May 2

Israël Jérusalem . "Mille petits métiers s’y exercent, ceux des cordonniers, des tailleurs, des menuisiers, des ferblantiers,..."

Authors picture

André Chouraqui, écrivain | Culture

Lorsqu’on parle d’André Chouraqui et de son oeuvre, c’est aussitôt sa traduction de la Bible qui surgit à l’esprit. Mais Chouraqui est aussi écrivain, historien, homme d’action, poète. Pétri par la culture française, mais avant tout fils d’Israël et juif convaincu amoureux de Jérusalem qu’il habite depuis quelques trente années, André Chouraqui nous livre ici ses émotions et sa vision de la capitale d’Israêl.

“Mille petits métiers s’y exercent, ceux des cordonniers, des tailleurs, des menuisiers, des ferblantiers, des cadreurs, des banquiers, des changeurs, de vendeurs d’eau ou de coiffeurs.

Quelques juifs et chrétiens exercent des métiers plus élaborés comme celui de la fabrication des vins et alcools que certains musulmans achetaient jadis clandestinement chez eux non sans risque.

C’est à l’ouest du quartier musulman que se situe le quartier chrétien avec la plupart des Lieux Saints, à commencer par le Saint Sépulcre, centre spirituel de la chrétienté. A voir aussi, le toit du Saint Sépulcre qui abrite un village où vivent des moines éthiopiens habitant des cellules dispersées… une vraie curiosité.

Au sud-ouest de la ville, le quartier arménien où se situent le patriarcat, la belle cathédrale de Saint Jacques, un séminaire, un couvent de religieuses, une imprimerie, une bibliothèque et un musée.

Le quartier juif enfin, à l’extrême sud de la ville qui compte des bâtiments vieux de 100 à 200 ans, ainsi que quelques synagogues datant du XVIème siècle. Un quartier dominé par un réseau de ruelles étroites, de cours, de patios de la communauté juive qui attendit pendant près de deux millénaires la renaissance de la ville de David.

Le mur occidental (mur des lamentations) sacré pour le judaïsme, constitue le rempart de soutènement de la colline où s’élevait jadis le Temple. Dans ses fondations, il y a une pierre hérodienne de 14 mètres de longueur.

D’un poids de 800 tonnes, elle est probablement la pierre la plus lourde jamais utilisée en architecture. Son transport d’une carrière située à plusieurs kilomètres de ce lieu et sa mise en place demeurent une énigme.

Mais les quartiers musulmans, chrétiens, arméniens et juifs n’ont d’existence propre que dans la mesure où ils flanquent la colline inspirée où le temple s’élevait jadis et aujourd’hui le Dôme du Rocher et la mosquée d’El-Aqsa qu’il faut absolument découvrir.

Signalons également au visiteur que le panorama de Jérusalem se prolonge hors des murs qui protégeaient jadis le palais royal, le Temple et la population de la ville. Les collines et les vallées offrent au pèlerin tant de lieux vénérables et de sites incomparables qu’aucun guide n’en épuise le nombre.

Entre le Mont Moriah et le Mont des Oliviers s’étendait jadis la ville des Jébuséens, puis la ville de David non loin de la source de Guihon.
La vallée de Cédron enserre à l’est et au sud l’éperon sur lequel se dresse la vieille ville; une vallée qui abrite de nombreux vestiges du passé biblique.

La vallée de Géhenne aujourd’hui, partie souriante du parc qui entoure la ville, hier le lieu où les occupants crucifiaient les condamnés à mort.
Le Mont Scopus qui constitue un point d’observation idéal et d’où le visiteur est suspendu au-dessus d’un gouffre qui accentue le caractère lunaire du paysage, l’un des plus beaux que l’on puisse admirer.

Le Mont des Oliviers, où ses flancs jadis déserts, refleurissent aujourd’hui et dont chacune des pierres illustre un souvenir biblique, de David à Jésus. Le Mont Sion dominé par l’Eglise de la Dormition et par la haute tour élevée en l’honneur de Marie, mère de Jésus.

