Repas amer pour Shinzo Abe (Japon), en visite en Israël.

By |2018-05-11T07:35:42+00:00mai 11th, 2018|Categories: Non classé|
Partager

Alors que le Premier ministre japonais Shinzo Abe était en visite officielle en Israël, lors du dîner avec son hôte, son homologue israélien Benjamin Netanyahu, le chef Moshe Segev a fait sensation à la fin du repas en servant en dessert, une chaussure. Bien mal, lui en a pris, la tradition japonaise refuse toutes les chaussures à l’intérieur d’une maison… 

Au Japon, c’est une tradition séculaire. Les chaussures n’entrent pas dans les maisons et l’on se retrouve le plus souvent en chaussettes quand on se fait inviter. Le chef israélien Moshe Segev ne le savait sans doute pas et même s’il est déjà un peu étonnant de servir un dessert dans une chaussure, même en fer, les personnes qui accompagnent la délégation, israélienne comme Japonaise, auraient peut-être pu prévoir la chose.

Selon le Huffigton Post Maghreb un haut responsable japonais affirme : « Il n’y a rien de plus bas qu’une chaussure dans la culture japonaise. Non seulement ils ne portent pas de chaussures à la maison, mais on ne trouve pas de chaussures dans leurs bureaux non plus. C’est un irrespect total » et d’ajouter : « Il n’y a aucune culture au monde où on met des chaussures sur la table. Qu’est-ce qui a pris ce respectable chef ? Si c’était de l’humour, nous ne trouvons pas ça drôle. Nous avons été offensés au nom de notre premier ministre »

Source : www.7detable.com

Partager

Les Articles Les Plus Lus

One Comment

  1. roberto 12 mai 2018 à 5 h 07 min - Reply

    Le chef de cuisine devrait soumettre son menu a la delegation pour acceptation.
    Ne serait-ce que pour ne pas servir un plat que l’invite n’aime pas.
    Cela me semble un minimum.
    En dehors de ca je ne vois pas en quoi une chaussure peut-etre evocatrice de regal des papilles.
    A part les odeurs et la transpiration,je vois pas ce que cela peut evoquer….
    Rien d’appetissant donc.
    Ce chef pourrait s’inscrire a un cours de psychologie elementaire.

Leave A Comment