Smile! 300 réfugiés soudanais en Israël ont reçu une réponse positive.

Partager

Sur les quelque 2500 réfugiés en provenance du Soudan qui attendent depuis des années une décision des autorités israéliennes concernant leur demande d’asile 300 ont reçu une réponse positive : ils peuvent pour l’instant rester dans le pays.

Les Africains originaires du Darfour (1), de la région Nouba et de la province An-Nil al-azraq sont donc autorisés à travailler en Israël où ils bénéficieront des prestations sociales et de l’assurance maladie. De plus, ils pourront sortir du pays et y revenir. On ignore selon quels critères les 300 réfugiés ont joui de ce droit et pour quelle raison ce statut n’a pas été conféré à tous les réfugiés soudanais.

Selon le gouvernement, la décision a également été impactée par le fait que depuis avril dernier les demandeurs d’asile ne peuvent être plus être renvoyés contre leur gré dans des pays tiers. L’Ouganda et le Rwanda, pays tiers dans lesquels Israël voulait renvoyer notamment les réfugiés soudanais et érythréens, refusent dorénavant de les accepter. (Source : http://israelentreleslignes.com)

(1) Le Darfour (en arabe : دار فور, Dār al-Fūr, signifiant « maison/terre des Four » ou Fòòra en four) est une région de l’Ouest du Soudan, s’étendant sur le Sahara et le Sahel subsaharien. Sa population est musulmane1. Le Darfour est riche en uranium et cuivre.

Administrativement, le Darfour est divisé depuis 2012 en cinq États : le Darfour-Central, le Darfour du Nord, le Darfour du Sud, le Darfour-Occidental et le Darfour-Oriental. Cette région est, depuis 2003, le théâtre d’un conflit entre rebelles et armée gouvernementale qui a provoqué une grave crise humanitaire.

Partager

Les Articles Les Plus Lus

Leave A Comment