A Eilat, les plages sont les plus propres d’Israël. Bientôt un terrain de golf.

By |2018-04-21T12:13:36+00:00avril 21st, 2018|Categories: TOURISME|
Partager

Une des particularités d’Eilat est que la saison de la baignade dure toute l’année, et donc l’entretien des plages également. Des milliers de touristes viennent en effet 365 jours par an sur les plages d’Eilat et sont ravis de découvrir, outre leurs fonds marins d’une grande transparence, leur propreté.

Selon l’indice de propreté « Hof naki » mesuré en janvier 2018 par le bureau de protection de l’environnement, les plages d’Eilat ont été classées comme étant « très propres ».

Toujours selon ce classement, la ville d’Eilat se trouve parmi les villes en tête de classement, c’est-à-dire dont les plages sont les plus propres d’Israël, et ce même après l’été et les fêtes. Il faut savoir qu’on doit cela aux équipes municipales chargées de l’entretien de la ville, aux agents chargés de la surveillance (il faut savoir que des amendes sont distribuées aux baigneurs laissant leurs ordures sur la plage), et aux campagnes de sensibilisation à l’égard des touristes-qui comprennent la distribution de sacs poubelles en périodes d’affluence.

De plus, la municipalité a augmenté le nombre de poubelles le long des plages qui sont de plus destinées au tri des déchets. Enfin, des cendriers jetables sont à la disposition des vacanciers dans les plages autorisées à la baignade.

UN GOLF A EILAT.

Voici la prochaine attraction de la ville balnéaire : Un terrain de golf (ou plutôt plusieurs) sur une surface de 85 Dunam (soit 8500m²). Un appel d’offre va être publié dans les prochaines semaines à Eilat afin de choisir qui aura la charge des travaux de construction. Le projet, initié par le Cadastre en collaboration avec le ministère du Tourisme, comprendra un complexe hôtelier, une école de Golf et 18 parcours de 250 mètres chacun. Le principal défi de ce vaste projet est de parvenir à faire pousser et entretenir de la pelouse qui devra rester verte 365 jours par an, ce malgré les conditions climatiques arides de la ville la plus au sud du pays.

Notez que ce projet a été envisagé depuis longtemps mais il connaît de nombreux opposants, parmi lesquels le Bureau du Culte qui craint que le Golf n’empêche le développement du cimetière et les Verts qui redoutent l’arrosage démesuré lors des périodes de sécheresse. Mais cette fois, il a été autorisé par le comité local et se trouve devant le comité régional, et selon l’ingénieur de la ville, ce projet sera unique en son genre, et qui pourra être exploité durant toute l’année en raison du temps clément à Eilat. Le maire de la ville Meïr Itshak Halevy aimerait attirer les Golfeurs qui se rendent sur les terrains de Golf près d’Acaba afin qu’ils traversent la frontière pour venir jouer en Israël (Source : Yediot Eilat).

Source et Copyrights :Valérie Bitton (eilat.blogspot.co.il)

Partager

Les Articles Les Plus Lus

Leave A Comment