Le Dormition enfin où selon la tradition catholique, la vierge Marie s’est endormie avant d’être enlevée au ciel.

Cet univers de Jérusalem, avec ses trente siècles d’histoire passionnée, agresse de sa beauté rude, dépayse le visiteur, le déracine, l’obligeant à reconnaître dans le plus lointain, le prochain avec lequel il faut vivre et qu’il faut aimer.
Nous sommes là, aux racines du judaïsme, du christianisme et de l’islam, et au cœur des multiples conflits nés de la rencontre de tous les âges et visages de l’humanité.

La ville de la bible ressuscitée de nos jours, a pour vocation d’incarner les idéaux dont elle devenue le symbole pour des millions d’hommes.

Puissent les lumières de JERUSALEM rapprocher ceux dont la réconciliation ouvrira une nouvelle ère de paix."

Source SVP Israël Guide. Texte offert à nos lecteurs par Gilles Sitruk.

SVP-Israël, le nouveau guide du tourisme en Israël. GRATUIT. Tél : 06 60 98 98 23 – adresse e-mail : svp-israel@wanadoo.fr

Invité par le centre culturel français de Tel-Aviv pour la promotion de son film sorti en 2014 en France Supercondriaque et prévu sur la toile le 25 décembre en Israël, j’ai rencontré un Dany Boon en pleine forme. Pourquoi avez-vous fait ce film sur l’hypocondrie Dany Boon ? Dany Boon : je me suis inspiré de ma propre hypocondrie pour mon quatrième long-métrage en tant que scénariste et r...

Maryline Medioni (Le Monde Juif .info) | Culture

L’orchestre de Chambre de Paris poursuit son programme de solidarité internationale au Moyen-orient avec un nouveau dispositif d’actions éducatives en Israël, en partenariat avec les Amis Français de l’Université de Tel-Aviv et avec le soutien de la ville de Paris et de l’Institut Français. A l’initiative de plusieurs de ses musiciens, l’Orchestre de chambre de Paris est porteur depuis 2007...

IsraelValley Desk | Culture

La France compte pas moins de 700 terrains de golf harmonieusement répartis sur le territoire contrairement à Israël où ce sport est peu répandu. Faut-il ramener son sac au moment de venir y vivre en permanence ou lors d'un séjour touristique? Il faut pour répondre à cela, revenir à la particularité du Golf. Qu'est ce qui le différencie des autres sports ? L'ÉTIQUETTE ET LE HANDICAP L'étiq...

Ouri Blum (Tel Aviv) | Culture

Le magazine de mode américain a sélectionné les endroits branchés de Tel-Aviv. Bar Zou Bisou Inspiré par la série Mad Men, ce piano bar et restaurant invite à l’immersion dans le New York des années 60, dans une atmosphère feutrée et chaude. Pour les amateurs de jazz, les performances live du saxophoniste et du pianist...

a | Culture

L’Ambassade de France et l’Institut français d’Israël, le théâtre Cameri de Tel Aviv ont le plaisir de vous annoncer : Livres en scène 4, une mise en voix de la littérature française et israélienne. Avec la présence exceptionnelle de l’acteur français. Lionel Abelanski. Les 18 et 19 novembre au Théâtre Cameri de Tel Aviv Plébiscité par un millier de spectateurs, loué par l’ensemble des m...

IsraelValley Desk | Culture

Bien que petite par sa taille, l'industrie locale du cinéma peut revendiquer une année record, portée par un grand nombre de comédies à succès. Pour en citer un: ZERO MOTIVATION Talya Lavie met en scène deux soldates avec des problèmes émotionnels et une commandante face à des problèmes de management. Elle pourrait avec ce film marquer un tournant dans l'histoire du cinéma israélien. ...

