Gaza crise. Israël ordonne au Consul Turc à Jérusalem de quitter le pays.

Partager

Tayyip Erdogan a condamné les violences dans la bande de Gaza, ou une soixantaine de Palestiniens ont été tués depuis lundi. Le premier ministre israélien lui a répondu qu’il n’avait pas de « leçons de morale » à recevoir.

Les violences de ces derniers jours dans la bande de Gaza menacent fortement les relations entre Ankara et Israël. Mardi, la Turquie a demandé à son ambassadeur de quitter temporairement le pays. Une décision qui fait suite aux propos très virulents qu’a tenus le président Turc Tayyip Erdogan. En effet, alors que le bilan ne faisait que grandir lundi après de violents affrontements à la frontière entre Israël et Gaza, il avait accusé Israël de « terrorisme d’État » et de « génocide ».

 Il a recommencé mardi, alors que deux Palestiniens ont de nouveau été tués par des tirs israéliens, en qualifiant son voisin d' »État d’apartheid ».

Entre les deux pays, les relations se sont normalisées fin 2016 après une grave crise diplomatique qui durait depuis plus de six ans. Depuis, Turcs et Israéliens ont renforcé leurs coopérations, notamment dans le domaine de l’énergie. Cependant, la question de la cause palestinienne, très importante aux yeux d’Erdogan, refroidit régulièrement la relation entre les deux pays. Le président turc, issu de la mouvance islamo-conservatrice, soutien le mouvement palestinien du Hamas à Gaza.  Après la convocation de l’ambassadeur israélien à Ankara, où il lui a été demandé de « retourner dans son pays un certain temps », Israël a répliqué en ordonnant au consul turc à Jérusalem de quitter le pays.

Source : ww.lexpress.fr/

Partager

Les Articles Les Plus Lus

Leave A Comment