Oct 6

Sciences et Bible - Pour quelle raison la Bible commence-t-elle par la lettre Beth ? Le voyage dans le temps et le Big Bang

Authors picture

Gerald Shroeder,professeur au M.I.T. | Culture

Le Talmud et les commentateurs semblent dire que chacun des six jours de la Genèse a une durée régulière de 24 heures.

Gerald Shroeder, professeur au MIT.

Les sources classiques Juives nous expliquent qu’avant le commencement nous ne savons pas réellement ce qu’il y a. On ne peut décrire ce qui précède l’univers. Le Midrach pose la question: " Pour quelle raison la Bible commence-t-elle par la lettre Beth ? ". La raison en est que la lettre Beth (qui s’écrit un peu comme un C à l’envers) est fermée de tous les cotés à l’exception du coté qui indique la direction avant. On ne peut donc dire ce qu’il y avait avant mais seulement après.

Na’hmanide, le Cabaliste, va plus loin. Il dit que bien que les jours aient une durée de 24h00 chacun, ils contiennent " kol yemot ha-olam " toutes les époques et tous les secrets du monde.

Na’hmanide dit qu’avant l’univers, il n’y avait rien … puis soudain la création tout entière apparaît sous la forme d’une graine minuscule. Il donne une dimension à cette graine: quelque chose de tout petit équivalent à une graine de moutarde. Il dit encore que cela fut la seule création physique. Il n’y a pas eu d’autre création physique; les autres créations furent d’ordre spirituel et concernèrent le Néfèch (l’âme animale) et la Néchama (l’âme humaine). La création d’une minuscule graine fut la seule création. Toute la matière de base nécessaire à la création de tout le reste était contenue dans cette graine. Na’hmanide en fait la description suivante: " dak me’od, ein bo mamach " – totalement minuscule, sans substance. Cette graine, qui bien que minuscule et sans essence, est devenue matière à mesure qu’elle s’est dilatée comme nous le savons.

Na’hmanide écrit plus loin: " Micheyech, yitfos bo zman " – Lorsque cette matière s’est formée à partir de cette substance sans substance, le temps a pris forme. Non pas “a commencé”, le temps ayant été créé au tout début mais “a pris forme”. L’horloge Biblique démarre lorsque la matière s’est condensée et figée à partir de cette substance si ténue au point qu’elle n’avait pas d’essence.

La Science a démontré qu’il n’existe qu’une seule "substance sans substance "qui peut se transformer en matière. C’est l’énergie. La fameuse équation d’Einstein E = MC2 nous apprend que l’énergie peut se transformer en matière. Et à partir du moment où elle devient matière, le temps prend forme.

Na’hmanide a fait là une déclaration phénoménale. Je ne sais pas s’il connaissait les lois de la Théorie de la Relativité. Mais nous, nous les connaissons. Nous savons que l’énergie – telle que les faisceaux de lumière, les ondes radio, les rayons gamma ou bien les rayons x – se déplace à la vitesse de la lumière, c’est à dire à la vitesse de 300 millions de mètres par seconde. A cette vitesse là, le temps ne s’écoule pas. L’univers était âgé mais le temps n’a pris forme que lorsque la matière est apparue. Cette période temporelle avant que l’horloge de la Bible ne démarre a durée 1/100000ième de seconde. Un temps infime certes, mais durant ce temps l’univers s’est dilaté partant de la taille d’une graine minuscule pour atteindre environ la taille du Système Solaire. A partir de ce moment, la matière apparaît et le temps commence à s’écouler. L’horloge démarre à cet instant.

Lorsque la Bible nous dit qu’il y eut " un soir et un matin, Jour Un ", c’est pour nous donner un enseignement quant à la perspective que la Bible a du temps. Einstein a prouvé que le temps varie d’un endroit à l’autre de l’univers, de même la perspective qu’on en a dépend de l’endroit où l’on se situe. La Bible déclare qu’il y eut " un soir et un matin, Jour Un ".
Si donc la Torah avait considéré le temps selon l’époque de Moïse et du mont Sinaï, longtemps après qu’ait vécu Adam, le texte n’aurait pas utilisé l’expression Jour Un, car à l’époque du mont Sinaï des millions de jours s’étaient déjà écoulés. Et puisqu’un temps considérable s’était écoulé par rapport au Jour Un, le texte se devait d’employer l’expression “un Premier Jour”. Lors du second jour de la Genèse, la Bible mentionne “un second jour” parce qu’il y avait déjà eu un jour premier par rapport auquel une comparaison était possible. Lors du second jour, on peut parler de “ce qui s’est produit lors du premier jour”. Par contre, lors du premier jour, on ne peut pas parler de “ce qui s’est produit lors du premier jour” parce que premier implique une comparaison supposant l’existence d’une série. Et justement il n’y avait pas de série. Tout ce qu’il y a eu c’est un Jour Un.