Avner Myers | Culture

Evènement de renommée mondiale pour les amateurs de piano dans le monde, le festival du piano se tiendra pour la 16ème année consécutive au musée d’art de Tel Aviv (67 rue Shaul Hameleh, Tel-Aviv Jaffa) et au Suzanne Dellal Center (6 rue Yeheli, Tel-Aviv Jaffa). Ce festival réunit des amateurs de piano des quatre coins du monde. Plus de 180 pianistes se produiront dans plus de 40 concerts, r...

Anael Dahan | Culture

Une Israélienne remporte le prix littéraire français Femina. Zeruya Shalev s'est dite «ravie d'être la première Israélienne à recevoir ce prix». Le Femina, l'un des principaux prix littéraires français, a récompensé lundi l'Israélienne Zeruya Shalev pour une oeuvre sur l'amour et la famille, ainsi que l'Haïtienne Yanick Lahens pour un roman sur son pays, traversé par les cataclysmes et l'opport...

IsraelValley Desk | Culture

Une Start-Up arabe de Nazareth, lancera en décembre Fostuq, le premier réseau social conçu par des arabes pour des arabes. Le monde arabe est constitué de 370 millions de citoyens, parmi lesquels 150 millions ont accès à internet. Si le chiffre paraît faible, il est cependant en perpétuelle augmentation. La croissance des internautes arabes a été enregistrée à + 2500% entre 2010-2012, tandis...

Shani Benoualid | Culture

4 artistes Israéliens contemporains majeurs, si proches par leurs talents, si différents dans leurs origines et dans leur art, exposent ensemble dans le studio du photographe Yehuda Altmann a Tel Aviv . Jack JANO ZENOU, peintre et sculpteur, est né en 1950 à Fes , au Maroc, Il arrive en Israël à Shlomi, à l'age de 6 ans. Jano est l'un des artistes les plus fascinant sur la scène israélienn...

Shalom Marciano | Culture

TV5MONDE, l’Ambassade de France en Israël et l’Institut français de Haïfa organisent dans le cadre du festival une « Journée 100% Francophone », le 16 octobre 2014. Au cœur de cette journée, la projection du film Atlit de Shirel Amitay avec la présence exceptionnelle de la productrice Sandrine Brauer et des actrices Géraldine Nakache (sous réserve) et Yael Abecassis. La projection se dérou...

IsraelValley Desk | Culture

« Rencontre avec un auteur », à l’initiative de l’Institut français d’Israël, propose une quarantaine de rencontres chaque année, mettant en lumière la diversité et la richesse des publications de langue française, romanciers, poètes, dramaturges ou essayistes. L’Institut français d’Israël s’offre une rentrée littéraire sous le signe de l’hébreu : 8 rencontres avec des écrivains israéliens de r...

IsraelValley Desk | Culture

L'humour juif peut remonter ses origines à la Torah, aux Talmuds et au Midrash, avant de se diversifier selon les époques, les conditions socio-politiques, et les lieux dans lesquels se retrouvent les diverses communautés juives. Actuellement, l'« humour juif » fait généralement référence à une forme plus récente, dont le centre était situé en Europe de l'Est, et s'est particulièrement dével...

IsraelValley Desk | Culture

HUMOUR. Le jour de Kippour est dit aussi le jour du Grand Pardon. Soit le jour où les juifs sollicitent le pardon de Dieu pour les fautes commises à son encontre. Ce qui a inspiré à Gaï Mored, du quotidien Yediot Aharonot, la caricature suivante : la rue d’une agglomération israélienne. Binyamin Netanyahou et Avigdor Lieberman, sur le trottoir, kippa sur la tête, étui à prière sous le bras...

M.B.A. | Culture

Membre d’un réseau présent dans le monde entier, l’institut français de Jérusalem (IFJ) Romain Gary encourage les échanges interculturels et la diffusion de la langue et de la culture françaises à travers ses différentes activités. Situé en plein cœur de Jérusalem sur l’esplanade de la Municipalité, l’IFJ Romain Gary est un espace culturel qui vous propose : - Des cours de français certif...

LG | Culture