Jul 26

ISRAËL MODE : LA CHAÎNE SUEDOISE H&M VEUT MENER LA VIE DURE A "CASTRO" A TEL-AVIV. H&M tente de devenir un leader dans le fashion business israélien

Authors picture

Amiram Yanaï à Tel-Aviv | Culture

H&M s’est considérablement développé au cours de ces dernières années et compte aujourd’hui 1 800 magasins environ répartis dans 34 marchés. Pourquoi donc pas Israël ? H&M est aujourd’hui présent dans 34 pays et regroupe pas moins de 73 000 collaborateurs.

IsraelValley a appris que la chaîne de vêtements suédoise H&M va concurrencer frontalement le groupe israélien CASTRO. Depuis quelque temps la rumeur avait enflammé les milieux de la mode en Israël et spécialement à Tel-Aviv. La chaîne suédoise H&M tente de mener la vie dure à Castro, son concurrent direct dans l’Etat Hébreu.

Un grand coup donc pour ravir des parts de marché à Castro est donc en préparation : à deux pas du Dizengoff Center va s’ouvrir dans un immeuble historique un nouveau magasin géant.

L’Allemagne est le plus grand marché de H&M, suivi de la Grande-Bretagne et de la Suède. La firme semble bénéficier d’un fort potentiel d’expansion et de croissance. H&M a inauguré une franchise au Moyen-Orient, à Dubaï et au Koweït, durant l’automne 2006.

ISRAELVALLEY PLUSrnYONI ABITTAN : En 1933, Castro ouvrait une modeste usine de textile à Tel-Aviv. Aujourd’hui, l’entreprise israélienne est devenue un poids lourd de l’industrie de la mode avec 150 boutiques en Israël et en Europe.

Retour sur une success story

Eti Roter, la fille de la famille Castro tient les rennes de l’entreprise avec son mari Gabi Roter.

Eti raconte que chaque vendredi, son père lui offrait des vêtements. Dès l’âge de 12 ans, son père l’a emmenée à Paris pour l’achat d’une boutique.

Autant dire qu’Eti Roter a très tôt été initiée à l’univers de la mode. C’est pour cela que dès le début des années 80, elle intègre le groupe dirigé alors par son père en occupant plusieurs postes : secrétariat, comptabilité, négociation avec les fournisseurs. Son expérience a été construite au fil des années de travail aux côtés de son père.

Gabi Roter, le mari d’Eti, ingénieur dans la construction et ayant étudié la gestion d’entreprises, est vu par Aharon Castro, le père d’Eti comme la personne qui va insuffler des idées nouvelles qui vont donner une impulsion au groupe Castro.

En 1985, Castro ouvre une boutique de vêtements pour jeunes dans Dizengoff Street en véhiculant des valeurs d’innovation et de mode à leur collection.

Eti Roter estime qu’il n’y a eu aucune coupure entre l’ère de son père et celle de son mari qui s’inscrit dans un continuum où l’entreprise Castro s’est engagée dans un processus d’apprentissage, d’expérimentation, de recherche d’innovation et d’adaptation de son offre au marché.

Aussi, Castro peut se targuer d’être la première marque à utiliser le système de franchise où comme l’affirme Eti, « le produit fait l’objet de contrôles drastiques et nécessite une supervision quotidienne des ventes afin de déterminer les vêtements qui ont du succès et ceux qui en ont moins »

Depuis 1990, Eti s’occupe de la partie Design, franchise, management des collections, l’équipement des boutiques, la relation avec les différents fournisseurs (vêtements, accessoires). En d’autres termes, c’est elle qui gère l’ensemble de la chaîne de valeur : de la production à la livraison des vêtements en boutique.
Gabi Roter est l’homme stratège : c’est lui qui gère la stratégie du groupe et qui a une vision long-termiste.

Le groupe Castro fait figure de marque « fashion » à Tel-aviv, pour celles et ceux qui veulent être « up-to-date ». L’aspect cosmopolite de la ville y est pour beaucoup et Castro adapte ses collections en fonction de son public et du climat local.

Avec la crise financière actuelle, Castro continue d’être innovant et de proposer à ses clients israéliens et étrangers des vêtements de qualité à des prix défiant toute concurrence.

Souci pour McDo Israël. Comment rentabiliser un restaurant sachant que durant une semaine, pour la fête de Pessah, le pain est strictement interdit ? La firme a donc innové. Durant les fêtes de Pessah des McDo livrent des hamburgers "spéciaux" sans pain mais avec du pain azyme. Avec 8 millions d'habitants le pays figure parmi les petits pays de McDo. Le chiffre d'affaires de la firme en Isra...

Ilan Golani | Culture

Les israéliens ont "oublié" d'inventer une technique ingénieuse. Selon (1) : "Et si on pouvait récolter le miel des abeilles sans les déranger dans leur habitat ni risquer de se faire piquer ? Deux apiculteurs australiens ont mis au point une méthode innovante de récolte automatique, qu’ils baptisent la « ruche à robinet ». Le principe : extraire le miel grâce à des alvéoles artificielles i...

IsraelValley Desk | Culture

Alors que la campagne électorale israélienne bat son plein, “Eretz Nehederet” l’émission satirique diffusée en prime time sur la deuxième chaîne du pays n’épargne aucun candidat. Pour beaucoup d’Israéliens, c’est le premier épisode de la dernière saison qui a réellement lancé la campagne électorale. Selon les producteurs, cette émission a d’ailleurs réalisé 30 % d’audimat et attiré 1,1 mill...

