Actif en Afrique du Sud. Idan Abolnik, ex-membre des forces spéciales d’Israël.

By |2018-06-14T09:05:10+00:00juin 14th, 2018|Categories: DEFENSE|
Partager
Des fermiers d’Afrique du Sud s’estiment confrontés à un danger croissant et craignent pour leur vie. Pour apprendre à se défendre, certains d’entre eux ont décidé d’embaucher des vétérans de l’armée israélienne. Selon la police sud-africaine, 74 agriculteurs ont été tués entre 2016 et 2017 en Afrique du Sud.
Ainsi, comme le montre un reportage de la chaîne de télévision britannique SkyNews, Idan Abolnik, ancien membre des forces spéciales d’Israël, a accepté de former ces fermiers au combat au corps-à-corps et au maniement de l’arme de poing.
«[Cette formation] est ouverte à tous et à toute personne à la recherche d’un système spécialement conçu pour les fermiers. Nous les entraînons à faire face à différentes sortes d’attaques», a-t-il en outre confié à la chaîne sud-africaine News 24. Et de préciser : «Nous leur enseignons le corps à corps, le combat de maquis, le combat urbain et certaines techniques de collectes d’information.» Le programme coûte environ 20 000 rands (environ 1 300 euros) par personne pour un cours intensif de deux semaines.
Les Blancs, qui représentent 8% de la population sud-africaine, possèdent 72% des fermes dans le pays. Or, dans un souci de «soigner les divisions du passé», le président sud-africain Cyril Ramaphosa a annoncé le 20 février dernier que «l’expropriation de terres sans compensation» était envisagée pour accélérer leur «redistribution» aux Sud-Africains noirs.
Source : http://koide9enisrael.blogspot.com
Partager

Les Articles Les Plus Lus

Leave A Comment