Sep 19

ISRAËL TSAHAL REVELATIONS - DIGNE DE LA SERIE "LES EXPERTS" : SUR LA BASE DE TEL HASHOMER LES UNITES D'ELITE TRAITENT LES EXPLOSIFS. L'analyse des bombes provenant du terrorisme se fait à deux pas de l'Hôpital Tel Hashomer.

Authors picture

Dominique Bourra | Défense

Headline image

“On fait le plus dur aujourd’hui, et demain: l’impossible”. Le laboratoire de Camp Dori à Tel Hashomer est aujourd’hui considéré comme l’un des meilleurs centres mondiaux pour l’étude des engins explosifs improvisés (IED). Zoom sur un petit quadrilatère très stratégique du territoire israélien. A l’Est de Ramat Gan, dans la proche banlieue de Tel-Aviv, le site de Tel-Hashomer enclavé entre Kiryat Ono, Yehud et Or Yehuda, est internationalement connu pour son centre médical d’avant-garde, le “H’aim Sheba medical center”. Mais Tel Hashomer accueille également une grande base militaire : le camp Yaakov Dori (camp Dori) connue du grand public israélien pour son centre de recrutement : le mythique Bakum (B’sis Klita U-Miyun) géré par l’unité Meitav.

Un peu moins connu en revanche, au coeur d’une petite zone classifiée, quelques bâtiments en apparence banals renferment des équipements ultra-sophistiqués permettant d’étudier et analyser tous les types d’explosifs. Ce petit site est aujourd’hui l’un des meilleurs centres mondiaux de la spécialité. Les unités technologiques qui y opèrent sont en charge des tests sur les matériaux de protection utilisés par l’armée et de l’élaboration des protocoles de sécurité. Cela va de la fiabilité des gilets pare-balles à la sûreté des explosifs.

Mais l’activité phare, sur laquelle se fonde la renommée internationale de Camp Dori, est l’analyse des explosifs (artisanaux ou industriels) confisqués à l’ennemi, puis leur “reverse engineering” (rétro-ingénierie) permettant de reconstituer l’ensemble des processus de fabrication. Selon les experts de l’armée, les laboratoires terroristes clandestins à Gaza ou en Cisjordanie contournent les difficultés d’approvisionnement en élaborant des produits de substitution à partir d’éléments et de composants en apparence banals comme des cubes allume-feux pour barbecues, des engrais (comme le nitrate d’ammonium) ou des gels capillaires combinés à de l’acide nitrique. Les techniques de fabrication des IED sont en évolution permanente vers toujours plus de performance létale. L’une des dernières générations d’IED consiste par exemple en explosifs artisanaux à charge creuse projetant un jet de cuivre fondu à travers le blindage de cibles mouvantes.

C’est donc aux labos de camp Dori que sont confiés les échantillons saisis dans le cadre des enquêtes antiterroristes. Les unités technologiques, à l’image des meilleures polices scientifiques, recevant la délicate mission de résoudre les énigmes forensiques (relatives aux investigations criminelles) les plus complexes. Leur réputation est telle qu’on les compare parfois en interne aux héros de la série américaine CSI (Crime Scene Investigation) connue en France sous le titre : « Les experts ». Certains membres de l’unité reconnaissent d’ailleurs regarder attentivement la série en laquelle ils puisent parfois des sources d’inspiration.

Ces experts ne sont pas seulement des scientifiques en blouse blanche passant leur temps entre microscopes et réactifs. Ils enfilent aussi leur battle-dress pour intervenir en temps réel sur les théâtres d’opération et relever dans l’urgence les moindres traces d’explosifs ou d’éclats sur le terrain. Ce qui conduit parfois, après analyses, à des conclusions stupéfiantes, à l’exact opposé de rapports médiatiques souvent fondés sur les apparences et les préjugés. Les cas abondent : dégâts provoqués par des explosions de caches d’armes et passés à tort en dommages collatéraux, fausses imputations de tirs démontrées par la mise à jours d’éclats confondants…

Des analyses menées pendant la seconde guerre du Liban avaient ainsi permis d’établir la présence d’alliages produits en Russie sur certains fragments de missiles tirés par le Hezbollah. Suite à ces informations transmises à Moscou, des responsables militaires russes avaient été limogés par le Kremlin. Cependant, lorsque ces rapports scientifiques sont divulgués et médiatisés (ce n’est pas toujours le cas), ils rencontrent en général un écho limité dans l’opinion en raison de leur technicité et de leur tonalité plus rébarbative que celle des dépêches tonitruantes, lancées dans le feu de l’action.

