Le PDG israélien de WeWork achète le hub chinois d’un rival.

Fournisseur d’espace de travail partagé WeWork fait l’acquisition d’un de ses rivaux basé en Chine, Naked Hub, alors que la concurrence dans le secteur se réchauffe. Le cofondateur et PDG de WeWork, Adam Neumann, a fait allusion à l’accord dans un blog jeudi, et l’accord a été largement couvert par les médias chinois et étrangers depuis mercredi.

« Nous nous unissons avec Naked Hub », écrit Neumann. « Nous aurons un impact profond en aidant les entreprises à travers la Chine à grandir, à évoluer et à réussir. » Les détails financiers de l’acquisition n’ont pas été divulgués, bien que l’accord pourrait valoir 400 millions de dollars, a rapporté Bloomberg, citant deux personnes familières avec le sujet.

L’acquisition de Naked Hub par WeWork va l’aider à accroître sa présence en Chine. Naked Hub, lancé en 2015, compte 26 sites à Shanghai, Beijing et Hong Kong.
Le géant américain de l’espace de travail collaboratif est entré sur le marché chinois en 2016 et a intensifié sa présence avec 16 implantations à Beijing, Shanghai et Hong Kong. Selon Neumann, il est prévu d’avoir 40 emplacements cette année.

WeWork a obtenu un investissement de 500 millions de dollars en juillet de SoftBank et de Hony Capital pour financer son expansion en Chine.

WeWork a pu se sentir contraint par son plus grand rival chinois, Ucommune, anciennement connu sous le nom d’UrWork, qui a déjà fait l’acquisition de trois plus petits opérateurs domestiques d’espaces de travail partagés – Hongtai New Space, Woo Space et Wedo Union – en un an.
Ucommune, avec les plus petites marques, exploite plus de 100 espaces dans des dizaines de villes chinoises. Il a même pénétré le territoire de WeWork aux États-Unis, en établissant des sites à New York, Los Angeles et San Francisco.

Pour tenter d’arrêter l’expansion mondiale de son rival, WeWork a intenté une action en justice aux États-Unis contre UrWork, arguant que le nom de la startup chinoise était «similaire au point de prêter à confusion». UrWork a ensuite changé son nom anglais en Ucommune.

Source : israelValley & Caixin

Les Articles Les Plus Lus

Leave A Comment

INSCRIVEZ-VOUS A NOTRE NEWSLETTER

Pour recevoir les meilleurs articles d'Israelvalley directement sur votre boîte mail, remplissez le formulaire ci-dessous :