Jul 11

ISRAELVALLEY - AIRBUS AURA T-IL, APRES LES USA, UNE SUPERBE USINE D'ASSEMBLAGE ET UN R&D LAB EN ISRAËL ?

Authors picture

Daniel Assayah (Tel-Aviv) | High-Tech

Après la décision d’implanter aux USA une usine d’assemblage, Airbus peut-il envisager une nouvelle étape, une implantation sérieuse en Israël, un pays qui regorge de savoir-faire en matière d’ingénierie aéronautique et spatiale ? La réponse est enfin “oui”.

Durant des années, la guerre commerciale entre Boeing et Airbus avait bloqué toute décision de la part du constructeur Européen de s’implanter dans l’Etat Hébreu. Israël était à ce jour considéré par les experts comme une chasse gardée des américains.

Après avoir accepté que Airbus produise aux USA, les autorités américaines ne peuvent plus dire aux israéliens sur un ton menaçant : “si vous travaillez massivement pour Airbus, nous allons limiter nos coopérations technologiques et militaires avec vous”.

Les constructeurs aéronautiques israéliens possèdent un savoir-faire exceptionnel qui intéresse bien évidemment Airbus. Il n’y a donc plus aucune raison pour Airbus de ne pas avoir une série de R&D Labs en Israël. Le verrou a sauté. Pour ceux qui ne le savent pas encore, Airbus (qui a bien un bureau commercial très discret à Tel-Aviv) tente déjà coopérer (un peu) avec Israël. La preuve se trouve dans les archives d’IsraelValley :

“Elta Ltd, filiale d’I.A.I. est spécialisée dans les systèmes d’armement électronique. En 2011, elle prévoit de franchir pour la première fois le cap d’un milliards de dollars de ventes. Elta Ltd travaille au développement d’un système électro-optique qui permettrait aux soldats sur le champ de bataille de localiser avec précision d’où viennent les tirs dirigés sur eux, ce qui est crucial par exemple en cas de combat en zones habitées. Le système ne pèsera pas plus que 5kg et sera aisément transportable. Elta Ltd est en pourparlers avec Airbus pour collaborer au recyclage des appareils pour passagers Airbus A330 en avions-cargos. A l’heure actuelle, la firme effectue déjà ces travaux pour les Boeing 747 et Boeing 767”.

ISRAELVALLEY PLUS
Selon (1) : "Le nouveau patron de la division d’aviation civile de Boeing a minimisé dimanche l’implantation de la première usine d’assemblage d’Airbus aux Etats-Unis, estimant que les compagnies aériennes s’intéressaient plus à la valeur des avions qu’à l’endroit où ils sont construits. “Vous gagnez avec les meilleurs produits, la meilleure valeur, les meilleurs relations”, a dit Ray Conner à des journalistes à Londres, à la veille de l’ouverture du salon aéronautique de Farnborough.

Airbus, filiale d’EADS, a annoncé lundi un projet de construction d’une usine d’assemblage à Mobile, dans l’Alabama, pour ses monocouloirs A320, destinés aux vols court- et moyen courriers, afin de se rapprocher des compagnies aériennes américaines aux flottes vieillissantes. Si les décisions d’achat des compagnies se basaient sur l’endroit où les avions sont construits, Boeing détiendrait 100% du marché américain au lieu de 80%, a remarqué Ray Conner.

Nommé fin juin pour succéder à Jim Albaugh à la tête du pôle d’aviation commerciale de Boeing, Ray Conner a estimé que la concurrence était plus féroce aujourd’hui qu’il y a 10 ou 15 ans. Boeing et Airbus se livrent à une guerre sans merci pour emporter la part du lion dans un marché estimé à 100 milliards de dollars par an.

Ray Conner a dit s’attendre à un “salon correct” en termes de commandes à Farnborough. L’avionneur américain devrait prendre sa revanche sur Airbus au salon aéronautique de Farnborough à partir de lundi, grâce à la version remotorisée de son monocouloir vedette, le B737MAX, un an après le raz-de-marée de commandes engrangé par le groupe européen au salon du Bourget.

Le directeur général de Boeing Jim McNerney s’attend à ce que l’avionneur américain surpasse Airbus “un certain nombre d’années” durant, écrit dimanche l’Independent".