Verifyoo, PulseNmore, SellFee. Trois startups d’Israël à suivre.

Partager

Une sélection d’Anthony Lesme pour usine-digitale.fr (Copyrights)

A. Trois grandes banques françaises s’intéressent de très près à la start-up israélienne Verifyoo et testent depuis quelques semaines sa technologie. Mise au point par un ingénieur du Technion à Haïfa, le principe est simple : par la simple écriture de lettres sur votre téléphone ou votre tablette, la banque pourra vérifier que vous êtes le bon utilisateur et ainsi autoriser l’accès aux services de vos comptes.

B. La start-up israélienne PulseNmore est sur le point de commercialiser un appareil à ultrasons portatif qui permettra aux femmes enceintes de contrôler la santé de leur bébé avec leur smartphone. Le dispositif doit aussi permettre aux hopitaux et cliniques de générer des économies en limitant le nombre de consultations causées par de fausses alertes.

C. SellFee, l’application qui permet de créer un site e-commerce sur le modèle d’un jeu vidéo. Depuis quelques mois, la plateforme israélienne SellFee offre la possibilité de créer son magasin virtuel en s’amusant et en réglant un certain nombre de problèmes logistiques. L’idée est de ne pas dépenser d’argent pour faire de l’argent.

« L’argent, n’est rien qu’un jeu« . C’est le slogan de SellFee. Tomer Warschauer Nuni est le fondateur de la start-up de Ra’anana, situé en banlieue de Tel-Aviv. Expert israélien des médias sociaux et du marketing, il compare sa start-up à « FarmVille pour l’e-commerce », faisant référence au jeu populaire de simulation agricole Zynga. Le site adopte tous les codes des jeux vidéo de plateforme dans une architecture très colorée, presque enfantine.

Partager

Les Articles Les Plus Lus

Leave A Comment