Eurosatory. Le « Pavillon Israël » inauguré par l’Ambassadrice en France.

Eurosatory, le plus grand salon international dédié à la défense et à la sécurité, se déroule en présence de 1.789 exposants venus de 63 pays au Parc des Expositions de Villepinte, au nord de la capitale française. Les industriels israéliens sont très actifs dans ce Salon dont le Pavillon Israël a été inauguré par l’Ambassadrice d’Israël en France.

Près de 58.000 visiteurs, dont des professionnels, des experts ou encore des étudiants, sont attendus à ce salon de cinq jours qui devait être inauguré ce lundi par la ministre française des Armées, Florence Parly. Le stand de son ministère exposera notamment le blindé multi-rôles Griffon et l’engin de reconnaissance et de combat Jaguar, qui font partie des nouveaux blindés de l’armée française financés par son dernier programme « Scorpion », lancé en 2014 et doté de 8 milliards d’euros. Selon les chiffres communiqués par Eurosatory, le marché défense et sécurité à l’international devrait progresser de 9% sur la période 2018-2019, avec l’Amérique du Nord représentant 39% des dépenses mondiales, l’Asie 26% et l’Europe 25%.

Pour l’édition 2018, les pays les plus représentés sont les Etats-Unis, la France, l’Allemagne et Israël. Sur les 1.789 exposants, près de 600 sont français et la Chine compte plus de 55 exposants. Parmi les nouveautés de cette année, l’ouverture d’un hall de 11.000m2 qui vient compléter la surface totale d’exposition intérieure. Autre nouveauté, l’Eurosatory Lab qui accueillera jusqu’à 70 start-up sélectionnées pour la qualité de leur projet avec également des conférences animées par des spécialistes internationaux du secteur.

Il y aura également des démonstrations institutionnelles de l’armée de Terre française, ainsi que de la préfecture de police dont les brigades d’intervention telles que la BRI, le RAID et le GIGN, des unités d’élites. Le salon est organisé autour de huit pôles technologiques : sécurité civile, gestion de crises et sécurité des populations; sécurisation des infrastructures et des sites sensibles; ingénierie, tests et mesures; risques nucléaire, radiologique, biologique, chimique (NRBC) et explosif; entraînement et simulation; drones et robotique; électronique embarquée et enfin, nouveauté cette année, un pôle dédié au renseignement.

Les Articles Les Plus Lus

Leave A Comment