Loi nouvelle. L’industrie du sexe en Israël. 12 040 femmes et hommes prostitués.

Partager

La ministre de la Justice Ayelet Shaked a annoncé qu’elle avait pris sa décision et défini le modèle de sanction s’appliquant aux clients de l’industrie du sexe.

La sanction promus en Israël serait plus administrative que criminelle. Cela signifie que les hommes interpellés lorsqu’ils ont recours aux services d’une prostituée ne feront pas l’objet de sanctions pénales mais devront payer une amende. À ce stade, on ne sait pas encore si ce sera une amende fixe ou une punition qui s’aggravera avec la récurrence de l’infraction.

Pour rappel, en juillet dernier, la Knesset a adopté un projet de loi visant à approuver la loi nationale sur la lutte contre la prostitution et l’assistance fournie aux prostituées, rédigé par le député Shuli Mualem et l’ex-députée Zahava Gal-On. Un projet de loi parallèle proposée par la députée Aliza Lavie a également été approuvé à l’unanimité, avec plus de 70 voix pour et aucun opposant ni abstention.

« La ministre Ayelet Shaked a fait un pas qui sera enregistré dans les pages de l’histoire de la lutte pour éradiquer l’industrie de la prostitution en Israël », a déclaré l’avocate Nitzan Kahana, co-directeur de la campagne contre la traite des femmes et la prostitution. « Une initiative juste qui devrait être achevée dès que possible, lorsque la ministre présentera à la Knesset la loi interdisant la prostitution et permettant la réhabilitation des victimes de la prostitution, qui sera approuvée.

Dans la décision de la ministre se trouve un effort d’arrêter l’exploitation continue de milliers de femmes et d’hommes dans le cercle de la prostitution, d’empêcher la prochaine génération de basculer dans la prostitution et d’apporter une véritable réforme morale à toute la société israélienne.

En ce qui concerne le libellé de la loi et le bon modèle, le processus législatif est long et il est possible d’attendre que les articles de la loi soient présentés et de connaître leurs avantages et leurs inconvénients. Pour 12 040 femmes et hommes prostitués dans l’Etat d’Israël, l’interdiction de la consommation par la loi est une véritable révolution.

Source : mako.co.il

Copyright: Alliance

Partager

Les Articles Les Plus Lus

Leave A Comment