Au fil des années le retour d’expérience très documenté de Tsahal en matière d’IED est devenu irremplaçable pour les troupes engagées dans des conflits asymétriques de type guérilla, comme en Irak ou en Afghanistan. Le Gotha international de la lutte antiterroriste défile donc à Camp Dori pour accéder au nec plus ultra des connaissances. Les experts américains bien sûr mais aussi leurs collègues et homologues britanniques, italiens, allemands. Après les attentats de Londres, par exemple, une délégation de Scoland Yard est passée par Tel Hashomer pour étendre ses capacités scientifiques afin de mieux pouvoir faire face à de nouveaux types de menaces.

Les labos d’analyses coopèrent également avec l’unité cynophile Oketz en fournissant des échantillons pour l’entraînement des chiens à la détection de traces d’explosifs. Les rapports scientifiques de l’unité technologique sont même utilisés dans le domaine industriel par exemple pour l’amélioration et la mise au point des nouvelles générations d’appareils de détection dans les aéroports. Enfin, plus inattendu, les spécialistes de camp Dori passent aussi aux travaux pratiques en réalisant des copies de roquettes artisanales Qassam et procèdent à des tirs d’essais afin d’étudier les impacts et mettre au point les systèmes de protection et de contre-mesures.

En émulation avec les autres unités technologiques de Tsahal, Tel Hashomer recrute les meilleurs éléments et cherche en permanence de nouveaux talents. Disposant parfois de formations rares, comme certains immigrants russes. Encore faut-il que les candidats potentiels soient sensibilisés suffisamment en amont à l’existence de ces laboratoires secret-défense. D’où la déclassification progressive de certaines informations concernant l’unité.—

Sources : Informations déclassifiées du MoD & de Tsahal et Haaretz

Source: http://nanojv.wordpress.com/

Une information qui fait la Une de tous les médias en Israël. Le brigadier général de Tsahal Ofek B. a été inculpé par l’avocat général militaire cette semaine pour viol, sodomie et agression sexuelle contre deux subordonnées entre 2010 et 2012. Il nie les accusations. A SAVOIR. Ofek Boukhris, commandant de l’Institut de formation des officiers de Tsahal avait été suspendu su...

IsraelValley Plus | Défense

Le ministère de la Défense allemand et Airbus Defence and Space ont conjointement signé un accord avec Israel Aerospace Industries pour l’exploitation des modèles de drones Heron 1 au Mali. Les forces armées allemandes bénéficieront dès lors du soutien d’Airbus pour l’usage des ces UAVs (Unmanned Aerial Vehicles), assez similaires à ceux qu’ils ont utilisés dès 2010 en Af...

Nathan Sarel (Tel Aviv) | Défense

Le modèle israélien de sécurité intéresse plus que jamais la France. L'ambassadrice d'Israël enFrance a été interrogée par RTL. RTL : "On ne peut pas complètement éviter les attaques", selon l'ambassadeur d'Israël en France Israël est coutumier des attaques à la voiture-bélier similaire à l'attentat de Nice qui a tué 84 personnes. Aliza Bin-Noun explique que son pays a ...

IsraelValley Plus | Défense

La connaissance des habitudes numériques de Bouhlel aurait-elle pu indiquer sa radicalisation? Les djihadistes ont, selon Israël, un profil internet particulier. Le coordinateur de la lutte anti-terroriste de l’Union européenne, Gilles de Kerchove, était récemment en Israël pour évaluer un algorithme "miracle" mis en place contre le terrorisme. L'algorithme israélien associe critè...

Jonathan Aleksandrowicz (AJ) | Défense

La culture israélienne de la prévention d'attentats est telle que des idées simples, comme celles utilisées à l'aéroport Ben Gourion, sont considérées comme des "must" dans le monde en entier. Selon Nathalie Hamou (Les Echos) :"Nitzan Nuriel, brigadier général de réserve de l’armée israélienne, avait aidé les autorités et les équipes d’intervention de Cannes à se préparer...

