C’Israël. Super-Pharm met au chômage plus de 1 300 conseillers beautés.

La plus grande chaîne de pharmacies et de produits de beauté en Israël, Super-Pharm, a l’intention de se passer de 1 300 conseillers beautés … Leur rémunération fait grimper le prix que payent les chaînes de pharmacie pour les produits, et cette hausse se répercute sur le prix de vente. Cette décision a semé la panique auprès de la communauté israélienne d’origine Russe. En effet, de nombreuses conseillères sont Russes et étaient payés au SMIC israélien.

A SAVOIR. Le conseiller beauté conseille et vend des parfums, des produits de beauté et des cosmétiques à une clientèle. Le conseiller beauté ou le vendeur-conseil en cosmétiques travaille pour un magasin indépendant ou franchisé. Il peut être aussi employé à domicile comme ambassadeur d’une marque en particulier.

Le rôle d’information, de conseil est primordial. Le vendeur-conseil ou la vendeuse-conseil possède une expertise dans le domaine de la mise en valeur, connaît sur le bout des doigts l’ensemble des gammes qu’il vend. Grâce à ses connaissances en dermatologie et en cosmétologie, il recommande à sa clientèle les produits qui correspondent le mieux à son style, ses goûts, son âge, son type de peau. Il est amené à faire tester les produits au client. L’univers de l’esthétique et de la beauté exige également d’être soigné en toute circonstance.

Le conseiller ou la conseillère beauté aide aussi à faire tourner la boutique ! Côté réserve, il est amené à surveiller l’approvisionnement de ses rayons, à vérifier le comptage des stocks. Auprès de la clientèle, il mène une politique active de fidélisation grâce aux conseils de qualité qu’il prodigue et grâce aux diverses opérations mises en place : carte de fidélité, échantillons, emballage-cadeau, opérations promotionnelles…

 

Les Articles Les Plus Lus

Leave A Comment