Marie Pasquier (Coolisrael) | Culture

Durant Pourim, il est de coutume de manger des pâtisseries triangulaires, les hamantaschen ("Poches de Haman") en Yiddish et oznei Haman ("Oreilles de Haman") en Hébreu. Il s'agit de pâtes étalées, coupées en rond et fourrées de grains de pavot, avant d'être emballées dans une forme triangulaire, le pavot étant apparent ou non. Plus récemment, le pavot a été remplacé par des prunes, dattes,...

IsraelValley Desk | Culture

Ariel Hirschfeld et Avner Holzman disqualifiés pour "leurs positions anti-sionistes" selon le Premier ministre Deux membres du jury pour le Prix d'Israël dans la mention littérature ont été disqualifiés lundi par le Bureau du Premier ministre. Les professeurs Avner Holtzman et Ariel Hirschfeld ont été disqualifiés, provoquant une tempête dans la communauté littéraire de sorte qu'en signe de ...

i24News | Culture

Marina Torre, à Jérusalem : "L'attentat perpétré dans les locaux de Charlie Hebdo retentit avec un écho tout particulier à Jérusalem, la ville sacrée des trois religions monothéistes. Le dessinateur israélien Michel Kichka évoque l'onde de choc que l'événement a provoqué dans sa profession. ''La liberté d'expression attaquée", c'est le titre qui barre la Une. En regard, le dessin d'un avion...

Marina Torre, à Jérusalem (La Tribune) | Culture

Le premier Palace au monde, l'Hotel de Paris à Monaco (créé en 1854), vendra tous ses meubles le 25 janvier prochain. De nombreux israéliens, riches comme Crésus, feront le déplacement. Ils achèteront des lustres, tables, miroirs. Cette vogue d'achats de mobiliers d'Hôtels est très forte dans les milieux les plus riches du pays. Challenges (Copyrights) : "Churchill, Colette, Gary Grant et Ch...

Ilana Dreyfus | Culture

Pour les amateurs de danse classique, la Compagnie de Ballet Classique de Moscou, fondée par Nathalie Kasatkina et Vladimir Vasilyov, arrive en Israël en février prochain avec son spectacle « Spartacus », un ballet d’Aram Khachaturian. Kasatkina et Vasilyov, qui sont tous les deux diplômés du prestigieux théâtre Bolshoi, ont travaillé avec les meilleurs danseurs du monde, dont Mikhail Barys...

Maelle Lassy | Culture

Invité par le centre culturel français de Tel-Aviv pour la promotion de son film sorti en 2014 en France Supercondriaque et prévu sur la toile le 25 décembre en Israël, j’ai rencontré un Dany Boon en pleine forme. Pourquoi avez-vous fait ce film sur l’hypocondrie Dany Boon ? Dany Boon : je me suis inspiré de ma propre hypocondrie pour mon quatrième long-métrage en tant que scénariste et r...

Maryline Medioni (Le Monde Juif .info) | Culture

L’orchestre de Chambre de Paris poursuit son programme de solidarité internationale au Moyen-orient avec un nouveau dispositif d’actions éducatives en Israël, en partenariat avec les Amis Français de l’Université de Tel-Aviv et avec le soutien de la ville de Paris et de l’Institut Français. A l’initiative de plusieurs de ses musiciens, l’Orchestre de chambre de Paris est porteur depuis 2007...

IsraelValley Desk | Culture

La France compte pas moins de 700 terrains de golf harmonieusement répartis sur le territoire contrairement à Israël où ce sport est peu répandu. Faut-il ramener son sac au moment de venir y vivre en permanence ou lors d'un séjour touristique? Il faut pour répondre à cela, revenir à la particularité du Golf. Qu'est ce qui le différencie des autres sports ? L'ÉTIQUETTE ET LE HANDICAP L'étiq...

Ouri Blum (Tel Aviv) | Culture

Le magazine de mode américain a sélectionné les endroits branchés de Tel-Aviv. Bar Zou Bisou Inspiré par la série Mad Men, ce piano bar et restaurant invite à l’immersion dans le New York des années 60, dans une atmosphère feutrée et chaude. Pour les amateurs de jazz, les performances live du saxophoniste et du pianist...

a | Culture

L’Ambassade de France et l’Institut français d’Israël, le théâtre Cameri de Tel Aviv ont le plaisir de vous annoncer : Livres en scène 4, une mise en voix de la littérature française et israélienne. Avec la présence exceptionnelle de l’acteur français. Lionel Abelanski. Les 18 et 19 novembre au Théâtre Cameri de Tel Aviv Plébiscité par un millier de spectateurs, loué par l’ensemble des m...

IsraelValley Desk | Culture

Bien que petite par sa taille, l'industrie locale du cinéma peut revendiquer une année record, portée par un grand nombre de comédies à succès. Pour en citer un: ZERO MOTIVATION Talya Lavie met en scène deux soldates avec des problèmes émotionnels et une commandante face à des problèmes de management. Elle pourrait avec ce film marquer un tournant dans l'histoire du cinéma israélien. ...

Avner Myers | Culture

Evènement de renommée mondiale pour les amateurs de piano dans le monde, le festival du piano se tiendra pour la 16ème année consécutive au musée d’art de Tel Aviv (67 rue Shaul Hameleh, Tel-Aviv Jaffa) et au Suzanne Dellal Center (6 rue Yeheli, Tel-Aviv Jaffa). Ce festival réunit des amateurs de piano des quatre coins du monde. Plus de 180 pianistes se produiront dans plus de 40 concerts, r...

Anael Dahan | Culture