Iran, Europe, Israël. Des salaires aux terroristes? Tournée « spéciale » de Rohani.

Partager

1. SALAIRES. Pour la première fois, l’Union Européenne se prononce publiquement contre le versement de salaires aux terroristes et à leurs familles par l’Autorité Palestinienne.

“Nous estimons que la violence n’a pas a être récompensée ni encouragée » ont déclaré des représentants de Bruxelles actuellement en tournée en Israël et dans les territoires de l’Autorité Palestinienne.

Une visite à triple objectif : vérifier que les milliards d’euros européens versés à Ramallah arrivent dans les bonnes poches, s’assurer que le soutien financier européen est aussi efficient que possible afin de faire progresser la solution à deux États et exiger d’Israël de continuer à mettre en oeuvre les accords de Paris.

C’est-à-dire à reverser à Mahmoud Abbas les dizaines de millions de dollars de droits de douane perçus sur les marchandises destinées aux marchés palestiniens qui transitent par les ports israéliens. En effet, une toute nouvelle loi adoptée par la Knesset permet de déduire les salaires versés par l’Autorité palestinienne aux terroriste et à leurs familles des recettes fiscales collectées par Israël, avant qu’elles ne soient reversées à Ramallah. (Revue de la Presse Israélienne sur Judaiques FM 94.8, Nathalie Sosna-Ofir)

2. TOURNEE. Le président iranien Hassan Rohani est actuellement en tournée en Europe pour défendre l’accord sur nucléaire iranien. Une visite qui s’est ponctuée par un incident embarrassant, la tentative d’attentat contre des opposants iraniens. Un fait que les Etats-Unis et Israël se sont empressés de commenter lors de la fête américaine du 4 juillet. (i24 News)

 

Partager

Les Articles Les Plus Lus

Leave A Comment