Même si la Torah avait considéré le temps selon l’époque d’Adam, le texte aurait employé l’expression “un premier jour” car c’est selon ces dires qu’il y a eu six jours. La Torah utilise l’expression “Jour Un” parce qu’elle regarde en avant à partir du début. Elle pose la question: quel est l’âge de l’univers et elle répond: il est de six Jours. On compte le temps jusqu’à Adam et on obtient Six jours. Nous, nous regardons en arrière et nous disons que l’âge de l’univers est de 15 milliards d’années. Cependant lorsque les scientifiques affirment que l’univers a 15 milliards d’années ils savent bien par ailleurs qu’il y a quelque chose qui n’est jamais dit. Ce qui n’est jamais dit c’est que l’univers a 15 milliards d’années vu du cadre spatio-temporel dans lequel nous existons. Telle est la conception qu’Einstein a de la relativité.

L’élément clé est que la Torah regarde en avant dans le temps depuis un cadre spatio-temporel très différent du notre à une époque où l’univers était très petit. Ensuite il y a eu une expansion de l’univers. L’espace s’est dilaté et c’est cette dilatation qui a produit un changement dans la perception du temps.

Imaginons que nous remontions des milliards d’années en arrière au commencement du temps. Supposons donc qu’à ce moment là, lorsque le temps a pris forme, il y avait une communauté intelligente (ceci est totalement fictif). Supposons que cette communauté intelligente disposait d’un laser et qu’elle s’est mise à émettre des impulsions de lumière: à chaque seconde d’intervalle une impulsion de lumière, puis une autre et encore une autre toujours à une seconde d’intervalle. Supposons que des milliards d’années plus tard grâce à une antenne satellite nous recevions sur terre cette impulsion lumineuse. Sur cette impulsion de lumière (la transmission d’information sur onde lumineuse c’est ce qu’on appelle la transmission sur fibre optique) est imprimé le message suivant: " je vous envoie une impulsion toutes les secondes ". Puis une seconde s’écoule et une autre impulsion est émise.

La lumière voyage à la vitesse de 300 millions de mètres à la seconde. Par conséquent les deux impulsions lumineuses sont séparées à l’origine par 300 millions de mètres. Elles voyagent à travers l’espace pendant des milliards d’années pour atteindre la terre des milliards d’années plus tard. Mais, un instant. L’univers est-il statique ? Non. L’univers est en expansion. C’est la cosmologie de l’univers et cela veut donc dire qu’il est en expansion dans un espace vide situé à l’extérieur de l’univers. Cependant il n’y a pas d’espace à l’extérieur de l’univers. L’univers est en expansion du fait de la dilatation de l’espace. Qu’est-il donc arrivé à ces impulsions de lumière qui ont voyagé durant des milliards d’années alors qu’il y a eu expansion de l’univers? Ces impulsions se sont trouvées de plus en plus distantes les unes des autres du fait justement de la dilatation de l’espace entre ces impulsions. Lorsque des milliards d’années plus tard, la première impulsion arrive, on s’exclame: " Oh, une impulsion ! " Avec écrit dessus: " je vous envoie une impulsion toutes les secondes ". Là, vous appelez tous vos amis et vous attendez l’impulsion suivante. Mais arrive-t-elle une seconde plus tard ? Non ! Une année plus tard ? Probablement pas non plus. C’est peut-être des milliards d’années plus tard. Car ce qui va permettre de mesurer la dilatation qui s’est produite c’est le temps qu’aura passé l’impulsion de lumière à voyager à travers l’espace. Ceci relève de la cosmologie commune.

L’Ambassade de France et l’Institut français d’Israël ont choisi cette année de mettre la danse à l’honneur et proposent « FRENCH FOCUS DANCE 2014 » : d’avril à septembre 2014. Six compagnies françaises de danse se produiront en Israël et proposeront sept spectacles inédits présentés dans six différents festivals ou manifestations à travers le pays. Cette saison de danse permettra au pub...

IsraelValley Desk | Culture

Le 29 Avril à 19h30, l’Ambassade de France et l’Institut français d’Israël ont le plaisir d’accueillir l’historienne et écrivain Miriam Rosman pour une conférence exceptionnelle à l'occasion de la publication en hébreu du livre « La France et Israël 1947-1970 - De la création de l'Etat d'Israël au départ des Vedettes de Cherbourg » aux éditions Resling (2014). Avec la présence exceptionne...

IsraelValley Desk | Culture

La campagne ” lundi sans viande“, dirigée par l’ancienne présentatrice Miki Haimovich en Israël, s’est avérée être un franc succès. Les chiffres présentés par l’Institut de Recherche de Panels  montrent que 20,8% d’Israéliens – plus de 300 000 personnes – ont adopté l’initiative depuis son lancement il y a un an. Selon les données de l’Institut de recherche, la réduction de la consommation d...

