Le Parti Travailliste anglais embarrassé par un groupe Facebook antisémite.

Partager


C’est grâce au travail du bloggeur David Collier qu’un nouveau scandale d’antisémitisme lié au Parti Travailliste anglais a pu être dévoilé. En effet, le parti a dû suspendre plusieurs de ses membres qui auraient eu une activité bien embarrassante dans un groupe fermé sur Facebook.
Sur celui-ci, intitulé « Palestine Live », étaient déversés des messages antisémites, complotistes, négationnistes et anti-israéliens. Le bloggeur anglais a révélé tout cela dans un dossier de 250 pages après avoir scruté les articles et les profils des membres de la page incriminée. Seul soucis : le leader du parti, Jeremy Corbyn, était membre de ce groupe avant son élection à sa tête en 2015.
Le rapport de Collier a permis d’obtenir une description précise des activités de ce goupe composé de 3 000 personnes. Suite à ces révélations, un porte-parole de Corbyn à expliqué que ce dernier n’avait jamais publié de message antisémite sur le groupe et qu’il ne pouvait être tenu pour responsable des propos tenus sur la page.
Corbyn, pour sa part, a tenté d’atténuer l’ampleur du scandale en disant que seuls quelques messages pouvaient être considérés comme problématiques et que parmi eux se trouvaient « une suggestion sur le vote sur la reconnaissance de la Palestine, que j’ai soutenue en invitant un médecin à parler lors d’un événement. » Le leader du parti à ajouté qu’il n’avait pas repéré les messages antisémites à l’époque : « si je les avais vus, je les aurais bien-sûr contestés tout de suite, mais je ne passe pas tout mon temps à lire les médias sociaux », s’est-il justifié. « Je n’ai jamais parcouru tout le groupe. Je n’ai jamais lu tous les messages. Je m’en suis retiré », a-t-il ajouté. « Evidemment, tout commentaire antisémite est mauvais. Tout antisémitisme, sous quelque forme que ce soit, est mauvais. »
Le groupe, fondé en 2013, était administré par Paul Eisen, un négationniste de la Shoah notoire. On comptait aussi parmi ses membres la baronne Jenny Tonge, militante pro-palestinienne, le débuté travailliste Clive Lewis mais aussi le fils de Jeremy Corbyn.

Partager

Les Articles Les Plus Lus

Leave A Comment