En Israël, le drapeau du Maroc flotte sur Palmahim (plage). Petit secret …

Spécial IsraelValley ( Ilan Koren). Ce matin sur la plage de Palmahim le drapeau d’Israël a flotté. IsraelValley a discuté avec celui qui a posé cet emblème marocain au beau milieu de la plage. Shlomo, c’est son nom, est né à Casablanca au Maroc. Il était très récemment en (longues) vacances dans le Royaume Chérifien. L’accueil des marocains a été tellement exceptionnel qu’il a décidé de le faire savoir au maximum de personnes en Israël. En fait de nombreux nageurs (beaucoup de juifs Russes) lui posent des questions très simples. Et sa verve est telle qu’il lui est impossible de s’arrêter  de vanter le Maroc. Il est clair que ce test de popularité du Maroc surprend les vacanciers. Personne n’a osé enlever ce drapeau marocain.

Le Parc National de Palmachim (ou les dunes de Palmachim) s’étend de l’embouchure de la Nahal sorek jusqu’au kibboutz Palmachim, sur une surface de 221 hectares et appartient au Conseil régional Gan Rave. La longueur de la plage est de 8,8 km, et comprend des habitats qui sont uniques. Une zone de ponte de tortues de mer et de végétation et animaux de toutes sortes.

La Plage de Palmahim est l’une des dernières plages naturelles qui sont restées au centre du pays. La plage attire les baigneurs et des visiteurs de toute la région pendant toutes les saisons de l’année. La plage est formée surtout de sable, riche en coquille et surmontée par des falaises de calcaire. Dans la partie nord se trouvent des grottes creusées dans des rocs de kurkar (sorte de quartz). Au sud de la plage, on peut trouver les ruines d’une ville portuaire antique Yavne yam, de l’Âge du Bronze (milieu du deuxième millénaire avant j.-c.) au Moyen-Âge. Des grottes funéraires ont aussi été repérées.

La plage de Palmahim a été totalement relookée depuis deux ans. Un travail considérable de la part des autorités israéliennes qui ont littéralement refait les abords de cette superbe plage. L’accès à Palmahim est devenu un jeu d’enfant. Auparavant la route était dangereuse de nuit comme de jour (virages incroyables!).

Palmahim reste toujours la plage la plus semi-sauvage du pays. Peu de familles nombreuses avec barbecue sur cette plage. Elle est connue par des initiés qui ont leurs habitudes de jour et… de nuit.

Pas de pita-houmous. Quelques “vieux-jeunes” de plus de 40 ans à Palmahim. Majorité des visiteurs : des babacool qui occupent le sable avec des Ray-Ban et I-podes. Quelques cabines pour se changer et peu de toilettes; un parking poussiéreux; un zest de « restaurant » très moyen; des soldats et jeunes qui urinent à ciel ouvert et sans gêne sur les falaises; presque pas de vendeurs de glaces; des avions de guerre qui sillonnent le ciel et des hélicoptères qui s’en vont vers Gaza…

Le meilleur : un prix d’entrée non-négociable de 30 shekels. Pourtant cette plage est classée en numéro UN par les jeunes qui veulent se détendre le week-end. Aucun Israélien de 18 à 25 ans ne refusera de venir sur Palmahim. La raison du succès : c’est le lieu le plus libre d’Israël. C’est la “liberté” des laïcs d’Israël à l’état pur. Tout est pratiqué à Palmahim : naturisme; tournage de films soft-érotiques; aménagements spéciaux pour fumer en groupe du hashish; maillots de bains et slips noirs, blancs ou incolores; et le meilleur : une méditerranée d’un bleu époustouflant à vous couper le souffle !

En prime : en face de la plage, à cent mètres, Tsahal fait des exercices avec des TIRS REELS! Aucune prostitution n’a lieu dans ce havre de paix gardé jour et nuit. Autre élément semi-top-secret : c’est à deux pas de Palmahim qu’Israël lance ses fusées dans le ciel ! ô YES !

Les Articles Les Plus Lus

Leave A Comment

INSCRIVEZ-VOUS A NOTRE NEWSLETTER

Pour recevoir les meilleurs articles d'Israelvalley directement sur votre boîte mail, remplissez le formulaire ci-dessous :