IsraelValley Desk | Culture

Traditionnelles, au blé complet ou enrobées de chocolat, elles sont désormais accessibles à tous. Les matsots ont parcouru un long chemin depuis la pâte sans levain, cuite par nos ancêtres lorsqu'ils quittèrent l'Egypte, jusqu'aux packs géants économiques des épiceries locales. Son histoire reflète celle du peuple hébreu, pour qui elle est devenue un aliment de base, sept jours durant, et chaqu...

Yoram Berger | Culture

Les patrons israéliens perpétuent une tradition qui fait toujours plaisir à leurs salariés : le cadeau de fêtes. A l'occasion de Pessah, ce sont des millions de salariés qui vont recevoir de leur employeur un cadeau; cette année. Le marché du cadeau est estimé à plusieurs milliards de shekels. La popularité des émissions télévisées de cuisine exercent une influence sur le type de cadeau offe...

J.B et D.R | Culture

"C''est en Israël, dans le cimetière de Guivat Shaoul à Jérusalem, que repose désormais Ilan. Sa mère a transféré la dépouille de son fils, ne pouvant imaginer qu'il trouve la paix sur la terre où il a été torturé. Par peur aussi, qu'une fois libres, ses bourreaux "aillent cracher sur sa tombe". (Source Philosemite) LE PARISIEN. Le film «24 jours, la vérité sur l’affaire Ilan Halimi», d'Alex...

IsraelValley Desk | Culture

Nouvel eldorado de la télé, Israël est le pays à l’honneur du 51e marché international des programmes (MIPTV) qui se déroule à Cannes jusqu'à mercredi… Il y a le télé-crochet «Rising Star» acheté par M6, l'explosif «Boom» acheté par TF1. Quels seront les prochains? Vedettes du MIPTV cette année avec 18 sociétés de production et plus de 200 représentants, les producteurs israéliens sont toujo...

Annabelle Laurent | Culture

Artiste, maître à penser et éducateur, il a été aussi directeur de l’enseignement artistique au Ministère de l’Education Nationale et de la Culture en Israël ...

Shalom Marciano | Culture

265 photographies, 1000 œuvres exposées, 25 expositions, 15 salles d’exposition, 30000 visiteurs. Exposition du photographe français Jean-François Lepage « Memories from the future » 5-19 avril 2014, Carmel Winery, Rishon LeZion Pour sa 3ème édition, le festival a choisi le thème « mémoire photographique...

IsraelValley Desk | Culture

Que l'on se rassure, la réplique du palais présidentiel du boucher de Damas récemment construite à Kfar Saba (au Nord de Tel Aviv), n'a d'autres destinées que les besoins d’une nouvelle série américaine, intitulée “Tyrant”, dont la sortie est prévue en juin. De la taille de trois terrains de football, le palais présidentiel a été construit en dix jours par une équipe de 150 ouvriers. Selon Y...

Avner Myers | Culture

L'Ambassade de France et l’Institut français d’Israël accueillent Stanislas Dehaene, l’un des plus éminents spécialistes mondiaux de neurosciences, Professeur au Collège de France et membre de l’Académie des Sciences. Stanislas Dehaene animera une conférence exceptionnelle le jeudi 10 avril à 19h30 sur « Les neurones de la lecture », une conférence à la portée du grand public, jeunes et moins j...

IsraelValley Desk | Culture

La finale du 11e Concours international de Piano d'Orléans a eu lieu (22 candidats en lice). Le grand lauréat est Imri Talgam (Israël) qui, après avoir obtenu les Prix "Edison Denisov" et Hellfer, a reçu des mains d’Alicia Terzian le grand prix "Blanche Selva". La médaille de la ville d’Orléans lui fut aussi remise par Serge Grouard , député maire. La Nouvelle République: "Reste que c’est l...

Youval Blumenthal | Culture

Une sorte d'abécédaire « pour les Nuls » traduit en hébreu vise à enseigner aux Juifs ultra-orthodoxes d'Israël tout ce qui a attrait à la sexualité. Un choix de thématique qui s'adresse à un public particulièrement muet sur ce brûlant sujet.  ...

Avner Myers | Culture

Une question qui agite le monde du show-business en Israël. À la suite de la mort de sa compagne L'Wren Scott, Mick Jagger et ses amis vont-ils annuler leur show en Israël comme ils l'ont fait en Australie ? Difficile de le savoir. Les Rolling Stones doivent être à Tel-Aviv, au parc Ayarkon, le 4 juin prochain. ISRAELVALLEY PLUS Le Figaro : "À la suite de la mort de sa compagne L'Wren Scot...

IsraelValley Desk | Culture

Exposition de l’artiste du 21 au 29 mars 2014 à Tel Aviv Né en 1931 à Tel Aviv, Uri Eliaz entre à l'Ecole d'Art Betzalel de Jérusalem en 1947 mais ses études sont très vite interrompues par la Guerre d'Indépendance de 1948 et les émeutes qui éclatent à Jérusalem. Âgé de 17 ans, Uri rejoint les forces de la Hagana alors que Jérusalem est as...

Shalom Marciano | Culture