Le Chef de la police de Tel-Aviv est satisfait : « moins de meurtres ici qu’en Suisse ».

By |2018-05-26T16:47:57+00:00mai 26th, 2018|Categories: DROIT ET FISCALITE|
Partager

Le patron de la police israélienne a affirmé récemment : “Nous avons constaté une diminution spectaculaire de la criminalité. Aussi bien le crime organisé que les meurtres, ils ont atteint leur plus bas niveau en deux décennies. Alors qu’une personne est assassinée tous les trois jours en Israël, le Chef de la police a précisé que le taux de criminalité était 4,5 fois plus élevé aux États-Unis, et… il y a eu moins de meurtres en Israël qu’en Suisse ».

Selon Jacques Benillouche (1) : « Israël est un pays comme les autres, avec ses bandits, ses voleurs et ses génies du high-tech. Comme partout, les gangs mafieux exploitent des casinos, clandestins en Israël et légaux à l’étranger, ainsi que d’autres formes de jeux de hasard. Ils gèrent la prostitution, le blanchiment d’argent, le racket et les extorsions de fonds, le prêt usuraire, la drogue et le trafic d’armes, le recel de biens volés, la contrebande des diamants…

L’arrivée massive des juifs d’ex-URSS à partir de 1989 a drainé de nombreux mafieux russes dans le pays, qui ont vu Israël comme un endroit idéal pour blanchir de l’argent grâce à la libre circulation des capitaux et à un système bancaire favorable aux nouveaux immigrants juifs exemptés de taxes.

Le crime organisé russe s’est donc cherché une place dans un environnement déjà encombré par les Israéliens «de souche» et les juifs d’Afrique du nord arrivés après l’indépendance d’Israël dans les années 1955-62 de Tunisie et du Maroc en particulier. Il a été l’occasion d’une guerre de gangs qui a éliminé beaucoup de mafieux délogés par les nouveaux venus.

Les Américains suivent de près les activités aux Etats-Unis des membres liés au grand banditisme et Israël n’hésite plus à extrader ses ressortissants membres du syndicat du crime. Les sommes générées par le crime en Israël, avec ses ramifications à l’étranger, sont tellement importantes que les convoitises se font de plus en plus visibles. Les méthodes expéditives deviennent courantes pour éliminer les concurrents, avec tous les risques pour la population des villes ». (1) Source : Slate.fr

Partager

Les Articles Les Plus Lus

Leave A Comment