Apr 24

ISRAELVALLEY. HYPER-CONCURRENCE: ISRAËL, TROP CHER, EST ELIMINE DU "TOP 30" DE GARTNER EN OUTSOURCING OFFSHORE. Bangladesh, Bulgarie, Turquie devancent l'Etat Hébreu.

Authors picture

IsraelValley Desk | High-Tech

Pendant longtemps les israéliens présentaient un avantage exceptionnel : un coût de main d’œuvre assez bas pour une qualité de personnel exceptionnel dans le domaine de la sous-traitance en technologies de l’information. C’est a présent terminé selon un article de L’Atelier BNP Paribas qui reprend les résultats de Gartner.

“Si l’Inde ou la Chine restent les destinations préférées des entreprises qui cherchent à sous-traiter leurs services IT à l’étranger, nombreuses sont les économies émergentes à s’être préparées à héberger des départements de ce type. C’est ce qui ressort en tout cas d’un classement du Gartner portant sur les destinations les plus performantes en termes de services offshore. Sur les 30 pays sélectionnés par le cabinet, pas un seul pays développé. L’année précédente, sept faisaient pourtant encore partie de la liste, comme par exemple le Canada, Israël, l’Irlande ou l’Espagne. Pour les remplacer, des pays comme le Bangladesh, la Bulgarie ou encore la Turquie. “Les pays émergents ont mis l’accent de façon significative sur les technologies de l’information et les processus d’entreprise”, expliquent les auteurs de l’étude.

En conséquence, leur potentiel de croissance économique attire de nouveaux partenaires qui cherchent à sortir d’une période de récession. Pour autant, le Gartner ne cherche pas à enterrer trop vite les pays développés. “Les pays qui viennent de sortir de ce classement resteront importants dans le contexte d’une externalisation de proximité”, explique le rapport. “Leurs avantages demeurent pour des organisations qui cherchent un portefeuille de destinations équilibré”. Le cabinet de consultants souligne en particulier l’essor de l’Amérique Latine dont les progrès en font “une option attractive pour le marché le plus demandeur de services offshore : les Etats-Unis”.

Les auteurs notent cependant une certaine faiblesse dans la région en ce qui concerne le respect de la propriété intellectuelle et la sécurité des données. En Asie, les efforts consentis par les gouvernements pour promouvoir leurs pays comme zone de délocalisation ont été particulièrement forts en Malaisie et en Inde, mais aussi en Chine qui se présente de plus en plus comme un challenger pour son voisin. Enfin, il est à noter que seuls trois pays africains faisaient partie de la liste établie par le Gartner. Pour établir celle-ci, le cabinet s’est appuyé sur une liste de 10 critères, comme par exemple la performance des travailleurs locaux ou le soutien du gouvernement local."

ISRAELVALLEY PLUS
L’offshoring désigne la délocalisation des activités de service ou de production de certaines entreprises vers des pays à bas salaire.

Ce phénomène a commencé dans les années 1970 par des entreprises américaines . Après s’être longtemps tenues à l’écart de ce mouvement, les entreprises européennes se sont progressivement rendu compte qu’elles pouvaient elles aussi réduire leurs coûts en délocalisant. Les entreprises peuvent trouver les compétences nécessaires à leur développement en faisant appel à des sous-traitants spécialisés d’autres pays: dans ce cas, on parlera d’outsourcing offshore. Si ces entreprises sont des filiales de l’entreprise, on parlera d’investissement direct à l’étranger (IDE). Ces délocalisations ont surtout pour but d’assurer des services tels que la maintenance d’applications informatiques, les centres d’appel, la gestion, l’achat, etc.

Fondé en 2014, Hexadite a monté une plateforme visant à identifier les cyberattaques imminentes et a trouvé une parade rapidement. Avec un mot d’ordre : répondons aux assauts automatisés par des solutions automatisées. « Le seul moyen d’évoluer sur le terrain », estime l’éditeur. Selon itespresso.fr :"Celui-ci exploite des solutions de détection, d’analyse et de parade fa...

Ilan Kotel (Tel Aviv) | High-Tech

En 2016, plus de 4,7 milliards de dollars ont été investis dans la Tech israélienne au travers de 659 deals (d'après IVC), le Ministère de l'économie évalue la part des investissements étrangers «entre 60 et 80%» sur l'année. «L'opération la plus emblématique est bien sûr le rachat de Mobileye par l'Américain Intel (intervenue début 2017 ndlr) », précise le ministère. (Frenc...

IsraelValley Desk | High-Tech

Selon Sage, une société britannique de gestion d’entreprise, l’université de Tel Aviv est l’une des 10 universités au monde à avoir diplômé le plus grand nombre de fondateurs de start-up privées dont la valeur se calcule en milliards de dollars, également appelées « licornes ». Parmi les licornes fondées par les alumni Israéliens figurent ForeScout Technologies, une entre...