Dan Rosh (Tel Aviv) | Défense

SPECIAL ATTENTAT NICE. 84 MORTS. Christian Estrosi : « Comment ce véhicule a-t-il pu pénétrer sur la promenade des Anglais ? ». L’ancien maire de Nice a réagi à l’attaque survenue dans sa ville dans la soirée du 14 juillet. La section antiterroriste du parquet de Paris a annoncé s’être saisie de l’enquête pour « assassinats et tentatives d’assassinats en bande organisée e...

Eyal Aviv (Ramat Hasharon) | Défense

La société israélienne de Défense Elbit Systems a remporté un appel d’offre d’une valeur de 19 millions de dollars lancé par le district uruguayen de Maldonado. La société devra fournir un projet de “Safe District” couvrant 6 municipalités, dont la station touristique de Punta Del Este, pour un total de 2000 kilomètres carrés. C’est l’une des filiales d’Elbit System...

Avi Mondeil (Tel Aviv) | Défense

Exclusivité Israelvalley. Ceux qui pénètrent votre système deviennent vous. Nadav (*) est élégamment accoudé à son pupitre de la cyberweek. Il s'exprime avec flegme, par métaphores chocs. La nature humaine est de commettre des erreurs,nous en commettons tous. Et c'est probablement une bonne chose. Car si nous ne commettions pas d'erreur, nous n'innoverions plus et cesserions d'évo...

Dominique Bourra | Défense

Omar Abbosh à la Cyberweek: Accenture tire profit de l'ensemble de l'écosystème israélien de cybersécurité en s'alliant avec l'élite. Exclusivité Israelvalley. Omar Abbosh, CSO (Chief Strategy Officer) charismatique chez Accenture rappelle que l'industrie mondiale consacre aujourd'hui un budget colossal à la cybersécurité devenue une priorité absolue. L'investissement des fond...

Dominique Bourra | Défense

Une délégation de grandes entreprises françaises menée par INNOCHERCHE, le réseau de veille qui conseille les groupes français en matière d'innovation et vient d'ouvrir un bureau en Israël, a participé à la Cyberweek 2016, l'un des évènements les plus importants dans le monde dans le domaine de la cyber sécurité, qui se déroule cette semaine à l'Université de Tel-Aviv. La Co...

IsraelValley Plus | Défense

Le ministère de la Défense a annoncé ce jeudi qu’il avait réussi, avec l’Agence américaine de Défense Antimissile, des essais spéciaux visant à tester les capacités de connectivité entre les systèmes antimissiles basés en Israël et ceux utilisés par les États-Unis. Ces essais, les premiers du type depuis 8 ans ont examiné le fonctionnement des missiles et systèmes développ...

Nathan Sarel (Tel Aviv) | Défense

L’aéroport international de Tel Aviv Ben Gourion est sans doute l’un des plus sécurisé au monde. En plus des moyens humains mobilisés, un tel niveau de sérénité nécessite des investissements réguliers dans de nouvelles technologies. C’est dans cette optique que l’aéroport s’est doté de nouveaux scanners de contrôle des passagers permettant de déceler en seulement deux...

Nathan Sarel (Tel Aviv) | Défense

*Susan Rice, conseillère à la sécurité nationale des États-Unis a rapporté la volonté de Barack Obama d’augmenter significativement l’enveloppe financière de l’aide militaire envers Israël, qui utilisera cette aide pour acheter du matériel développé par l’industrie de défense américaine. Mais Israël devrait pour cela renoncer à la possibilité de dépenser 26,4% de c...

Nathan Sarel (Tel Aviv) | Défense

EXCLUSIVITE ISRAELVALLEY. Avec gravité, Erel Margalit ouvre en plénière la table ronde intitulée "Cybersécurité: gagner la guerre de l'ombre". Margalit honore d'abord la mémoire de Rina, la dernière victime du terrorisme en Israël, et poursuit en affirmant que le terrorisme pourrait très vite monter en puissance avec le détournement massif du cyberespace à des fins de destruction. P...

Dominique Bourra | Défense

REVUE DE PRESSE. Libération : "Chaque passager embarquant à Tel-Aviv subit onze contrôles différents. Parfois sans s’en rendre compte puisqu’au sous-sol, les valises sont examinées par un scanner spécialement développé par Siemens pour le compte de la sécurité aéroportuaire de l’Etat hébreu. Capacité ? «Au moins 5 000 valises à l’heure», nous déclare un responsable. ...

IsraelValley Plus | Défense