E. Macron et B. Netanyahou se consultent sur Gaza. Arno Klarsfeld s’exprime.

By |2018-05-16T06:49:31+00:00mai 16th, 2018|Categories: EDITORIAL|
Partager

L’ambassadrice d’Israël en France: « Le Hamas a intérêt qu’il y ait des morts ». Invitée de Bourdin, l’ambassadrice d’Israël en France Aliza Bin-Noun a tenté de justifier l’attaque qui a causé la mort de 55 Palestiniens lundi, tués par des snipers de l’armée israélienne lors d’une manifestation à Gaza.

Gaza : Israël « a fait preuve de retenue », assure l’ambassadrice américaine à l’ONU. « Les Etats-Unis déplorent les morts mais il y a beaucoup de violence dans la région », a ajouté la diplomate lors d’une réunion du Conseil de sécurité de l’ONU, au lendemain d’une journée de manifestations sanglante à la frontière entre la bande de Gaza et Israël, qui a fait 55 morts côté palestinien.

Lors des questions d’actualité au gouvernement au Sénat, le Premier ministre Edouard Philippe a dénoncé les violences dans la bande de Gaza. Il a défendu le « droit fondamental des Palestiniens à manifester pacifiquement ».

Emmanuel Macron a dénoncé « les violences des forces armées israéliennes contre les manifestants » palestiniens à Gaza. Dans un communiqué, Macron indique qu’il s’est « entretenu avec le Roi Abdallah II de Jordanie, gardien selon la tradition des Lieux saints de Jérusalem et avec le Président de l’Autorité Palestinienne Mahmoud Abbas », avant de converser avec Benjamin Netanyahou le mardi 15 mai.

Le président français a fait part à ses interlocuteurs de « la vive préoccupation de la France sur la situation à Gaza, à Jérusalem et dans les villes palestiniennes », et a « déploré le grand nombre de victimes civiles palestiniennes à Gaza aujourd’hui et ces dernières semaines », se contentant de « condamner les violences des forces armées israéliennes contre les manifestants ». S’en est suivi un appel à « la retenue et à la désescalade », afin « que les manifestations des prochains jours demeurent pacifiques. »

Europe 1 : « Contrairement aux Etats-Unis qui ont pointé la responsabilité du Hamas, le président Emmanuel Macron a lui évoqué celle de l’armée israélienne. Lundi soir, il a « condamné les violences des forces armées israéliennes contre les manifestants » palestiniens à Gaza, lors d’entretiens téléphoniques avec son homologue palestinien Mahmoud Abbas et le roi de Jordanie Abdallah II. Le chef de l’Etat a réaffirmé auprès de ses interlocuteurs « la désapprobation de la France à l’encontre de la décision américaine d’ouvrir une ambassade à Jérusalem » et souligné que le statut de la ville « ne pourra être déterminé qu’entre les parties, dans un cadre négocié sous l’égide de la communauté internationale ».

Emmanuel Macron a également « souligné le droit des Palestiniens à la paix et à la sécurité », rappelant par ailleurs « son attachement à la sécurité d’Israël et la position française constante en faveur d’une solution à deux Etats, Israël et la Palestine, vivant côte à côte dans des frontières sûres et reconnues ». (Source : Europe 1)

Source JForum : « L’avocat franco-israélien Arno Klarsfeld a fustigé mardi les condamnations de la diplomatie française au droit légitime de défendre ses frontières contre les émeutiers pro-Hamas de la Bande de Gaza.

“Israël a le droit de se défendre. Si des dizaines de milliers de palestiniens excités par le Hamas détruisaient la clôture et passaient en Israël ce serait un carnage et Israël, sans frontières, cesserait d’exister. Israël a prévenu “n’essayez pas de détruire la clôture”.”, a-t-il déclaré sur Twitter.

“Si la manif avait été pacifique, limitée à Gaza il n’y aurait pas eu de tirs de la part des Israéliens. Ou l’armée ne tire pas et la barrière est détruite ou l’armée tire et il y a des morts. Le Hamas est criminel, une organisation terroriste payée par l’Iran, vouée à la destruction d’Israël”, a-t-il poursuivi.

“Quel pays laisserait passer de tels individus ? La France ne veut même pas reprendre ses nationaux gangrenés par Daesh et on voudrait qu’Israël laisse entrer des dizaines de milliers de fanatiques assoiffés de sang israéliens”, a-t-il conclu.

Le président français Emmanuel Macron a “déploré le grand nombre de victimes civiles palestiniennes à Gaza aujourd’hui et ces dernières semaines”. Selon les chiffres du Hamas, 55 émeutiers palestiniens ont été tués dimanche et 2400 autres blessés. Des chiffres repris par les agences internationales de presse. (Source : Un article (adapté) de Éric Hazan pour jforum.fr)

Partager

Les Articles Les Plus Lus

Leave A Comment