Jérusalem : 43 millions d’euros pour construire (sans la France) un téléphérique.

By |2018-05-14T07:49:36+00:00mai 14th, 2018|Categories: ECONOMIE|
Partager

Le gouvernement israélien a donné dimanche son feu vert à un investissement de 56 millions de dollars (43 millions d’euros) pour un projet de téléphérique reliant Jérusalem-Ouest à la Vieille ville, située à Jérusalem-Est.

Cette annonce du ministre du Tourisme Yariv Levin a été faite à la veille du transfert officiel de l’ambassade des Etats-Unis de Tel-Aviv à Jérusalem.

Ce projet de téléphérique « va changer la face de Jérusalem en offrant aux touristes et visiteurs un accès confortable au Mur des Lamentations », dans la vieille ville, a affirmé M. Levin. Longue de 1,4 km, cette ligne partira de la partie ouest de Jérusalem pour rejoindre le Mont des Oliviers, à Jérusalem-est, puis la porte des Immondices, à l’entrée de la Vieille ville, porte la plus proche du mur des Lamentations. « La plus grande partie de son itinéraire passera par des terres domaniales », a ajouté le ministre sans donner d’autres détails.

Le gouvernement avait approuvé l’an dernier la première phase du projet. Cette ligne comprendra quatre stations et pourra transporter 3.000 personnes par heure dans chaque sens, à une vitesse de 21 km/h, selon une estimation du ministère du Tourisme. Elle devrait être opérationnelle en 2021. (Source : i24 News (avec agence)

Selon le site de Meyer Habib (député) : « Sous la pression de Bercy et du Quai d’Orsay, les entreprises françaises, en particulier Suez Environnement, qui étaient pourtant favorites pour l’obtention du marché, ont été contraintes de se désengager du projet de téléphérique à Jérusalem.

Le gouvernement français a hélas, sans grande surprise, cédé devant les menaces de l’Autorité palestinienne. Cette initiative de la municipalité de Jérusalem vise à connecter les différentes parties de la ville et améliorer l’accès aux lieux saints pour tous, Juifs, Musulmans, Chrétiens, résidents, touristes ou pèlerins…
Quand Israël se désengage et érige des murs de séparation, on parle de honte. Quand Israël s’efforce de rapprocher, de désenclaver, d’ouvrir des voies de communication entre les territoires, il enfreint soi-disant le droit international. Comprenne qui pourra ! Ce projet poursuit aussi un très bel objectif écologique. Le téléphérique aura un impact en termes de décongestion du trafic automobile aux abords de la Vieille ville. Quelle incohérence quand on sait que la France affiche l’ambition de se présenter en élève modèle au COP 21, Conférence mondiale de l’ONU sur les changements climatiques ! »

Partager

Les Articles Les Plus Lus

Leave A Comment