Missiles Syrie. Anxiété en Israël. Tsahal en veille très active. Le « vendredi 13 ».

EDITORIAL Situation d’anxiété en Israël ? Certainement. Tout est possible au Moyen-Orient. Ce samedi matin (shabbat) très peu de réactions ont été faites par les Autorités israéliennes sur les tirs de missiles en Syrie. Dans la nuit du 13 au 14 avril la coalition internationale dirigée par les États-Unis a mené une série de frappes contre la Syrie en représailles à l’attaque chimique dans la Ghouta orientale dont les pays de la coalition attribuent la responsabilité à Damas.

En Israël, douze heures avant l’attaque les « 100 » Top leaders d’Israël connaissaient les détails. Les américains ont bien informé les israéliens (source Ynet). Le « vendredi 13 » n’est pas un bon jour (superstition oblige). Cela devait donc être le 14 Avril. Donald Trump avait, avec ses tweets, donné beaucoup de détails sur l’imminence de l’attaque.

REVUE DE PRESSE. Extraits de Sputnik : « Selon le journal américain The New York Times, les Républicains ont approuvé l’opération de la coalition internationale en Syrie. Les États-Unis, le Royaume-Uni et la France ont attaqué dans la nuit du 13 au 14 avril des sites de l’infrastructure militaire de la Syrie. Les alliés ont tiré plus de 100 missiles de croisière air-sol (l’année passée, l’aérodrome militaire syrien de Shayrat avait déjà été attaqué par 59 missiles).

LES DERNIERS JOURS. L’État hébreu reste déterminé à poursuivre ses frappes visant des cibles iraniennes en Syrie, a fait savoir l’ambassadeur israélien à Moscou. Israël continuera à frapper des cibles iraniennes sur le territoire syrien pour empêcher un renforcement des positions iraniennes dans le pays, a déclaré l’ambassadeur israélien à Moscou Harry Koren cité par les médias russes.

 Selon lui, l’Iran, qui profère constamment des menaces à l’égard de l’État hébreu, est en train d’accroître sa puissance dans l’ensemble du Moyen-Orient, et notamment en Syrie. «C’est pourquoi, lorsqu’on a affaire à une partie qui nous menace et se prépare à mettre ses menaces à l’œuvre, nous avons plein droit de rester libres dans nos actions et d’agir contre des cibles iraniennes en Syrie», a expliqué le diplomate. L’Iran a auparavant promis de riposter à la récente attaque israélienne sur une base militaire en Syrie dans laquelle au moins quatre conseillers militaires iraniens avaient trouvé la mort.

L’armée israélienne a indiqué avoir mené samedi matin dernier une attaque «de grande envergure» en Syrie, frappant 12 cibles iraniennes et syriennes. L’aviation israélienne a frappé 12 cibles sur le territoire syrien, dont trois systèmes de DCA et quatre sites militaires iraniens, a annoncé l’armée. «Douze cibles, dont trois batteries de défense aérienne et quatre cibles iraniennes appartenant à la direction militaire iranienne en Syrie, ont été attaquées», a dit l’armée israélienne. Les militaires précisent qu’il s’agit du deuxième raid depuis le début de la journée. L’armée israélienne a annoncé plus tôt avoir intercepté un drone iranien lancé depuis la Syrie et visé en représailles le «site iranien» en Syrie d’où avait décollé cet appareil sans pilote ». (Sputnik)

Les Articles Les Plus Lus

Leave A Comment

INSCRIVEZ-VOUS A NOTRE NEWSLETTER

Pour recevoir les meilleurs articles d'Israelvalley directement sur votre boîte mail, remplissez le formulaire ci-dessous :