Vente aux enchères de la « flotille de Gaza » en Israël.

By |2018-09-12T08:11:34+00:00septembre 12th, 2018|Categories: DROIT ET FISCALITE|
Partager

Les bateaux de la « flottille à Gaza », confisqués il y a un mois, seront vendus aux enchères et l’argent de la vente sera remis aux familles des victimes du terrorisme.

Quatre navires confisqués il ya un mois et demi par la marine alors qu’ils se rendaient dans la bande de Gaza seront vendus et l’argent à payer pour cette vente sera réparti entre deux familles de victimes terroristes, les familles Gavish et Weinstein, le tribunal de district de Jérusalem a statué suite à une requête déposée par les familles contre le Hamas.

Selon un rapport publié à Yediot Aharonot , le tribunal a discuté de la pétition et entendu l’opinion des officiers supérieurs de la marine et des renseignements, qui ont affirmé sans équivoque que lorsque des navires atteignent la bande de Gaza, ils les transmettent immédiatement au Hamas. A la fin de l’audience, le tribunal a décidé que deux des navires, « Freedom » et « Karstein », seraient confisqués s’ils étaient capturés par la marine. Fin juillet, la marine a pris le contrôle de la flottille et les navires ont été transférés au port d’Ashdod et, ces derniers jours, le tribunal a décidé que les navires seraient vendus aux enchères et que l’argent reçu serait distribué entre les deux familles.

La famille Gavish a perdu David et Rachel Gavish, résidents d’Elon Moreh, leur fils Avraham et Yitzchak Kanar, le père de Rachel Gavish. L’attaque s’est produite lorsqu’un terroriste est entré chez la famille Gavish à la veille du premier jour de la Pâque en 2002 et a ouvert le feu sur les occupants.

La famille Weinstein a perdu son fils, Adam, lors d’une attaque terroriste sur le passage piéton de Jérusalem en 2001. Dans les deux cas, le tribunal a déterminé le lien direct entre les auteurs des attaques et l’organisation du Hamas.

Le montant à percevoir de la vente des navires ne devrait pas dépasser les quelques milliers de shekels à répartir entre les familles, mais les familles considèrent que cette décision est en principe importante. « C’est loin des dizaines de millions que le tribunal a décidé pour nous », a déclaré à Yediot Aharonot un membre de la famille, « mais de notre point de vue, ce n’est que le début de la route. il y a un prix pour les crimes intolérables du Hamas.

Source :
http://www.israelnationalnews.com/News/News.aspx/251563

 

Partager

Les Articles Les Plus Lus

Leave A Comment