliquent les auteurs de l’étude.

En conséquence, leur potentiel de croissance économique attire de nouveaux partenaires qui cherchent à sortir d’une période de récession. Pour autant, le Gartner ne cherche pas à enterrer trop vite les pays développés. “Les pays qui viennent de sortir de ce classement resteront importants dans le contexte d’une externalisation de proximité”, explique le rapport. “Leurs avantages demeurent pour des organisations qui cherchent un portefeuille de destinations équilibré”. Le cabinet de consultants souligne en particulier l’essor de l’Amérique Latine dont les progrès en font “une option attractive pour le marché le plus demandeur de services offshore : les Etats-Unis”.

Les auteurs notent cependant une certaine faiblesse dans la région en ce qui concerne le respect de la propriété intellectuelle et la sécurité des données. En Asie, les efforts consentis par les gouvernements pour promouvoir leurs pays comme zone de délocalisation ont été particulièrement forts en Malaisie et en Inde, mais aussi en Chine qui se présente de plus en plus comme un challenger pour son voisin. Enfin, il est à noter que seuls trois pays africains faisaient partie de la liste établie par le Gartner. Pour établir celle-ci, le cabinet s’est appuyé sur une liste de 10 critères, comme par exemple la performance des travailleurs locaux ou le soutien du gouvernement local."

ISRAELVALLEY PLUS
L’offshoring désigne la délocalisation des activités de service ou de production de certaines entreprises vers des pays à bas salaire.

Ce phénomène a commencé dans les années 1970 par des entreprises américaines . Après s’être longtemps tenues à l’écart de ce mouvement, les entreprises européennes se sont progressivement rendu compte qu’elles pouvaient elles aussi réduire leurs coûts en délocalisant. Les entreprises peuvent trouver les compétences nécessaires à leur développement en faisant appel à des sous-traitants spécialisés d’autres pays: dans ce cas, on parlera d’outsourcing offshore. Si ces entreprises sont des filiales de l’entreprise, on parlera d’investissement direct à l’étranger (IDE). Ces délocalisations ont surtout pour but d’assurer des services tels que la maintenance d’applications informatiques, les centres d’appel, la gestion, l’achat, etc.

L'office européen des brevets (OEB) a enregistré un nombre de dépôts record en 2014, à 274.000 demandes contre 266.000 un an plus tôt. Il faut toutefois noter que la plupart proviennent de l'extérieur de l'Europe. Israël se retrouve loin derrière les grands leaders. Selon boursier.com : "Les pays les plus présents cette année sont les Etats-Unis avec 26% de demandes, le Japon (18%), la Chine...

Yotan Frishman | High-Tech

Le patron de Gemalto (firme très active en Israël au travers d'activités de Recherche et Développement) reconnaît cette semaine les attaques des services secrets britanniques et américains et par la même écarte le Mossad israélien. Courrierinternational.com (Copyrights) : "Le groupe franco-néerlandais Gemalto, qui se présente comme le "leader mondial de la sécurité numérique", a admis qu'il ...

IsraelValley Desk | High-Tech

Alors que des prévisions pessimistes annoncent une pénurie de viande en 2050, une équipe de chercheurs israéliens travaille sur une viande analogue qui ressemble à du poulet. ... Agromedia (Copyrights) : "Bientôt de la viande in vitro dans votre assiette ? C'est dans ce sens que travaillent une équipe de scientifiques israéliens. Alors que la viande pourrait devenir un mets de luxe, pénurie ...

Agromedia | High-Tech

Tim Cook a rencontré le président Reuven Rivlin à sa résidence de Jérusalem. Une entrevue avec l’ancien président Shimon Peres est également au programme. Tim Cook est accompagné de Johny Srouji, vice-président d’Apple en charge des technologies matérielles. Natif d’Israël, Srouji supervise la conception de technologies de pointe, comme les processeurs et les contrôleurs de stockage. Un doma...

Macg.co | High-Tech

La start-up israélienne Taboola vient de lever 117 millions de dollars pour agrandir sa sphère d’activité. Cette start-up fondée par des geeks de l’armée israélienne se spécialise dans la recommandation d’articles et/ou de vidéos. En effet, selon le PDG et fondateur de Taboola, Adam Singolda : « les gens ne se réveillent pas le matin en pensant aux nouvelles vidéos ou articles qu’ils aimeraient...