Ilan Dreyfus | High-Tech

Bonjour Chers auditeurs de RadioJ. 1. Le secteur de la technologie automobile en Israël compte actuellement environ 350 startups, selon IVC Research Center, et leDirecteur de IVC estime qu’il pourrait dépasser l’industrie de la cybersécurité. A titre d’exemple, Argus Cyber Secutiy, basé à Tel Aviv, a annoncé au mois de janvier un partenariat avec Qualcomm Technologies pour prot...

IsraelValley Desk | High-Tech

Genomic Vision organisera un second R&D Day à l’automne 2017, au cours duquel la direction présentera les avantages uniques de sa technologie pour le marché des Sciences de la Vie, notamment pour le contrôle qualité de l’édition du génome et la réplication de l’ADN. Genomic Vision, société de biotechnologies spécialisée dans le développement de tests diagnostic in vitro po...

IsraelValley Desk | High-Tech

Dans un excellent article publié dans Globes, le patron de Google R&D en Israël, Yossi Matias, explique la stratégie du groupe et son importance en Israël. Un chiffre en ressort : en dix ans Google Israël est passé de 1 à 700 personnes Ci-joint l'article deGlobes (Copyrights) : "Most of us know quite a bit about Google Israel, which handles the business activity of global giant Google...

Eyal Koren (Tel Aviv) | High-Tech

EXCLUSIF. Wix.com, Gilat Satellite Networks et Radware sont les trois leaders hightech d'Israël qui pourraient passer, selon des analystes, comme l'a été Mobileye, dans les mains d'investisseurs étrangers. Créée en 1992, la société Gilat Satcom fait partie du groupe Eurocom, le géant israélien des télécommunications. LE PLUS. Fournisseur de solutions de communication, Gilat Sat...

Jonathan Hess (Tel Aviv) | High-Tech

Basée en Israël, Cyber-Ark Software est une société de sécurité informatique qui développe et commercialise des coffres-forts numériques dans le but de sécuriser et gérer des informations sensibles au sein de grandes entreprises. Basée sur la technologie brevetée Vaulting Technology™, les produits de Cyber-Ark comprennent: Inter-Business Vault, infrastructure sécurisée p...

Eyal Aviv | High-Tech

De la Russie à l'Espagne et du Mexique au Vietnam, des dizaines de milliers d'ordinateurs, surtout en Europe, ont été infectés par un logiciel de rançon exploitant une faille dans les systèmes Windows. Israël, très bien préparé à des attaques de grande envergures, a pour l'instant été épargné. Aucune banque où Institution publique n'a signalé une attaque massive. Selon i24N...

Dan Rosh (Tel Aviv) | High-Tech

C'est un fait indéniable. Les relations entre le Canada et Israël sont exceptionnelles. Philippe Couillard et une très importante délégation du Québec sera dans quelques jours en Israël. BIO-EXPRESS. Philippe Couillard de Lespinay, dit Philippe Couillard né le 26 juin 1957 à Montréal (Québec), est un homme politique canadien, Premier ministre du Québec depuis avril 2014. Médecin...

Dan Rosh (Tel Aviv) | High-Tech

Incroyable succès, malgré des périodes dramatiques. Amdocs,qui annonce une croissance de ses ventes en 2017, est née en Israël. Elle est spécialisée dans le logiciel et les services pour les fournisseurs de services de communication, de média et des fournisseurs de service financiers ainsi que pour les entreprises du numérique. Ses offres comprennent : business support system (BSS)...

Dan Rosch (Tel Aviv) | High-Tech

Une étude récente démontre que seuls 4% des start-ups israéliennes réussissent (IVC Research Center et REVERSEXIT dans Globes) et seulement 4 sur 500 parviennent à grandir de manière indépendante, sans passer par la case rachat. (1) LE PLUS. Les causes principales d’échec des startups (2) (Source (2) http://1001startups.fr/startup-causes-principales-echec/) # 1 – Ne pas ci...

IsraelValley Desk | High-Tech

ThetaRay (Israël) a développé, avec General Electric, une technologie de sécurité qui détecte des attaques similaires à celles du ver Stuxnet sur les systèmes d’infrastructures critiques dans le domaine de l’énergie. A SAVOIR. L’attaque informatique furtive des installations nucléaires iraniennes en 2010 par le malware Stuxnet a permis de réaliser que les systèmes industrie...

IsraelValley Desk | High-Tech

Feelanthro, l'application mobile qui met en relation les particuliers avec des associations à but non lucratif, n'est pas encore lancée. Mais son ambition est de devenir "le Airbnb de la philanthropie". A la différence du modèle du crowdunding, déjà occupé par les nouveaux acteurs de la digitalisation du secteur associatif, Feelanthro veut fonctionner comme une place de marché. ...

IsraelValley Desk | High-Tech

Par Cyril Cohen-Solal, correspondant à Tel Aviv. FrenchWeb : "Dov-E est une start-up israélienne créée en 2015 qui révolutionne l’interaction et l’engagement client en utilisant l’ultrason de courte et longue portée. Imaginez qu’en entrant dans votre supermarché préféré, un écran vous reconnaisse et vous propose des promotions personnalisées. Imaginez qu’en regardant le...

IsraelValley Desk | High-Tech