Jan 21

ISRAELVALLEY - SONIA PERES N’EST PLUS… Depuis le début des années 90, Sonia Peres s’est démarquée progressivement des options politiques choisies par Shimon Peres

Authors picture

Mati Ben-Avraham | News

Elle fut le symbole du pionniérisme féminin israélien, d’avant la création de l’Etat. Et c’est dans ce village-école qui l’a vit grandir qu’elle a choisi d’être inhumée. Là où elle rencontra Shimon Peres. Le coup-de-foudre. Là, où il la courtisa, lui lisant ces poèmes écrits à son intention. Le couple, par excellence. Et quand Shimon Peres, de par les fonctions qu’il fut amené à occuper, d’abord en tant que grand commis de l’Etat, ensuite au plan politique, elle, Sonia, choisit de demeurer, non pas dans son ombre, mais en marge.

Mais non pas effacée : en tête-à-tête, elle ne lui ménageait pas sa manière de penser. Elle avait tout simplement décidé de vivre sa vie. Elle l’a dit, d’ailleurs : « Je suis bien dans ma peau. Je suis bien dans ma vie à moi. Et je suis bien là où je me trouve. J’aime mon appartement, mon environnement, et mon pays. » C’est la raison pour laquelle, elle a refusé de suivre son président de mari, demeurer dans la résidence officielle des chefs de l’Etat à Jérusalem.

Les projecteurs n’étaient pas sa tasse de thé. Ses activités, en particulier dans le domaine social, ont échappé à toute publicité. Et par ailleurs, comme elle disait : « Je ne vois pas en quoi ce que je pense, ou ce que je fais, puisse intéresser le public. » Et encore, à propos de son époux : « J’ai épousé un fermier, non un politique. »

C’est vrai que, depuis le début des années 90, elle s’est démarquée progressivement des options politiques choisies par Shimon Peres. Et si elle fut encore à ses côtés, lors de son échec dans la course à la présidence de l’Etat, en 2000, ce fut pour la dernière fois. Son aspiration, alors : que son mari prenne enfin sa retraite, qu’il délaisse la vie politique pour se consacrer à leur vie de couple, de parents et de grands-parents.

Il restait, cependant, que ce « divorce » idéologique n’altérait en rien l’essentiel : il fut son seul amour, elle est restée la femme de sa vie.