Erdogan parle. Israël et les frappes. La Syrie, l’ONU et la Commission anti-armes chimiques.

TURQUIE. Le président turc Erdogan a salué samedi les frappes menées en Syrie par les États-Unis, la France et le Royaume-Uni, estimant qu’il s’agit d’une réponse « appropriée » aux « attaques inhumaines » menées par le régime de Damas.

ISRAËL. Selon LPH : « Binyamin Netanyahou a réagi aux frappes conjuguées sur la Syrie. Sur son compte Twitter il a écrit: “Il y a une année, j’avais déjà indiqué qu’Israël soutiendra inconditionnellement toute décision du président Trump de se dresser contre l’utilisation d’armes chimiques. La détermination du président américain et le soutien israélien restent intangibles. Ce matin, sous l’impulsion américaine, les Etats-Unis, la France et la Grande-Bretagne ont prouvé leur engagement à lutter contre l’utilisation de ce genre d’armement et que leurs menaces n’étaient pas des déclarations stériles”.

Le Premier ministre a également évoqué le président syrien Bachar El-Assad : “Le président syrien doit savoir avec certitude que son attitude irresponsable de fabriquer et utiliser de telles armes, son mépris désinvolte du droit international et sa volonté d’installer l’Iran et ses satellites en Syrie ne font que mettre ce pays davantage en danger”.

AVIONS EN SYRIE. SELON LPH : « Des médias arabes ainsi que la chaîne Sky News en langue arabe révèlent samedi soir que des avion “non-identifiés” ont visé la base de Jabel Azzan tenue par des milices iraniennes au sud de la ville d’Alep. Plusieurs fortes explosions auraient été entendues. Il y aurait eu des morts et des blessés dont des officiers iraniens.

Ces armes de fabrication iranienne sont notamment destinées à aider le régime de Bachar El-Assad. Des membres de l’opposition syrienne ont précisé que les entrepôts contenaient entre autres des munitions ainsi que des barils d’explosifs souvent lancés depuis le ciel sur les populations civiles par les avion de l’armée syrienne. La Syrie montre Israël du doigt mais Jérusalem reste silencieuse sur cette opération. Le Hezbollah par contre, dément toute attaque sur une base iranienne ».

SYRIE A L’ONU. ONU : « la Syrie prendra le mois prochain la présidence tournante de la Conférence de désarmement mondial des armes chimiques et nucléaires.

La présidence tournante de cette commission se fait selon un ordre alphabétique. La Suisse achève son mandat à la tête de cette commission, et c’est donc au tour de la Syrie d’en prendre la présidence avant de la remettre à la Tunisie puis ce sera le tour de la Turquie. Il s’agit d’un très court mandat – quatre semaines – le temps de cette conférence. Grâce à cette courte présidence, la Syrie pourra influer sur l’ordre du jour de cette conférence. La porte-parole du State Department US Heather Neuert a dénoncé “une nomination scandaleuse ne serait-ce que sur le plan symbolique”. (Source :LPH)

 

Les Articles Les Plus Lus

Leave A Comment

INSCRIVEZ-VOUS A NOTRE NEWSLETTER

Pour recevoir les meilleurs articles d'Israelvalley directement sur votre boîte mail, remplissez le formulaire ci-dessous :