Le Dr Prasquier et Stéphane Attal lancent un Business Club (Keren Hayessod).

Partager

IsraelValley a assisté hier soir à une soirée très intéressante. Plus de 85 personnes se sont retrouvées à deux pas des Champs-Elysées pour assister à une nouvelle édition du »Business Club Européen » du Keren Hayessod. La soirée a été animée en Anglais dans une très belle salle qui a rassemblé des leaders économiques Français. Des jeunes israéliens, dont l’attaché militaire d’Israël à Paris, étaient là. La compagnie El Al a brillé par sa présence. Le thème central de la soirée : la cyber-guerre.

CREATION DU CLUB. En décembre 2017, le Keren Hayessod a lancé avec succès un Business Club Européen à Paris. Près d’une centaine de personnes étaient présentes. Afin d’inaugurer ce lancement, un invité de marque était présent : Uri Levine, co-fondateur de Waze et serial entrepreneurs avait fait part de son expérience et est intervenu sur les challenges des start-up en Israël.
Présidé par Stéphane Attal, ce business club a pour ambition de :

  • Investir dans des start-up solidaires israéliennes
  • Dynamiser votre réseau professionnel à l’échelle européenne
  • Booster l’économie solidaire israélienne notamment à travers NET@, un programme innovant soutenu par le Keren Hayessod.

A la suite de la conférence, les participants ont pu échanger avec Uri Levine. Le Business Club organisera de nouvelles rencontres tout au long de l’année 2018 avec d’autres personnalités provenant de la High-Tech, de l’économie….
EVENEMENT CYBER. Le Dr Richard Prasquier, président du Keren Hayessod France et Stéphane Attal, président du Business Club ont animé une nouvelle soirée qui a eu lieu ce lundi 12 mars 2018. Le Business Club avait invité Nir Peleg, ex-directeur de la R&D du département national de la cybersécurité israélienne. Il est intervenu sur l’évolution de la sécurité informatique dans le monde et comment Israël prévoit d’y faire face.
A SAVOIR. Le Keren Hayessod a été fondé à Londres pendant l’été 1920, afin de doter le mouvement sioniste des ressources nécessaires pour mener à bien le retour sur la Terre d’Israël. En très peu de temps, il mit sur pied des organisations de collecte de fonds à travers le monde en commençant par l’Europe occidentale et centrale. Des personnalités de tous les horizons politiques (parmi lesquelles Haïm Weizmann et Zeev Jabotinsky) et toutes les tendances religieuses s’engagèrent dans cet effort. Une équipe complète de délégués se rendit à l’étranger pour créer les nouveaux bureaux du Keren Hayessod, faire connaître l’organisation un peu partout dans les communautés et obtenir leur soutien.
C’est ainsi que par exemple l’année suivante, en 1921, Haïm Weizmann et Albert Einstein se rendirent aux Etats-Unis dans le cadre des efforts de création de l’Université hébraïque de Jérusalem, menés avec le soutien du Keren Hayessod. En 1925, cette université devint une réalité. A la même époque, en 1921, le Keren Hayessod contribua à la création de la Bank Hapoalim et commença à lancer des projets physiques, dont le premier fut le Beit Haam (« Maison du Peuple ») de Ramat Yishaï (en 1927). Le siège du Keren Hayessod fut transféré à Jérusalem en 1926 et lorsque l’Agence juive fut créée en 1929, le Keren Hayessod devint sa branche de collecte de fonds tout en continuant de mener, de son côté, ses propres activités.

Partager

Les Articles Les Plus Lus

Leave A Comment