BioCatch (Israël) surveille des milliards de transactions. Biométrie du comportement.

By |2018-09-16T12:12:33+00:00septembre 16th, 2018|Categories: ECONOMIE|
Partager

BioCatch, l’identifiant cognitif sans code. Utiliser la biométrie comportementale pour sécuriser les comptes et les données bancaires, détecter les menaces en ligne et arrêter la fraude financière… telle est la mission de BioCatch, une pépite fondée 2011 par Avi Turgeman, Benny Rosenbaum, Uri Rivner, experts en big data, machine learning et intelligence artificielle.

En sécurisant les applications Web et mobiles grâce à l’authentification des utilisateurs en fonction de leur comportement cognitif, la plate-forme a séduit de grands noms de la finance, comme Royal Bank of Scotland ou American Express.

La start-up totalise 56 brevets, a levé mi-mars 30 millions de dollars, auprès d’American Express Ventures ou de NexStar Partners. «Depuis cinq ans, 9 milliards de données personnelles ont été volées», rappelle BioCatch, qui surveille chaque mois plus de 5 milliards de transactions via 60 millions d’utilisateurs.

La jeune pousse analyse 500 paramètres pour créer un profil d’utilisateur unique ne pouvant être ni perdu ni volé ni imité, en identifiant ses interactions avec l’appareil, que ce soit un PC ou un mobile. Plus besoin d’enregistrer de code secret: le terminal reconnaît l’utilisateur à ses habitudes.

Création: 2011

Fonds levés: 41 millions de dollars

Source et Copyrights : Les Echos.

Auteur : Nathalie Hamou

Partager

Les Articles Les Plus Lus

Leave A Comment