Noga Bar Noye | High-Tech

Le Ghana est le berceau de vraies success stories et certaines startups comme Dropifi sont déjà parties à la conquête de la Silicon Valley. La Meltwater School of Technology (MEST) a été fondée en 2008 dans la capitale ghanéenne. En très peu de temps, elle s’est imposée comme l’incubateur des startups technologiques le plus inspirant de l’Afrique de l’Ouest. Mais ce n’est pas tout, la MEST e...

IsraelValley Desk | High-Tech

Au pied du mont Carmel, face à la mer, se trouve la plus grande concentration d'entreprises de haute technologie d'Israël : IBM, Intel, Phillips, Motorola, Microsoft, Hewlett-Packard, Yahoo, Google. Tous ces géants de l'industrie informatique et scientifique internationale ont choisi de s'installer dans le parc technologique Matam à Haïfa. Situé près des axes routiers et des grands centres d...

Laly Derai | High-Tech

SkyGiraffe lève 3 M$ (2,63 M€), lors d'un tour de table mené par Trilogy Equity Partners, auquel ont participé quelques 500 start-ups. SkyGiraffe a déjà précisé qu’elle allait investir dans la vente et le marketing. La compagnie israélienne fondée par Boaz Hecht et Itay Braun, possède son centre de développement à Ramat Gan, près de Tel-Aviv, et son siège à Menlo Park, en Californie. "SkyGi...

Econostrum | High-Tech

Une start-up israélienne au nom de Goji Food Solutions a développé un four micro-ondes révolutionnaire qui va servir à bien plus que simplement chauffer ou décongeler votre repas. Gabi Zada de Goji explique que les ondes diffusées dans le conteneur de votre four à micro-ondes explosent dans tous les sens et se réverbèrent sur les parois, atteignant de façon aléatoire votre repas froid. Imagi...

Tel Avivre | High-Tech

La “FoodTech Pitch Night” organisée par la Chambre de Commerce et d’Industrie Israël France à Tel Aviv et l’Agence Challengy a été un succès. Business France (Ubifrance Israël) était partenaire de cette opération. Plus de 180 personnes étaient présentes pour assister à une compétition réunissant 10 start-ups développant un projet alliant technologie et gastronomie. Le jury composé notamment ...

Anael Dahan (Tel Aviv) | High-Tech

Ouriel Ohayon s'est fait racheter les droits et l'utilisation de son application Appsfire par une société française. En effet, c'est l'un des leaders de la publicité française Mobile Network Group (MNG) qui s'est emparé de l'application de Ouriel Ohayon pour $30 millions. Mobile Network Group (MNG) espère pouvoir désormais, avec Appsfire, s'attaquer au marché américain. Mobile Network Group ...

Yaelle Krief | High-Tech

La coopération Israël-Inde est sur la sellette. Excellente nouvelle pour le hightech d'Israël. La startup Panaya, installée à Raanana (160 employés), et qui possède un savoir-faire unique en matière d'automatisation des logiciels de gestion pour les grandes entreprises, va passer dans les mains d'un leader mondial d'origine Indiennne. C'est Infosys qui a acheté cette firme israélienne d'excepti...

Dan Assayah (Tel-Aviv) | High-Tech

Pour faire face à la menace des cyberattaques, Israël lance une école contre le piratage informatique. Trois hackers cagoulés penchés sur leur écran d'ordinateur dans la salle de contrôle dernier cri testent les réactions d'employés d'entreprises israéliennes à repousser des cyberattaques. L'action se déroule dans un centre surnommé "cyber-gym", installé dans plusieurs petits bâtiments proch...

i24News | High-Tech

SPECIAL ISRAELVALLEY. Fondée en 1999 à Tel-Aviv par un psychologue israélien, Meir Morag, la société Game Along, renommée par la suite N-trig, commence par développer une table de jeu vidéo à partir d’un écran d’ordinateur posé horizontalement. Aujourd’hui, l’entreprise produit des “digitizers”, c’est-à-dire les équipements que l’on installe sur les écrans d’ordinateur pour les rendre tactil...

IsraelValley Desk | High-Tech

Le mercredi 12 novembre 2014, à 8h35 GMT, la sonde ROSETTA de l’Agence Spatiale Européenne (ESA) a lâché son module Philae en direction de la comète 67P/Churyumov-Gerasimenko. La descente a duré environ 7 heures, avec un signal confirmant la réception sur Terre autour de 16h00 GMT. La comète est éloignée de la Terre de plus de 500 millions de km. Il s’agit d’une masse de glace et de poussiè...

IsraelValley Desk | High-Tech