Visite de Viktor Orban. Les relations entre Israël et la Hongrie, un nouveau pas.

Partager

Le Premier ministre hongrois Viktor Orban se rend en Israël où il rencontrera ce jour Benyamin Netanyahu avant de se rendre au Mémorial de la Shoa à Jérusalem et au Mur des Lamentations. Un parcours qui suscite de nombreuses polémiques au sein de la population israélienne. Si les rapports politiques entre les deux pays sont très bons, Viktor Orban est accusé d’attiser l’antisémitisme. Beaucoup ne comprennent pas l’accueil réservé au Premier ministre hongrois par Benyamin Netanyahu.

Viktor Orban n’a jamais caché son admiration pour certains hommes-clefs du passé fasciste de la Hongrie. Ainsi, selon le Premier ministre, l’amiral Mikos Horthy, le régent hongrois allié d’Adolf Hitler, est un homme exceptionnel.

Plus récemment, Orban a également mené une campagne à l’encontre de Georges Soros, ce milliardaire qui tente de contrer la politique anti-migratoire du gouvernement hongrois. Le visage de ce vieil homme d’origine juive a ainsi été placardé dans les rues hongroises accompagné de messages critiques pour tenter de réduire sa popularité. Cette photo rappelle à beaucoup l’imagerie utilisée par les nazis en 1930 pour représenter l’ennemi juif.

Mais aux yeux du Premier ministre israélien, son homologue hongrois a des qualités non négligeables: Viktor Orban s’oppose à la majorité des pays européens jugés trop libéraux par Benyamin Netanyahu. La Hongrie s’est abstenue lors de tous les votes de résolutions onusiennes visant Israël..

C’est un voyage très controversé et qui sera accompagné par une série de manifestations contre le Premier ministre hongrois, notamment lors de sa visite à Yad Vashem, le mémorial de la Shoah à Jérusalem, en raison des accusations d’antisémitisme qui pèsent sur Viktor Orban et sur son parti anti-immigration Fiedsz.

La visite marque le réchauffement des relations entre Israël et la Hongrie tout juste un an après le déplacement de Binyamin Netanyahu à Budapest. Selon des médias locaux, Israël serait intervenu auprès de l’administration américaine pour contribuer à faire sortir de l’isolement le politicien considéré comme le symbole du glissement européen vers la droite dure.

Pendant sa visite de 48h, Viktor Orban rencontrera les responsables israéliens. Il devrait se rendre au Mur des Lamentations qui ne figure généralement pas au programme des visites officielles. Par contre, son voyage ne comprend pas d’étape à Ramallah, en Cisjordanie, comme le veut l’usage lors des voyages de dirigeants étrangers de passage en Israël.

Source et Copyrights : http://www.rfi.fr

Partager

Les Articles Les Plus Lus

Leave A Comment