Controverses autour de la conférence de Pascal Boniface en Israël.

Le 18 avril 2018 , Pascal Boniface ouvrira une conférence au sein de l’Institut Français de Jérusalem. Dans les coulisses, cela s’agite. Les associations franco-israéliennes cherchent à faire annuler l’évènement. D’autres, cherchent à faire interdire M. Boniface de territoire. (JSS News – Extraits). En 2010, le Directeur de l’IRIS avait publié une tribune dénonçant les accusations d’antisémitisme à l’encontre des activistes du BDS. “Brandir l’accusation d’antisémitisme contre ceux qui critiquent le gouvernement israélien est une méthode ancienne et répandue. Elle a été très efficace, car l’accusation d’antisémitisme est infamante, surtout en Europe occidentale où le sentiment de culpabilité par rapport aux multiples massacres antisémites du passé, notamment le génocide nazi, est très fort”, expliquait-il. (Éric Hazan – © Le Monde Juif .info)

A SAVOIR. Pascal Boniface, né le à Paris, est un géopolitologue français. Fondateur et directeur de l’Institut de relations internationales et stratégiques, il a traité de l’arme nucléaire, du conflit israélo-palestinien et de géopolitique du sport — notamment dans le domaine du football.

Il est éditorialiste pour les quotidiens La Croix (France), La Vanguardia (Espagne), Réalités (Tunisie), Al-Ittihad (Émirats arabes unis) et tient un blog, hébergé par Mediapart. Il a contribué au Plus de l’Obs. Par ailleurs, il intervient dans les médias audiovisuels, notamment sur France 5 dans C dans l’air.

IRIS

En 1990, Pascal Boniface crée l’Institut de relations internationales et stratégiques (IRIS). Au fil des années, cet institut qu’il dirige devient l’un des principaux centres français de recherche dans ce domaine et, d’après son directeur, le seul « dont la création n’ait pas été décidée par l’État, mais résulte d’une initiative privée ». Il est reconnu d’utilité publique depuis 2009. L’institut — seul « think tank » français avec l’IFRI — a été classé 26e au classement Global Go-to Think Tank 2014 de l’Université de Pennsylvanie, dans la catégorie Top Foreign Policy and international Affairs Think Tank.

En 2001, alors que Pascal Boniface exerce la fonction de délégué national pour les questions stratégiques au Parti socialiste (PS), la polémique, qui suit sa prise de position sur le conflit du proche-orient et la communication d’une note interne au parti, provoque la démission de plusieurs personnalités du conseil d’administration de l’IRIS, qui manque de disparaître.

Dans son ouvrage polémique publié en 2011, Les Intellectuels faussaires, Pascal Boniface s’attaque à quelques intellectuels français tels que Bernard-Henri Lévy, Alexandre Adler, Caroline Fourest, Philippe Val et Frédéric Encel (qu’il accuse d’être un ancien responsable du Betar qui « masque ses positionnements communautaires pour se faire passer pour un universitaire “objectif ” »). Il qualifie Caroline Fourest de « serial menteuse » et Bernard-Henri Lévy de « Seigneur et maître des faussaires », il dénonce chez ces figures médiatisées une « dérive déontologique » dont le dénominateur commun serait « un traitement démagogique de l’information ». Il soutient ainsi qu’« au lieu de permettre au citoyen de réfléchir à des phénomènes complexes, on simplifie à l’extrême, on fournit à l’opinion publique des produits intellectuellement frelatés ou toxiques et on fabrique des leurres idéologiques. »

 

Les Articles Les Plus Lus

Leave A Comment

INSCRIVEZ-VOUS A NOTRE NEWSLETTER

Pour recevoir les meilleurs articles d'Israelvalley directement sur votre boîte mail, remplissez le formulaire ci-dessous :