Aug 6

ISRAELVALLEY - L’entreprise israélienne SolarEdge a reçu, le prestigieux prix de la conférence Intersolar de Munich.

Authors picture

Lionel Yrhi (Netanya)*_

L’entreprise israélienne SolarEdge a reçu, le prestigieux prix de la conférence Intersolar de Munich. Hadas Rozen, directrice marketing de l’entreprise a déclaré, au sujet de la conférence en Allemagne, qu’il s’agissait de la récompense la plus prestigieuse dans l’industrie solaire. La distinction décernée à SolarEdge concerne la catégorie du photovoltaïque.

L’entreprise a eu le privilège de cette décoration grâce à un nouveau produit issu du domaine photovoltaïque : l’optimiseur d’énergie nouvelle génération. La dernière création de l’entreprise est basée sur une nouvelle technologie d’optimisation indépendante (IndOP), utilisée avec des puces semi-conductrices développées par SolarEdge, permettant ainsi un développement de produits plus petits que la norme, avec une efficacité et une durabilité augmentée.

« Nous sommes très fiers d’avoir été reconnus pour notre innovation » a déclaré Guy Sella, PDG et co-fondateur de SolarEdge. « En tant que leader sur le marché de l’optimisation solaire, ce prix affirme notre conviction et notre connaissance dans notre domaine, et montre également que notre démarche est celle à suivre » a-t-il ajouté.

Le prix Intersolar est décerné chaque année par une équipe de juges nommés dans trois catégories différentes. Cette année, plus de 3,000 entreprises solaires ont concouru pour le titre, considéré comme le prix le plus grand et le plus prestigieux au monde, dans le domaine. Cette décoration permettra notamment au tenant du titre d’éveiller un grand intérêt au sein de la communauté mondiale.

En fin 2011, la société avait bénéficié d’un financement de 30 millions de dollars de la part de plusieurs fonds différents, comme notamment, le groupe NVP. Jusqu’aujourd’hui, l’entreprise a déjà bénéficié d’apports multiples dont la somme s’élève à 100 millions de dollars. Les investisseurs de la compagnie comptent certains israéliens comme Genesis ou bien Vortex, ainsi que plusieurs groupes étrangers comme Opus, Walden, Lightspeed, ou encore le fonds d’investissements de General Electric.

Lionel Yrhi (Netanya)